Nouveau

No. 511 Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale

No. 511 Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

No. 551 Squadron (RAF) pendant la Seconde Guerre mondiale

Aéronefs - Lieux - Groupe et devoir - Livres

Le No.511 Squadron était un escadron de transport qui opérait sur un petit nombre de routes à longue distance de 1942 jusqu'à la fin de la guerre.

Il s'est formé en octobre 1942 à partir de l'escadrille n°1425, exploitant des transports Liberator sur la route de Gibraltar. En novembre 1942, un certain nombre d'Albemarles rejoignirent l'escadron et une deuxième route fut ouverte de Gibraltar à Malte.

En février 1943, les Albemarles étaient concentrés dans une nouvelle escadrille "C". Cette année-là a également vu l'arrivée d'un certain nombre de Dakota, et de l'Avro York C.1, ainsi que le début des vols vers l'Inde en octobre 1943.

En juillet 1944, les Dakota sont retirés. L'escadrille "A" exploitait les Yorks et l'escadrille "B" les Liberators, mais les derniers Liberators étaient partis à la fin de l'année, et en 1945, l'escadron n'exploitait que le York, transportant des troupes au Moyen et en Extrême-Orient.

Avion
Octobre 1942-juillet 1944 : Consolidated Liberator I et Liberator II
Juillet 1944-décembre 1944 : Consolidated Liberator VII
Novembre 1942-mars 1944 : Armstrong Whitworth Albemarle I et II
Octobre 1943-juillet 1944 : Douglas Dakota I, Dakota III
Novembre 1943-septembre 1949 : Avro York C.1

Emplacement
10 octobre 1942-7 octobre 1946 : Lyneham

Devoir
Commandement des transports, 1942-1946

Livres

Marquer cette page: Délicieux Facebook Trébucher


Traces de la Seconde Guerre mondiale RAF - Escadron n° 115 10/05/1940 - 30/06/1940

Fin mars 1939, l'escadron commença à se rééquiper de Vickers Wellington, avec lesquels il s'entraîna avec une grande intensité car la guerre était imminente. Au début de la Seconde Guerre mondiale le 3 septembre, l'escadron était à nouveau opérationnel.

Sa première opération a eu lieu le 8 octobre pour attaquer la flotte allemande au large de la Norvège, mais aucun navire n'a été aperçu. Le premier raid réussi du n° 115 a eu lieu le 3 décembre, lorsque la marine allemande à Helgoland a été bombardée. La force de bombardement a été attaquée par des chasseurs ennemis mais l'escadron n'a perdu aucun avion. C'était la fin des raids diurnes en dehors des ratissages en mer du Nord qui étaient effectués ponctuellement. La nuit, l'escadron effectua des raids « Nickel » (largage de brochures) jusqu'en mars 1940, date à laquelle il vola vers le nord pour attaquer les navires allemands participant à l'invasion norvégienne.

En avril 1940, alors qu'il était temporairement prêté au Coastal Command, il obtint la distinction de faire le premier bombardement de la RAF de la guerre sur une cible continentale - l'aérodrome norvégien de Stavanger/Sola tenu par l'ennemi.

Bergen et Stavanger étant les principales cibles de ces raids, l'escadron a perdu son premier avion sous le feu de l'ennemi.

Avec l'invasion allemande de la Belgique et des Pays-Bas, l'escadron a commencé sa longue association avec la Ruhr, bombardant de nuit, attaquant principalement les raffineries de pétrole et les installations ferroviaires. Alors que la situation en France empirait, le n° 115 passe au bombardement tactique pour soutenir les armées en France. À la fin de cette campagne, le n° 115 retourna à l'attaque contre l'Allemagne et son industrie, frappant de plus en plus profondément le Reich et atteignant Berlin le 28 août 1940. En septembre, l'unité fut détournée pour bombarder des barges d'invasion dans les ports de la Manche. L'escadron apprenait lentement les choses à faire et à ne pas faire lors des bombardements nocturnes, subissant des pertes en cours de route et découvrant que le principal problème d'un pays noirci était de trouver son chemin. Le Bomber Command était désormais le seul moyen de riposter contre l'Allemagne, donc l'offensive des bombardiers était la priorité absolue et le n°115 effectuait des raids nuit après nuit.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la climatisation de l'escadron était codée "KO", & dans le cas de "C" la climatisation de la Flt "A4" & "IL".

Opérations et pertes 10/05/1940 - 30/06/1940
Toutes les opérations répertoriées ne le sont pas.

10-11/05/1940 : Waalhaven, Pays-Bas
15-16/05/1940
: Duisberg, D. 1 Avion perdu, 5 KIA
20-21/05/1940 : Dinant, B et Cambrai, F. 3 avions perdus, 12 KIA, 6 POW

Pertes 01/01/1940-09/05/1940 (incomplet)

Flying Officer (pilote) Basil V. Fanshawe, RAF 39311, 115 Sqdn., 28 ans, 19/03/1940, cimetière de Winchester (Magdalen Hill), Royaume-Uni
Aviateur de 2e classe George T. Rose, RAF 630965, 115 Sqdn., âge inconnu, 19/03/1940, Deal Cemetery, Royaume-Uni

Aviateur de 1re classe Desmond H. Lynch, RAF 644738, 115 Sqdn., 20 ans, 20/03/1940, cimetière de Croydon (Mitcham Road), Royaume-Uni

04/07/1940 : Reconnaissance, Mer du Nord

taper: Wellington Mk IA
numéro de série: N2949, KO-H
opération: Reconnaissance
perdu: 07/04/1940
Sous-lieutenant d'aviation Roy A. Gayford, RAF 40295, 115 Sqdn., âge inconnu, 07/04/1940, disparu
Sergent William F. Nicol, RAFVR 740335, 115 Sqdn., 21 ans, 07/04/1940, disparu
Sergent Michael F. Murphy, RAF 580735, 115 Sqdn., 20 ans, 07/04/1940, disparu
Sergent Robert J. Moore, RAF 522730, 115 Sqdn., 23 ans, 07/04/1940, disparu
Aviateur-chef Daniel Armstrong, RAF 543847, 115 Sqdn., 20 ans, 07/04/1940, disparu
Aviateur de 1re classe John Moss, RAF 629737, 115 Sqdn., âge inconnu, 07/04/1940, disparu

Décollé de Lossiemouth à 11h15, en compagnie d'avions de l'escadron n°9 pour rechercher des navires ennemis au large du Danemark. Les deux escadrons opéraient sous l'autorité du QG 18 Group, Coastal Command. S'est séparé de la formation principale et a été abattu par les Me 110. L'équipage est commémoré sur le Mémorial de Runnymede.

taper: Wellington Mk IA
numéro de série: P2524, KO-F
opération: Reconnaissance
perdu: 07/04/1940
Sous-lieutenant d'aviation Estelles A. Wickenkamp, ​​RAF 41088 (Canada), MBE, 115 Sqdn., 27 ans, 07/04/1940, disparu
Sous-lieutenant d'aviation David H. Wardlaw, RAF 40157, 115 Sqdn., âge inconnu, 07/04/1940, disparu
Sergent William L. Macdonald, RAF 580877, 115 Sqdn., 19 ans, 07/04/1940, disparu
Aviateur de 2e classe Henry G. Ablett, RAF 626935, 115 Sqdn., 19 ans, 07/04/1940, disparu
Aviateur de 2e classe Robert C. Peel, RAF 629076, 115 Sqdn., 24 ans, 07/04/1940, disparu
Sous-lieutenant d'aviation Julian P. Chester-Master, RAFVR 76006, 115 Sqdn., âge inconnu, 07/04/1940, disparu


Décollé de Lossiemouth à 11h15, en compagnie d'avions de l'escadron n°9 pour rechercher des navires ennemis au large du Danemark. Les deux escadrons opéraient sous l'autorité du QG 18 Group, Coastal Command. S'est séparé de la formation principale et a été abattu par les Me 110. L'équipage est commémoré sur le Mémorial de Runnymede.

Sources: CWGC et W.R. Chorley, Bomber Command Losses of the Second World War, Volume 1, 1939/40

sauvegarder

taper: Wellington MK IC
numéro de série: P9284, KO-J
opération: Stavanger, Norvège
perdu: 12/04/1940
Sous-lieutenant d'aviation (pilote) Frederick E. Barber, RAF 36223, 115 Sqdn., 26 ans, 12/04/1940, cimetière de Stavanger (Eiganes), Norvège
Sous-lieutenant d'aviation (Pilote) David A. Rankin, RAF 36180 (NZ), 115 Sqdn., 25 ans, 12/04/1940, Stavanger (Eiganes) Churchyard, Norvège
Sergent (Obs.) Alan S. Pearce, RAF 580805, 115 Sqdn., 20 ans, 12/04/1940, Stavanger (Eiganes) Churchyard, Norvège
Sergent Geoffrey W.J. Juby, RAF 514904, 115 Sqdn., 28 ans, 12/04/1940, cimetière de Stavanger (Eiganes), Norvège
Aviateur-chef Lionel A. Westcott, RAF 545537, 115 Sqdn., 21 ans, 12/04/1940, cimetière de Stavanger (Eiganes), Norvège
Officier d'aviation (Air Gnr.) Peter E.T. Taureau, RAFVR 76004, 115 Sqdn., 26 ans, 12/04/1940, Stavanger (Eiganes) Churchyard, Norvège

Aviateur-chef George W.D. Carter, RAF 568628, 115 Sqdn., 20 ans, 14/04/1940, cimetière de Marham (Holy Trinity), Royaume-Uni

Officier d'aviation (pilote) Edward J.T. Clarke, RAF 39375, 115 Sqdn., 22 ans, 01/05/1940, cimetière de Stamford, Royaume-Uni
Sous-lieutenant d'aviation (Air Gnr.) John Marshman, RAFVR 77039, 115 Sqdn., 26 ans, 01/05/1940, cimetière de Marham (Holy Trinity), Royaume-Uni

10-11/05/1940 : Waalhaven, Pays-Bas

- 6 Wellingtons No.9 Sq. Afb. Honington [S/L Paon]
- 3 Wellingtons No.37 Sq. Afb. Marham [conjointement avec 75 Sq., S/L Glencross]
- 6 Wellingtons No.38 Sq. Afb. Marham [A/G MacFadden]
- 3 Wellingtons No.75 [NZ] Sq. Afb. Feltwell [conjointement avec 37 Sq., S/L Glencross]
- 6 Wellingtons No.99 Sq. Afb Newmarket [S/L Bertram]
- 6 Wellington n° 115 m² Afb. Marham [inconnu]
- 6 Wellington n°149 m² Afb. Mildenhall [S/L Harrie]

15-16/05/1940 : Duisberg

Lors de la première attaque à grande échelle du Bomber Command contre des cibles industrielles allemandes, 99 avions bombardent 16 cibles dans la région de la Ruhr. Ce raid marque effectivement le début de l'offensive aérienne stratégique contre l'Allemagne. Aucun avion n'est perdu à cause de l'action ennemie, cependant, un Vickers Wellington du n°115 Squadron est dévié de sa trajectoire et s'écrase sur les hauteurs près de Rouen en France et les cinq équipages à bord sont tués.

Autres escadrons sur cette opération : 49 Sqd, .

taper: Wellington Mk.1A
numéro de série: P9229, KO-S
opération: Duisberg
perdu: 16/05/1940
Flying Officer (Pilote) Herbert P. Evans, RAF 40377, 115 Sqdn., âge inconnu, 16/05/1940, Bernay (Ste. Croix) Communal Cemetery, F
Caporal (Air Gnr.) Reginald F. Fallows, RAF 518379, 115 Sqdn., âge inconnu, 16/05/1940, Bernay (Ste. Croix) Communal Cemetery, F
Sergent (Nav.) Thomas R. Kirkham, RAF 580599, 115 Sqdn., 21 ans, 16/05/1940 (Cimetière communale de Bernay (Ste. Croix), F)
Caporal (W.Op. Air) Roger C.J. Pilgrim, RAF 531692, 115 Sqdn., 26 ans, 16/05/1940 (Cimetière communale de Bernay (Ste. Croix), F)
Flight Lieutenant (Pilote) Alec E. Pringle, RAF 37299, 115 Sqdn., age inconnu, DFC, 16/05/1940 (Bernay (Ste. Croix) Communal Cemetery, F)
Aéroporté 2335 15mai40 de Marham. Cause du sinistre non établie. S'est écrasé entre Bernay et Rouen (Eure), France.
sauvegarder

20-21/05/1940 : Concentrations de troupes près de Cambrai, F et Dinant, B

Les 75, 99 et 115 Squadron attaquent les traversées de la Meuse à Dinant et des concentrations de troupes près de Cambrai


Annonces

  • Le projet Wartime Memories existe depuis 21 ans. Si vous souhaitez nous soutenir, un don, aussi petit soit-il, serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web et notre administration, sinon ce site disparaîtra du Web.
  • Vous cherchez de l'aide pour la recherche sur l'histoire familiale? Veuillez lire notre FAQ sur l'histoire familiale
  • Le projet Wartime Memories est géré par des bénévoles et ce site Web est financé par les dons de nos visiteurs. Si les informations ici vous ont été utiles ou si vous avez aimé accéder aux histoires, veuillez envisager de faire un don, aussi petit soit-il, ce serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web, sinon ce site disparaîtra du la toile.

Si vous aimez ce site

S'il vous plaît envisager de faire un don.

16 juin 2021 - Veuillez noter que nous avons actuellement un important arriéré de matériel soumis, nos bénévoles y travaillent le plus rapidement possible et tous les noms, histoires et photos seront ajoutés au site. Si vous avez déjà soumis une histoire sur le site et que votre numéro de référence UID est supérieur à 255865, vos informations sont toujours dans la file d'attente, veuillez ne pas soumettre à nouveau sans nous contacter au préalable.

Nous sommes maintenant sur facebook. Aimez cette page pour recevoir nos mises à jour.

Si vous avez une question générale, veuillez la poster sur notre page Facebook.


Base de données de la Seconde Guerre mondiale

Avez-vous apprécié cette photo ou trouvé cette photo utile ? Si tel est le cas, pensez à nous soutenir sur Patreon. Même 1 $ par mois ira loin ! Merci.

Partagez cette photo avec vos amis :

  • » 1 102 biographies
  • » 334 événements
  • » 38 814 entrées de chronologie
  • » 1 144 navires
  • » 339 modèles d'avions
  • » 191 modèles de véhicules
  • » 354 modèles d'armes
  • » 120 documents historiques
  • » 226 installations
  • » 464 critiques de livres
  • » 27 600 photos
  • » 359 cartes

"Jamais dans le domaine des conflits humains, autant de personnes n'ont dû autant à si peu."

Winston Churchill, dans la RAF

La base de données de la Seconde Guerre mondiale est fondée et gérée par C. Peter Chen de Lava Development, LLC. Le but de ce site est double. Premièrement, il vise à offrir des informations intéressantes et utiles sur la Seconde Guerre mondiale. Deuxièmement, il s'agit de présenter les capacités techniques de Lava.


Histoire

Dans la Seconde Guerre mondiale

Formé le 14 octobre 1942, 511e Escadron a été formé à partir du vol n° 1425 de la RAF Lyneham. L'escadron a poursuivi le travail de l'escadrille en exploitant des horaires de transport réguliers vers Gibraltar en utilisant les Consolidated Liberators. Pour étendre la route de Gibraltar à Malte, l'escadron a également exploité l'Armstrong Whitworth Albemarle. Alors que la Seconde Guerre mondiale avançait, non. Le 511e Escadron a étendu son rôle de transport à longue distance et il a été le premier escadron à exploiter le transport Avro York (un transport basé sur l'Avro Lancaster). Au début, les Liberator et Yorks étaient exploités comme des vols séparés, mais le Liberator Flight est devenu le 246 Squadron en 1944. L'escadron a continué à effectuer des vols de troupes, en particulier entre le Royaume-Uni et l'Inde jusqu'à sa dissolution le 7 octobre 1946.

Après-guerre 1 : Sur Yorks et Hastings

Quelques jours plus tard (16 octobre 1946), l'escadron fut de nouveau formé en tant qu'opérateur Avro York basé à RAF Lyneham. Il a continué à parcourir les routes longue distance vers l'Inde et l'Extrême-Orient jusqu'à ce que, comme beaucoup d'escadrons de transport, il s'implique dans le pont aérien de Berlin.

L'escadron a ensuite été rééquipé du Handley Page Hastings en septembre 1949 et en 1957, l'escadron a rejoint d'autres opérateurs du Hastings à la RAF Colerne. Un an plus tard, l'escadron a été dissous lorsqu'il a été renuméroté en 36 escadron le 1er septembre 1958.

Après-guerre 2 : vient le Britannia

L'escadron a été formé à nouveau à RAF Lyneham le 15 décembre 1959, en tant que deuxième escadron à exploiter le Bristol Britannia sur des vols de troupes à longue distance. Il a quitté la RAF Lyneham pour la RAF Brize Norton en juin 1970, alors que Lyneham devenait la base du nouveau Lockheed Hercules. L'escadron a été dissous le 6 janvier 1976, lorsqu'il a été décidé de retirer le Britannia du service.


Base de données de la Seconde Guerre mondiale

Avez-vous apprécié cette photographie ou trouvé cette photographie utile? Si tel est le cas, pensez à nous soutenir sur Patreon. Même 1 $ par mois ira loin ! Merci.

Partagez cette photo avec vos amis :

  • » 1 102 biographies
  • » 334 événements
  • » 38 814 entrées de chronologie
  • » 1 144 navires
  • » 339 modèles d'avions
  • » 191 modèles de véhicules
  • » 354 modèles d'armes
  • » 120 documents historiques
  • » 226 installations
  • » 464 critiques de livres
  • » 27 600 photos
  • » 359 cartes

"Nous ne demandons plus rien, nous voulons la guerre."

Joachim von Ribbentrop, ministre allemand des Affaires étrangères, août 1939

La base de données de la Seconde Guerre mondiale est fondée et gérée par C. Peter Chen de Lava Development, LLC. Le but de ce site est double. Premièrement, il vise à offrir des informations intéressantes et utiles sur la Seconde Guerre mondiale. Deuxièmement, il s'agit de présenter les capacités techniques de Lava.


Crash d'un bombardier de Manchester à Holmpton, East Yorkshire, 14 janvier 1942 - Partie 1

925454 Sergent (observateur) Eric Ronald Harper. Cette photo a été prise en 1940 au No.5 Initial Training Wing, Torquay.

Mon grand-oncle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale en tant qu'observateur aérien (navigateur) avec le 207e Escadron, 5e Groupe, Bomber Command, Royal Air Force (Volunteer Reserve).

Eric s'est enrôlé dans la RAF Volunteer Reserve le 14 mai 1940, douze jours après son 18e anniversaire. Son premier port d'escale était le centre de recrutement n°1 à Penarth et Melksham et le 20 mai, le centre de recrutement n°4 à Bridgnorth, Shropshire.

Le 7 juin, il est transféré à Linton et rejoint l'escadre d'entraînement initial n°5 le 10 à Hastings. Le 28 juin n°5 I.T.W. a déménagé de Hastings à Torquay où Eric resterait jusqu'à la fin octobre.

Il s'agit d'une lettre d'Eric à sa mère lorsqu'il était à Torquay.

925454 L.A.C Harper
Escadron D Flight 3
5 I.T.W. RAF
Elfordleigh
Torquay

Chère maman,
L'argent était un peu en retard cette semaine et votre lettre avait quatre jours de retard. Je suppose qu'ils ont été retenus lors des raids aériens à Londres. Vous avez eu assez chaud ces derniers temps, n'est-ce pas. L'un de nos caporaux était à Londres lorsqu'ils l'ont attaqué samedi soir et il a fait un récit graphique d'esquives de porte en porte avec des bombes tombant tout autour, des nouvelles de maisons s'effondrant, des bombes tombant sur la route et deux camions se fracassant de plein fouet et les marchandises des magasins éparpillés dans tout le salon sans parler des nombreux incendies, etc. Je sais donc ce que vous avez dû traverser.

C'était plutôt calme ici. Je suis allé à Exeter pour une courte période dimanche dernier quand j'ai obtenu un laissez-passer mais il n'y avait presque rien à faire.

Nous avons une marche d'itinéraire à venir, donc nous avons - "quelque chose à espérer".

Eh bien, je ne peux plus rien dire maintenant.

P.s. J'écrirai aux autres demain.

Il s'agit d'une autre lettre écrite à Torquay par Eric à sa mère alors qu'il y était depuis quelque temps.

925454 L.A.C Harper
D Flight Room 54
3 Escadron 5 I.T.W.
RAF Elfordleigh
Torquay

Chère maman,
Vous n'avez plus besoin d'envoyer une enveloppe recommandée chaque semaine maintenant. Je peux facilement me le permettre de toute façon, en plus de chaque petite aide. Mais merci tout de même.

Eh bien, nous sommes toujours à Torquay et aucun avis de publication n'a encore été envoyé. Tous les gars en ont marre.

Nous nous sommes amusés l'autre jour lorsque deux membres du D Flight sont sortis vers deux heures et demie du matin et ont grimpé sur un haut poteau télégraphique sur la route juste à l'extérieur de l'hôtel et ont attaché une cuvette fissurée sur le dessus et l'ont laissée là. Comme nous avons tous défilé devant l'hôtel le matin, tout l'escadron a bien ri. Le problème, c'est que la police s'est plainte et a dû annuler. Les gars ont cependant avoué et s'en sont tirés en n'arrêtant qu'un laissez-passer tardif du dimanche, car ils n'en avaient pas mis un, ils n'ont pas été affectés.

Un autre escadron qui attend également depuis longtemps a jeté des fusils là-bas lorsqu'ils ont dû défiler pour un exercice de tir et vient de s'enfuir. Cependant, rien n'a été fait et on leur a dit qu'ils seraient affichés le plus rapidement possible. Vous pouvez donc dire à quel point nous en avons marre de cette aile.

Certains sont encore en train d'être réorganisés en tant que pilotes et plus nous sommes ici, plus nous avons de chances. Il y a donc un côté plus lumineux.

Bon courage pour le moment.

Eric part pour l'Afrique du Sud le 31 octobre 1940 à destination de la No.45 Air School où il s'entraînera pour devenir Observateur de l'Air. Il a voyagé sur le navire 'Union-Castle' 'Warwick Castle' et est arrivé à Cape Town le 30 novembre.

Cette lettre a été écrite à bord du 'Warwick Castle' le 27 novembre 1940.

27/11/40
925454 L.A.C HARPER
No.1 A.O.N.S.
R.A.F.
AFRIQUE DU SUD

chère maman
Je crains qu'il n'ait été impossible d'écrire auparavant car il n'y a eu aucune possibilité de poster des lettres. J'espère que vous avez bien reçu ma dernière lettre car j'ai dû la confier à une fille en Écosse pour la publier, elle aurait dû être publiée le premier du mois.

Bien que je donne l'adresse sur la première page, nous sommes toujours en mer pendant que j'écris ceci bien que nous approchions de la fin du voyage.Tout s'est bien passé à bord, le seul problème est qu'il y a si peu à faire les seuls divertissements étant un jeu de cartes occasionnel sur les jeux de pont et la lecture.

Quand ils sont arrivés à Cape Town, il y avait alors un long voyage en train jusqu'à Oudtshoorn où il serait sur le parcours n°2 qui a commencé le 2 décembre. Eric était à Oudtshoorn depuis trois mois et demi lorsqu'il faisait partie d'un groupe qui visitait la ville côtière de Kynsna. Sur le chemin du retour à la base, le gros camion dans lequel ils voyageaient s'est renversé avec un certain nombre d'aviateurs blessés, certains grièvement. Heureusement, Eric s'en est sorti avec seulement de légères contusions, bien que trois aviateurs y aient presque perdu la vie. Peu de temps avant qu'il ne quitte la 45 Air School, tout le monde était confiné à la base en raison des protestations du parti de droite Ossewabrandwag dans la région. Ils étaient opposés à ce que l'Afrique du Sud combatte aux côtés des Britanniques et ont même formé leur propre unité armée basée sur les SS allemands. Eric a passé trois mois à Oudtshoorn où ils ont utilisé des avions Avro Anson jusqu'à ce que lui et le reste de son cours soient affectés à d'autres écoles de l'air pour y poursuivre leur formation. Eric a été transféré à l'école de l'air n°42 le 14 mars 1941 à Port Elizabeth et a terminé le cours de bombardement et d'artillerie n°1 en utilisant l'avion Fairey Battle le 30 mai 1941 s'évanouissant en tant que sergent observateur aérien avec 77%. Il partit immédiatement pour Cape Town en train en route vers l'Angleterre. Au retour d'Afrique du Sud, Eric a brièvement visité le Canada, mais n'a suivi aucune formation en Amérique du Nord.

Lorsqu'il retourna finalement en Angleterre, il envoya un télégramme chez lui depuis Liverpool le 8 juillet 1941. Eric était parti huit mois à l'étranger et arriva au Centre d'accueil du personnel No.3 à Bournemouth. Bientôt, il a déménagé à RAF Finningley, Yorkshire et a rejoint l'unité d'entraînement opérationnel n ° 25 le 20 juillet où ils ont opéré Vickers Wellingtons, Handley-Page Hampdens et Avro Manchesters. Il y a passé environ trois mois à commencer un cours de conversion en vol avec le sergent de section Basil Courtney Wescombe avant d'être transféré à son escadron opérationnel.

Le record d'Eric avec 25 unités d'entraînement opérationnel à la RAF Finningley.

Jeudi 23 octobre 1941
Avro Manchester L7430
F/Sgt. Wescombe
Sgt. Harpiste
Sgt. Tamis
Sgt. Westbury
Sgt. cloche
Sgt. Howe
Dans le cadre de leur cours de conversion à Finningley F/Sgt. Wescombe et le sergent. Sieve a effectué un certain nombre de vols effectuant des doubles contrôles et des atterrissages avec les pilotes Pilot Officer Hughes et Flight Lieutenant Stewart aux commandes. Ce vol avec un équipage plus important est nommé Raid 2 dans F/Sgt. Le journal de bord de Wescombe.

Eric est devenu membre du 207e Escadron de la RAF Waddington le vendredi 3 novembre 1941. Il a été avec l'escadron pendant 72 jours à partir de la RAF Waddington et de la RAF Bottesford volant dans des avions Avro Manchester. Le 207e Escadron était un escadron d'entraînement au début de la guerre et a perdu son identité en avril 1940. Réformé en 5e Groupe en novembre 1940 pour l'introduction de l'Avro Manchester et a commencé ses opérations en février 1941. Il a servi dans le 5e Groupe pour le reste de la guerre, se convertissant aux Lancaster en mars 1942.
Le dossier opérationnel d'Eric au 207e Escadron.

RAF Waddington, Lincolnshire.

Deux jours après son arrivée à Waddington, Eric écrivit cette lettre à sa mère.

5-11-41
925454 Le sergent. Harpiste
c/o sergents. Désordre
Unité "C".
R.A.F.
Waddington.
Lincolnshire

Chère maman,
Nous avons quitté Finningley lundi comme je le pensais, et sommes arrivés ici lundi soir. Cependant, nous allons bientôt déménager dans un autre drome. Nous allons probablement craquer bientôt. L'endroit où nous sommes logés est terrible en ce moment mais nous recevons des billettes différents, probablement dans le mess dès qu'ils peuvent s'arranger. Quel temps nous avons eu lundi, on nous a dit que nous déménageions seulement environ 2 heures avant de partir et j'ai eu un sacré boulot pour récupérer tout mon équipement de Rossington et partout dans le camp pour partir à l'heure. Eh bien, je n'ai rien de plus à dire pour le moment, alors bravo pour le moment.

Mercredi 12 novembre 1941
Avro Manchester L7432 EM:J
F/Sgt. Wescombe
Sgt. Harpiste
Sgt. Tamis
Sgt. Westbury
Sgt. Howe
L'équipage a décollé à 15 h 15 et a effectué un entraînement au vol local et aux approches par faisceau.

Samedi 15 novembre 1941 - Emden
Avro Manchester L7432 EM:J
F/Sgt. Wescombe
Sgt. Thomas
Sgt. Harpiste
Sgt. Van Puyenbroek
Sgt. Westbury
Sgt. Tamis
Sgt. Marcheur
Le 207e Escadron a envoyé deux équipes d'« hommes de première année » pour attaquer la gare d'Emden. L'équipage à part le Sgt. Van Puyenbroek a effectué un « test de vol de nuit » (N.F.T.) à 14h30. Eric et le reste de l'équipage ont décollé pour Emden à 17h50. C'était leur première mission en dehors du sergent Van Puyenbroek qui avait eu quinze missions précédentes. Il ne savait pas qu'il s'agissait de leur premier voyage et a déclaré depuis qu'il aurait été terrifié s'il avait su. Il n'y avait pas eu de flak lors de ce voyage et ils ont bombardé l'E.T.A. (Heure d'arrivée estimée). Quand ils ont atteint la cible, trois rafales ont été observées et avant de quitter la cible, un grand feu a été vu réfléchi sur les nuages ​​bas. Au retour de cette opération, ils étaient terriblement perdus et le sergent Thomas le deuxième pilote a demandé au sergent Van Puyenbroek d'allumer le squeeker qui a alerté les équipages de la présence de ballons de barrage. Le son dans les oreilles de Van Puyenbroek était assourdissant et ils ont rapidement découvert qu'ils se trouvaient au milieu du barrage de ballons de Southampton. L'avion a été bientôt illuminé par des projecteurs mais heureusement, il n'a pas été tiré dessus. Ils sont revenus à Waddington à 23h59 et ont connu plus de complications à l'atterrissage. Ils ont touché le sol et ont rebondi à 15 pieds dans les airs, le sergent de section Wescombe a rapidement ouvert la manette des gaz et a recommencé pour une autre tentative d'atterrissage. 49 avions étaient sur le raid sans aucun résultat de bombardement observé en raison des nuages ​​avec 4 Wellington perdus. Le lendemain matin, le sergent Van Puyenbroek est retourné à l'avion pour chercher sa torche, car vous ne receviez pas de remplacement si elle était perdue. Alors que l'équipe au sol ouvrait la soute à bombes, il leva les yeux avec horreur pour voir des bombes de 3x1000 livres toujours accrochées.

RAF Bottesford, Leicestershire

À 10 heures, le lundi 17 novembre, les quinze Manchester en service de l'escadron 207 décollèrent de Waddington, survolèrent la station en guise de salut et se dirigèrent vers Bottesford où ils débarquèrent quelques minutes plus tard.

Dimanche 23 novembre 1941 - Lorient
Avro Manchester L7432 EM:J
F/Sgt. Wescombe
Sgt. Nixon
Sgt. Harpiste
Sgt. Tamis
Sgt. Westbury
Sgt. Howe
Sgt. Marcheur
L'escadron s'était suffisamment organisé pour être de nouveau en mesure de monter des opérations après son passage de Waddington à Bottesford. Deux équipages inexpérimentés (F/Sgt B.C. Wescombe et F/L W.D.B Ruth DFC) ont été requis pour un raid de pénétration peu profonde sur les quais de Lorient à la recherche de sous-marins dans leurs enclos. Basil Wescombe venait juste de commencer son deuxième tour, mais comme il était d'usage de faire un tour complet en tant que deuxième pilote avant de devenir capitaine sur « heavy », il était toujours considéré comme un « homme de première année ». L'équipage d'Eric volait à bord du L7432 EM:J qui était considéré comme le Manchester « chanceux » du 207e Escadron, car il avait été ramené de Berlin sur un moteur en août précédent pour permettre à son pilote de devenir DSO. Les équipages ont effectué des tests de vol de nuit pendant la journée avec l'équipage réalisant le leur à 11h50. 51 Hampdens et les 2 207 escadrons de Manchester étaient sur le raid. EM:J a décollé à 17h00 et l'équipage a signalé que la cible était située dans une bonne visibilité mais que les rafales n'ont pas été vues en raison d'une forte flak. Les conditions au-dessus de la cible étaient sans nuages, ce qui a permis d'identifier facilement les installations du quai. Après avoir largué dix bombes de 500 livres dans la région, les deux équipages sont revenus pour atterrir à 22h05 à RAF Coningsby. Des incendies ont été observés à proximité des quais sans aucune perte. Sur le chemin du retour vers la côte française, 8 paquets de nickels (dépliants de propagande) ont été largués.

Dimanche 30 novembre 1941 - Emden
Avro Manchester L7432 EM:J
F/Sgt. Wescombe
Sgt. Thomas
Sgt. Harpiste
Sgt. Tamis
Sgt. Westbury
Sgt. Howe
Sgt. Marcheur
Deux équipages du 207e Escadron ont attaqué Emden et étaient sur le point de perdre leur statut d'« homme de première année ». L'équipage est parti à 17h15 et a enregistré une excellente visibilité, une légère brume et un point cible "B" localisé et bombardé au cap 340 degrés à 19h34 à partir de 12 000 pieds. Ils ont largué cinq bombes de 1000 livres et les ont vues éclater avec deux grands incendies allumés. À 19 h 50 à 11 000 pieds, cinq navires, dont un que l'on croyait être un navire de guerre, se dirigeaient vers le sud entre Nordnerney et le continent. Les autres navires semblaient plus petits et l'équipage n'était pas sûr de leur caractère. Ils retournèrent à Bottesford à 22h15. 50 avions ont attaqué la cible avec de bons résultats de bombardement revendiqués. 1 Wellington et 1 Whitley ont été perdus.

Samedi 27 décembre 1941 - Düsseldorf
Avro Manchester L7432 EM:J
F/Sgt. Wescombe
Sgt. Thomas
F/Sgt. Tamis
Sgt. Westbury
Sgt. Howe
Sgt. Marcheur
Sgt. Harper (Obs)
Le 5e Groupe a annulé le vol en formation de jour et a spécifié à la place le 207e Escadron de préparer 12 Manchester pour une opération de nuit à Düsseldorf dans ce qui n'était que la troisième opération de Manchester du mois. Plus tard dans la journée, le 5e Groupe a annulé cinq des 12. Les sept autres ont rejoint une force totale de 132 avions, dont 66 Wellington, 30 Hampdens et 29 Whitley. Eric est parti à 17h21 en direction de la gare de triage de Düsseldorf. L'équipage a signalé une couverture nuageuse de 3/10 à 2000 pieds avec une bonne visibilité. Ils ont identifié la cible près de la rivière et de la concentration ferroviaire et ont largué cinq bombes de 1 000 livres d'une hauteur de 10 000 pieds à 20h04. Aucune rafale n'a été observée, mais un grand incendie a été observé après que la cible ait été quittée. Ils ont largué seize paquets de nickels au sud-ouest de la zone cible. Une ligne de lumières avec un gyrophare à chaque extrémité a été vue dans l'embouchure de l'Osterschelds. Seuls cinq des avions du 207e Escadron ont atteint la cible où la visibilité était bonne. Tous les avions ont atterri à Horsham St Faith, le système hydraulique d'Eric's Manchester tombant en panne à 22h50. Bien que 96 avions aient affirmé avoir attaqué la ville, les dossiers révèlent que seulement 32 explosifs puissants et 3 bombes incendiaires sont tombés dans la zone bâtie, causant de très légers dégâts et aucune victime. 5 Whitley et 2 Wellington ont été perdus.

Vendredi 2 janvier 1942 - St Nazaire
Avro Manchester L7378 EM:A
F/Sgt. Wescombe
Sgt. Thomas
F/Sgt. Tamis
Sgt. Westbury
Sgt. Howe
Sgt. Marcheur
Sgt. Harper (Navigateur)
Le mois de janvier 1942 a commencé avec du mauvais temps, mais le 2, douze 207 Manchester ont été affectés aux opérations, mais deux ont ensuite été annulés en raison de l'indisponibilité de l'avion. Les dix restants s'envolent pour St Nazaire. L'équipage d'Eric a quitté Bottesford à 17 h 34, la cible principale étant les quais et les sous-marins. Ils ont attaqué la cible à 20.02 et à 12.000 pieds. La couverture de nuages ​​cumulus de 3/10 à 2 000 pieds masquait la cible mais elle a été captée par la rivière et le canal au nord de la zone cible. Les rafales de bombes ont été masquées, mais on pense que des bombes de 6x1000 livres sont tombées dans la zone cible. Ils ont largué huit paquets de Nickels sur terre en route vers la zone cible. Au retour à la maison à 20h32 alors qu'à 12 000 pieds cinq petits bateaux, que l'on pense être des smacks de pêche, ont été vus à 45 degrés, 08 minutes nord et 02 degrés ouest. Eric et le reste de son équipage sont de retour à Bottesford à 23h12. Sur l'ensemble des 207 avions de la force quatre n'ont pas pu localiser la cible, quatre l'ont trouvée et l'ont bombardée et deux ont attaqué des cibles alternatives à Cherbourg et Brest. Les équipages bombardant Cherbourg ont rapporté que la flak leur a donné un "temps chaud". Sur le chemin du retour, deux Manchester débarquèrent à Exeter et un à Shrewton dans la plaine de Salisbury. 15 Whitley et 12 Manchester ont attaqué la cible avec seulement 8 avions bombardant la cible principale et aucun avion n'a été perdu.

Veuillez voir Manchester Bomber Crash à Holmpton, East Yorkshire, le 14 janvier 1942 - Partie 2.

Une grande partie des informations trouvées dans les livres sur l'Avro Manchester, le 207e Escadron et les registres d'opérations des Archives nationales.
"Toujours préparé" John Hamlin
"Sur les ailes du matin" Vince Holyoak
'Avro Manchester : la légende derrière le Lancaster' Dr Robert Kirby

© Le droit d'auteur du contenu contribué à cette archive appartient à l'auteur. Découvrez comment vous pouvez l'utiliser.


Caraïbes

Les colonies britanniques des Antilles étaient directement menacées par les sous-marins allemands, qui recherchaient des pétroliers et des transporteurs de bauxite faisant route des Caraïbes vers les États-Unis et le Royaume-Uni.

Sur les îles, la main-d'œuvre disponible était occupée à garder les ports et les camps de prisonniers de guerre, ainsi qu'à fournir la main-d'œuvre pour l'augmentation de la production de produits primaires nécessitée par la guerre.

Assez bizarrement, 800 travailleurs forestiers ont été amenés du Honduras britannique tropical pour travailler dans les hautes terres glaciales d'Écosse.

Les protestations des Antillais contre le manque de recrutement pour le service à l'étranger, cependant, et le besoin de main-d'œuvre en Grande-Bretagne et de personnel de la RAF, ont entraîné l'enrôlement d'hommes pour la formation au sol de la RAF en 1941. Des Antillais ont également été recrutés pour remplir certains pénurie de compétences pour soutenir l'effort de guerre. Assez bizarrement, 800 travailleurs forestiers ont été amenés du Honduras britannique tropical pour travailler dans les hautes terres glaciales d'Écosse.

A leur arrivée, certains ont découvert qu'ils devaient construire leur propre caserne - et ils ont tous découvert qu'ils devaient être payés moins que ce qui leur avait été promis. La durée de leur service a été réduite et certains ont été rapatriés avant l'expiration de leur contrat. Cependant, certains sont restés au Royaume-Uni après avoir rempli leurs contrats et ont trouvé d'autres travaux de guerre.

Quelque 520 hommes sont venus des colonies des Caraïbes pour travailler, principalement dans les usines de munitions du nord-ouest. Environ 80 femmes antillaises, au début seulement si elles étaient blanches, ont été recrutées pour l'ATS.

Ce n'est probablement que le manque d'hommes suffisants avec les qualifications appropriées qui a forcé la RAF à accepter des coloniaux noirs comme équipage. Quelque 300 Antillais ont servi comme équipage et quelque 90 hommes ont reçu des décorations. Cela comprenait sept ordres de service distingué et 64 DFC.

Le plus décoré est probablement le chef d'escadron Ulric Cross, qui a reçu à la fois le DSO et le DFC. La citation de ce dernier note sa « capacité de navigation exceptionnelle » et le « très grand nombre de sorties » qu'il avait effectuées « contre des cibles fortement défendues » en Allemagne.

Le régiment des Caraïbes n'a été recruté qu'en 1944, lorsqu'il a été affecté en Égypte pour garder les prisonniers de guerre. Là, ils se sont battus avec les troupes sud-africaines blanches, cantonnées à proximité, qui s'opposaient à ce que le régiment soit autorisé à porter des armes.


14e UNITÉS AF

TABLE DES MATIÈRES
14e Armée de l'Air
Groupe de bénévoles américains
Force opérationnelle aérienne chinoise
68e aile composite23j Combattant généraliste1st Pursuit Sq / 74th Fighter Sq
2nd Pursuit Sq / 75th Fighter Sq
3d Pursuit Sq / 76th Fighter Sq
16e escadron de chasse
23e poste de contrôle des chasseurs
118e Sq de reconnaissance tactique
5e Détachement d'armes spéciales de l'AAF
308e Gp de bombardement373d Place de bombardement
374e place de bombardement
375e place de bombardement
425e place de bombardement
69e aile composite Détachement de ravitaillement en fret aérien 3D
19e place de liaison
27e place de transport de troupes
51e combattant généraliste16e escadron de chasse
25th Fighter Sq
26th Fighter Sq
36th Fighter Control Sq
51st Fighter Control Sq
322e poste de contrôle de chasse
449th Fighter Sq
341e général de bombardement11e place de bombardement
22e place de bombardement
490e place de bombardement
491e place de bombardement
312e Escadre de chasseGp de chasse 33d58th Fighter Sq
59th Fighter Sq
60e escadron de chasse
81e combattant généraliste91e Fighter Sq
92e Fighter Sq
93d Fighter Sq
311e Gp de chasse528th Fighter Sq
529th Fighter Sq
530th Fighter Sq
317th Fighter Control Sq
Aile composite sino-américaine1er Gp de Bombardement (Provisoire)1er carré de bombardement (provisoire)
2e Escadron de Bombardement (Provisoire)
Place de bombardement 3d (provisoire)
4e place de bombardement (provisoire)
3D Fighter Gp (Provisoire)7th Fighter Sq (Provisoire)
8th Fighter Sq (Provisoire)
28th Fighter Sq (Provisoire)
32e Fighter Sq (Provisoire)
5e Fighter Gp (Provisoire)17th Fighter Sq (Provisoire)
26th Fighter Sq (Provisoire)
27th Fighter Sq (Provisoire)
29th Fighter Sq (Provisoire)
AUTRES UNITÉS :XIV Commandement aérien stratégique de l'AF (Provisoire)
4ème Unité Technique Photographique
21e place de reconnaissance photographique
35e place de reconnaissance photographique
322e place de transport de troupes
426th Night Fighter Sq
427th Night Fighter Sq
476e groupe de chasse453d Fighter Sq
541e Fighter Sq
542e escadron de chasse
543d Fighter Sq

Variante indienne du patch 14th AF
avec l'aimable autorisation de M. Don Pearce

Plus tard (et officiels) les patchs de la 14e AF datant de la Seconde Guerre mondiale ont fait bondir le tigre vers la droite.
Ce changement a été apporté car l'AAF ne voulait pas que le tigre semble être en retraite
lorsque le patch a été porté sur l'épaule droite.

Organigramme de la 14e Armée de l'Air (haut niveau)

Organigramme de la 14e Armée de l'Air (détaillé)

Lignée: Établi en tant que quatorzième force aérienne le 5 mars 1943. Activé le 10 mars 1943. Inactivé le 6 janvier 1946. Activé le 24 mai 1946. Arrêté et désactivé le 1er septembre 1960. Activé le 20 janvier 1966. Organisé le 1er avril 1966. Redésigné comme Quatorzième Force aérospatiale le 1er juillet 1968. Désactivé le 1er octobre 1976. Redésigné sous le nom de Quatorzième Force aérienne (Réserve) et activé dans la Réserve, le 8 octobre 1976. Redésigné sous le nom de Quatorzième Force aérienne le 1er décembre 1985. Inactivé le 1er juillet 1993. Activé le 1er juillet 1993. Redésigné comme : Quatorzième Air Force (Air Forces Strategic-Space) le 24 mai 2007 Quatorzième Air Force (Air Forces Strategic) le 4 avril 2008.

Missions : Forces de l'armée américaine, Théâtre Chine-Birmanie-Inde, 10 mars 1943 Forces américaines, Théâtre de Chine, v. 24 octobre 1944-15 décembre 1945 US Army Air Forces, port d'embarquement de Seattle, 5-6 janvier 1946. Air Defence Command, 24 mai 1946 Continental Air Command, 1 décembre 1948-1 septembre 1960. Air (plus tard Aerospace) Defense Command, 20 janv. 1966-1 oct. 1976. Air Force Reserve, 8 oct. 1976-1 juil. 1993. Air Force Space Command, 1 juil. 1993-.

Composants majeurs

Commandes : XIV Air Force Strategic Air Command (provisoire) : attaché du 9 juillet au 31 juillet 1945. XIV Air Force Tactical Air Command : attaché du 22 juin au 20 août 1945 (encore attaché à la Tenth Air Force, du 1er au 20 août 1945).

Régions: Première réserve de l'armée de l'air : 1er juillet-15 août 1960. Deuxième réserve de l'armée de l'air : 1er juillet-15 août 1960. Troisième réserve de l'armée de l'air : 1er juillet-15 juillet 1960.

Les quartiers: 3 Réserve aérienne : 1er décembre 1951-1er avril 1954. 8 Réserve aérienne : 8 novembre 1952-1er juillet 1953.

Divisions : 8 Aérienne : 1er mai 1949-1 août 1950. 9 Aérienne : 1er mai 1949-1er août 1950. 31 Aérienne : 1er avril 1966-1er juillet 1968. 32 Aérienne : 1er avril 1966-1er juillet 1968.

Ailes: Composite américain chinois (provisoire) : attaché 1er octobre 1943-9 juin 1945 31 juillet-19 septembre 1945. 10 Reconnaissance tactique : 1er février-1er avril 1949. 20 chasseurs (plus tard, 20 chasseurs-bombardiers) : 1er février 1949-1er août 1950. 21 Espace : 20 septembre 1993-. 30 Espace : 20 sept. 1993-. 31 Fighter (plus tard, 31 Fighter-Bomber) : 1er février 1949-1er juillet 1950. 45 Espace : 20 septembre 1993-.50 Espace : 20 septembre 1993-. Chasseur 54 : 10-11 octobre 1950. Chasseur 63 : 10-11 octobre 1950. Chasseur 68 (plus tard, 68 Composite) : 3 septembre 1943-10 octobre 1945 (non opérationnel). 69 Bombardement (plus tard, 69 Composite) : 3 septembre 1943-25 août 1945 (non opérationnel). 71 Alerte aux missiles : 1er juillet 1968-30 avril 1971. 73 Surveillance aérospatiale : 1er juillet 1968-30 avril 1971. 94 Bombardement (plus tard, 94 Reconnaissance tactique 94 Transporteur de troupes 94 Transport aérien tactique 94 Transport aérien) : 26 juin 1949-1er avril 1951 14 juin 1952-17 mai 1955 25 mars 1958-15 août 1960 8 oct 1976-1 juil. 1993. 118 Reconnaissance tactique : 1er-12 avril 1951. 137 chasseurs-bombardiers : 26 oct-27 nov. 1950. 302 Transporteur de troupes : 25 mars 1958 -15 août 1960. 312 Fighter : 13 mars 1944-5 novembre 1945 (détaché 9 juillet-1er août 1945). 314 Troop Carrier : 1er février 1949-1 août 1950. 316 Troop Carrier : 1er février-20 octobre 1949. 319 Bombardement (plus tard, 94 Fighter-Bomber) : 10 octobre 1949-28 mars 1951 18 mai 1955-16 novembre 1957. 323 Bombardement : 1er juillet 1950-28 mars 1951. 433 Transport aérien tactique : 18 mai 1955-25 mars 1958. 435 Transporteur de troupes : 26 juillet 1949-2 mars 1951 1er décembre 1952-15 juillet 1970. 443 Transporteur de troupes : 1er juillet 1950-2 Mai 1951. Transporteur de troupes 445 : 16 novembre 1957-15 juillet 1960. Transporteur de troupes 446 : 25 mai 1955-25 mars 1958. Chasseur-bombardier 448 : 8 mai 1955-16 novembre 1957. Transporteur de troupes 459 : 25 mars 1958-15 août 1960. 460 Air Base (plus tard, 460 Space) : 1er octobre 2001-. 482 Troop Carrier (plus tard, 482 Fighter-Bomber) : 14 juin-1er déc. 1952 18 mai 1955-16 nov. 1957. 514 Troop Carrier : 26 juin 1949-10 oct. 1949 25 mars 1958-15 août 1960. 516 Troop Carrier : 26 juin 1949-17 avril 1951. 4756 Défense aérienne : 1er avril 1966-1 janv. 1968. 4780 Défense aérienne : 1er avril 1966-1er juillet 1968.

Groupes: 10 Défense aérospatiale : 1er juillet 1968-31 décembre 1970. 932 Pont aérien aéromédical : 8 octobre 1976-1er août 1992. Centres. 614 Air and Space Operations (anciennement, 614 Space Operations Group) : 28 août 1998-.

Gares : Kunming, Chine, 10 mars 1943 Peishiyi, Chine, 7 août-v. 15 décembre 1945 Fort Lawton, WA, 5-6 janvier 1946. Orlando AAB (plus tard AFB), FL, 24 mai 1946 Robins AFB, GA, 28 octobre 1949-1 septembre 1960. Gunter AFB, AL, 1er avril 1966 Burrows Building, Colorado Springs, CO, 1er juillet 1968-1er octobre 1976. Dobbins AFB (plus tard, Air Reserve Base), GA, 8 octobre 1976-1er juillet 1993. Vandenberg AFB, CA, 1er juillet 1993-.

Commandants : Général de division Claire L. Chennault, 10 mars 1943 Général de brigade Edgar E. Glenn, 22 avril 1943 (par intérim) Général de division Claire L. Chennault, 4 juin 1943 Général de division Charles B. Stone III, 1er août 1945 Col Floyd J. Doran, 1er décembre 1945-c. 1946. Général de division Leo A. Walton, 24 mai 1946 Gén de brigade Ralph F. Stearley, 27 juillet 1948 Gén de brigade Ralph A. Snavely, 18 octobre 1948 (par intérim) Gén de brigade Ralph F. Stearley, 20 novembre 1948 Gén de brigade Joseph H. Davidson, 2 février 1950 (par intérim) Maj Gen Ralph F. Stearley, 14 mars 1950 Maj Gen Charles E. Thomas Jr., 17 juillet 1950 Col Cortland S. Johnson, 15 avril 1951 (intérim) Maj Gen Charles E. Thomas Jr. , (jusqu'au 23 mai 1951) Col Edgar E. Glenn, 3 avril 1952 (intérim) Maj Gen Charles E. Thomas Jr., (avant le 8 mai) 1952 Col Marden M. Munn, 15 août 1953 (intérim) Maj Gen Charles E Thomas Jr., 22 septembre 1953 Major-général George G. Finch, 1er février 1955 Major-général John W. Persons Jr., 1er août 1957 Col James R. Williams, 24 avril 1959 (par intérim) Major-général John W. Persons Jr. , 23 mai 1959 Col James R. Williams, 1er août 1959 (par intérim) Maj Gen Chester E. McCarty, 9 oct. 1959 Col Harry S. Bishop, 17 février 1960 (par intérim) Maj Gen Chester E. McCarty, 16 mars-1 sept. 1960. Général de division James B. Tipton, 1er avril 1966 Général de brigade Thomas H. Beeson, 22 octobre 1966 Général de division Walter B. Putnam, 1 Nov 1966 Maj Gen Oris B. Johnson, 1er juillet 1968 Col Russell G. Ogan, 25 juillet 1969 (par intérim) Maj Gen Michael J. Ingelido, 4 août 1969 Maj Gen Otis C. Moore, (avant 28) Août 1972 Maj Gen James Paschall, 15 avril 1974 Col Thomas M. Crawford Jr., 1er août 1975 (par intérim) Brig-général Bruce K. Brown, 13 août 1975 Col Thomas M. Crawford Jr., 15 juin-1er octobre 1976. Maj Gen Edwin R. Johnson , 8 octobre 1976 Major-général Edward Dillon, 1er novembre 1976 Brig-général Donald M. Jenkins (par intérim), 24 avril 1979 Major-général James E. McAdoo, 15 mai 1979 Major-général Alan G. Sharp, 1er janvier 1983 Major-général James E. McAdoo, 1er décembre 1986 Brig Gen Dale E. Baumler, 3 mars 1988 Brig Gen Wallace W. Whaley, 31 janvier-1er juillet 1993. Col Owen E. Jensen, 1er juillet 1993 (par intérim) Maj Gen Parick P. Caruana, 16 septembre 1993 Maj Gen William E. Jones, 22 juillet 1994 Maj Gen David L. Vesely, 28 juin 1995 Maj Gen Gerald F. Perryman Jr., 10 mars 1997 Maj Gen Robert C. Hinson, 6 mai 1999 Maj Gen William R. Looney III , 6 juin 2000 Maj Gen Michael A. Hamel, 3 mai 2002 Lieutenant Gen William L. Shelton, 18 mai 2005 Lieutenant-général Larry D. James, 9 décembre 2008-.

Opérations : Le président Roosevelt créa la 14th Air Force par ordre spécial le 10 mars 1943. Claire Chennault, qui avait formé l'American Volunteer Group of "Flying Tiger", reçut une promotion au grade de major général et prit le commandement. La nouvelle organisation a mené des opérations de chasseurs et de bombardiers très efficaces sur le territoire chinois occupé par les Japonais et le tiers oriental de la Chine continentale et de Formose. La quatorzième armée de l'air a également soutenu le transport aérien de fret au-dessus de l'Himalaya depuis l'Inde (en volant sur le "The Hump") pour les forces chinoises et les opérations de B-29 dans les bases d'opérations avancées en Chine pendant l'opération MATTERHORN, d'octobre 1944 à mars 1945. En août 1945, ses composants avaient atteint la supériorité aérienne sur le ciel de la Chine et établi un ratio de 7,7 avions ennemis détruits pour chaque avion américain perdu au combat. L'armée de l'air des États-Unis a attribué à 14 unités de l'AF la destruction de 2 315 avions japonais, 356 ponts, 1 225 locomotives et 712 voitures de chemin de fer. Après la guerre, il est retourné aux États-Unis et inactivé le 6 janvier 1946.

En mai 1946, cependant, la quatorzième force aérienne s'activa à nouveau à la base aérienne d'Orlando, en Floride, pour administrer les fonctions du commandement de la défense aérienne en Floride, Géorgie, Caroline du Sud, Tennessee, Alabama, Mississippi, Porto Rico, Arkansas, Louisiane, Texas, Oklahoma. et le Nouveau-Mexique. Il supervisait la formation à la défense aérienne des unités en service actif, de la Garde nationale aérienne et des unités de la Réserve de l'armée de l'air. Le Continental Air Command a ensuite élargi sa mission pour inclure l'équipement et la préparation au combat de ces unités. Avec l'avènement de la guerre de Corée, le quatorzième a participé à la mobilisation d'unités et d'individus de la garde nationale aérienne et de la réserve de l'armée de l'air depuis son quartier général à Robins AFB, en Géorgie. Après la guerre, ses escadres de réserve ont continué à participer à diverses opérations de transport aérien dans le monde entier jusqu'à leur inactivation en septembre 1960.

En avril 1966, l'armée de l'air a de nouveau activé la quatorzième force aérienne dans le cadre du commandement de la défense aérienne à Gunter AFB, AL, pour soutenir la mission de défense aérienne du commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord dans la région sud. Plus tard, il a prévu des missions de formation, d'essai et d'évaluation pour le Commandement de la défense aérospatiale. Le 1er juillet 1968, la quatorzième force aérienne a été rebaptisée quatorzième force aérospatiale et a déménagé à Colorado Springs, dans le Colorado. objets fabriqués par l'homme dans l'espace et effectuant des actions anti-satellites. Il a également équipé, formé, administré et fourni du personnel pour exploiter et entretenir des systèmes de surveillance spatiale, de défense spatiale et d'alerte aux missiles jusqu'au 1er octobre 1976, date à laquelle il s'est à nouveau désactivé. Sept jours plus tard, l'Air Force a redésigné la 14th Aerospace Force en quatorzième Air Force (Réserve) à Dobbins AFB, GA, pour gérer les forces de transport aérien pour le Military Airlift Command. Ses unités ont participé à des missions de transport aérien dans le monde entier, dont l'opération JUST CAUSE, de décembre 1989 à janvier 1990. Afin de faciliter un changement de mission, une réaffectation et un transfert à Vandenberg AFB, en Californie, l'AF a désactivé le quatorzième à Dobbins AFB, GA, le 1er juillet 1993 et ​​le même jour, l'a activé en Californie. Affecté à l'Air Force Space Command, ses responsabilités concernaient les opérations spatiales. En 1997, il a établi le Centre d'opérations spatiales à Vandenberg AFB en Californie pour le commandement et le contrôle 24 heures sur 24 de toutes les ressources d'opérations spatiales, et en 2002, est devenu la composante des opérations spatiales de l'Air Force du Commandement stratégique des États-Unis. En tant que seule armée de l'air numérotée pour l'espace et sa mission simultanée de commandement stratégique des États-Unis d'opérations spatiales conjointes, la mission de la quatorzième comprenait des lancements spatiaux depuis les côtes est et ouest, le commandement et le contrôle des satellites, l'alerte aux missiles, la surveillance et le commandement et le contrôle de l'espace. des forces spatiales interarmées affectées et rattachées. Sa mission globale comprenait le contrôle et l'exploitation de l'espace pour les opérations mondiales et de théâtre, afin de garantir aux combattants les meilleures capacités spatiales disponibles.

Streamers de service : Théâtre Asie-Pacifique de la Seconde Guerre mondiale.

Diffuseurs de campagne : Seconde Guerre mondiale : Défensive de la Chine Offensive de la Chine.

Banderoles expéditionnaires des forces armées : Rien.

Décorations : Air Force Outstanding Unit Awards : 1er octobre 1974-1 octobre 1976 1er juin 1986-31 mai 1988 1er juillet 1989-30 juin 1991 1er juillet 1993-30 juin 1995 1er septembre 1996-31 août 1998 1er septembre 1998-31 août 2000 1er septembre 2000-1 sept. 2001. Air Force Organizational Excellence Award : 1 oct 2001-30 sept 2003.

Emblème: D'azur, au tigre du Bengale ailé ou aux marques de sable et d'argent, le nez et lampassé de gueules armé de blanc en bas et surmontant les pointes inférieures d'une étoile du quatrième percée du cinquième, le tout dans un anneau et diminutif de bordure jaune. Approuvé le 6 août 1943 révisé le 16 août 1994.

Importance: Le bleu et le jaune sont les couleurs de l'Air Force. Le bleu fait allusion au ciel et au théâtre principal des opérations de l'armée de l'air. Le jaune fait référence au soleil et à l'excellence exigée du personnel de l'Air Force. Le tigre représente l'héritage de l'unité en Chine en tant que groupe de volontaires américains pendant la Seconde Guerre mondiale. Les ailes du tigre reflètent les capacités de vol de l'unité en temps de paix et de guerre. L'étoile percée de rouge symbolisait le dévouement et le sacrifice de tout le personnel précédent de l'unité. Approuvé le 16 août 1994.

Lignée, affectations, stations, commandants, opérations et distinctions jusqu'au 10 mars 2010.

BASE AÉRIENNE DE VANDENBERG, Californie (AFNS) --

Par ordre du secrétaire de l'Air Force Barbara M. Barrett, à compter du 20 décembre, la 14th Air Force a été officiellement rebaptisée Space Operations Command.

Le personnel militaire et civil de la Force aérienne précédemment affecté à la Quatorzième Force aérienne est désormais affecté au SPOC en vertu de la nouvelle désignation.

Le SPOC soutient directement la mission de l'US Space Force visant à protéger les intérêts des États-Unis dans l'espace, à dissuader les agressions dans, depuis et vers l'espace et à mener des opérations spatiales.

Le 20 décembre, le président Donald Trump a signé la loi sur l'autorisation de la défense nationale pour l'exercice 2020, établissant officiellement l'USSF comme sixième branche des forces armées américaines.

Conformément à un mémorandum de nouvelle désignation pour enregistrement signé par Barrett, le major-général John E. Shaw, ancien commandant de la 14th Air Force, a été redésigné en tant que commandant du Commandement des opérations spatiales en plus du rôle de Shaw en tant que force combinée du Commandement spatial américain. Commandant de la composante spatiale.

Le SPOC fournit des capacités spatiales telles que la connaissance du domaine spatial, la guerre électronique spatiale, les communications par satellite, l'alerte aux missiles, la détection de détonation nucléaire, la surveillance de l'environnement, la surveillance et la reconnaissance du renseignement militaire, la guerre de navigation, le commandement et le contrôle, et le positionnement, la navigation et la synchronisation, au nom de l'USSF pour l'USSPACECOM et d'autres commandements de combat.

« C'est un honneur et un privilège de diriger le commandement des opérations spatiales de l'US Space Force. Chaque jour, partout sur la planète, les gens comptent sur nous pour faire la différence - pour fournir un avantage de combat spatial aux combattants qui gardent notre pays, nos alliés et nos partenaires en sécurité », a déclaré Shaw. "Nous ne les laisserons pas tomber."

Des détails supplémentaires sur le SPOC seront disponibles au début de 2020, soulignant les rôles et responsabilités essentiels du Commandement des opérations spatiales à l'appui des objectifs de sécurité nationale.

La source: Ex-CBI Roundup, numéro de décembre 1976

Le 14e écusson AEROF est le symbole d'une époque pleine d'aventures

QG 14th AEROF - L'écusson officiel de la 14th Aerospace Force trouve son origine dans les superstitions du peuple japonais.

Pendant près d'une décennie avant Pearl Harbor, les avions militaires japonais erraient à volonté au-dessus de la Chine, pratiquement sans opposition dans les airs. Des bombardiers et des chasseurs japonais se sont nichés dans quelque 200 avions japonais pour frapper les forces en retraite mal armées et mal approvisionnées du généralissime Chiang Kai-shek. À l'été 1941, le groupe d'aviateurs américains qui allait devenir l'American Volunteer Group (AVG) est arrivé en Chine sous la direction de Claire Lee Chennault. Chennault était venu pour la première fois en Chine en 1937 en tant que conseiller aérien.

Peu de temps après l'arrivée d'AVG en Chine, ses membres se sont appelés les Tigres Volants. Ils ont entendu les Chinois les appeler des tigres et ont appris que les Japonais craignaient intrinsèquement le tigre du Bengale en tant que symbole du mal. D'autre part, les Chinois considéraient le tigre à dents de sabre comme leur symbole national.

Avant qu'ils ne soient longtemps en Chine, certains des membres de l'AVG ont repéré un escadron de P-40 Tomahawks de la RAF décoré de dents de requin le long du nez de l'avion. Ainsi, l'AVG a rapidement transformé le nez de ses P-40 ternes en bouches grimaçantes de requins tigres. Une langue lorgnante et sanglante a été ajoutée et un seul œil menaçant juste à l'arrière de l'hélice a complété le design sinistre qui est devenu mondialement connu comme la marque non officielle Flying Tiger.

Lors de l'organisation de la 14th Air Force en mars 1943, des membres individuels de l'AVG ont été soit appelés au service actif dans le cadre de commissions de réserve, soit commissionnés dans l'armée des États-Unis et affectés au 23rd Fighter Group, une unité du 14th Aviation.

L'insigne de la 14e Air Force a été approuvé le 6 août 1943, à la suite d'une demande personnelle du général Chennault. Le design a été créé par le Sgt. Howard Arnegard, membre de la 14th Air Force, qui l'a modelé d'après un dessin original de Flying Tiger créé par M. Henry Porter, un artiste des studios Walt Disney. L'insigne est un disque bleu avec un tigre du Bengale ailé recouvrant partiellement une étoile blanche chargée d'un disque rouge. Le tigre du Bengale reflète le porte-bonheur du peuple chinois. Le disque bleu représente le ciel d'un aviateur, et l'étoile blanche chargée d'un disque rouge est le symbole traditionnel que les États-Unis ont affiché sur tous leurs avions.

14E HISTOIRE DE LA FORCE AÉRIENNE

The Beginning-the American Volunteer Group

Avant la création de la 14th Air Force, il y avait une lente accumulation de la force aérienne américaine en Chine. En 1937, Claire L. Chennault, officier à la retraite de l'US Army Air Corps, accepte la tâche gigantesque de réorganiser l'armée de l'air chinoise. En 1941, le président Roosevelt signe un décret secret qui autorise Chennault à organiser l'assistance. Un groupe de bénévoles (environ 100 pilotes et 150 membres du personnel de soutien) a formé l'American Volunteer Group (AVG). L'AVG a été formé par Chennault en Birmanie sur des tactiques de combat innovantes. Plus tard, une centaine d'avions P-40 en caisse, rejetés par les Britanniques comme obsolètes, ont été expédiés en Chine. Pour renforcer l'esprit de corps, des nez d'avions ont été peints pour symboliser la bouche souriante, les dents clignotantes et le mauvais œil du requin tigre. Par la suite, les journalistes ont utilisé le slogan « Flying Tigers » qui a rapidement fait son chemin dans le monde entier.

Luttant contre des forces numériquement supérieures, l'AVG a compilé l'un des plus grands records de la guerre avant son interruption en 1942. Selon les statistiques officielles chinoises, les pertes confirmées à l'ennemi par l'AVG étaient de 268 avions ennemis détruits et 40 autres avions endommagés contre 12 pertes pour l'AVG. Dans un rapport séparé, Chennault attribue à l'AVG 294 avions ennemis abattus.

La création de la 14e armée de l'air

La Force opérationnelle aérienne chinoise a continué sous le nom de « Tigres volants » sous le commandement du général de brigade Chennault. Après la suppression de la Force opérationnelle aérienne chinoise, la 14e Force aérienne (14 AF) a été créée par ordre spécial du président Roosevelt le 10 mars 1943. Chennault a été nommé commandant et promu major-général. Les « Flying Tigers » de la 14 AF (qui ont adopté la désignation « Flying Tigers » de l'AVG) ont mené des opérations de chasseurs et de bombardiers très efficaces le long d'un large front qui s'étendait du coude du fleuve Jaune et de Tsinan au nord jusqu'à l'Indochine dans le au sud, de Chengtu et de la rivière Salween à l'ouest à la mer de Chine et à l'île de Formose à l'est. Ils ont également joué un rôle déterminant dans le ravitaillement des forces chinoises par le transport aérien de marchandises à travers "The Hump" sur le théâtre Chine-Birmanie-Inde. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, 14 AF avaient atteint la supériorité aérienne sur le ciel de la Chine et établi un ratio de 7,7 avions ennemis détruits pour chaque avion américain perdu au combat. Dans l'ensemble, les responsables militaires ont estimé que plus de 4 000 avions japonais ont été détruits ou endommagés sur le théâtre Chine-Birmanie-Inde pendant la Seconde Guerre mondiale. En outre, ils ont estimé que les unités aériennes en Chine ont détruit 1 100 000 tonnes de navires, 1 079 locomotives, 4 836 camions et 580 ponts. L'US Army Air Corps attribue à 14 AF la destruction de 2 315 avions japonais, 356 ponts, 1 225 locomotives et 712 wagons.

Période d'après-guerre

Après la Seconde Guerre mondiale, la 14 AF a déménagé à la base aérienne d'Orlando, en Floride, pour administrer les fonctions du commandement de la défense aérienne en Floride, en Géorgie, en Caroline du Sud, au Tennessee, en Alabama, au Mississippi, à Porto Rico, en Arkansas, en Louisiane, au Texas, en Oklahoma et au Nouveau-Mexique. Ils ont supervisé la formation à la défense aérienne des unités en service actif, de la Garde nationale aérienne et des unités de la Réserve de l'armée de l'air. Le Continental Air Command a ensuite élargi la mission de la 14 AF pour inclure l'équipement et la préparation au combat des unités.

Pendant la guerre de Corée, la 14 AF a participé à la mobilisation d'unités et d'individus de la Garde nationale aérienne et de la Réserve de l'Air Force depuis son quartier général à Robins Air Force Base (AFB), en Géorgie. Après la guerre de Corée, les escadres de réserve de la 14 AF ont participé à diverses opérations de transport aérien, telles que l'opération SIXTEEN TONS, l'opération SWIFT LIFT et l'opération READY SWAP.

La 14th Air Force a été désactivée en 1960 et réactivée quelques années plus tard dans le cadre du commandement de la défense aérienne à Gunther AFB, en Alabama. Le 14 AF réactivé a soutenu la mission de défense aérienne du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord dans la région sud. Plus tard, ils ont assuré la formation, les essais et les missions d'évaluation du Commandement de la défense aérospatiale.

Entrée dans l'espace

En 1968, la 14 AF a déménagé à Ent AFB, Colorado, et a été rebaptisée 14th Aerospace Force. La 14e Force aérospatiale était chargée de détecter les lancements de missiles étrangers, de suivre les missiles et les satellites dans l'espace, de fournir des services de lancement de véhicules spatiaux, de maintenir une base de données satellitaire de tous les objets fabriqués par l'homme dans l'espace et d'effectuer des actions antisatellites.La 14e Force aérospatiale a également équipé, formé, administré et fourni du personnel pour exploiter et entretenir des systèmes de surveillance spatiale, de défense spatiale et d'alerte antimissile.

Un bref retour au vol

En 1976, la 14e Force aérospatiale a été rebaptisée 14 AF (Réserve) à Dobbins AFB, en Géorgie, où elle a géré les forces de transport aérien pour le Military Air Command et a participé à des missions telles que l'opération JUST CAUSE.

Retour dans l'espace

Le 1er juillet 1993, la 14 AF est revenue à son ancien rôle spatial et est devenue une armée de l'air numérotée pour l'Air Force Space Command, chargée d'effectuer des opérations spatiales. En 1997, la 14 AF a établi le Space Operations Center à Vandenberg AFB en Californie pour le commandement et le contrôle 24 heures sur 24 de toutes les ressources des opérations spatiales. En 2002, la 14 AF est devenue la composante opérationnelle spatiale de l'Air Force du Commandement stratégique des États-Unis. En 2005, 14 AF a officiellement inauguré son centre d'opérations récemment rénové. Les nouvelles capacités de commandement et de contrôle du Centre d'opérations spatiales conjointes ont assuré l'unité d'effort pour toutes les capacités spatiales soutenant les opérations militaires conjointes dans le monde entier.

En tant que seule Force aérienne numérotée de l'Air Force pour l'espace et sa mission simultanée de commandement stratégique des États-Unis d'opérations spatiales conjointes, la mission opérationnelle de 14 AF comprend le lancement spatial depuis les côtes est et ouest, le commandement et le contrôle des satellites, l'alerte aux missiles, la surveillance spatiale et commandement et contrôle des forces spatiales interarmées affectées et rattachées. La mission globale est de contrôler et d'exploiter l'espace pour les opérations mondiales et de théâtre, garantissant ainsi que les combattants sont soutenus par les meilleures capacités spatiales disponibles. La 14th Air Force se compose de deux ailes de lancement (la 30th Space Wing à Vandenberg AFB, Californie, et la 45th Space Wing à Patrick AFB, Floride) une aile de contrôle spatial et d'alerte aux missiles (la 21st Space Wing à Peterson AFB, Colorado) un une escadre de commandement et de contrôle des satellites (la 50th Space Wing à Schriever AFB, Colorado) et une aile d'alerte aux missiles (la 460th Space Wing à Buckley AFB, Colorado).

"Armée de l'air pendant la Seconde Guerre mondiale" (7 tomes)
Bureau de l'histoire de l'armée de l'air
Wesley Craven & James Cate, éditeurs


Groupe de bénévoles américains (AVG)
(précurseur de la China Air Task Force, juillet 1937 - juillet 1942)


Monument situé dans le parc commémoratif
Musée national de l'armée de l'air des États-Unis


Monument situé dans le parc commémoratif
Musée national de l'armée de l'air des États-Unis


Plaque située au cimetière de l'Académie de l'Air Force

Lorsque le Japon a envahi la Chine, le gouvernement chinois s'est tourné vers les États-Unis pour obtenir de l'aide, embauchant Claire Chennault, vétéran de l'US Army Air Corps, pour former ses pilotes. Chennault était l'un des principaux développeurs de tactiques de combat pour les avions de poursuite dont les idées étaient tombées en désuétude. Lorsqu'il fut contraint de prendre sa retraite en 1937 de l'Air Tactical School à cause d'une bronchite, Madame Chiang Kai-Shek, chef de l'armée de l'air chinoise, lui proposa le poste. Il accepte et part pour la Chine, où sa santé s'améliore rapidement.

Le 9 juillet 37, Chennault a accepté une demande du généralissime et de Madame Chaing Kai-shek de prendre le contrôle de l'armée de l'air chinoise et l'a rectifiée comme les Italiens l'avaient dirigée. Chennault a découvert que sur les 500 avions répertoriés, seuls 91 existaient réellement.

Le 15 avril 41, le président Roosevelt a donné un décret exécutif non publié autorisant les hommes des services aériens Army Air Corps, Naval & Marine à démissionner afin qu'ils puissent rejoindre le nouveau groupe de volontaires américains en Chine. L'A.V.G. est né et a commencé à travailler avec les Chinois contre les Japonais.

L'AVG a piloté des P-40 Tomahawks construits par la Curtiss-Wright Aircraft Company, et 100 des P-40 qui étaient destinés au Royaume-Uni ont été détournés vers l'AVG. Les avions 1 à 33 ont été affectés au 1st Pursuit Squadron, à l'escadron Adam & Eve ou Apple comme le logo sur le fuselage était et Apple avec Adam & Eve. Les avions 34 à 67 ont été affectés au 2e Escadron de poursuite, les Panda Bears. Avions 68 - 99 pour le 3d Pursuit Squadron, l'escadron des Hell's Angels.

Les Chinois les appelaient Fei Hu, pour les dents de requin peintes sur leurs avions.
Autres sites d'intérêt :


Force opérationnelle aérienne chinoise (CATF)
(ancêtre de la 14th Air Force, juillet 1942 - mars 1943)

(Extrait du magazine Aviation History, par M. William B. Allmon)

Le 4 juillet 1942 à minuit, l'American Volunteer Group (AVG), mieux connu sous le nom de Flying Tigers, cesse d'exister. Ils ont été remplacés par la China Air Task Force (CATF), un groupe qui était, selon les mots de la fondatrice et chef du brigadier-général Claire Lee Chennault, "regroupé au milieu des combats à partir de tout ce qui était disponible en Chine pendant la sombre été 1942."

Chennault a été appelé à Chungking, en Chine, le 29 mars 1942, pour une conférence visant à décider du sort de l'AVG. Présents à la conférence étaient Chiang Kai-shek son épouse, Madame Chiang Lt. Gen. Joseph W. Stilwell, commandant des forces américaines en Chine et (Colonel Clayton A.) Bissell, qui était arrivé début mars.

Stilwell et Bissell ont clairement indiqué à Chennault et à Chiang qu'à moins que l'AVG ne fasse partie de l'armée américaine, ses approvisionnements seraient coupés. « À moins que l'AVG ne combatte dans des uniformes de l'armée, ils devaient se voir refuser le privilège de combattre du tout », a écrit Chennault. Il a accepté de retourner au service actif mais, comme il l'a écrit plus tard, « j'ai clairement fait comprendre à Stilwell que mes hommes devraient parler pour eux-mêmes. »

Chiang Kai-shek a finalement accepté de laisser l'AVG être intronisé dans l'USAAF, après que Stilwell a promis de le remplacer par un groupe de chasse complet que Chennault commanderait. Stilwell et Bissell voulaient que l'AVG soit dissous avant le 30 avril 1942. Chennault, voulant garder les Tigres Volants aussi longtemps que possible, proposa la dissolution du groupe le 4 juillet, lorsque les contrats d'AVG avec le gouvernement nationaliste chinois expirèrent. Stilwell et Bissell ont accepté. "Et donc il a été convenu", se souvient Chennault, "avec des sourires et des poignées de main de tous sauf de moi."

Chennault est revenu au service actif dans l'USAAF le 15 avril 1942. Il a été promu huit jours plus tard, le 23 avril, de colonel à général de brigade. Chennault a été informé qu'il devrait se contenter de commander une « China Air Task Force » composée de chasseurs et de bombardiers. Sa mission était de défendre la route d'approvisionnement aérienne au-dessus des montagnes himalayennes entre l'Inde et la Chine - appelée "Hump" - et de fournir un soutien aérien aux forces terrestres chinoises. Le groupe de travail fonctionnerait dans le cadre de la dixième force aérienne, stationnée en Inde, qui contrôlerait les fournitures, le personnel et les opérations. Bissell, également nouvellement promu brigadier général - supérieur à Chennault d'un jour - commanderait toutes les unités aériennes américaines en Chine. Chennault serait un commandant adjoint, soumis aux ordres de Bissell.

La guerre des Flying Tigers a pris fin le 4 juillet 1942 et la guerre de la China Air Task Force a commencé. Chennault avait reçu peu d'aide de l'armée américaine pour mettre sur pied le CATF. L'armée n'a fourni qu'une douzaine de pilotes verts, plus 20 commis et mécaniciens. « Tout le reste était du matériel AVG acheté et payé par les Chinois », se souvient Chennault. "L'armée n'a fourni aucun avion de chasse, aucun camion, aucune jeep, aucune radio, aucun équipement administratif ou de maintenance, pas même une paire de pantalons d'uniforme supplémentaire ou un commandant de groupe expérimenté."


Autres sites d'intérêt :



68e aile composite

Lignée: Constitué en 68th Fighter Wing le 9 août 1943. Activé en Chine le 3 septembre 1943. Affecté au 14th AF. Redésigné 68th Composite Wing en décembre 1943. A servi au combat de décembre 1943 à août 1945. Inactivé en Chine le 10 octobre 1945. Démantelé le 15 juin 83 Reconstitué le 31 juillet 85 en tant que 518th Air Refueling Wg, non actif.

Groupes: 23e chasseur : 1943-1945.

Gares : Kunming, Chine, 3 septembre 1943 Kweilin, Chine, v. 23 décembre 1943 Liuchow, Chine, v. 15 septembre 1944 Luliang, Chine, v. 7 novembre 1944 Peishiyi, Chine, v. 19 septembre-10 octobre 1945.

Commandants : Le général de brigade Clinton D Vincent, v. 23 décembre 1943 Col Clayton B Claassen, v. 13 décembre 1944 Lt Col Frank N Graves, 1er août 1945 Lt Col Charles C Simpson Jr, 10 août 1945 Lt Col Oliver H Clayton, 22 août 1945 Maj Asa F Constable, 8 septembre 1945-inconnu.

Campagnes : Défensive de la Chine Offensive de la Chine du Pacifique occidental.

Décorations : Rien.

Insigne : Rien.

Lignée: Établi comme 23 Pursuit Group (Interceptor) le 17 décembre 1941. Redésigné comme 23 Fighter Group le 15 mai 1942. Activé le 4 juillet 1942. Inactivé le 5 janvier 1946. Activé le 10 octobre 1946. Inactivé le 24 septembre 1949. Redésigné comme 23 Fighter-Interceptor Group le 19 décembre 1950. Activé le 12 janvier 1951. Inactivé le 6 février 1952. Redésigné comme 23 Fighter Group (Air Defence) le 20 juin 1955. Activé le 18 août 1955. Inactivé le 1 juillet 1959. Redésigné comme 23 Groupe de chasse tactique le 31 juillet 1985. Redésigné en 23e groupe d'opérations et activé le 1er juin 1992. Inactivé le 1er avril 1997. Redésigné en 23e groupe de chasse le 26 septembre 2006. Activé le 1er octobre 2006.

Missions : Tenth Air Force, China Air Task Force, 4 juillet 1942 Quatorzième Air Force, 10 mars 1943-5 janvier 1946. 20 Fighter Wing (plus tard, 46 Fighter) Wing, 10 octobre 1946 23 Fighter Wing, 16 août 1948-24 septembre 1949. 23 Fighter-Interceptor Wing, 12 janvier 1951-6 février 1952. 4711 Air Defence Wing, 18 août 1955 32 Air Division (Defense), 1 mars 1956 Bangor Air Defence Sector, 1 août 1958-1 juillet 1959. 23 Wing, 1 juin 1992 -1er avril 1997. 23e Escadre, 1er octobre 2006-.

Escadrons : Escadrons. 2 Pont aérien : 1er juin 1992-1er avril 1997. 16 Chasseur : attaché, 4 juillet 1942-19 octobre 1943. 41 Pont aérien : 16 juillet 1993-1er avril 1997. 74 Chasseur : 4 juillet 1942-5 janvier 1946 10 octobre 1946-24 sept. 1949 12 janv. 1951-6 févr. 1952 15 juin 1993-1er avril 1997 1er oct. 2006-. 75 Fighter (plus tard, 75 Fighter-Interceptor 75 Fighter) : 4 juillet 1942-5 janvier 1946 10 octobre 1946-24 septembre 1949 12 janvier 1951-6 février 1952 18 août 1955-1 juillet 1959 1er juin 1992-1 avril 1997 1er octobre 2006-. 76 Fighter (plus tard, 76 Fighter-Interceptor) : 4 juillet 1942-5 janvier 1946 10 octobre 1946-24 septembre 1949 18 août 1955-9 novembre 1957. 118 Reconnaissance tactique : attaché, mai-août 1945. 132 Fighter-Interceptor : attaché , 21 juil.-2 août 1951. 134 Fighter-Interceptor : attaché, jan-2 août 1951. 449 Fighter : attaché, juil-19 oct 1943.

Gares : Kunming, Chine, 4 juillet 1942 Kweilin, Chine, v. septembre 1943 Liuchow, Chine, 8 septembre 1944 Luiliang, Chine, 14 septembre 1944 Liuchow, Chine, août 1945 Hanchow, Chine, v. 10 octobre-12 décembre 1945 Ft Lewis, WA, 3-5 janvier 1946. Northwest Field (plus tard, Northwest Guam AFB), Guam, 10 octobre 1946-3 avril 1949 Howard AFB, Canal Zone, 25 avril-24 septembre 1949. Presque Isle AFB, ME, 12 janvier 1951-6 février 1952. Presque Isle AFB, ME, 18 août 1955-1er juillet 1959. Pope AFB, NC, 1er juin 1992-1er avril 1997. Pope AFB, NC, 1er octobre 2006 Moody AFB , AG, 30 juil. 2007-.

Commandants : Col Robert L. Scott Jr., 4 juillet 1942 Lt Col Bruce K. Holloway, 9 janvier 1943 Lt Col Norval C. Bonawitz, 16 septembre 1943 Col David L. Hill, 4 novembre 1943 Lt Col Philip C. Loofbourrow, 15 octobre 1944 Col Edward F. Recteur, 12 décembre 1944-v. Déc 1945. Col Lester S. Harris, 10 octobre 1946 Maj Leonard S. Dysinger, 1er novembre 1947 Lt Col Hadley V. Saehlenou, novembre 1947-inconnu Col Louis R. Hughes Jr., 1er septembre 1948-inconnu. Inconnu, janvier-juillet 1951 Col Norval K. Heath, v. juillet 1951-6 février 1952. Col Frank Q. O Connor, 1955 Lt Col Frank J. Keller, décembre 1955 inconnu, 1956-1959. Col Charles M. Thrash, 1er juin 1992 Col Frederick D. Van Valkenburg, 30 juin 1994 Col Bobby J. Wilkes, 12 juillet 1996-31 mars 1997. Col Henry J. Santicola, 1er octobre 2006 Col Michael O Dowd, 27 juillet 2007 Col Elwood P. Hinman IV, 17 juillet 2009 Col Ronald F. Stuewe Jr., 26 juillet 2011 Col Derek M. Oaks, 3 mai 2013 Col Timothy G. Sumja, 5 août 2015-.

Avion: P-40, 1942-1944 P-51, 1943-1945. F-47, 1946-1949 F-80, 1949. F-86, 1951-1952. F-89, 1955-1959. A-10, 1992-1997 C-130, 1992-1997 F-16, 1992-1996 A-10, 2006-.

Opérations : Le 23 Fighter Group devait initialement ses avions, plusieurs de ses pilotes et son surnom à l'American Volunteer Group de Claire Chennault, "The Flying Tigers". Lors de son activation, le groupe a utilisé les P-40 à nez de requin rendus célèbres par son prédécesseur. . Le groupe a assuré la défense aérienne du terminus chinois de la route Hump depuis l'Inde a mené une campagne contre les avions japonais, à la fois dans les airs et au sol, a mitraillé et bombardé les forces japonaises, les installations et les bombardiers de transport escortés, et a effectué des missions de reconnaissance. Il a intercepté des avions japonais qui tentaient de bombarder des aérodromes alliés, a attaqué des aérodromes japonais, mitraillé et bombardé des embarcations fluviales, des concentrations de troupes, des dépôts d'approvisionnement, des chemins de fer et des bombardiers protégés qui ont attaqué Hong Kong, Canton, Shanghai et d'autres cibles. Sa zone d'opérations s'étendait au-delà de la Chine jusqu'à la Birmanie, l'Indochine française et Formose. Les "Flying Tigers" opéraient contre les Japonais lors de la poussée ennemie vers Chansha et Chungking en mai 1943 et appuyèrent les forces chinoises lors de l'offensive japonaise dans la région de Tungting Hu en novembre 1943. Malgré le mauvais temps et une lourde flak, le groupe reçut un Distinguished Unit Citation (DUC) pour les actions qu'elle a entreprises dans le but d'arrêter une force japonaise qui a enfoncé la vallée de Hsiang en juin 1944 en frappant à plusieurs reprises des bateaux, des camions, des avions, des troupes et d'autres objectifs. Au printemps suivant, le groupe a aidé à arrêter une offensive japonaise, puis a bombardé et mitraillé les colonnes ennemies en retraite. En octobre 1946, le 23 Fighter Group s'activa à Guam et fut affecté aux Far East Air Forces, où il effectua des missions d'entraînement, d'interception et de défense des îles, jusqu'à son déménagement dans la zone du canal de Panama en avril 1949 pour fournir une formation de transition en jet dans RF-80 pour le Caribbean Air Command. De 1951 à 1952 et de 1955 à 1959, il a servi dans le cadre de l'Air Defence Command volant des missions de défense aérienne au-dessus du nord-est des États-Unis. Activé en tant que 23e Groupe des opérations, sous la 23e Escadre de type composite en 1992, le groupe a piloté des A-10, des C-130 et des F-16. A assuré le transport aérien et le soutien aérien rapproché au XVIII Airborne Corps de l'armée américaine jusqu'en 1997, date à laquelle la 23e Escadre a été rebaptisée 23 Fighter Group et a assumé de nouvelles responsabilités. En octobre 2006, lorsque le 23e groupe de chasse est revenu au statut d'escadre, le 23e groupe d'opérations a de nouveau été redésigné en groupe de chasse et a assumé la mission à Pope AFB, en Caroline du Nord. Formé pour fournir un appui aérien rapproché aux forces terrestres, 2006-.

Streamers de service : Rien.

Diffuseurs de campagne : Seconde Guerre mondiale : Inde-Birmanie Chine Offensive défensive de la Chine Pacifique occidental.

Banderoles expéditionnaires des forces armées : Rien.

Décorations : Citation d'unité distinguée : Province du Hunan, Chine, 17-25 juin 1944. Récompenses d'unité méritoire : 1er juin 2008-31 mai 2010 1er juin 2010-31 mai 2012 1er juin 2014-31 mai 2016. Récompenses d'unité exceptionnelle de la Force aérienne : 31 mai 1995 -31 mars 1997 [1er octobre] 2006-31 mai 2007 [1er juin 2007]-31 mai 2008.

Emblème: D'azur, sur un éclair, en pâle, d'or, un Tigre volant au naturel, langue rouge, ailée d'argent tout contours en noir une petite bordure gris-argent. (Approuvé le 24 janvier 1957.) Le groupe utilisera l'emblème de l'aile avec la désignation du groupe dans le parchemin. L'emblème doit être mis à jour conformément à l'AFI 84-105.

Lignée, affectations, composants, stations et distinctions jusqu'au 10 juillet 2017.

Commandants jusqu'en juillet 2017 Avions et opérations jusqu'au 10 juillet 2017.

Émis le 27 août 1945 par le Quartier général de la Quatorzième Force aérienne, APO 287, c/o Postmaster New York City, New York, comme suit :

ORDONNANCES GÉNÉRALES NUMÉRO 118)

1. CITATION D'UNITÉ : En vertu des dispositions de la circulaire du ministère de la Guerre n° 333, en date du 22 décembre 1943, l'unité nommée ci-après est citée pour l'exécution exceptionnelle de ses fonctions au cours d'une action contre l'ennemi :

Les Japonais envoyaient 70 000 soldats d'élite dans la vallée de la rivière Siang dans la province du Hunan, en Chine, dans le but de capturer Hengyang, centre de communication vital et point intermédiaire de la stratégie japonaise visant à conduire un couloir intérieur à travers la Chine. Une importante position de défense des forces terrestres chinoises mal équipées était prévue à Hengshan, à 40 kilomètres au nord de Hengyang, pour tenter d'arrêter la campagne. Entre le 17 juin 1944 et le 25 juin 1944, le 23ème GROUPE DE CHASSEURS s'est engagé à fond dans la bataille. Tous les jours sauf trois au cours de cette période, le temps était défavorable aux opérations aériennes, avec un ciel couvert voûté sur la vallée de la rivière et reposant sur les montagnes qui bordaient les deux côtés de la vallée. Faisant preuve d'un héroïsme extraordinaire, les pilotes ont effectué près de la moitié de leurs missions durant cette période à travers ce "tunnel" créé bas au-dessus de la vallée. Le fond de la vallée était parsemé de mitrailleuses, de canons antiaériens et de milliers de fusils aux mains des troupes, forçant les pilotes à voler à travers des rideaux mortels de mitrailleuses et de tirs d'armes légères. Malgré les dangers extrêmes, les pilotes du Groupe ont effectué 538 sorties, mitraillant et bombardant les forces de pointe ennemies. Ils ont tué 1 640 soldats et détruit environ 780 chevaux de cavalerie et de bât. Frappant les lignes de ravitaillement juste derrière le front, ils ont détruit 377 petits bateaux et endommagé 372 autres ont coulé quinze grands navires fluviaux de 100 pieds ou plus de long et en ont endommagé huit. Ils ont détruit 91 camions à moteur et en ont endommagé 50. Ils ont également coulé trois et endommagé deux canonnières lourdement armées que les Japonais s'étaient précipitées dans la région pour protéger leurs conduites d'approvisionnement en eau. En outre, ils ont causé d'importantes destructions de fournitures et d'équipements dans les 100 centres de stockage ou plus qu'ils ont détruits et endommagés. Lors de quatre rencontres avec des avions ennemis, les pilotes du Groupe abattirent sept avions ennemis, en détruisirent probablement sept autres et en endommageèrent huit, ne perdant aucun de leurs propres avions. Cette position solitaire et vaillante du 23ème GROUPE DE CHASSEURS contre 70 000 soldats ennemis, malgré les conditions météorologiques défavorables et même après que la position de défense terrestre alliée à Heng-shan n'a pas réussi à se développer, exprime un héroïsme, une bravoure, une détermination et un esprit de corps extraordinaires. avec les plus hautes traditions du service militaire américain.

Autres sites d'intérêt :

Moody change l'emblème de l'aile 23d et revient à l'héritage

Publié le 5/06/2012 Mis à jour le 5/6/2012
par le sergent-chef. Melissa K. Mekpongsatorn
Affaires publiques de la 23e Escadre

6/5/2012 - MOODY AIR FORCE BASE, Géorgie - Le département de l'Institut d'héraldique de l'armée a récemment approuvé la nouvelle interprétation de l'emblème historique de la 23e Escadre.

Dans un effort pour revenir à l'histoire de Flying Tiger et continuer un fier héritage, le nouveau patch rétablit l'emblème utilisé à l'origine en 1957.

Le bas du nouveau patch indique désormais Flying Tigers au lieu de 23rd Wing. Le but de ce changement est de signifier le retour aux racines historiques des Flying Tigers et d'identifier Moody comme la patrie des Flying Tigers.


1er Escadron de poursuite / 74e Escadron de chasse


Les avions étaient numérotés de 11 à 50. À partir de 1945, les avions étaient numérotés de 1 à 40.

Lignée: Constitué 74th Pursuit Squadron (Interceptor) le 17 décembre 1941. Redésigné 74th Fighter Squadron le 15 mai 1942. Activé le 4 juillet 1942. Redésigné 74th Fighter Squadron, Single Engine, le 28 février 1944. Inactivé le 5 janvier 1946.Activé le 10 octobre 1946. Inactivé le 24 septembre 1949. Rebaptisé 74th Fighter-Interceptor Squadron le 19 décembre 1950. Activé le 12 janvier 1951. Inactivé le 25 juin 1958. Redésigné 74th Tactical Fighter Squadron le 18 mai 1972. Activé le 1er juillet 1972 Redésigné 74th Fighter Squadron le 1er novembre 1991. Inactivé le 15 février 1992. Activé le 15 juin 1993.

Missions : 23d Fighter Group, 4 juillet 1942-5 janvier 1946. 23d Fighter Group, 10 octobre 1946-24 septembre 1949 (rattaché à la 20e [plus tard, 46e] Fighter Wing, décembre 1947-16 août 1948). 23d Fighter-Interceptor Group, 12 janvier 1951 4711th Defence Wing, 6 février 1952 528th Air Defence Group, 16 février 1953 64th Air Division, 21 août 1954 4734th Air Defence Group, 1 avril 1957 64th Air Division, 1 mai 25 juin 1958. 23d Tactical Fighter Wing (plus tard, 23d Fighter) Wing, 1er juillet 1972-15 février 1992 (rattachée à la 354th Tactical Fighter Wing, 2 juillet 28 décembre 1973 et à la Tactical Fighter Wing, 23, provisoire, 20 décembre 1990-20 avril 1991) . 23e Groupe des opérations, 15 juin 1993 .

Gares : Kunming, Chine, 4 juillet 1942 Yunnani, Chine, 12 mars 1943 Kweilin, Chine, 19 mai 1943 (détachement opéré depuis Liuchow, Chine, 16 février 30 avril 1944) Luliang, Chine, 12 septembre 1944 (détachement opéré depuis Tushan, Chine , mars 1945) Liuchow, Chine, v. Août 1945 Hangchow, Chine, v. 15 octobre 4 décembre 1945 Ft Lewis, Wash, 3,5 janvier 1946. Northwest Field (plus tard, Northwest Guam AFB), Guam, 10 octobre 1946-3 avril 1949 Howard AFB, CZ, 25 avril 24 septembre 1949. Presque Isle AFB, ME, 12 janvier 1951-19 août 1954 Thule AB, Groenland, 20 août 1954-25 juin 1958. Angleterre AFB, LA, 1er juillet 1972-15 février 1992 (déployé à Korat RTAFB, Thaïlande, 2 juillet 28 décembre 1973 et au roi Fahd Aprt, Arabie saoudite, 29 août 1990-20 avril 1991). Pope AFB, NC, 15 juin 1993-11 janvier 2008. Moody AFB 11 janvier 08 par MO-04, Hq ACC, 25 juillet 2007 AFOSCR-ACC, 31 janvier 2008.

Commandants : Maj Frank Schiel Jr., 4 juillet 1942 Maj Albert J. Baulmer, décembre 1942 Maj John D. Lombard, v. Mars 1943 Lt Col Norval C. Bonawitz, 7 juillet 1943 Maj Arthur W. Cruickshank, 15 mai 1944 Maj John C. Herbst, 1944 Maj Philip G. Chapman, février 1945 Maj Floyd Finberg, mars 1945 Maj Bruce Downs, juin 1945 Maj Julius C. Lowell, septembre 1945-inconnu. Maj John C. Haygood, 10 octobre 1946 Maj Joseph H. Griffin, 8 novembre 1947 Lieutenant-colonel Charles E. Parsons, 1er janvier 1948 Capt Gardner E. Cole, 7 décembre 1948 Capt Adolph J. Bregar, v. 24 avril 1949. Capt John P. Wilson, 12 janvier 1951 Lt Col William B. Hawkins Jr., 13 janvier 1951 Maj Dudley M. Watson, v. Mai 1952 Capt Charles B. Morfit, 23 juin 1952 Lt Col Richard L. Crutcher Jr., 23 juillet 1952 Lt Col Fred J. Wolfe, 19 août 1955 Lt Col Walter A. Smith Jr., 19 mai 1956 Maj James A. Kyle , 1957-25 juin 1958. Lt Col Clarence P. Bell, 1er juillet 1972 Lt Col Larry K. Barton, 23 juillet 1974 Lt Col Roy H. Boone, 16 juin 1976 Lt Col Robert I. Bond, 17 mai 1978 Lt Col Fred C. Boli, 26 septembre 1979 Lieutenant-colonel John M. Roberson, 24 novembre 1979 Lieutenant-colonel Robert A. Heston, 30 novembre 1981 Lieutenant-colonel Richard C. Lemon, 18 novembre 1983 Lieutenant-colonel Bobby D. Buffkin, 15 novembre 1985 Lieutenant-colonel Robert O. Williams, 5 octobre 1987 Lt Col Phillip S. Williams, 17 octobre 1989-inconnu. Lt Col Dana T. Atkins, 15 juin 1993 Lt Col Michael V. Ely, 1er juillet 1994 Lt Col Timothy B. Vigil, 10 juillet 1996 Lt Col John F. Bingaman, 3 juillet 1997 Lt Col Charles L. Schneider, 7 avril 1999 Lieutenant-colonel Arden B. Dahl, 26 mars 2001 Lieutenant-colonel Charles C. Floyd, 12 juillet 2002 Lieutenant-colonel Jeffrey L. Cowan, 26 avril 2004 Lieutenant-colonel Russell Myers, 1er octobre 2006-.

Avion: P-40, 1942-1944 P-51, 1944-1945. P-47, 1946-1949 RF-80, 1949. F-86, 1951-1952 F-89, 1952 F-94, 1952-1953 F-89, 1953-1958. A-7, 1972-1981 A-10, 1980-1992. F-16, 1993-1996 A/OA-10, 1996-.

Opérations : Combat in China-Burma-India (CBI) Theatre, 16 juillet 1942-10 août 1945. Défense aérienne, 1946-1949 et 1951-1958. Combat en Asie du Sud-Est, 8 juillet-15 août 1973. Combat en Asie du Sud-Ouest, janvier-février 1991. Personnel et équipement en rotation en Asie du Sud-Ouest à l'appui de diverses opérations, 1994-2003. Avions et personnel prêts au combat entraînés et entretenus, 2006-.

Streamers de service : Rien.

Diffuseurs de campagne : Seconde Guerre mondiale : Offensive défensive de l'Inde et de la Birmanie en Chine dans le Pacifique occidental. Asie du Sud-Ouest : Défense de la libération de l'Arabie saoudite et défense du Koweït.

Banderoles expéditionnaires des forces armées : Rien.

Décorations : Citation d'unité distinguée : Province du Hunan, Chine, 17-25 juin 1944. Récompenses d'unité exceptionnelle de l'Air Force : 1er juillet 1980-30 juin 1981 1er juillet 1981-30 juin 1983 1er avril 1989-31 mars 1991 31 mai 1995-31 mars 1997 1 juin 1997-31 mai 1999 24 mars-10 juin 1999 1er juin 2000-31 mai 2002 1er juin 2002-31 mai 2003. Croix de galanterie de la République du Vietnam avec palme, 2 juillet-21 décembre 1972.

Emblème (Seconde Guerre mondiale) : Sur un bouclier bleu, avec une bordure grise, un éclair jaune éclair, superposé au centre du bouclier, avec la pointe s'étendant sur les bords supérieur et inférieur du bouclier, là-dessus une représentation du "Tigre volant" en couleurs naturelles , avec des ailes blanches, s'étendant vers le haut jusqu'aux coins du bouclier, le tigre représenté comme "se rapprochant pour la mise à mort". (Approuvé le 24 septembre 1952.)

Emblème (Actuel) : Sur un disque Bleu bordé d'une étroite bordure Jaune, un Soleil Blanc à douze rayons pointus fimbriés de Jaune d'où émerge au sein d'un éclat Rouge, la tête et les pattes antérieures d'un Tigre du Bengale Orange aux pattes tendues, détaillées Noir, Blanc oeil, oreille, dents et les griffes, la langue et la pupille rouges, portant un chapeau haut de forme bleu, blanc et rouge avec des étoiles blanches à cinq branches. DEVISE : TIGRES VOLANTS. Approuvé le 4 mai 1979 (KE 68594) a remplacé l'emblème approuvé le 24 septembre 1952 (K 6607).

Lignée, affectations, composants, stations et distinctions jusqu'au 10 décembre 2007.


Voir la vidéo: TEASER: 57 Squadron RAF (Septembre 2022).


Commentaires:

  1. Farley

    crédit à l'affor. THX

  2. Melanippus

    la pensée très amusante

  3. Akibei

    bravo ... continuez comme ça ... super

  4. Daizil

    Félicitations, votre idée sera utile



Écrire un message

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos