Nouveau

Ancre de navire grec

Ancre de navire grec


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Ancre de navire grec - Histoire

Anchor Line a été fondée en 1856 sous le nom de Handysides & Henderson, bien que Handysides & Co. ait possédé des navires avant cette date. En 1872, la Barrow Steamship Co. a été formée en partenariat avec le duc de Devonshire et les navires ont ensuite été transférés entre Anchor Line et Barrow SS Co., mais les deux sociétés ont été traitées comme une seule aux fins de cette liste.

En 1911, Cunard a acheté la totalité du capital social ordinaire d'Anchor Line et en 1912, un service conjoint a été formé vers l'Inde avec Brocklebank Line pour être connu sous le nom d'Anchor-Brocklebank. En 1916, Anchor-Donaldson Line a été constituée en société avec Donaldson Line pour exploiter des services vers le Canada.

La société Anchor Line a été mise en liquidation en 1935, mais des financements supplémentaires ont été injectés par Runciman Ltd et une nouvelle entreprise, Anchor Line (1935) Ltd a été formée. Anchor-Donaldson et Anchor-Brocklebank ont ​​cessé d'exister et Cunard n'avait aucun lien avec la nouvelle société. En 1949, United Molasses Co (Athel Line) a acquis une participation majoritaire dans la société et, l'année suivante, détenait la totalité du capital social ordinaire.

Le service transatlantique de passagers a pris fin en 1956, mais en 1960, un nouveau service commun Anchor-Cunard a été introduit. United Molasses Co. est devenue une filiale de Tate & Lyle en 1965 et Anchor Line a été vendue à Runciman & Co., Newcastle et au cours des années suivantes, plusieurs navires de Runciman Moor Line ont été transférés à Anchor.

Le dernier voyage de passagers vers l'Inde a eu lieu en 1966. La Currie Line of Leith et leur flotte ont été acquises en 1969 et George Gibson, Leith en 1972. Anchor est devenue la compagnie armateur du groupe en 1976 et en 1986, tout ce qui restait du La société était constituée de cinq transporteurs de gaz liquide, techniquement détenus par Gibson & Co.

Un grand merci à Ted Finch pour son aide dans la collecte de ces données. La liste suivante a été extraite de diverses sources. Cette liste n'est pas exhaustive, mais ne doit être utilisée qu'à titre indicatif. Si vous souhaitez en savoir plus sur un navire, visitez les descriptions des navires (sur place) ou Navire d'immigrants site Internet.

  • 1850-1863 Glasgow - Lisbonne - Gibraltar.
  • 1854-1861 Glasgow - Valparaiso (voile)
  • 1855-1869 Glasgow - Le Cap - Maurice - Bombay.
  • 1856-1956 Glasgow - Belfast (1929) - Moville (1866) - New York. (passager)
  • 1856-1967 Glasgow - New York (cargo)
  • 1859-1865 Glasgow - Québec - Montréal.
  • 1859-1870 Glasgow - Lisbonne - Gibraltar - Ports méditerranéens.
  • 1866-1870 Glasgow - Alger - Oran - Alexandrie.
  • 1868-1869 Granton - Christiansand - Christiania - Göteborg (service d'alimentation)
  • 1869-1872 Granton - Christiansand - Göteborg. (service de ravitaillement)
  • 1869-1872 Granton - Christiania (service d'alimentation)
  • 1869-1922 Naples - Palerme - New York.
  • 1869-1914 Glasgow - Liverpool - Halifax - St. John N.B. (occ. Boston)
  • 1870-1894 Glasgow - Gênes - Naples - Palerme - New York et autres ports méditerranéens et espagnols.
  • 1870-1977 Glasgow - Suez - Bombay (cargo)
  • 1871-1881 Londres - Halifax - St. John N.B (occ. Boston)
  • 1871-1886 Glasgow - Trieste - Venise - Glasgow ou New York.
  • 1875-1966 Glasgow - Suez - Bombay (passager)
  • 1875-1878 Bordeaux - New York.
  • 1876-1882 Londres - (Halifax) - (Boston) - New York.
  • 1880-1881 Barrow - Dublin - New York.
  • 1881-1891 Liverpool - New York.
  • 1882-1912 Glasgow - (Liverpool) - Calcutta.
  • 1912-1935 Glasgow - (Liverpool) - Calcutta (Anchor-Brocklebank)
  • 1885-1892 New York - Jamaïque.
  • 1976-1986 Commerces de fret en Extrême-Orient et en Europe.

Entonnoir:
Le noir

Empire Halladale 1921 ex-Antonio Delfino (Hambourg Sud), 1945 rendu à la Grande-Bretagne, 1946 rebaptisé Empire Halladale, géré comme transport de troupes, 1956 mis au rebut. 13,589 Retour à Les flottes

TheShipsList®™ - (Swiggum) Tous droits réservés - Copyright © 1997-présent
Ces pages peuvent être librement liées mais non dupliquées de quelque manière que ce soit sans le consentement écrit de .
Dernière mise à jour : 03 septembre 2010 et maintenu par et M. Kohli


GG Archives Collections de paquebots par ordre alphabétique

Documents historiques, listes de passagers, etc. de la ligne Aberdeen qui exploitait des bateaux à vapeur couvrant la route entre Londres, l'Afrique du Sud et l'Australie.

La ligne Allan exploitait des navires à vapeur qui couvraient les routes transatlantiques entre les ports du Royaume-Uni (Glasgow, Londonderry, Belfast, Liverpool et Londres) aux ports d'escale nord-américains. Les ports canadiens desservis comprenaient Québec, Montréal, St. Johns et Halifax. Ports américains inclus : Portland, Boston, New York, Philadelphie et Baltimore.

Les American Export Lines ont opéré dans diverses formations d'entreprise de 1919 à 1977. Ils ont offert des services de fret et de passagers entre New York et la Méditerranée, principalement Gibraltar, Cannes, Gênes et Naples.

L'American Line exploitait des navires à vapeur transatlantiques qui offraient un service express hebdomadaire entre Southampton et New York avec des services supplémentaires entre les ports d'Anvers, Philadelphie, Queenstown et Liverpool et Philadelphie et Anvers.

L'American Mail Line était une ligne de bateaux à vapeur qui reliait Seattle, Washington et l'Extrême-Orient. Créée en 1920, l'American Mail Line a continué à fonctionner avec une subvention temporaire jusqu'en juin 1938, puis a interrompu ses services réguliers.

American Merchant Lines exploitait des services transatlantiques entre les ports de New York, Plymouth et Londres. Ils ont nommé leurs navires de manière unique - tous commençant par le mot "American" suivi d'autres termes marchands courants, notamment Banker, Farmer, Merchant, Shipper, Trader.

L'American South African Line, comme d'autres routes commerciales mondiales établies par le United States Shipping Board, a fourni un service dont les exportateurs et importateurs américains avaient besoin et a donné aux États-Unis une position dans le commerce mondial.

Anchor-Donaldson Line offrait des services transatlantiques de passagers de navires à vapeur entre les ports de Glasgow, Moville et Liverpool au Royaume-Uni et les ports canadiens de Québec et Montréal, Toronto, Halifax, St. John et le port américain de Portland, Maine.

Anchor Line exploitait un service transatlantique de passagers par bateau à vapeur entre les ports des États-Unis, notamment : New York, Boston, Philadelphie et Baltimore Ports canadiens de Montréal, Québec, Halifax vers le Royaume-Uni Ports d'escale, notamment : Southampton, Plymouth, Liverpool, Londres, Londonderry , Glasgow, Queenstown, Bristol et, les ports européens de Cherbourg et Hambourg.

L'Atlantic Transport Line a exploité un service de passagers transatlantique principalement entre New York et Londres de 1881 à 1936. Il s'agissait d'une entreprise américaine exploitée par les Britanniques et naviguant sous pavillon britannique.

La Baltic America Line offrait un service de paquebots à vapeur entre les ports de New York, Hambourg, Dantzig, Libau et Halifax avec une flotte de quatre paquebots. La flotte se composait des vapeurs Lettonie, Polonie, Lituanie et Estonie.

La Baltimore Mail Line (Baltimore Mail Steamship Company) était principalement un service postal qui transportait également un nombre limité de passagers (la capacité de passagers était d'environ 80 en classe touriste). Ils exploitaient un service hebdomadaire régulier entre les ports américains de Baltimore et Norfolk et les ports européens du Havre, en France, et de Hambourg, en Allemagne.

La Black Ball Line exploitait l'un des premiers paquebots à voile et à vapeur qui offraient un service régulier de passagers entre les ports de Liverpool, en Angleterre et à New York à partir de 1818.

La Blue Funnel Line offrait des services réguliers de passagers et de fret de première classe du Royaume-Uni vers l'Afrique du Sud, la Malaisie, la Chine, le Japon, l'Australie, Java et l'Amérique.

Le Canadien Pacifique (CPR) a commencé à exploiter des navires à vapeur transatlantiques en 1903 entre Halifax et le Royaume-Uni jusqu'en 1915, date à laquelle il a transféré la partie des navires à vapeur de son activité (qui comprenait la ligne Allan) à la Canadian Pacific Steamships Ocean Services Ltd. (CPOS).

La French Line (Compagnie Générale Transatlantique) effectuait des liaisons régulières entre New York, Plymouth (Angleterre) et Le Havre. Leurs navires à vapeur comprenaient le SS Paris, le SS France, le SS Normandie, le SS Lafayette, le SS Rochambeau, le SS Chicago et d'autres.

Les archives GG possèdent de vastes collections de Cunard Line Ephemera des années 1880 à 1954. Cette section couvre les années 1880-1919. Les collections comprennent des listes de passagers, des billets de bateaux à vapeur, des brochures, des menus, des périodiques, des livres, des photographies et divers autres éphémères.

La Cunard White Star Line (1934-1949) est née de la fusion des deux lignes de bateaux à vapeur autrefois géantes - la Cunard Steam Ship Company et la White Star Line. Les années de dépression avaient fait des ravages sur un certain nombre de lignes de bateaux à vapeur transatlantiques. Après la Seconde Guerre mondiale, le trafic, en particulier le trafic touristique, s'était rétabli et la ligne Cunard a acheté les actifs restants de la White Star Line en 1949.

La Dollar Steamship Company (communément appelée "Dollar Line") a été créée le 12 août 1900. En 1925, la Dollar Line a acquis les actifs de Pacific Mail Line, et en 1922 la Dollar Line a également acquis l'Admiral Oriental Line et l'a renommée l'American Mail Line, faisant de Dollar l'une des compagnies maritimes les plus rentables au monde.

Le Dominion Line Royal Mail Steamers participait au service transatlantique de passagers d'immigrants entre Liverpool, Queenstown (Cobh) et Boston Liverpool à Québec et Montréal et Naples à Boston. Ils étaient en service sous la Dominion Line de la fin des années 1800 à 1908, et la White Star Dominion Line jusqu'en 1926.

Créée au milieu des années 1930, la Donaldson Atlantic Line est issue de la combinaison d'Anchor Line et de Donaldson Line. Cette ligne n'était en service que dans les années 1930. Après la Seconde Guerre mondiale, la ligne de bateaux à vapeur a repris ses activités sous le nom de Donaldson Line.

Établis à Glasgow en 1854 par Donaldson Brothers, ils possèdent maintenant une importante flotte, qui fait régulièrement du commerce entre Glasgow et St. John, N.B., Québec, Montréal, Baltimore, Norfolk et Newport News, et se spécialise dans le bétail et les cargaisons congelées. Leur flotte de passagers comprenait le SS Cassandra, le SS Athenia et le SS Saturnia.

Le First Cabin Service maintenu par la Fabre Line entre New York et Providence et les Açores et Lisbonne, et les ports méditerranéens, Alger, Naples, Villefranche (port de Nice, Riviera) et Marseille est, sans aucun doute, le plus unique et le plus attractif offert par n'importe quelle ligne régulière de la Méditerranée.

La Furness Bermuda Line était une compagnie maritime britannique qui opérait au cours du 20e siècle. Affilié au conglomérat Furness Withy, il a organisé des croisières de New York principalement vers le territoire britannique des Bermudes. Furness Bermuda a commencé ses opérations en 1919 avec un seul navire, le Fort Hamilton.

La Grace Line (démarrée par W. R. Grace & Company) a fonctionné comme une ligne de bateaux à vapeur de 1882 à 1969. À partir des années 1930, Grace Line a établi un service de passagers entre New York et Seattle via le canal de Panama. À la fin des années 1930, ils se sont concentrés sur la route entre New York et Haïti.

La ligne grecque, anciennement connue sous le nom de Compagnie générale de navigation à vapeur de Grèce, était une ligne de navires à passagers exploitée de 1939 à 1975. La ligne grecque appartenait à la Ormos Shipping Company.

Hamburg America Line était l'une des principales compagnies de bateaux à vapeur à gérer le commerce des immigrants. Leurs principales routes de Hambourg, en Allemagne, à New York via Southampton ont été complétées par d'autres navires qui ont fait escale dans les ports de Portland ME, Baltimore, Boston, Philadelphie, Galveston et La Nouvelle-Orléans, en plus des ports canadiens.

Les documents historiques de la Holland America Line aux Archives sont l'une des collections les plus populaires. Les listes de passagers et les menus comportent souvent certaines des œuvres d'art les plus complexes et les plus belles - des couvertures très élaborées et ornées qui sont chéries dans le monde entier. Notre collection de listes de passagers de la Holland America Line couvre la première moitié du vingtième siècle.

Fondée en 1946, Home Lines était une compagnie italienne de transport de passagers exploitant à la fois des paquebots et des navires de croisière. Basés à Gênes, leurs navires étaient immatriculés au Panama. En 1988, Holland America a acquis Home Lines, l'une des compagnies de croisières les plus réputées au monde à l'époque.

L'Inman Line Steamship Company a été créée en 1850 et a fonctionné jusqu'en 1885 lorsque les actifs ont été achetés par l'American Line et la Red Star Line.

Italian Steamship Lines comprend Cosulich Line, Italia-Sabaudo, Lloyd Sabaudo, NGI-Italian Line, Societa di Navigazione Italia, Italia Flotte Riunite Cosulich - Lloyd Sabaudo - Navigazione Generale et Soc. par Azioni di Navigazione Genova et Sabaudo.

Cette ligne exploite un service direct de New York vers les principaux ports d'Amérique du Sud par les splendides vapeurs à double vis I2 000 tonnes Vestris et Vauban, et le populaire Vasari également 12 000 tonnes, Voltaire, 11 000 tonnes, Verdi, Byron, et Tennyson.

La ligne Leyland formée au début des années 1880 a navigué entre Boston et Liverpool et a été l'un des pionniers dans la présentation d'hébergements exclusivement pour les passagers de première classe, sur des paquebots de grand tonnage et de qualités de navigation régulières et le succès actuel de la flotte de Leyland le confirme amplement. la sagesse de cette innovation.

L'intention initiale de la National Line était de faire circuler les bateaux entre Liverpool et les États du Sud après la fin de la guerre civile, mais comme cela était retardé et que les navires étaient prêts, ils les envoyèrent à New York pour rivaliser avec les Cunard et Inman. entreprises.

La société Nordenfjeldske est l'une des plus anciennes entreprises maritimes de Norvège, contrôlant une flotte de 28 bateaux à vapeur, tous employés sur des lignes régulières. Ils maintiennent un service étendu de passagers et de fret le long de la côte norvégienne, ainsi que des services de fret vers les ports européens étrangers et vers l'Amérique du Sud.

La Lloyd de l'Allemagne du Nord gère de nombreuses routes depuis son siège à Brême. Parmi eux se trouvent ceux vers New York qui comprend de nombreux vapeurs express et de nombreux vapeurs postaux ordinaires, tous faisant escale à Southampton ou Cherbourg à Baltimore direct à Galveston direct. Il n'y a pas de passagers de première classe par cette ligne vers le Brésil à River Plate, faisant escale dans les principaux ports sur le chemin.

La Norwegian America Line (NAL) Den Norske Amerikalinje a été lancée en 1910 pour tirer parti du commerce des immigrants entre la Norvège et les États-Unis. Les voyages transatlantiques entre Oslo et New York ont ​​été effectués avec les paquebots suivants : Kristianiafjord, Bergensfjord, Oslofjord et Stavangerfjord pendant la période couverte par les archives Gjenvick-Gjønvik.

Établi en 1878, et sont les entrepreneurs avec le gouvernement du Commonwealth pour le transport du courrier entre l'Angleterre et l'Australie. Un service bimensuel est maintenu depuis Londres, faisant escale à Plymouth, Gibraltar, Marseille, Naples, Port-Saïd, Suez, Colombo, Fremantle, Adélaïde, Melbourne, Sydney et Brisbane.

Ce fut le pionnier du commerce à vapeur le long de la côte ouest de l'Amérique du Sud, puis ses opérations se sont étendues à l'Europe et, enfin, en collaboration avec l'Orient Steam Navigation Company, elle a établi la ligne Orient vers l'Australie, dont elle s'est retirée en 1906. .


Clément d'Alexandrie

La pensée New Age n'est vraiment pas si nouvelle, et le vingtième siècle n'est pas non plus la première fois que les chrétiens ont été forcés de répondre à cette tension de l'enseignement religieux. L'une des premières formes de pensée de type New Age était le gnosticisme, qui a prospéré aux deuxième et troisième siècles, et l'un des répondants chrétiens les plus efficaces était Clément d'Alexandrie.

La "nouvelle philosophie"

Il est né Titus Flavius ​​Clemens, très probablement de parents païens à Athènes. À l'âge adulte, il a cherché la vérité auprès d'un certain nombre d'enseignants en Grèce, en basse Italie, en Syrie, en Palestine et enfin à Alexandrie, une ville d'un million d'habitants peut-être. Là, il était assis sous Pantaenus, qui enseignait le christianisme à la lumière des enseignements scientifiques de l'époque.

Chronologie

L'incendie de Rome Néron lance des persécutions

Ignace d'Antioche martyrisé

Justin Martyr dédie ses premières excuses

Clément d'Alexandrie est né

Clément d'Alexandrie est mort

Vers 190, Clément a ouvert sa propre "école", qui ressemblait plus à un cycle de conférences s'étalant sur des années. Il a enseigné une "nouvelle philosophie" qui abordait les préoccupations culturelles et philosophiques de l'époque. La "philosophie" n'était pas si nouvelle que le christianisme, mais l'enseignement de Clément l'était. Il a écrit trois livres pour exposer ses points de vue.

Son Exhortation aux Grecs était un ouvrage philosophique d'introduction pour les non baptisés, dans lequel il tentait de montrer le caractère raisonnable de la foi chrétienne. « Alors, loin de notre oubli de la vérité ! » a-t-il exhorté. « Enlevons l'ignorance et les ténèbres qui se répandent comme une brume sur notre vue, et ayons une vision du vrai Dieu. »

Dans Instructor, il a décrit les devoirs et l'éthique spécifiques enseignés par l' "Instructor" (c'est-à-dire le Logos, ou Christ): "Notre surintendance dans l'instruction et la discipline est l'office de la Parole [Logos, en grec], de qui nous apprenons la frugalité et l'humilité , et tout ce qui concerne l'amour de la liberté, l'amour de l'homme et l'amour de l'excellence."

Ses Miscellanies sont un patchwork multicolore d'enseignements de philosophie avancée, d'éthique et d'instruction disciplinée pour les « gnostiques chrétiens » pour les conduire à la connaissance ésotérique (gnose) : "L'homme d'intelligence et de discernement est donc un Gnostique. Et son affaire n'est pas l'abstinence du mal. ou faire le bien par peur. il ne doit pas non plus le faire dans l'espoir d'une récompense promise. mais seulement faire le bien par amour, et pour sa propre excellence est le choix des Gnostiques.

Si cela semble mystique, ça l'est. Clément cherchait à atteindre les lettrés de son époque, et le gnosticisme était à la mode. Il cherchait à présenter la foi chrétienne en des termes que ces gens pouvaient reconnaître.

Le problème de la richesse

Clément n'a pas consacré tout son temps aux païens mais a également cherché à aider l'église. L'un des sermons les plus célèbres de l'histoire est celui de Clément. Dans ce document, il a essayé d'aborder un problème récurrent dans l'histoire de l'église, mais auquel les chrétiens étaient confrontés pour la première fois de son temps : à la lumière de Jésus et du jeune dirigeant riche, que devraient faire les chrétiens riches de leur richesse ? Clément a adopté une approche qui a été débattue mais généralement suivie depuis.

Clément pose le problème ainsi : « . qu'il [Jésus] nous demande de renoncer ? »

Il répond : « Le Seigneur admet l'utilisation des choses extérieures, nous ordonnant de mettre de côté non pas les moyens de vivre, mais les choses qui les utilisent mal. Et ce sont. les infirmités et les passions de l'âme."

En d'autres termes, c'est notre attitude envers les possessions (c'est-à-dire la cupidité), et non les possessions elles-mêmes, qui sont le problème.

Clément a également préconisé l'utilisation des arts visuels dans le culte à une époque où certains premiers chrétiens étaient réticents à utiliser la peinture ou le dessin, craignant que l'attention portée à leur travail ne constitue de l'idolâtrie. Clément a conclu que les chrétiens ne doivent pas représenter les dieux païens, ni l'épée ou l'arc, ni les coupes à vin, ni les rappels de l'immoralité sexuelle.

Au lieu de cela, "Laissez notre emblème être une colombe, ou un poisson, ou un navire courant devant le vent, ou une lyre de musicien, ou une ancre de navire. Et s'il y a un pêcheur, il nous rappellera un apôtre et des petits enfants qu'on tire hors de l'eau."

En outre, l'un des premiers hymnes chrétiens est celui annexé à l'instructeur de Clément, "Hymn of the Sauveur Christ". du grec original apportent une image vivante de la vie de louange de l'église d'Alexandrie :

Le mors des poulains sauvages,
Aile d'oiseaux qui ne s'égarent pas,
Sûr Tiller des navires,
Berger des agneaux du roi !
Rassemblez vos enfants
Qui vivent dans la simplicité.
Qu'ils chantent dans la sainteté.
Qu'ils célèbrent avec sincérité,
Avec une bouche qui ne connaît pas le mal,
Le Christ qui guide ses enfants !

Son ministère, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de l'église d'Alexandrie, a été brutalement interrompu en 202, lorsque la persécution a éclaté sous le règne de l'empereur Septime Sévère. Clément est contraint de fuir la ville. Il s'installa en Cappadoce et mourut en 215.

Mais son influence ne s'est pas terminée quand sa vie l'a fait. Il était, selon la tradition, le professeur d'Origène, un théologien d'une immense influence dans la génération suivante. Sa théologie mystique a peut-être également influencé Psuedo-Denysius, qui était le théologien qui a façonné le mysticisme médiéval. Et dans les années 1700, John Wesley s'est inspiré de la représentation de Clément du vrai gnostique pour l'aider à décrire la perfection chrétienne.


UNE LISTE COMPLÈTE DES DIEUX DE LA MER GRECS ET DES DÉÉESS

AEGAEUS (Aigaios) Un dieu des violentes tempêtes marines. Il était un allié des Titans.

AEOLUS (Aiolos) Le roi des vents. Il a gardé les vents de tempête, les bourrasques et les tempêtes enfermés dans les creux de l'île flottante d'Aiolia, pour être libérés sur l'ordre des dieux.

ACHEILUS (Akheilos) Un démon marin en forme de requin.

ALCYONE & CEYX (Alkyone & Keyx) Les anciens roi et reine du royaume de Trachis ont été transformés en un couple de martins-pêcheurs. Les oiseaux présidaient aux beaux jours, période de mer calme propice à la navigation.

AMPHITRITE La déesse reine de la mer, épouse du seigneur Poséidon. Amphitrite était la déesse qui a engendré la riche richesse de la mer - poissons et crustacés - ainsi que les dauphins, les phoques et les baleines.

APHROS L'un des Ichthyocentaures ou centaures à queue de poisson. Aphros était le dieu de l'écume de mer qui, avec son frère Bythos, emporta Aphrodite à terre à sa naissance.

APHRODITE La déesse de l'amour et de la beauté. Elle est née de l'écume de la mer, lorsque les organes génitaux castrés d'Ouranos ont été jetés du ciel. Bien qu'Aphrodite soit une déesse céleste, elle a conservé une étroite parenté avec la mer.

ARGYRA L'une des nymphes de la mer dont le nom signifie "l'Argenté". Elle aimait un homme Achéen nommé Selemnus qui a été transformé en rivière.

BENTHESICYME (Benthesikyme) Une des nymphes de la mer, fille du dieu Poséidon. Son nom signifie "vague profonde" et elle était l'épouse d'un roi éthiopien nommé Enalos "l'homme de la mer".

BRIAREUS (Briareos) Le dieu des violentes tempêtes marines. Il était l'un des Hécatonchéires, des géants à trois cents mains et cinquante têtes, et un gendre de Poséidon qui avait élu domicile au fond de la mer Égée.

BYTHOS L'un des Ickhthyocentaures ou centaures marins à queue de poisson. Lui et son frère Aphros ont amené la déesse Aphrodite à terre après sa naissance en mer. Son nom signifie "profondeurs marines".

CABEIRO (Kabeiro) Une nymphe marine originaire des côtes de l'île de Lemnos. Elle était une déesse des mystères de Samothrace et la mère d'Héphaïstos des Cabiri.

CALLISTE (Kalliste) La nymphe marine de l'île de Calliste.

CAPHEIRA (Kapheira) La nymphe marine nourrice du dieu Poséidon.

CARCINUS (Karkinos) Un crabe gigantesque qui s'est allié avec l'Hydre contre dans une bataille contre Héraclès. Il a été écrasé sous le pied du héros et placé parmi les étoiles comme la constellation du Cancer.

CETEA (Ketea) Les monstres des profondeurs marines. L'un, envoyé par Poséidon pour ravager Troie, a été tué par Héraclès, un autre envoyé pour punir les Éthiopiens qui a été détruit par Persée.

CETO (Keto) Une ancienne déesse de la mer. Elle était la déesse des monstres et des dangers des profondeurs. Son nom signifie "baleine" ou "monstre marin".

CHARYBDE (Kharybde) Le démon monstrueux des tourbillons et des marées. Elle était enchaînée au fond marin où son inhalation faisait monter et descendre les mers.

CYMOPOLEIA (Kymopoleia) Une nymphe marine de hautes vagues de tempête. Elle était l'épouse du géant des tempêtes égéen Briareus.

DELPHIN Le chef des dauphins. Il aida Poséidon à courtiser Amphitrite et, en récompense, fut placé parmi les étoiles comme la constellation de Delphin.

DORIS Une des Océanides, épouse de Nérée et mère des cinquante Néréides. Elle a peut-être présidé au mélange de l'eau douce avec la saumure comme son nom l'indique.

EIDOTHEA Une nymphe de mer prophétique. Elle était la fille du dieu gardien de phoques Protée.

ÉCHIDNA (Ekhidna) Une dragonne monstrueuse, mi-serpent et mi-nymphe blonde. Elle est née de l'écume de la mer ou des dieux marins Phorcys et Ceto, et était associée à la vase, à la pourriture marine, aux marais salants fétides, aux anguilles et aux lamproies. Par le typhée géant des tempêtes, elle est devenue la mère de bien des bêtes immondes.

ELECTRA (Elektra) Une des Océanides, épouse du dieu marin Thaumas et mère de l'Arc-en-ciel (Iris) et des Tempêtes (Harpyiae). Elle a probablement présidé à ses nuages ​​homonymes de couleur "quotamber" souvent vus accompagnant l'arc-en-ciel.

EROTES Les dieux ailés de l'amour. Comme Aphrodite, ils étaient considérés comme des divinités marines mineures et apparaissent fréquemment dans les scènes maritimes représentées dans la mosaïque romaine.

EURYBIE Une ancienne déesse de la mer avec un pouvoir sur les mouvements de la mer. Ses descendants comprenaient les vents et les étoiles.

GALATEA (Galateia) Une des cinquante Néréides. Elle a probablement présidé à elle les tourbillons "blanc-lait" dans la saumure comme son nom l'indique.

GALÈNE Une des cinquante Néréides, elle était la déesse des mers calmes.

GLAUCUS (Glaukos) Le dieu marin du pêcheur. Glaukos était à l'origine un pêcheur qui a été transformé en un dieu à queue de poisson après avoir mangé une herbe magique.

GORGONS (Gorgones) Trois démons marins monstrueux avec des mèches de serpent, des griffes de bronze, des ailes et de larges bouches à défenses souriantes. En tant que filles des dieux de la mer Phorcys et Ceto, elles représentaient probablement les dangers de la mer, tels que les rochers et les récifs submergés.

GRAEAE (Graiai) Trois Démons marins aux cheveux gris, prématurément âgés, qui ne partageaient qu'une dent et un œil entre eux. Ils présidaient probablement à l'écume de l'écume marine.

HALIA Une nymphe marine de la saumure, mère des Démons de Rhodes. Quand elle a été violée par ses fils, elle a sauté dans la mer de honte.

HALIAE (Haliai) Les nymphes de la mer. Ils comprenaient non seulement les Néréides, mais aussi les filles de Poséidon et les autres dieux de la mer.

HARPIES (Harpyiai) Une paire, ou trois, démons marins ailés, filles du dieu marin Thaumas. C'étaient des esprits de tourbillons, de trombes d'eau et de violentes rafales de tempête.

HELLE La déesse nymphe de la mer d'Hellespont. Elle était la sœur du garçon Phrixus qui est tombé de la mer de l'arrière du Golden Ram volant lors de sa fuite de Grèce. Poséidon l'a sauvée et l'a transformée en déesse de la mer.

HIPPOCAMPS (Hippokampoi) Les chevaux à queue de poisson de la mer, dont quatre tiraient le char de Poséidon.

ICHTHYES (Ikhthyes) Une paire de poissons divins qui ont amené Aphrodite à terre après sa naissance en mer. En récompense, ils ont été placés parmi les étoiles comme la constellation des Poissons.

ICHTHYOCENTAURES (Ikhthyokentauroi) Centaures marins jumeaux, Aphros (Mousse) et Bythos (Profondeurs), qui ont transporté Aphrodite jusqu'au rivage dans une coquille de coque après sa naissance en mer.

INO Un autre nom pour Leucothea.

LADON Un monstrueux serpent de mer à cent têtes, fils des dieux marins Phorcys et Ceto. Il gardait les étendues occidentales de la mer, ainsi que l'île et les pommes d'or des Hespérides.

LAMIA Un démon marin monstrueux en forme de requin. Elle était une dévoreuse d'hommes.

LEUCOTHEA (Leukothea) La déesse de la mer Ionienne, protectrice des marins et des pêcheurs. Elle était à l'origine une princesse nommée Ino qui a été chargée de soigner Dionysos. Héra a rendu son mari fou, et fuyant sa colère, elle a sauté avec son fils Melicertes dans la mer, où les dieux ont transformé le couple en divinités marines.

MELICERTES (Melikertes) Autre nom de l'enfant dieu marin Palaemon.

NEREIDS (Nereides) Une bande de cinquante nymphes de la déesse. Ils étaient pourvoyeurs de la riche abondance de poissons de la mer et protecteurs des marins.

NEREUS Un ancien dieu marin à queue de poisson. Lui et ses cinquante filles Néréides ont présidé à la riche abondance de poisson et de sel de la mer.

NERITES Un démon marin qui a été transformé en coquillage par la déesse Aphrodite.

OCEANUS (Okeanos) Le dieu Titan de la rivière d'eau douce Oceanus qui entoure la terre. À la fin de l'Antiquité, il a été réimaginé comme un dieu de la mer saumâtre.

OEOLYCA (Oiolyka) Une nymphe marine fille des dieux de la mer orageux Briareus et Cymopoleia. Elle a probablement présidé aux ondes de tempête et aux vagues d'inondation. Son nom signifie "le loup solitaire".

PALAEMON (Palaimon) Un dieu de la mer protecteur des marins et des pêcheurs qui était représenté comme un garçon chevauchant un dauphin. Il était à l'origine le garçon Melicertes, enfant d'Ino de Thèbes. Son père a été rendu fou par Héra, et Ino, fuyant sa colère, a sauté dans la mer avec l'enfant où les deux ont été transformés en divinités marines.

PALLAS Une nymphe des mers guerrière, amie et compagne d'Athéna.

PHORCYS (Phorkys) Un ancien dieu de la mer qui présidait aux nombreux dangers de la mer. Son nom est lié au mot grec pour sceau.

PONTUS (Pontos) Le Protogenos ou dieu primordial de la mer. Pontos était peu la forme liquide de la mer elle-même plutôt qu'un dieu anthropomorphe.

POSÉIDON Le roi des mers et seigneur des dieux marins. Poséidon a reçu son domaine lorsque les trois fils de Kronos ont tiré au sort pour la division de l'univers. Il habitait un palais doré au fond de la mer avec sa reine Amphitrite et son fils Triton.

DAEMONES PROSEOOUS Démons marins maléfiques qui hantaient les sombres cavernes de l'île de Rhodes. Ils ont été emprisonnés sous l'île par leur père Poséidon pour leurs crimes.

PROTEUS Un ancien dieu marin prophétique et métamorphe. Il était le gardien des sceaux de Poséidon.

PSAMATHE L'une des cinquante Néréides. Elle était la déesse des plages de sable.

RHODE Une nymphe marine fille du dieu Poséidon. Elle était la déesse de l'île de Rhodes.

SIRÈNES (Seirenes) Trois dangereux démons marins avec des têtes de femmes et des corps d'oiseaux. Ils ont attiré les marins à la mort avec leur irrésistible chant de sirène. Certains disent qu'ils ont sauté dans la mer de désespoir quand Ulysse est passé indemne.

SCYLLA (Skylla) Un démon des mers monstrueux qui s'en prenait aux marins de passage. Elle avait le haut du corps d'une nymphe, la queue d'un poisson et un anneau de six têtes de chien voraces encerclant ses excréments. Certains disent qu'elle a été tuée par Héraclès mais ramenée à la vie par son père, le dieu de la mer Phorcys, avec des torches enflammées.

TELCHINES (Telkhines) Démons marins originaires de l'île de Rhodes. Ils pratiquaient la magie déchue, provoquant des tempêtes et de la sécheresse, et tuant des hommes avec le pouvoir du mauvais œil. Les dieux les ont enterrés dans les profondeurs de la mer.

TETHYS Une déesse Titan associée aux sources d'eau douce qui fut plus tard imaginée comme une déesse de la mer semblable à Thalassa.

THALASSA La Protogenos ou déesse primitive de la mer. Elle était la mère des poissons par son homologue masculin Pontus.

THAUMAS Un ancien dieu de la mer. Il a présidé aux merveilles de la mer. Par Electra, il était le père d'Iris (arc-en-ciel) et des Harpyiae (rafales de tempête).

THETIS Le chef des cinquante Néréides. Elle a présidé au frai de la vie marine dans la mer.

THOOSA Une nymphe des mers, la mère du cyclope Polyphème de Poséidon. Elle a peut-être présidé aux courants et aux déchirures de la mer "rapides", comme son nom l'indique. Ses parents et ses frères et sœurs représentaient d'autres dangers de la mer.

TRITEIA Une nymphe des mers militante de la côte achéenne. Elle était une compagne du dieu Arès.

TRITONIS The goddess nymph of the Libyan salt-lake Tritonis.

TRITON The herald of the god Poseidon. A blow of his conch-shell horn calmed the waves.

TRITONES Fish-tailed Daemones of the sea, the male counterparts of the sea nymphs. They belonged to the train of Poseidon.


Browse Our Collections of Passenger Lists

Passenger Lists Organized by Steamship Line. Significant collections include the Canadian Pacific, Cunard Line, French Line, Hamburg-America, Holland-America, North German Lloyd, United States Lines, and the White Star Line. Our collection features 28 steamship lines and many small collections with other steamship lines.

The option to browse our Passenger List collection by the name of the ship will assist researchers to focus their search on a specific vessel without requiring other information such as steamship line or year/date of a voyage to locate the list of passengers.

Organized by Port of Call, the listings for Digitized Passenger Lists of the GG Archives typically include the date, vessel, route, and class for voyages that originated from or called upon a port listed.

Organized by Year of Voyage, the listings for Passenger Lists of the GG Archives typically include the date, vessel, route, and class for voyages that originated from or called upon a port listed.

Organized by Region (Australian, Canadian, French, German, Irish, Italian, Scandinavian, and South African), the listings typically include the date, vessel, route, and class for voyages that originated from or called upon a port listed.


Famous Interviews

Over the years, Walters has refined the art of "personality journalism" and "being the first" interviews. She is sometimes criticized for displaying personal emotion to pump ratings and relying on "softball questions." However, Walters&apos comprehensive and wide range of interviews presents a deep chronicle of the personalities that influenced the latter 20th century. In 1995 Walters conducted the first interview with Christopher Reeve after the horseback-riding accident that left him paralyzed. The following April, the broadcast received the prestigious George Foster Peabody Award. In 1999 Walters&aposs two-hour-long exclusive with the former White House intern Monica Lewinsky made broadcasting history as the highest-rated news program ever broadcast on a single network.

Walters has conducted timely interviews with world leaders, providing viewers with a more three-dimensional view of these larger-than-life personalities. They include the Shah of Iran, Mohammad Reza Pahlavi the U.K.&aposs first woman prime minister, Margaret Thatcher the Dalai Lama Russia&aposs first post-communist president, Boris Yeltsin and Venezuelan President Hugo Chavez. While interviewing Libyan dictator Moammar Gadhafi, Walters confronted him with, "In America, we read that you are unstable. We read that you are mad." She challenged Fidel Castro on the lack of freedom of the press in Cuba, to which he agreed. Soon after the 9/11 attacks, she traveled to Saudi Arabia to interview the brother of Osama bin Laden as well as Saudi foreign minister Prince Saud and several Saudi middle-class men and women. In total, the interviews presented a different picture of the Saudi population and their view of the world at a time when most Americans were vexed by the fact that 15 of the 19 hijackers were from Saudi Arabia.


The remarkable story of the largest ship ever built

W ere this to be a big-budget fiction movie, critics would declare the plot to be absurd: the story of a ship - the largest one ever built - being bombed, completely sunk and then hauled from the seabed and patched up to serve another 21 years.

Strange then, that so few people know the history behind this gargantuan sea vessel - all 564,000 tonnes of her, 50 feet longer than the Empire State Building is high, with a hold that could swallow St Paul's Cathedral four times over.

She was the largest moving man-made object on the planet.

The aptly-named Seawise Giant was a supertanker built in Japan in 1979 for a Greek business mogul who, by the time she was ready, either changed his mind or had gone bankrupt - reports vary - and refused to take delivery.

After languishing in the shipyard for some time, a deal was struck and the vessel was eventually sold to the Chinese founder of Hong Kong Orient Overseas Container Line, C.Y. Tung.

Not content with her already stonking size, Tung had the ship’s length extended a few more feet by way of jumboization - a technique which involves bolting on another section - increasing the capacity by more than 140,000 tonnes.

The Seawise Giant was now 1,500-ft in length and 225-ft in width, record-breakingly large to this day but not the most nimble of ships. She had a two-mile turning circle and it took her more than five miles to stop from her full speed of 16.5 knots, and that was in good weather.

The tanker’s purpose was to transport crude oil between the US and the Middle East, which she did for seven years before she found herself an unexpected target during the Iraq-Iran war in the Eighties.

In May of 1988, while moored off Iran’s Larak Island and loaded with Iranian oil, the Seawise Giant was bombed by Saddam Hussein's Iraqi forces. Unsurprisingly given the flammable nature of her cargo, the whole tanker raged with fire and sank to the ocean bed.

Despite being declared a total write-off, the decaying Seawise Giant was rescued by a Norwegian company a year later, at the end of the war, re-floated and towed to Singapore for major repairs - with 3,700 tonnes of new steel being replaced in the process.

Her optimistic new owners, Norman International, renamed her the ‘Happy Giant’ and by October 1991 she was back in operation.

Shipping magnate Jørgen Jahre purchased her for £30million (the equivalent of £45.3million in today’s money) and once again renamed her, this time the ‘Jahre Viking’. The mighty tanker resumed her duty ferrying oil for the next 10 years, sailing under the Norwegian flag under the command of a surprisingly small 40-man crew.

There came a point however, when her size was proving more of a burden than a triumph. We’ve seen this happening with aircraft models too. The Airbus A380, for example, which launched as the world’s largest passenger plane in 2005, has been not nearly as popular as hoped, with many airlines today opting instead for smaller, more efficient models. Bigger, it would seem, is not always better when it comes to transport.

Aside from her enormous fuel consumption another major problem was that the Jahre Viking was simply too long and cumbersome to enter many of the world’s key ports, as well as the English Channel, Egypt's Suez Canal and the Panama Canal. Fully loaded, she would sit 80 feet beneath the ocean’s surface.

In 2004, her seafaring days were over when she was sold to Norway's First Olsen Tankers. This time, she was renamed ‘Knock Nevis’ and operated as a stationary storage facility for tanks at Qatar’s Al Shaheen oil field.

Six years later in 2010, after a stellar 30-year career, the world’s largest ship was sold for scrap to an Indian breaking yard in Gujarat, where it took tens of thousands of workers more than a year to strip her down and sell the parts.

All that remains, somewhat poetically, is the vessel’s 36-tonne anchor, which remains on display at the Hong Kong Maritime Museum.

Captain Surrinder Kumar Mohan, who commanderd the tanker when she was the Jahre Viking, told Turbine Tanker at the time: "I've been attached with this giant vessel for the last ten years. To my great regret, I do not think another vessel of the size of Jahre Viking will ever be built."


Top Anchor for ABC News 

Moving to New York City, Stephanopoulos took on work as a professor of government at Columbia University and a political commentator and analyst for ABC News. 

In 1999, he published a book about his experience working with Clinton entitled All Too Human: A Political Education, which went to No. 1 on the New York Times best-seller list.

In 2002, Stephanopoulos became host of ABC&aposs political program This Week, holding the position until 2010 and then returning to the show&aposs anchor seat in 2012. He has also gone on to co-host Bonjour Amériqueਊnd serve as chief anchor of ABC News.


Greek Ship's Anchor - History

Between 1869 and the early 1930s, over 100,000 children were sent to Canada from Great Britain during the child emigration movement. Names of these Home Children found in passenger lists at the National Archives of Canada are now searchable online

The National Archives of Canada (NAC) holds unindexed immigration records from 1865 to 1935. To find a passenger you will need to know an exact date of arrival OR use the Ancestry.com searchable index for Canadian Passenger Lists, 1865-1935

Immigration Projects Online

* Library and Archives Canada has digitized Canadian Passenger Lists, 1865 - 1922 as part of their new Moving Here, Staying Here online exhibition. They are not searchable by passenger name, you must have a precise date of immigration or be prepared to browse through all the images. However the images are searchable at Ancestry.com! Canadian Passenger Lists, 1865-1935
* The Hawke Papers, letterbooks of Chief Emigrant Agent Anthony B. Hawke are available at the Archives of Ontario from 1831 to 1892. Search the searchable database 1865 - 1883 The 1831-1865 records are not online but can be consulted at the Ontario Archives
* UK Incoming Passenger Lists, 1878-1960 These include ships outbound from Canadian ports of departure!
* Passenger Lists 1925-1935 indexed and online at ArchiviaNet
* Home Children (1869-1930) database indexes from ships passenger lists
* Passenger Books of J & J Cooke, Shipping Agents with sailings from Londonderry Ireland to Quebec and St. John New Brunswick from 1847 to 1871
* Nanaimo Family History Society has a Passenger List Indexing Project for 1900-1921
* Search engines to search online free databases on multiple websites for ships to Canada
* The Ontario Archives has an index to the assisted immigration registers created by the Toronto Emigrant Office between 1865 and 1883. Over 29,000 entries have been transcribed from the registers.
* Search Canada-U.S. border crossing records (Saint Albans Lists) 1895-1956
* AHSGR Ship and Immigration Records Ships to New Brunswick, Halifax Nova Scotia and Quebec 1900-1914
* Manifest Markings on Canadian Passenger Lists
* Canadian Passenger Lists Questions 1911-1919
* Canadian Passenger Lists Questions 1926-1927

Nominal passenger list indexes for 1925 to 1935 are now searchable online at the National Archives of Canada. Also included are border entries for individuals whose surname starts with the letter C.

If you want to order filmed passenger lists (they aren't indexed!), consult the list of NAC microfilm numbers for passenger lists to Canada 1865-1922

Ships Passenger Lists to Canada 1865

Ships Passenger Lists to Quebec on TheShipsList.com

  • Peruvian of 1865 - First Passenger List Archived by Canada
  • Cap Rouge of 1865 Plymouth to Quebec
  • Nova Scotian 1865 Liverpool/Londonderry to Quebec
  • Nubia 1865 Londonderry to Quebec
  • St Lawrence 1865 London to Quebec
  • Thames 1865 London to Quebec
  • United Kingdom Jun.1865 Glasgow to Quebec Anchor Line
  • Ottawa Sep.1865 London & Queenstown to Quebec (inc. Norwegians) Maiden Voyage
  • Ottawa Oct.1865 London to Quebec (inc. Norwegians)
  • Margaret Ann 1865 Plymouth to Quebec
  • George A. Philips 1865 Youghal, Ireland to Quebec
  • ThamesAug..1865 London to Quebec (inc. Norwegians)
  • Thames Sep.1865 London to Quebec (inc. Norwegians)
  • St. Lawrence July 1865 London to Quebec (inc. Norwegians)
  • St. Lawrence Sept.1865 London to St. John's, Halifax and Montreal
  • St. Lawrence Nov.1865 London to Quebec (inc. Norwegians)
  • Boreas 1865 Ireland to Quebec
  • Medway 1869 London to Quebec
  • Crocodile 1869 Portsmouth to Quebec (unemployed Admiralty Dockyard Workers)
  • Lake Erie 1870 London to Quebec
  • Crocodile 1870 Portsmouth to Quebec (unemployed Admiralty Dockyard Workers)
  • Adalia 1872 London to Quebec via Plymouth (wrecked)
  • Medway May 1872 London & Plymouth to Quebec
  • Nile May 1872 London & Plymouth to Quebec
Ships Passenger Lists to Canada 1866
Tamworth Skien Telemark 7 April 1866 Montreal
Inga Krager Telemark 14 April 1866 to Quebec
Rinde Krager Telemark 25 June 1866 to Quebec
Rjukan Skien Telemark . to Quebec
Ships Passenger Lists to Canada 1868
Ships Passenger Lists to Canada 1869
Names of 354 Home Children sailing from England to Canada in 1869 [NAC online database, more details available on their site]
Rjukan Skien Telemark 11 June 1869 to Quebec
Skien Skien Telemark 15 April 1869 to Quebec
Schooner WS Baker From: Kingston Arrived: July 28, 1868
Medway 1869 Passenger List London to Quebec
Ships Passenger Lists to Canada 1870

Names of 866 Home Children sailing from England to Canada in 1870 [NAC online database, more details available on their site]

/>Skien Skien Telemark 12 April 1870 to Quebec
/>Rjukan Skien Telemark 5 June 1870 to Quebec

Ships Passenger Lists to Canada 1871
Names of 1,877 Home Children sailing from England to Canada in 1871 [NAC online database, more details available on their site]
Skien Skien Telemark 8 June 1871 to Quebec
Rjukan Skien Telemark 31 May 1871 to Quebec
Ships Passenger Lists to Canada 1872
Laurdal Porsgrunn Telemark 21 April 1872 to Quebec
Skien Skien Telemark 8 June 1872 to Quebec
Rjukan Skien Telemark 23 May 1872
Adalia 1872 London to Quebec via Plymouth
Ships Passenger Lists to Canada 1873
Names of 1,298 Home Children sailing from England to Canada in 1873 [NAC online database, more details available on their site]
Nordhavet Skien Telemark 26 May 1873 to Quebec
SS Delta, 1873 to Ontario, Canada
Ships Passenger Lists to Canada 1874
Ships Passenger Lists to Canada 1875
Ships Passenger Lists to Canada 1880-1890
Ships Passenger Lists to Canada 1895
Ships Passenger Lists to Canada 1900 - 1909

Quebec Ship Arrivals 1900-1909 Many of these passengers had a final destination of ND, MI or other American states
Halifax Ship Arrivals 1900-1914 Many of these passengers had a final destination of ND, KS, NE, IL or other American states
St. John Ship Arrivals 1900-1909 Many of these passengers had a final destination of ND, KS, NE, OH or other American states
St. John Ship Arrivals 1910-1914 Many of these passengers had a final destination of CO, IL or other American states
SS Sarmatian Glasgow Scotland to Quebec
Sarmatian 1903 Glasgow to Quebec
Ships Passenger Lists to Canada 1910-1919

S. S. Pisa Hamburg, Germany to Quebec & Montreal, 1911
S. S. Cassandra Glasgow to Quebec & Montreal 1913
Corsican Glasgow Scotland to Montreal Quebec 1915
S. S. Melita Liverpool to Quebec carrying soldiers, 1919
S. S. Melita Liverpool to Quebec carrying soldiers dependents, 1919
S. S. Saturnia Glasgow to Montreal carrying soldiers from Newfoundland, 1919
S. S. Mancester Corporation Manchester England to Montreal, 1919
Makura Sydney Australia to British Columbia, 1919
Ships Passenger Lists to Canada 1920-1929

RMS Andania 1922 Souvenir Passenger List (Southampton to Canada) - List of Passengers, Cunard Line, R. M. S. "Andania" Sailing From Southampton to Quebec and Montreal (via Cherbourg), Thursday, 1st June, 1922. Cabin Passenger List. [This booklet was distributed to cabin passengers. It may not be as accurate as the passenger manifest][$]

Metagama Stornoway, Scotland to Saint John, New Brunswick in 1923
SS Montrose, from Liverpool arrived 19 June 1926 at Quebec - page 58 (Sheet No. 14)
SS Montrose, from Liverpool arrived 19 June 1926 at Quebec - page 67 (Sheet 23)
SS Stavangerfjord, from Oslo, Norway to Halifax Nova Scotia 1927

Ships Passenger Lists to Canada After 1930


Voir la vidéo: Ancre de bateau SPADE (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Gara

    Quels mots ... super, merveilleuse pensée

  2. Tonauac

    Auteur, lire les commentaires, tout spam

  3. Feran

    Je crois que vous vous trompez. Je suis sûr. Je peux le prouver.



Écrire un message

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos