Nouveau

Héritiers perdus de la couronne médiévale - Les rois et reines qui n'ont jamais existé, J.F. Andrews

Héritiers perdus de la couronne médiévale - Les rois et reines qui n'ont jamais existé, J.F. Andrews



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Héritiers perdus de la couronne médiévale – Les rois et reines qui n'ont jamais existé, J.F. Andrews

Héritiers perdus de la couronne médiévale – Les rois et reines qui n'ont jamais existé, J.F. Andrews

Il s'agit d'une approche inhabituelle de l'histoire médiévale, examinant la vie de ces personnes qui auraient pu raisonnablement s'attendre à hériter du trône d'Angleterre, mais pour une raison quelconque, n'ont jamais atteint le trône. Cela inclut plusieurs princes décédés avant leur père, tels que Henri le jeune roi ou Edouard de Middleham, certains dont la revendication n'a jamais été vraiment prise au sérieux, comme Edward Mortimer, et ceux qui ont été simplement usurpés, notamment l'impératrice Mathilde.

Une tendance intéressante qui se dégage de ce livre est la façon dont la nature de la succession a changé au cours de cette période. Au début de la période, il était clairement compris qu'être l'héritier reconnu ne garantissait pas que vous obtiendriez le trône. Le règne du nouveau monarque n'a vraiment commencé qu'une fois qu'il a eu son couronnement et a été reconnu comme roi, et à plusieurs reprises la couronne est allée à la personne qui était la plus proche du centre du pouvoir à la mort de son prédécesseur (le plus célèbre le roi Steven au début de l'Anarchie, mais ce n'était pas le seul cas). Au fil du temps, cela a changé et l'hypothèse est que le prochain en ligne succéderait automatiquement au trône. Cela ressort vraiment à la mort d'Henri III en 1272 -. Son fils et héritier Edward était en fait en croisade à l'époque et ne retourna en Angleterre qu'à l'été 1274, et pourtant son règne était considéré comme ayant commencé à la mort de son père.

Il est rafraîchissant de lire un récit simple du sort des célèbres princes de la tour - Edouard V et son frère - qui aboutit à la conclusion assez évidente qu'ils sont morts peu de temps après avoir disparu de la vue du public, soit assassinés sur ordre de leur oncle. Richard III ou est mort de causes naturelles après avoir été emprisonné et déposé. Les chapitres précédents, examinant le sort de Richard d'York et du fils d'Henri VI, Edward, montrent clairement qu'il s'agissait d'une période au cours de laquelle tuer un rival, même s'il s'agissait d'un proche parent, ne provoquait pas beaucoup d'introspection.

C'est une approche intéressante de l'histoire de la monarchie anglaise, et un rappel qu'il s'agissait d'une période impitoyable, dans laquelle l'échec de sécuriser votre héritage pourrait être fatal !

Chapitres
1 – Robert Curthose et William Clito
2 – William Adelin et l'impératrice Mathilde
3 – Eustache, Guillaume et Marie de Blois
4 – Henri le Jeune Roi
5 – Arthur et Aliénor de Bretagne
6 – Edouard le Prince Noir
7 – Edouard Mortimer
8 – Richard, duc d'York
9 – Edouard de Lancastre
10 – Edouard V, Edouard de Middleham et Edouard de Warwick

Auteur : J.F. Andrews
Édition : Relié
Pages :
Editeur : Pen & Sword History
Année:



Héritiers perdus de la couronne médiévale

À la mort de Guillaume le Conquérant en 1087, il laissa le trône d'Angleterre à Guillaume Rufus et hellip son deuxième fils. Le résultat fut une guerre immédiate alors que le frère aîné de Rufus, Robert, se battait pour gagner la couronne qu'il considérait comme la sienne légitime. Ce conflit marqua le début de 400 ans de conflits sanglants alors que la ligne de succession héréditaire de la monarchie anglaise était pliée, tordue et finalement brisée Le roi Plantagenêt, Richard III, tomba à Bosworth en 1485.

Les dynasties anglo-normande et Plantagenêt étaient réputées pour leurs luttes intestines, et dans Lost Heirs, nous découvrirons les histoires cachées de frères fratricides, de cousins ​​usurpateurs et d'oncles meurtriers, les nombreux rois et la reine occasionnelle qui auraient dû l'être mais ne l'ont jamais été. L'histoire est écrite par les gagnants, mais chaque jeu de trônes a aussi ses perdants, et leurs histoires fascinantes apportent richesse et profondeur à ce qui est une période colorée de l'histoire. Le roi Jean n'aurait pas remporté la couronne s'il n'avait pas assassiné son jeune neveu, qui était en passe de devenir le premier de l'Angleterre. les maisons rivales d'York et de Lancaster se sont battues dans le sang pour la couronne pendant les guerres des roses, la vie est soudainement devenue très dangereuse pour un jeune garçon nommé Edmund.


Héritiers perdus de la couronne médiévale : les rois et reines qui n'ont jamais existé

En cliquant sur « Accepter », vous acceptez notre utilisation des cookies à des fins de personnalisation de contenu, d'analyse, de navigation et de marketing. Pour en savoir plus sur la façon dont WHSmith utilise les cookies Lisez notre politique en matière de cookies.

Nous utilisons différents types de cookies pour optimiser votre expérience sur notre site Web. Cliquez sur les catégories ci-dessous pour en savoir plus sur leur objectif. Vous pouvez modifier vos autorisations de cookies à tout moment. N'oubliez pas que la désactivation des cookies peut affecter votre expérience sur le site Web. Veuillez lire notre politique en matière de cookies.

Ces cookies sont strictement nécessaires pour vous fournir les services disponibles sur nos sites Web et pour utiliser certaines de ses fonctionnalités, telles que l'accès à des zones sécurisées.
Un exemple de cookie indispensable : __cfduid

Ces cookies sont utilisés pour améliorer les performances et les fonctionnalités de nos sites Web, mais ne sont pas essentiels à leur utilisation. Cependant, sans ces cookies, certaines fonctionnalités (comme les vidéos) peuvent devenir indisponibles.
Un exemple de cookie de performance : _gat_UA-533522-1

Ces cookies sont utilisés pour rendre les messages publicitaires plus pertinents pour vous. Ils remplissent des fonctions comme empêcher la réapparition continue de la même publicité, s'assurer que les publicités sont correctement affichées pour les annonceurs et, dans certains cas, sélectionner des publicités en fonction de vos intérêts.
Un exemple de cookie marketing : uuid

Ce sont des cookies qui n'ont pas encore été catégorisés. Nous sommes en train de classer ces cookies avec l'aide de leurs fournisseurs.


Héritiers perdus de la couronne médiévale - Les rois et reines qui n'ont jamais existé, J.F. Andrews - Histoire

+£4.50 Livraison au Royaume-Uni ou livraison gratuite au Royaume-Uni si la commande est supérieure à £35
(cliquez ici pour les tarifs de livraison internationale)

Commandez dans les 4 heures et 48 minutes pour que votre commande soit traitée le jour ouvrable suivant !

Besoin d'un convertisseur de devises ? Consultez XE.com pour les tarifs en direct

Autres formats disponibles - Achetez le livre cartonné et obtenez le livre électronique pour 1,99 £ ! Prix
Héritiers perdus de la couronne médiévale ePub (10,8 Mo) ajouter au panier £4.99
Les héritiers perdus de la couronne médiévale Kindle (23,8 Mo) ajouter au panier £4.99

À la mort de Guillaume le Conquérant en 1087, il laissa le trône d'Angleterre à Guillaume Rufus et hellip son deuxième fils. Le résultat fut une guerre immédiate alors que le frère aîné de Rufus, Robert, se battait pour gagner la couronne qu'il considérait comme la sienne légitime. Ce conflit marqua le début de 400 ans de conflits sanglants alors que la ligne de succession héréditaire de la monarchie anglaise était tordue, tordue et finalement brisée Le roi Plantagenêt, Richard III, tomba à Bosworth en 1485.

Les dynasties anglo-normande et Plantagenêt étaient réputées pour leurs luttes intestines, et dans Lost Heirs, nous découvrirons les histoires cachées de frères fratricides, de cousins ​​usurpateurs et d'oncles meurtriers, les nombreux rois & ndash et la reine occasionnelle & ndash qui auraient dû être mais ne l'ont jamais été. L'histoire est écrite par les gagnants, mais chaque jeu de trônes a aussi ses perdants, et leurs histoires fascinantes apportent richesse et profondeur à ce qui est une période colorée de l'histoire. Le roi Jean n'aurait pas remporté la couronne s'il n'avait pas assassiné son jeune neveu, qui était en passe de devenir le premier de l'Angleterre. les maisons rivales d'York et de Lancaster se sont battues dans le sang pour la couronne pendant les guerres des roses, la vie est soudainement devenue très dangereuse pour un jeune garçon nommé Edmund.

Dans « Lost Heirs of the Medieval Crown », JF Andrews distille ce qui aurait pu être une histoire politique et généalogique incroyablement compliquée en histoires faciles à suivre de la royauté britannique qui a failli s'asseoir sur le trône d'Angleterre, mais qui a été niée par la famille royale rivale, les normes sexistes du jour, les mésaventures malheureuses, la mésaventure pure et simple ou la maladie. Ces histoires sont très divertissantes même si elles font grincer des dents - à la fois parce que ces malheureux (dont certains étaient des candidats très compétents et convaincants) étaient de vraies personnes, et parce qu'il est douloureux de voir quelqu'un mettre tout en jeu pour une opportunité à gros enjeux, seulement pour tomber à court. Dans certains cas, ces pauvres âmes ne cherchaient même pas le pouvoir, mais étaient contrecarrées encore et encore dans leurs efforts pour simplement vivre une belle vie, car naître avec des parents royaux était (littéralement) une épée à double tranchant.

Ce que j'ai le plus apprécié, c'est la capacité de JF Andrews, comme je l'ai dit plus tôt, à distiller ces histoires jusqu'à leurs points relatifs, et à les garder succinctes afin que je n'aie jamais eu l'impression d'être embourbé par les données, ni donné trop peu. Je suis parti en pensant que j'en savais tout ce dont j'avais besoin sur chaque royal, mais j'avais également des pistes de recherche à poursuivre si je voulais approfondir les manigances d'une génération particulière. Pas une seule fois je ne me suis ennuyé, les récits n'ont jamais traîné, et j'ai quitté chaque chapitre impatient de lire sur la prochaine génération de malheureux royaux.

Les personnes qui consomment habituellement des médias sur la royauté britannique reconnaîtront certains des noms de ce livre, comme Edward V et Richard, les princes de la tour. Mais j'ai été heureux de voir qu'il y avait d'autres membres de la famille royale que j'étais moins familier avec le fait d'être sorti de l'obscurité, comme l'impératrice Mathilde et Edward de Woodstock (connu principalement sous le nom de « Noir » par les historiens et vanté non pas comme un presque- roi mais comme l'un des plus grands chevaliers de Grande-Bretagne). De plus, montrer la succession en termes de qui n'a pas obtenu le trône et pourquoi a aidé à montrer des angles d'histoire qui m'ont fait me demander qui j'aurais vraiment soutenu dans certains de ces conflits.

Dans l'ensemble, une lecture rapide et très satisfaisante pour tous ceux qui aiment les histoires sur l'histoire royale scandaleuse et tumultueuse de l'Angleterre.

NetGalley, Katie Winn

Avec Lost Heirs of the Medieval Crown, l'auteur JF Andrews propose une étude fascinante sur les égarés et les quasi-faits de l'histoire médiévale, ces enfants des rois d'Angleterre qui sont morts avant de pouvoir revendiquer leur droit d'aînesse, ou d'être passés. en raison des querelles dynastiques des dynasties normande et plantagenêt qui ont régné sur l'Angleterre de la conquête normande en 1066 à l'avènement de l'ère Tudor.

Des batailles de Robert Curthose, fils aîné de Guillaume le Conquérant, à la vie tragique des héritiers Yorkistes, Edward V, Edward de Middleham et Edward Earl of Warwick, Lost Heirs of the Medieval Crown est une lecture très engageante, examinant les vies des héritiers qui n'ont pas pu revendiquer leur droit d'aînesse, emprisonnés pour leur sang royal, sont morts avant leur temps, ou sont morts en tentant de revendiquer le trône. Chaque histoire individuelle est réunie en un seul volume et démontre la lutte pour le pouvoir et la suprématie dans l'Angleterre médiévale.

Magnifiquement écrit et bien documenté, c'est une lecture captivante.

Lire l'avis complet ici

HISTOIRE… LES BITS INTÉRESSANTS !

Lost Heirs of the Medieval Crown est un livre intéressant qui couvre un certain nombre de personnes. Il est très facile à lire et a un bon débit. J'ai beaucoup aimé le lire, même s'il contient si peu de femmes. Dans l'ensemble, je le recommande vivement.

Lire l'avis complet ici

Histoire des femmes royales

Bien que nous ne puissions pas changer l'histoire, nous pouvons au moins essayer de la comprendre, ce livre garantit que nous nous amuserons beaucoup en cours de route.

Lire l'avis complet ici

Critique du livre de Tulsa

Le livre est bien écrit et certains pourraient trouver l'histoire royale un peu déroutante car la moitié d'entre eux ont les mêmes noms ou il est difficile de penser comment ils sont tous liés, mais l'auteur fait un excellent travail ici. En cela, au début de chaque chapitre, ils ont un petit arbre généalogique pour que tout ait un sens pour vous. Donc, si vous trouvez ce sujet un peu difficile à lire, ne le renoncez pas, essayez-le car l'auteur a fait un excellent travail en l'écrivant de manière claire et informative. Je recommande ce livre et lui attribue 4 étoiles sur 5 bien méritées.

Historien britannique

C'était assez intéressant. J'ai aimé approfondir les possibilités d'autres personnes qui auraient pu régner sur l'Angleterre.

NetGalley, Makenzie Erickson

L'histoire médiévale est pleine de mort et d'incertitude. La mort ne discriminait pas les pauvres ou les riches quand il s'agissait de savoir qui vivait ou mourrait. En fait, le chemin vers la couronne pouvait souvent être plus meurtrier que ceux qui n'avaient pas d'aussi grandes ambitions. Qu'il s'agisse d'un accident, d'une maladie ou d'un homicide pur et simple, la mort peut prendre toutes les formes.

Chaque chapitre de ce livre commence par une ventilation de la famille, qui correspond où et ce qui se passait à l'époque. Tout cela se retrouve dans chacun des chapitres qui suivront. La dynastie la plus sanglante de l'histoire médiévale n'a pas été inventée sans raison, et ce livre décompose cela.

J'ai vraiment apprécié la lecture. Chacun des personnages m'était familier, à travers des études historiques. Cependant, la ventilation et la clarification de nombreux petits détails ont été très utiles. Les chapitres n'étaient pas très longs, ce qui m'a permis de rester engagé et attentif tout au long de la lecture. J'ai été impressionné par la quantité de recherches et la profondeur des connaissances que l'auteur a décrites dans ses écrits.

Si vous aimez l'histoire, je recommande ce livre sans hésiter !

Lire l'avis complet ici

Un conte de deux pages

Si vous aimez l'histoire, vous adorerez ce livre - et vous aurez sans aucun doute votre propre opinion quant aux héros et aux méchants qui auraient fait de bons monarques.

Lire l'avis complet ici

Cousins ​​perdus

J'ai trouvé ce livre plutôt instructif. L'écriture d'Andrews est agréable et facile à suivre. Ce livre vous fait vraiment vous demander si ces héritiers perdus étaient devenus des rois et des reines, à quel point l'histoire aurait été différente. Si vous voulez lire un livre intrigant sur des hommes et des femmes mystérieux de l'histoire, je vous recommande fortement de lire "Lost Heirs of the Medieval Crown: The Kings and Queens Who Never Were" de J.F. Andrews.

Lire l'avis complet ici

Aventures d'un nerd Tudor

Un travail original et séminal d'érudition historique tout simplement exceptionnelle et documentée, "Lost Heirs of the Medieval Crown: The Kings and Queens Who Never Were" est encore amélioré pour le monde universitaire avec l'inclusion d'illustrations, une liste d'abréviations, vingt-sept pages de notes, une liste bibliographique de quatre pages de suggestions de lectures complémentaires et un index de huit pages.

Lire l'avis complet ici

Critique de livre du Midwest

C'est une approche intéressante de l'histoire de la monarchie anglaise, et un rappel qu'il s'agissait d'une période impitoyable, dans laquelle l'échec de sécuriser votre héritage pourrait être fatal !

Lire l'avis complet ici

Histoire de la guerre

Évaluation: 5 étoiles sur 5

Si vous aimez l'histoire, vous allez adorer ce livre. Pour ceux qui connaissent un peu l'histoire mais qui ont besoin de combler certaines lacunes, alors c'est idéal, pour ceux qui connaissent leurs rois et reines de l'époque médiévale mais qui savent peu comment et pourquoi ils se sont retrouvés sur le trône, c'est idéal. Pour tous ceux qui se tournent vers Internet pour en savoir plus sur un personnage historique qu'ils ont lu dans un livre de fiction et qui veulent en savoir plus, c'est l'idéal. C'est un livre sur lequel je reviendrai encore et encore.

NetGalley, Sally Hinchliffe

Évaluation: 5 étoiles sur 5

Un regard fascinant sur ces personnes qui ont raté de peu le trône. Fortement recommandé à tous ceux qui s'intéressent à l'histoire britannique.

NetGalley, Jen Lynch

La connaissance de l'auteur de la période médiévale dans ces îles transparaît alors qu'il nous emmène dans un voyage à travers le champ de mines des factions opposées qui se battent pour la couronne d'Angleterre. Autoritaire, éducatif et extrêmement divertissant.

Livres mensuel

Évaluation: 5 étoiles sur 5

J'ai donc adoré la façon dont chaque chapitre a commencé avec un arbre généalogique. J'ai adoré la clarté de son écriture et de son organisation. La généalogie de la famille royale POURRAIT être un gâchis super enchevêtré, mais l'auteur a été formidable pour maintenir le flux et expliquer comment toutes les pièces s'emboîtent. J'ai adoré les histoires.

L'un de mes rêves éveillés préférés pour perdre du temps est d'imaginer le livre PARFAIT que j'aimerais lire. Ce serait peut-être une série de nouvelles ou de nouvelles. Chacun serait situé dans un monde alternatif avec une réponse à une question de simulation différente. Il traverserait les siècles. Chaque et si serait basé sur une question de succession/règle. J'imagine ce livre depuis des années maintenant - probablement cinq ou plus. Alors quand j'ai vu ce livre, c'était comme si AU moins LA MOITIÉ d'un rêve avait été réalisé.

NetGalley, Becky Laney

C'est certainement l'un des meilleurs livres que j'ai lu cette année. Beaucoup d'entre nous peuvent réciter les noms des rois et des reines qui ont occupé le trône dans l'Angleterre médiévale, mais combien d'entre nous peuvent se souvenir des noms de personnes qui ont failli être couronnées ? Leurs vies et leurs destins ne sont pas moins intéressants, et je suis heureux qu'ils soient sortis de l'ombre dans ce livre fantastique.
Il existe des biographies de dix-sept personnes, hommes et femmes, qui étaient les héritiers de la couronne mais ne sont jamais devenus rois et reines. Le livre commence avec Robert Curthose & William Clito (Chapitre 1) et se termine avec Edward V (l'un des "Princes in the Tower"), Edward of Middleham (fils de Richard III) & Edward of Warwick (Chapitre 10).
Mes chapitres préférés étaient ceux sur William Adelin et l'impératrice Mathilde, Eustache, Guillaume et Marie de Blois et ceux couvrant la succession pendant les guerres des roses (chapitres 2, 3, 8, 9, 10).
L'auteur connaît très bien l'histoire de l'Angleterre médiévale, mais elle ne suppose jamais que les lecteurs savent tout, alors elle explique très bien les termes et la politique complexe de l'époque. C'est une compétence rare de raconter une histoire aussi complexe que celle-ci sans être fastidieux, et J.F. Andrews a réussi à capter mon attention - je ne pouvais pas m'arrêter de lire. Ce livre est une page-turner si vous êtes amoureux de l'histoire médiévale. Je vais certainement chercher d'autres titres de cet auteur.

GoodReads, ConstantReader

J'ai adoré lire sur ces personnages à la recherche du pouvoir qui leur revient légalement. Beaucoup ont eu de la malchance, certains n'étaient pas préparés aux événements qui ont amené d'autres parents au trône, certains auraient sûrement été de grands rois, comme Edouard le Prince Noir, décédé avant son père Edouard III, comme l'écrit au-dessus de lui déjà un excellent roi. Qui sait comment l'histoire aurait été avec ces rois alternatifs, nous pouvons nous demander, mais ce n'est pas un livre ucronique, les faits racontés sont extrêmement excitants et se sont réellement produits.

Lire la critique italienne complète ici

Vieux blog de fil de fer barbelé

Évaluation: 5 étoiles sur 5

Lost Heirs of the Medieval Crown était un examen approfondi des reines historiques. J'ai un peu l'obsession de lire/apprendre tout ce que je peux sur les personnages médiévaux et les personnages historiques. Ce livre a été un excellent aperçu de la vie des reines qui ont régné après Guillaume le Conquérant. Très pédagogique.

NetGalley, Amanda Richardson

Ce livre est une excellente vue d'ensemble des dirigeants « qui auraient pu être » de l'Angleterre de l'époque de Guillaume le Conquérant à Henri VII. Les personnages représentés subissent des destins différents, c'est une manière très intéressante de regarder l'histoire anglaise de cette période.

NetGalley, Janet Perry

Un regard vraiment intéressant sur les autres membres de la monarchie à travers le Moyen Âge. Un bon début pour les voir, eux et la famille, dynamiques à travers la guerre, la politique, la dette et plus encore. Une bonne lecture pour ceux qui aiment l'histoire des rois et des reines ou l'histoire anglaise entre 1060 et 1400.

NetGalley, Alexandra Roth

Ceci est un bon aperçu de plusieurs héritiers potentiels de la couronne anglaise et de ce qui leur est arrivé. J'ai aimé les détails du livre et je le recommande.

NetGalley, Shelly Myers

Je n'avais jamais entendu parler de la plupart de ces "presque-dirigeants" - à l'exception des Princes de la Tour et du Prince Noir - et il était intéressant de lire comment les vicissitudes du destin ont conduit certaines personnes de sang royal à perdre le couronne, et parfois leur vie !

NetGalley, Janette Forman

Bon aperçu des héritiers de la succession anglaise médiévale - les héritiers déplacés par la guerre civile, décédés avant leurs pères royaux, les incidents de descendance matrilinéaire (pas de loi salique en Angleterre), les bâtards légitimés et le thème général que si l'on pourrait s'emparer du trône et le conserver, l'église et la loi trouveraient des moyens de le justifier et de le légaliser.

NetGalley, Margaret Sankey

Les héritiers perdus de la couronne médiévale est une étude intéressante sur exactement cela. En prenant le lecteur des années qui ont suivi la conquête normande jusqu'au début de l'ère Tudor, il y a beaucoup à apprendre sur ceux qui auraient dû être roi ou reine si le hasard avait été un peu différent.
L'auteur a un style d'écriture engageant, et si, de temps en temps, les opinions proposées sont purement basées sur les préférences personnelles de l'auteur, elles peuvent être ignorées, car la plupart des historiens auront toujours un favori personnel ou un ennemi de la période où ils étude, et l'auteur l'indique clairement lorsqu'il offre une opinion personnelle.
C'est un livre très lisible, et j'ai particulièrement aimé lire sur Lady Constance au début des années 1400 (car je viens de lire un livre de fiction sur elle). L'auteur n'hésite pas non plus à aborder des sujets aussi difficiles que le meurtre des héritiers perdus, et est impartial lorsqu'il raconte la vie du Prince Noir, comme ceux qui ont souffert aux mains d'oncles trop puissants.

NetGalley, MJ Porter

Cela fera un joli petit ajout à l'étagère de l'histoire de n'importe qui. C'est, comme je l'ai mentionné, un récit très lisible sur ceux qui se sont approchés de si près et pourtant ont tout perdu. "il y a très peu de fins heureuses. ". Les chapitres sont faciles à lire et le récit pas trop lourd ou sec. Il y a des notes détaillées pour ceux qui souhaitent lire plus loin - j'ai moi-même pas mal de ces ressources !

NetGalley, Melisende d'Outremer

De nouvelles perspectives sur l'histoire ancienne ou pourquoi la famille est toujours et partout passionnante. Il y a beaucoup de nouvelles perspectives et d'informations intéressantes sur les personnes "pas si importantes" dans la succession d'Angleterre au trône. Très intéressant, surtout pour les "étrangers", à qui ce côté de l'histoire est largement inaccessible.

NetGalley, Nureeni Lem

J'ai lu les histoires des membres de la famille royale qui ont été "contournés", mais seulement en aparté, car les monarques qui ont pris le pouvoir à leur place étaient au centre des histoires. Je suis tombé sur ce livre et j'ai pensé qu'il offrirait une perspective différente, et il a certainement réussi à cela. Ce ne sont plus seulement des noms dans un livre d'histoire - ils sont en fait l'objet d'un changement. J'ai vraiment beaucoup appris et ce fut aussi une lecture agréable.

NetGalley, Jesse Lewis

J. F. Andrews est le pseudonyme d'un historien titulaire d'un doctorat en études médiévales spécialisé dans la guerre et le combat. Andrews a publié un certain nombre de livres et d'articles universitaires au Royaume-Uni, aux États-Unis et en France, et a été l'un des contributeurs à l'Oxford Encyclopaedia of Medieval Warfare and Military Technology (Oxford University Press, 2010).

Andrews est également actif dans l'engagement du public avec l'histoire, ayant écrit plusieurs romans historiques et contribué à des articles d'histoire populaire sur des blogs et des magazines. Andrews gère un site Web très apprécié offrant des informations générales sur de nombreux aspects de la vie médiévale, qui est consulté par un large éventail d'historiens, d'étudiants et d'écrivains historiques.

Mort de Robert, duc de Normandie

Robert, duc de Normandie est décédé le 3 février 1134 au château de Cardiff, Glamorgan. Fils aîné de Guillaume le Conquérant, Robert était connu toute sa vie sous le nom de Robert Curthose – « curthose » signifiant « jambes courtes » en raison de sa taille. Il était un héros de la première croisade à son retour de Terre Sainte mais, en arrivant en Angleterre, il apprit la nouvelle de la mort de son père, et que, pour la deuxième fois de sa vie, il avait été battu à la couronne par son cadet frère. Le reste de sa vie le verra en conflit avec ce frère, le roi Henri Ier.


Héritiers perdus de la couronne médiévale - Les rois et reines qui n'ont jamais existé, J.F. Andrews - Histoire

J. F. Andrews est le pseudonyme d'un historien titulaire d'un doctorat en études médiévales spécialisé dans la guerre et le combat. Andrews a publié un certain nombre de livres et d'articles universitaires au Royaume-Uni, aux États-Unis et en France, et a été l'un des contributeurs à l'Oxford Encyclopaedia of Medieval Warfare and Military Technology (Oxford University Press, 2010). Andrews est également actif dans l'engagement du public avec l'histoire, ayant écrit plusieurs romans historiques et contribué à des articles d'histoire populaire sur des blogs et des magazines. Andrews gère un site Web très apprécié offrant des informations générales sur de nombreux aspects de la vie médiévale, qui est consulté par un large éventail d'historiens, d'étudiants et d'écrivains historiques.

Avis sur Héritiers perdus de la couronne médiévale : les rois et reines qui n'ont jamais existé

Une approche intéressante de l'histoire de la monarchie anglaise. -- Histoire de la guerre Cinq étoiles. Une grande lecture. L'écriture d'Andrews est vive et ironique, souvent sardonique. - City Book Review Si vous aimez l'histoire, vous adorerez ce livre - et vous aurez sans aucun doute votre propre opinion quant aux héros et aux méchants qui auraient fait de bons monarques. -- Cousins ​​perdus faisant autorité, éducatif et extrêmement divertissant. -- Livres mensuels Plutôt instructifs. Si vous voulez lire un livre intrigant sur des hommes et des femmes mystérieux de l'histoire, je vous recommande fortement de lire, Lost Heirs of the Medieval Crown. -- Aventures d'un Nerd Tudor


Produktbeschreibungen

Pressestimmen

"Une approche intéressante de l'histoire de la monarchie anglaise."-- "Histoire de la guerre"

"Cinq étoiles. Une excellente lecture. L'écriture d'Andrews est vive et ironique, souvent sardonique."-- "City Book Review"

"Si vous aimez l'histoire, vous adorerez ce livre - et vous aurez sans aucun doute votre propre opinion quant aux héros et aux méchants qui auraient fait de bons monarques." -- " Cousins ​​perdus "

"Plutôt informatif. Si vous voulez lire un livre intrigant sur des hommes et des femmes mystérieux de l'histoire, je vous recommande fortement de lire, Héritiers perdus de la couronne médiévale."-- "Aventures d'un nerd Tudor"

Autoritaire, éducatif et extrêmement divertissant.-- "Books Monthly"

Über den Autor und weitere Mitwirkende

J. F. Andrews est le pseudonyme d'un historien titulaire d'un doctorat en études médiévales spécialisé dans la guerre et le combat. Andrews a publié un certain nombre de livres et d'articles universitaires au Royaume-Uni, aux États-Unis et en France, et a été l'un des contributeurs à l'Oxford Encyclopaedia of Medieval Warfare and Military Technology (Oxford University Press, 2010).

Andrews est également actif dans l'engagement du public avec l'histoire, ayant écrit plusieurs romans historiques et contribué à des articles d'histoire populaire sur des blogs et des magazines. Andrews gère un site Web très apprécié offrant des informations générales sur de nombreux aspects de la vie médiévale, qui est consulté par un large éventail d'historiens, d'étudiants et d'écrivains historiques.


Héritiers perdus de la couronne médiévale Les rois et reines qui n'ont jamais existé

Lorsque Guillaume le Conquérant mourut en 1087, il laissa le trône d'Angleterre à Guillaume Rufus. son deuxième fils. Le résultat a été une guerre immédiate alors que le frère aîné de Rufus, Robert, s'est battu pour gagner la couronne qu'il considérait comme la sienne légitime. Ce conflit a marqué le début de 400 ans de conflits sanglants alors que la ligne de succession héréditaire de la monarchie anglaise était tordue, tordue et finalement brisée Le roi Plantagenêt, Richard III, tomba à Bosworth en 1485. Les dynasties anglo-normande et Plantagenêt étaient réputées pour leurs conflits internes, et dans _Lost Heirs_ nous découvrirons les histoires cachées de frères fratricides, de cousins ​​usurpateurs et d'oncles meurtriers des nombreux rois - et la reine occasionnelle - qui aurait dû l'être mais ne l'a jamais été. L'histoire est écrite par les gagnants, mais chaque jeu de trônes a aussi ses perdants, et leurs histoires fascinantes apportent richesse et profondeur à ce qui est une période colorée de l'histoire. Le roi Jean n'aurait pas remporté la couronne s'il n'avait pas assassiné son jeune neveu, qui allait devenir le premier d'Angleterre. Le roi Arthur Henry V n'aurait jamais été à Azincourt si son père n'avait pas pris le trône en usurpant et en tuant son cousin et en tant les maisons rivales d'York et de Lancaster se sont battues dans le sang pour la couronne pendant les guerres des roses, la vie est soudainement devenue très dangereuse pour un jeune garçon nommé Edmund.


Le coin du livre : Les Paysans' Crimes Révoltants par Terry Deary

L'écrivain d'histoire populaire Terry Deary nous emmène dans une aventure légère et souvent humoristique à travers les siècles avec Mr & Mrs Peasant, racontant les actes ignobles et ignobles commis par les sous-classes, ainsi que les punitions infligées par ceux du côté droit & #8217 de la loi.

Découvrez les histoires d'incendiaires et de porteurs de hache, de pilleurs de tombes et de garroters, d'empoisonneurs et de prostituées. Plongez dans les sombres histoires de mendiants, d'escrocs, de faussaires, de voleurs de moutons et de toute une série d'autres criminels des rangs inférieurs de la société qui ont dévié du droit chemin. Il y a des histoires de bandits de grand chemin et de hooligans, de gangs violents, de clans qui s'affrontent et de procès pour sorcières qui ont choqué une nation. Découvrez également les travailleurs appauvris qui ont soulevé une émeute contre les taxes paralysantes et les lois draconiennes, ainsi que les grévistes et les briseurs de machines qui ont exprimé leurs doléances contre les nouvelles technologies qui menaçaient leurs moyens de subsistance.

La Grande-Bretagne n'a jamais manqué de ceux qui ont été prêts à bafouer la loi du pays pour le bien commun ou pour leurs propres desseins méprisables. Les classes supérieures ont dominé et accumulé leurs richesses pendant des siècles d'histoire britannique, souvent au détriment des pauvres. La frustration face à cela a conduit à la révolte. Lisez tout a propos de ça ici!

Ce livre divertissant regorge d'actes révoltants et d'actes de révolte, révélant comment les gens ordinaires - des méchants Normands aux criminels d'aujourd'hui - ont laissé derrière eux une traînée extraordinaire de criminalité. Les peines souvent horribles imposées en représailles révèlent beaucoup de choses sur certaines des époques les plus fascinantes de l'histoire britannique.

Cela a été une semaine étrange pour nous tous, j'en suis sûr. Et mardi soir, nous avons reçu un message de l'école de mon fils disant qu'elle était fermée jusqu'à nouvel ordre, donc mercredi matin était mon premier jour d'enseignement à domicile. L'école a été incroyable et a demandé beaucoup de travail pour garder l'enfant occupé. Cependant, mercredi, il n'y avait pas d'anglais, j'ai donc dû en définir moi-même, ce qui était essentiellement pour ledit enfant d'écrire une critique de Terry Deary’s Les Paysans’ CRIMES Révoltants. J'ai reçu ce livre en tant qu'exemplaire de critique des éditeurs, Pen & Sword, mais l'enfant a pu le lire en premier et l'a adoré. Il est un fan inconditionnel des histoires horribles, donc ce livre était tout à fait dans sa rue.

J'ai aimé, non j'ai adoré Terry Deary’s Les Paysans’ CRIMES Révoltants. Je le recommanderais aux personnes âgées de 13 ans et plus (en raison du contenu mineur de jurons) et vous n'aurez pas besoin de connaître votre histoire car ce livre vous apprend la vie révoltante et dure du paysan.

Opening with ‘Norman Nastiness’, the book gives you a vivid taste of peasant crimes right up until the ‘Georgian Jokers and Victorian Villains’ and beyond.

The last witch

After seeing a smiling ‘medium’ at a psychic fair, a friend of mine punched her. When I asked him why he would do such a thing, he replied, ‘My father always taught me to strike a happy medium’,

In 1944, Helen Duncan was a Scottish spiritual medium, working in Portsmouth. She began broadcasting information from the port’s gullible sailors wjhho came ot consult her. D-Day was approaching and she was a security risk. She had to be stopped.

Duncan was originally charged under the Vagrancy Act 1824, relating to fortune telling, astrology and spiritualism. Then there was a change of plan. The paranoid government’s legal experts sent her to be tried by jury at the Old Bailey for contravening section 4 of the Witchcraft Act 1735, which carried the heavier penalty of a prison sentence.

Winston Churchill even described the whole episode as ‘obsolete tomfoolery’ but Helen went to prison for nine months.

The 1753 Act was later repealed and replaced with the Fraudulent Mediums Act of 1951.

So, no more witch trials.

You could call it hex-it

In this book, you will explore various ages of history, from the Middle Ages to the Stuarts, to the vicious, unforgiving Victorian era and the modern era. You will hear various quotes from all sorts of people, from William Shakespeare, to Martin Luther King and many, many others as you explore the book.

I particularly like the funny jokes like “Bring a man a fire and he will be warm for a day. Give a man a fire and he will be warm for the rest of his life” and “Will Shakespeare. Great writer, dodgy historian”. There are various other jokes, which are scattered throughout the book.

There was nothing to dislike about this book, despite its gory and bloody moments. It will tickle your funny bone for hours on end, so much so you will never put it down!

In conclusion, this is a great book for children and adults alike. It is not only comedy but it also used 100% historically accurate. You should order it now. Qu'est-ce que tu attends?

Huge thanks to Lewis for a fabulous, entertaining review!

The Peasants’ Revolting CRIMES by Terry Deary is available from Pen & Sword and Amazon.

About the author:

Terry Deary is the esteemed author of the immensely popular Horrible Histories series. This is his first title for Pen and Sword Books, to be followed next year by The Peasants’ Revolting Lives.


William the Conqueror died on 9 September 1087. He had held England in his iron grip for almost twenty-one years, wiping out the old aristocracy and causing untold misery and suffering across large parts of the realm as he went. He had seized the throne by violence in 1066, but he did not want his own death to result in another Hastings, or in a revival of any Anglo-Saxon claims no, he would create his own Anglo- Norman dynasty, which would rule England by blood right. With this in mind, he made it clear that the English crown should pass to his son … his second son.

Naturally, his eldest son had a few thoughts of his own on the subject, and thus began four centuries of bloody disputes as the English monarchy’s line of hereditary succession was bent, twisted out of shape and finally broken when the last Plantagenet king fell in battle in 1485. History is written by the winners, but every game of thrones has its losers too, and their fascinating stories bring richness and depth to what is a colourful period of history. King John would not have gained the crown had he not murdered his young nephew, who was in line to become England’s first King Arthur Henry V would never have been at Agincourt at all had his father not seized the throne by usurping and killing his cousin and as the rival houses of York and Lancaster fought bloodily over the crown during the Wars of the Roses, life suddenly became very dangerous indeed for a young boy named Edmund.

This book will tell the stories of all of these people and more the many medieval kings – and the occasional queen – who could have been but never were. It features a very distinct group of people: it does not include illegitimate children who had no expectation of ruling nor those who sought to invade and claim the throne by conquest, as Prince Louis of France did in 1216 nor unrelated impostors such as Lambert Simnel, who unconvincingly pretended to be Edward, earl of Warwick, whose untimely death closes our story. Instead it focuses on those who were genuinely considered to be next in line to the throne and who expected to be crowned but who – for a number of different reasons – never made it to the top. Very few of them reached old age those who did went to their graves disappointed or imprisoned, and those who did not were in many cases the victims of violence or murder.

Each chapter will open with a simplified family tree, making it clear how each of our ‘lost heirs’ was related to the previous monarch, and why they expected to sit on the throne themselves. We will then explore how and why each of them failed to reach their ultimate goal. Readers should be aware that there are very few happy endings in store …

Chapitre 1


Book Review: “Silk and the Sword: The Women of the Norman Conquest” by Sharon Bennett Connolly

There are quite a few events that one can name that radically shaped the course of British history. None more so than the events of 1066, the year that saw Norman, Breton, Flemish, and French forces, led by the Duke of Normandy, William the Conqueror, invaded England in what we know today as the Norman Conquest. Most history books tend to focus on the men who lived before, during, and after the Norman Conquest: Aethelred the Unready, Edward the Confessor, Cnut, Harold II, Harald Hardrada, and of course William the Conqueror just to name a few. What the history books tend to gloss over is the strong women who stood by their husbands, brothers, and sons during this conflict. Who were these women? What were their stories? How did they help their families before, during and after 1066? These questions are answered in Sharon Bennett Connolly’s delightful book, “Silk and the Sword: The Women of the Norman Conquest”.

I would like to thank Amberley Publishing and Sharon Bennett Connolly for sending me a copy of this book. It has been a long time since I personally studied the Norman Conquest, so I found it rather enjoyable to read about a subject that I really don’t know a lot about.

Connolly explains in her introduction why she wrote this particular book about these extraordinary women:

From Emma of Normandy, wife of both King Cnut and Aethelred II, to Saint Margaret, a descendant of Alfred the Great himself, we will trace the fortunes of the women who had a role to play before, during and after the momentous year of 1066. Throughout these tumultuous times, women played a prominent part, in support of their husbands, their sons and of their people, be they English, Norman, Danish or Norwegian. Their contributions were so much more than a supporting role, and it is time that their stories were told, and the influence they had on events, was examined in detail. …My intention is to tell the story of the Norman Conquest, while providing the women with a platform for their stories, from the dawn of the eleventh century to its close. (Connolly, 13-14).

The story of the Norman Conquest does not start or end in 1066 1066 is the climax of the story, which is why Connolly explores women from before, during and after 1066. Women like Lady Godiva, whose story many people think they know, but the story of her infamous ride is more fictitious than fact. Emma of Normandy, the wife of both Aethelred the Unready and King Cnut, who used her political influence to protect her sons. Matilda of Flanders, the wife of William the Conqueror, who helped her husband as regent of Normandy while he was in England. St. Margaret, Queen of Scotland, who helped reform Scotland and bring it into the Roman Catholic faith. Edith, Gytha and the wives of Harald Hardrada who followed their husbands into the battlefield.

These are just a handful of the stories Connolly explores in this wonderful book. Connolly has meticulously researched the men and women who were all part of the events that led to and after the Norman Conquest. I took ample amounts of notes on this particular book, which to me was rather enjoyable. Connolly makes the rather daunting subject of the Norman Conquest and makes it so even a novice on the subject can understand it. If you are interested in the Norman Conquest, especially about the women during this time, I highly recommend you read, “Silk and the Sword: The Women of the Norman Conquest” by Sharon Bennett Connolly.


Voir la vidéo: Le retour du Roi et de sa Reine - décodage du grand parchemin de Rennes le Château (Août 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos