Nouveau

Opération Speedwell, à partir du 7 septembre 1943

Opération Speedwell, à partir du 7 septembre 1943


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Opération Speedwell, à partir du 7 septembre 1943

L'opération Speedwell (à partir du 7 septembre 1943) était une opération SAS dans le nord-ouest de l'Italie qui a causé des dommages importants aux liaisons ferroviaires alimentant l'extrémité ouest de la ligne gothique.

L'opération a été réalisée par 2 SAS. Son objectif était de couper les liaisons ferroviaires entre Gênes et Spezia au nord-ouest de l'Italie. À l'époque, l'extrémité ouest de la ligne gothique atteignait la côte ouest de l'Italie juste au sud de la base navale italienne de La Spezia.

L'opération impliquait deux équipes de sept hommes, l'une dirigée par le capitaine Phillip Pinckney CH et le capitaine Dudgeon. Après être tombées dans le nord-ouest de l'Italie, les équipes devaient se diviser en plus petits groupes pour mener leurs attaques. Le groupe de sept hommes de Pinckney devait larguer près de Florence, tandis que le groupe de six de Dudgeon serait largué plus à l'ouest, près de la base navale de La Spezia.

Au cours de l'opération, les deux parties ont réussi à faire dérailler plusieurs trains et à endommager des voies ferrées. Cependant, ils ont souffert du même mauvais temps qui a affecté l'attaque principale des Alliés sur la ligne gothique et de nombreux hommes sont tombés malades.

Le groupe de Dudgeon devait être largué près de Borgo Val di Taro, à 40 kilomètres au nord de La Spezia et à une distance similaire au sud-ouest de Parme. En fait, ils sont tombés près de Barbarasco Tresana, à environ quinze milles plus au sud. Le largage a eu lieu dans la nuit du 7 au 8 septembre, la veille de l'annonce de l'armistice italien, mais les soldats du SAS n'en ont pas été informés. En conséquence, ils passèrent la première partie de l'opération à supposer qu'ils opéraient en territoire entièrement hostile, mais ignoraient également que les Allemands avaient imposé un couvre-feu.

Le groupe de Dudgeon s'est divisé en trois - Dudgeon et Brunt, Wedderburn et Challenor et Foster et Shortall.

Wedderburn et Challenor ont réussi à détruire deux trains et un tunnel sur la ligne Bologne-Gênes et un train sur la ligne qui allait de Pontremoli à La Spezia vers le sud. Ils sont revenus à la zone de largage le 16 ou 17 septembre, et ont attendu trois jours le retour des autres, mais sans succès.

Les quatre autres hommes du groupe de Dudgeon ont été capturés et tués par les Allemands, donc leurs activités ne sont pas bien documentées. Ils ont probablement réussi à commettre des sabotages, mais les détails ne sont pas clairs. Le 20 septembre, Foster et Shortall se heurtèrent directement à un camp allemand sur la route principale au nord-ouest de La Spezia. Ils ont ensuite été exécutés dans la ville voisine de Ponzano Magra. Dudgeon et Brunt ont été arrêtés à La Cisa le 31 septembre, alors qu'ils tentaient de se diriger vers l'est dans une voiture allemande volée, et ont été exécutés plus tard le même jour.

Pinckney a survécu à l'opération Speedwell, mais a été capturé et exécuté lors d'une tentative de destruction d'un tunnel ferroviaire dans le col du Brenner plus tard dans la guerre.

La fin de l'opération a été un peu chaotique. Six des sept hommes du groupe de Pinckney ont atteint les lignes alliées en toute sécurité, mais seulement deux du groupe de Dudgeon. Les premiers soldats ont atteint les lignes alliées après 54 jours. D'autres ont mis 73 jours, tandis que le sergent ‘Tanky’ Challenor a mis sept mois à se mettre en sécurité, souffrant de paludisme et de jaunisse. Lui et Wedderburn se séparèrent le 25 décembre 1943 pour augmenter leurs chances de s'échapper, mais tous deux furent capturés. Challenor s'est échappé et a été soigné par des Italiens amicaux. Il fut de nouveau capturé en avril 1944 alors qu'il tentait d'atteindre les lignes alliées, mais réussit à s'échapper une nouvelle fois et atteignit finalement les lignes alliées. Wedderburn a été capturé mais a eu la chance de ne pas être reconnu comme un commando et a passé le reste de la guerre dans un camp de prisonniers de guerre.


7 des opérations SAS les plus audacieuses de la Seconde Guerre mondiale

Le Special Air Services (SAS) est l'unité des forces spéciales britanniques la plus connue. Ce groupe d'élite a été formé par David Stirling en juillet 1941 et était initialement connu sous le nom de ‘L&rsquo Detachment, Special Air Force Brigade. Depuis sa création, les troupes du SAS ont été impliquées dans une multitude d'opérations dangereuses et stratégiquement vitales.

Cependant, il a été conçu à l'origine pour être une force de commando qui se placerait derrière les lignes ennemies pendant la campagne alliée d'Afrique du Nord. C'était une petite unité au début avec seulement 65 soldats au total et a commencé sa toute première mission pendant la Seconde Guerre mondiale en novembre 1941. Les troupes ont dû effectuer un parachutage pour soutenir l'offensive de l'opération Crusader dans ce qui est devenu l'opération Squatter ou l'opération numéro un. Même si ce fut un échec, ce sera la première mission incluse dans cette pièce (le titre ne dit pas à succès missions).

Cependant, le SAS a rapidement fait ses preuves pendant la Seconde Guerre mondiale et dans cet article, je me pencherai sur d'autres opérations audacieuses pendant la Seconde Guerre mondiale.

www.dailymail.co.uk


Il y a un doute quant au nom officiel de cette mission mais ce devait être l'opposé de ce qui s'est passé pendant l'opération Squatter alors que le SAS a connu son premier succès. L'aspect peut-être le plus audacieux de cette mission était le fait qu'ils soient revenus dans le giron si tôt après la première mission calamiteuse.

Il est arrivé le mois après Squatter et encore une fois, la mission était de détruire autant d'avions que possible. Cette fois, quatre aérodromes libyens près de la côte ont été visés. Cette fois, les troupes ont été transportées par des camions du Long Range Desert Group. Les hommes se sont faufilés sur les pistes et ont placé des explosifs à retardement dans les avions avant de sortir le plus rapidement possible.

Au total, 61 avions ont été détruits et cette fois, le SAS n'a subi qu'une seule victime. Bob Bennett était un sergent SAS en mission et il a parlé de ce qui s'est passé. L'un de ses souvenirs était d'avoir vu un autre soldat déchirer une porte et tirer avec son pistolet Tommy sur les ennemis à l'intérieur. À partir de ce moment-là, la mission était facile car ils ont rapidement posé leurs bombes et sont partis. Quand il s'agissait du dernier avion, ils se sont rendu compte qu'il ne leur restait plus de bombes. L'un des hommes a tout simplement fracassé le cockpit à mains nues !

À la fin de la campagne d'Afrique, le SAS avait détruit plus de 400 avions ennemis au sol. Même le maréchal Erwin Rommel a été impressionné par l'efficacité du SAS pendant la campagne d'Afrique du Nord et Hitler a exigé que les officiers du SAS capturés soient interrogés par la Gestapo. Finalement, il a émis un ordre de commando qui signifiait que les agents du SAS devaient être sommairement exécutés lorsqu'ils étaient capturés.


Liste des opérations aériennes pendant la bataille d'Europe

Cette chronologie de la Seconde Guerre mondiale Opérations aériennes européennes répertorie les événements militaires notables dans le ciel du théâtre d'opérations européen de la Seconde Guerre mondiale, de l'invasion de la Pologne au jour de la Victoire en Europe. La liste comprend les opérations interarmes, la guerre antiaérienne défensive et englobe les zones situées dans les eaux territoriales des États européens belligérants. [note 1]

Symboles
Luftwaffe allemande
Forces allemandes OKW V-2 [1]
Armée de l'Air polonaise
Armée de l'Air française
Royal Air Force du Royaume-Uni [2]
Regia Aeronautica italienne
Force aérienne de l'Armée rouge de l'Union soviétique
Force aérienne finlandaise
Aviation royale canadienne
Force aérienne roumaine
Force aérienne royale hongroise
Forces aériennes de l'armée des États-Unis [3]
Observateurs d'artillerie des États-Unis
Force aérienne royale bulgare

1er septembre: À 4h40 du matin, la Luftwaffe déclenche la Seconde Guerre mondiale avec le bombardement terroriste de la ville polonaise de Wieluń. A 8h00, les forces terrestres allemandes franchissent la frontière polonaise, lançant l'invasion de la Pologne.

1er septembre: La Luftwaffe commence l'opération Wasserkante dans le cadre de l'invasion de la Pologne. Les premières attaques aériennes contre Varsovie commencent.

2 septembre: Un seul PZL.23B du 21e Escadron de l'armée de l'air polonaise bombarde une usine à Ohlau. L'attaque a représenté le premier raid de bombardement allié à être mené contre une cible dans le territoire du Troisième Reich.

3 septembre: L'officier d'aviation Andrew McPherson est le premier pilote de la Royal Air Force à traverser la côte allemande après que le Royaume-Uni a déclaré la guerre à l'Allemagne nazie. Pilotant un Bristol Blenheim du 139e Escadron, sa mission est d'identifier les cibles maritimes allemandes autour de Wilhelmshaven. [4]

3 septembre: La RAF lance son premier raid de la guerre sur le territoire allemand. Dix-huit Handley Page Hampdens et neuf Vickers Wellington sont envoyés pour attaquer les navires de guerre allemands amarrés à la base navale de Wilhelmshaven. Cependant, la mauvaise visibilité empêche les bombardiers de trouver des cibles avant la tombée de la nuit et ils reviennent. [5]

4 septembre: La RAF lance une autre opération de bombardement contre les navires allemands. Quatorze Wellington des 9 et 149 escadrons attaquent Brunsbuttel et 15 Bristol Blenheim des 107 et 110 escadrons attaquent la baie de Wilhelmshaven. Cinq Blenheim et trois Vickers Wellington sont abattus par une combinaison de Messerschmitt Bf 109 et de flak. Ils deviennent les premières victimes d'avions britanniques sur le front occidental. [6]

4 septembre: Le premier aviateur britannique à être fait prisonnier était le sergent George Booth, un observateur de la RAF du 107e Escadron. Il a été capturé après que son Bristol Blenheim ait été abattu au-dessus de la côte allemande. [7]

13 septembre: Le bombardement de Frampol a été le premier bombardement de zone de la guerre

20 septembre: Le premier « kill » enregistré par la RAF pendant la Seconde Guerre mondiale est revendiqué par l'observateur aérien le sergent F Letchford à bord d'un Fairey Battle piloté par le Flying Officer LH Baker du 88 Squadron. [8]

20 septembre: Le premier kill enregistré des Français Armée de l'Air est attribué au sergent André-Armand Legrand, aux commandes d'un Curtis H75A-1 dans le Groupe de Chasse II/5 La Fayette, pour avoir abattu un Messerschmitt Bf 109E de la Luftwaffe 3/JG 53 au-dessus d'Überherrn. [9]

27 septembre: La Luftwaffe cesse sa campagne de bombardement contre Varsovie après la reddition de sa garnison polonaise aux forces allemandes. Environ 1 150 sorties ont été effectuées par une grande variété d'avions, y compris des bombardiers Junkers Ju 52/3m obsolètes. [dix]

30 novembre: La guerre d'hiver entre l'Union soviétique et la Finlande commence. Trois heures après que l'Armée rouge ait franchi la frontière et déclenché la guerre d'hiver, Helsinki est bombardée. Tout au long de la guerre, l'armée de l'air soviétique a la supériorité aérienne et plusieurs villes de Finlande sont visées.

18 décembre: La première utilisation du radar pour la défense (un « radar Freya expérimental ») a averti des bombardiers de la RAF près de la baie allemande alors qu'ils attaquaient Wilhelmshaven. [11] : 20 Cependant, les chasseurs allemands n'ont pas été autorisés à intercepter jusqu'à ce que la confirmation visuelle ait été faite - les bombardiers ont été attaqués après avoir largué leurs bombes.

13 mai: Luftflotte 3 (soutenu par Luftflotte 2) dans la bataille de France a exécuté le bombardement aérien le plus lourd à ce jour (300 sorties) - le plus intense de la Luftwaffe de la Seconde Guerre mondiale.

14 mai: Sous le couvert de l'escadre aérienne d'Adolf Galland et après que des parachutistes factices aient été largués (imitant les bruits de bataille après l'atterrissage), Fort Eben-Emael a été pris par des troupes de planeurs lors de la bataille de Belgique. [11] : 3

15 mai: Un kill partagé par le pilote français René Mouchotte et l'Anglais Jack Charles devient la 1 000e victime des combattants de la RAF Biggin Hill - Vickers a organisé une "fête fabuleuse"

15 mai: La RAF a perdu le 100e de ses bombardiers basés en France. En 72 heures, il avait perdu la moitié de sa force offensive. [12]

15/16 mai: Dans le 1er bombardement stratégique à grande échelle de la Seconde Guerre mondiale [13] : 53 et la 1ère attaque sur « l'arrière-pays » allemand, seulement 24 des 96 bombardiers dépêchés ont trouvé les centrales électriques et les raffineries de la Ruhr. [14]

19 mai: Les combattants français ont mitraillé les colonnes avancées de l'opération Abendsegen [11] : 4

27 mai 1940: Heinkels bombarde le périmètre de Dunkerque suivi des Stukas et Dorniers : l'opposition comprend la « première grande rencontre » des Spitfires du n°74 Squadron RAF. [15] : 71

27/28 mai: Un mitrailleur de queue Armstrong Whitworth Whitley du 10e Escadron de la RAF a été le premier de la RAF à abattre un chasseur allemand.

2 juin: Robert Stanford Tuck a dirigé une escadre de Spitfire de la RAF Martlesham Heath, la première "grande formation" de la guerre, contre huit Heinkel He III et environ 25 Messerschmitt Bf 109 sur la région de Calais. [16] : 108

3 juin: L'opération Paula était celle de l'Allemagne nazie "unique tentative de guerre aérienne stratégique pendant la campagne de France." [11] : 7

7-8 juin: Le raid de l'armée de l'air française est le premier raid aérien contre Berlin. [ citation requise ]

11/12 juin : Premier bombardement britannique de l'Italie avec un raid sur Turin. [2] [ spécifier ]

26 juin: La RAF Advanced Air Striking Force est dissoute après le début des opérations en France en mai

24 juillet: Le convoyage des avions de la Luftwaffe vers la côte de la Manche a mis fin à la première phase de la bataille d'Angleterre [11] : 15

9 août: Le Birmingham Blitz a commencé et (avec Hull Blitz) est devenu la base de la politique de bombardement de la RAF en 1942.

7 septembre: Le bombardement Blitz de la Grande-Bretagne a commencé par 57 nuits de raids aériens

8 septembre: Trois bombardiers Dornier 17 sont abattus par un seul tir d'un "Territorial gun crew" près de Farnington. [17] : 129

9 septembre: Un bombardement sur Tel-Aviv a fait 137 morts. [18]

19 octobre: Quatre bombardiers SM.82 ont attaqué des raffineries de pétrole exploitées par les Américains dans le protectorat britannique de Bahreïn, endommageant les raffineries locales. [19] Le raid a également frappé Dhahran en Arabie saoudite, mais en causant peu de dégâts. [19]

15 septembre: En une seule journée, la Luftwaffe perd 60 appareils au-dessus de l'Angleterre lors de la bataille d'Angleterre [20] : 68

14 novembre: Dans le Coventry Blitz, les avions de la Luftwaffe ont causé des dommages importants et tristement célèbres à Coventry, tuant près de 700 personnes et détruisant la cathédrale de Coventry.

30 novembre: La deuxième phase du Blitz a commencé contre les villes industrielles et portuaires britanniques

21 janvier: Pour se venger des raids britanniques sur Berlin, l'Allemagne lance le Baby Blitz (prévu depuis le 27 novembre). [17] : 396

10 février : L'opération Colossus, le premier raid de parachutistes britanniques, a fait exploser un aqueduc stratégique à Calitri, dans le sud de l'Italie. [ spécifier ]

31 mars/1er avril: Un raid de bombardement sur Emden est la première utilisation de la bombe à succès "cookie" HC de 4 000 lb (1 800 kg)

15 avril: Le Belfast Blitz tue 1 000, la plus grande perte de vies britanniques en dehors de Londres à la suite d'un raid nocturne.

10 mai: Le plus long raid aérien éclair sur Londres tuant 2324 personnes et 11 000 maisons.

22 juin - 3 juillet: Dans la phase d'ouverture de l'opération Barbarossa, la Luftwaffe a atteint la supériorité aérienne en détruisant quelque 2 000 avions soviétiques, avec une perte de seulement 35 appareils (dont 15 n'étaient pas liés au combat).

8 juillet Première utilisation du Boeing B-17 Flying Fortress en Europe contre Wilhelmshaven

8-9 août: L'Armée de l'Air de l'Armée Rouge a commencé une offensive de bombardement limitée avec un raid sur Berlin. [21]

15 août: Robert Stanford Tuck a dirigé la première mission aérienne de chasseurs basés dans l'est de l'Angleterre contre les territoires occupés par l'ennemi lors d'un balayage « Rhubarbe » des Pays-Bas à la recherche de cibles au sol par deux Hawker Hurricane. [16] : 215-219

18 août : Un 18 escadron de Blenheim a largué une jambe artificielle au-dessus de la France pour le commandant de l'escadre Douglas Bader capturé. [2]

7/8 septembre : Le raid le plus lourd de la RAF sur Berlin à ce jour, avec 197 bombardiers, avec 15 bombardiers perdus. [22]

7 novembre: Un grand raid sur Berlin a perdu 20 bombardiers et causé peu de dégâts. Le chef du Bomber Command, Richard Peirse, a ensuite été remplacé en février 1942 par Arthur Harris.

7/8 décembre : 251 bombardiers ciblent Aix-la-Chapelle et Brest - l'attaque de Brest a été la première utilisation opérationnelle du système de navigation Oboe

18 décembre : L'avion de Blenheim a mené la première attaque d'intrus de nuit, frappant avec succès l'aérodrome de Soesterberg aux Pays-Bas avec des bombes et attaquant deux bombardiers allemands en l'air avec des canons

16 février : Les premières opérations régulières avec le bombardier américain Douglas Boston ont été menées.

8/9 mars: Le premier raid de la ville suivant la directive de bombardement de zone du 14 février a bombardé Essen.

13/14 mars: La radionavigation Gee a été utilisée pour la première fois lors d'un bombardement de Cologne. [23]

25/26 mars: Dans la plus grande force (254 avions) envoyée à une seule cible à ce jour, les bombardiers d'une mission d'Essen ont été retirés par le feu de leurre de Rheinberg. [ spécifier ]

28/29 mars: Le bombardement de Lübeck est le 1er grand succès du RAF Bomber Command contre une ville allemande.

8/9 avril: La plus grande force à ce jour (272 avions) bombarde Hambourg.

17 avril: Le raid d'Augsbourg est le premier à tenter un bombardement de jour à basse altitude pour plus de précision - dans ce cas contre l'usine produisant des moteurs pour les sous-marins. La moitié des 12 bombardiers ont été abattus pour peu de dégâts.

23-29 avril: La première période du Baedeker Blitz bombarde les villes provinciales d'Exeter, Bath, Norwich et York.

23-27 avril: Bombardement de Rostock. [24]

30 mai: La première utilisation du flux de bombardiers et la première opération britannique à grande échelle, dans le cadre de l'opération Millennium, le premier raid « Mille bombardiers » est envoyé contre Cologne, en Allemagne. Sur les 1 047 avions envoyés, près de 900 ont bombardé la zone cible - l'ensemble du raid passant en 90 minutes.

11-12 juin: Premier raid américain de jour sur le sol européen, contre des puits de pétrole à Ploiești, en Roumanie, ainsi que des objectifs en Bulgarie, les premières étapes de l'offensive américaine de bombardement. [25]

25/26 juin: Le troisième raid « Mille bombardiers » bombarde Brême, un nouveau record de pertes du RAF Bomber Command (48 des 1 067 appareils).

4 juillet: La première mission de bombardement américaine sur le territoire occupé par l'ennemi en Europe a utilisé 20 bombardiers Boston (plus 6 Boston équipés de la RAF) pour attaquer les aérodromes d'Alkmaar, Hammsted et Valkenburg -- [26] : 106 seulement deux ont atteint la zone cible (deux abattu, les autres fortement endommagés). [11] : 111

14 août: Premier avion de guerre allemand abattu par l'USAAF. Un bombardier de reconnaissance allemand Focke-Wulf Fw 200 Condor est abattu par deux pilotes de chasse américains, pilotant un Curtiss P-40 Warhawk et un Lockheed P-38 Lightning, au large de Reykjavík, en Islande. Les six aviateurs allemands sont tués lorsque l'avion explose et entre dans la mer. [27]

15 août: 82nd Airborne est la première division aéroportée américaine. (les premiers sauts de combat ont eu lieu le 8 novembre 1942 par le 509e bataillon de parachutistes de l'opération Torch en Afrique du Nord). [26] : 106 107

17 août: 12 B-17 du 97 BG (dont un avec Eaker à bord) escortés par des Spitfires de la RAF bombardent le chantier ferroviaire de Sotteville à 4,8 km au sud de Rouen, en France, lors de la "première action de combat" de la Huitième Armée de l'Air et du premier bombardement B-17 d'Europe.

19 août: 22 B-17 larguent 34 tonnes de bombes sur Abbeville/Drucat A/F en France causant d'importants dégâts.

20 août: 11 des 12 bombes B-17 Amiens/Longeau Marshilling Yard, France à 1801 heures sans perte.

21 août: 12 B-17 sont dépêchés pour bombarder les chantiers navals de Rotterdam, Pays-Bas mais sont avortés en raison d'une attaque de Bf 109 et Fw 190 1 bombardier est endommagé le manque de coordination avec les escortes Spitfire est un facteur majeur dans l'échec de la mission .

24 août: 12 B-17 bombardent le chantier naval des Ateliers et Chantiers de France à Dunkerque.

2/3 septembre: [ spécifier ] La première utilisation de la bombe à haute capacité de 8 000 lb (3 600 kg) (bombe Blockbuster) était contre Karlsruhe. [28] : 1441

9 octobre: Premier raid de bombardement de B-24 de l'Armée de l'Air, bombarde des usines industrielles à Lille, France.

24 octobre: 88 avions empruntent des routes indépendantes au-dessus de la France pour se rendre au lac d'Annecy pour un raid diurne sur Milan.

22 décembre: Un bombardement infructueux de Francfort-sur-le-Main pendant la Seconde Guerre mondiale a été la première utilisation de la tactique Master Bomber. [ citation requise ]

27 janvier: La première mission américaine de la Seconde Guerre mondiale menée contre la patrie allemande bombarde des stylos sous-marins de la Kriegsmarine à Wilhelmshaven. [26] : 107

13 avril: La plus grande mission de la huitième force aérienne à ce jour (115 B-17) détruit la moitié des bâtiments de l'usine Focke-Wulf à Brême

16/17 avril: Une force de 327 Lancaster et Halifax a entrepris de détruire l'usine d'armes Skoda à Plzeň, en Tchécoslovaquie occupée par les Allemands. 271 avions ont attaqué Mannheim comme une diversion la même nuit. La force a confondu l'hôpital psychiatrique près de Dobřany avec l'usine de Plzeň. Le raid a subi les pertes les plus lourdes jusqu'à ce point de la guerre aérienne. [29]

3 mai Ramrod 16 bombardement des aciéries à IJmuiden

5 mai: Les Thunderbolts P-47 de la République sont d'abord utilisés pour escorter les bombardiers.

11/12 juin: Les deux premiers raids de l'opération Pointblank comprenaient un essai de masse réussi du radar H2S sur Münster

13 juin: Les attaques de chasseurs les plus lourdes à ce jour contre la huitième force aérienne revendiquent 26 B-17 bombardant les installations de sous-marins de Brême et de Kiel.

26 juin: Un 100 BG B-17 se rend puis s'évade.

20/21 juin: L'opération Bellicose cible la production de radars de Würzburg et constitue le premier bombardement d'une installation de fusées V-2.

19 juillet: Le premier bombardement allié de Rome pendant la Seconde Guerre mondiale largue 800 tonnes de bombes sur les aéroports de Littoro et Clampino, causant d'immenses dégâts et 2000 morts [26] : 110

24 juillet: Après que les États-Unis aient développé un radar aéroporté immunisé contre Window, la première utilisation de la contre-mesure (40 tonnes - 92 millions de bandes) a été larguée lors d'une mission de bombardement à Hambourg. [30] : 145

29 juillet: Première utilisation de roquettes air-air non guidées contre des formations de box de combat américaines de bombardiers lourds par le JG 1 sau et JG 11, attaquant avec des Bf 109G et des Fw 190A armés chacun de paires de Werfer-Granate 21 roquettes, développées à partir du système de roquettes de barrage au sol Nebelwerfer 42 de 21 cm.

1er août: En avion depuis l'Afrique du Nord, l'opération Tidal Wave bombarde les raffineries de pétrole de Ploiești. Un grand nombre de bombardiers sont perdus pour peu d'avantages stratégiques. Cinq médailles d'honneur sont décernées aux équipages américains.

13 août: Le premier raid de la neuvième armée de l'air sur l'Autriche a bombardé l'usine Wiener Neustadt Bf 109

17 août: La mission à double frappe USAAF Schweinfurt-Regensburg était le troisième bombardement de navette. Des avions britanniques effectuent des attaques de diversion.

17/18 août: Le bombardement de l'opération Hydra des installations V-2 à Peenemünde a commencé l'opération Crossbow.

18 août: La contre-attaque contre l'opération Hydra comprenait la première utilisation opérationnelle de Schräge Musik par les combattants allemands [31]

25 août: La première utilisation d'un missile antinavire guidé en temps de guerre se produit au-dessus du golfe de Gascogne, comme le HMS Bideford et HMS Landguard sont endommagés par les bombes glissantes à guidage MCLOS Henschel Hs 293 déployées par la Luftwaffe.

27 août: La première mission contre un site d'arbalète "lourde" a bombardé le bunker de fusée Watten V-2

9 septembre: L'aile de bombardier KG 100 de la Luftwaffe est impliquée dans la première utilisation réussie au monde d'une munition à guidage de précision dans l'histoire militaire moderne, à travers leur naufrage du cuirassé italien Rome, utilisant la munition blindée PGM à propulsion par gravité Fritz X.

10 octobre: À la suite de la « reddition/évasion » en juin d'un 100 BG B-17, sur les 13 B-17 de 100 BG attaquant une gare de triage à Münster, seul le B-17F de Robert Rosenthal survit pour revenir sain et sauf à la RAF Thorpe Abbotts en Angleterre.

14 octobre: Le Second Raid sur Schweinfurt (Jeudi Noir) a fait 122 bombardiers endommagés et 650 MIA/KIA.

1er novembre: Un rapport d'avancement de l'offensive combinée de bombardiers estime que les villes et villages allemands du 19/19/9 ont été pratiquement détruits/gravement endommagés/plus efficacement endommagés - un autre rapport affirme que 10 % du potentiel de guerre allemand a été détruit [3]

2 novembre: L'USAAF 12th Air Force a mené la première grande attaque aérienne alliée contre Zadar, Italie

2 novembre: Un raid visant l'usine de Wiener Neustadt Messerschmitt a endommagé l'installation de fusées Raxwerke V-2 à proximité.

3 novembre: Un raid de Wilhelmshaven est la première mission de bombardement aveugle de la Huitième Air Force à détruire complètement le point de visée, la première mission de 500 avions de la Huitième et la première utilisation par les États-Unis du radar H2X

18/19 novembre: Début de la campagne aérienne de bombardement de la "Bataille de Berlin"

22/23 novembre: La plus grande force envoyée pour bombarder Berlin à ce jour (764 avions) a mené le raid le plus efficace de la Seconde Guerre mondiale sur Berlin

2 décembre: 100 Ju-88 bombardent le port de Bari, coulant 28 navires dont le cargo américain SS John Harvey qui transportait secrètement du gaz moutarde. Il y a eu 83 victimes militaires du poison. Les autopsies ont indiqué un excès de globules blancs et la découverte a conduit à l'utilisation du gaz pour lutter contre la leucémie. Les dossiers ont été complètement déclassifiés en 1959. [30] : 149

5 décembre: Les B-26 de la Ninth Air Force ont attaqué trois sites de ski V-1 près de Ligescourt, les premières missions No-Ball. [32] : 29

21 janvier: L'opération infructueuse Steinbock, le premier bombardement de masse de Londres, a commencé le Baby Blitz

30 janvier: La première opération US Intruder a été menée par des P-47 et a précédé avec précision les bombardiers pour frapper les chasseurs à l'aérodrome de Villaorba.

6-27 février: L'armée de l'air soviétique lance des bombardements contre plusieurs villes finlandaises. Les plus grands raids aériens ont une fois de plus visé Helsinki. De cette manière, l'URSS espérait forcer la Finlande à rompre ses liens avec l'Allemagne et à accepter un règlement de paix.

19/20 février: Après 14,9% des Halifax qui ont traversé la côte ont été perdus lors d'un raid à Leipzig, Handley Page Halifax Merlin à moteur Mark II et Vs ont été définitivement retirés des opérations en Allemagne. [33]

20-25 février: Le plan Argument a été exécuté pendant la Grande Semaine et comprenait 734 avions qui avaient volé lors du deuxième raid d'octobre 1943 sur Schweinfurt

6 mars: La première attaque américaine à grande échelle sur Berlin (quelque 600 bombardiers) a largué 1600 tonnes de bombes - 160-170 des 800-900 chasseurs sont abattus [26] : 113

Mars: Comme Seversky l'avait prédit en 1942, [20] les 16 bombardements de zone du Bomber Command de la bataille de Berlin (air) ne réussissent pas à réduire « substantiellement » la population et le moral

Mars avril: Le bombardement a arrêté la production d'avions à Cantiere Navale Triestino

2 juin: La première mission de bombardement de navette américaine, l'opération Frantic Joe, a bombardé Debrecen
(Les combattants allemands attaquent ensuite les bombardiers sur les aérodromes soviétiques à Focşani)

2-5 juin: En préparation de l'opération Overlord, l'opération Cover a bombardé des cibles de transport et d'aérodrome dans le Nord de la France et « des défenses côtières, principalement situées dans la zone côtière du Pas de Calais, pour tromper l'ennemi sur le secteur à envahir ».

8 juin: La première utilisation de la bombe guidée Azon a visé le pont de Melun

8/9 juin: La première utilisation de bombes Tallboy a percé le toit du tunnel ferroviaire de Saumur et bloqué le mouvement attendu d'une Panzer Division allemande

12 juin: 04h18 : Le Robot Blitz [34] a commencé avec une bombe volante V-1 frappant Swanscombe

3 juillet: 74 militaires américains sont morts (le plus grand nombre pour un événement à Londres) lorsqu'une bombe volante V-1 a frappé Sloane Court East / Turks Row.

7 juillet: [1] La première des 638 bombes volantes V-1 modifiées qui ont atteint la Grande-Bretagne (environ 1 200) ont été lancées par voie aérienne depuis des Heinkel He 111 (403 ont été abattus) [35]

23/24 juillet: Le premier grand raid (629 appareils) sur une ville allemande pendant deux mois bombarde Kiel

25 juillet: La mission 494 (1581/500 bombardiers/combattants) soutenant l'opération Cobra était le bombardement de saturation/le bombardement de tapis/le bombardement de zone le plus efficace de la campagne de Normandie, [36] tuant le général américain McNair.

26 juillet: La première victoire aérienne pour un chasseur à réaction dans l'histoire du combat aérien se produit comme un Messerschmitt Me 262A-1a de Erprobungskommando 262 endommage mortellement un avion de reconnaissance de Havilland Mosquito du 540 Squadron RAF. [37]

28 juillet: La première utilisation opérationnelle d'intercepteurs de défense ponctuelle propulsés par fusée se produit en tant que Me 163Bs de I. GroupeLe /JG 400 décolle de Brandis pour se défendre contre un bombardement stratégique de l'USAAF sur le complexe de production de carburant synthétique Merseburg/Leuna. [38]

27 août: La RAF a repris le bombardement diurne de l'Allemagne (le premier depuis le 12 août 1941) avec une attaque contre l'usine Homberg Fischer-Tropsch à Hambourg. [39] : 149

13 & 17 août: Le Havre (Mission 549) et La Pallice (Mission 559) ont été les cibles des premières utilisations de la bombe guidée BAT [ citation requise ]

8 septembre: L'opération Penguin a commencé avec les premiers lancements de fusées V-2 contre Paris et Londres

17 septembre: Le dernier bombardement par navette Royaume-Uni-URSS-Italie-Royaume-Uni a été achevé alors que 72 B-17 et 59 P-51 ont volé d'Italie sans bombes vers le Royaume-Uni 70 B-17 57 P-51 atterrissent en toute sécurité au Royaume-Uni.

18 septembre: Staline autorise enfin les avions alliés à utiliser les aérodromes soviétiques. Les avions ont effectué des largages aériens pendant le soulèvement de Varsovie et l'opération Frantic. [40]

1er janvier: L'opération Bodenplatte a soutenu la dernière grande offensive allemande, l'opération Nordwind, avec des résultats peu concluants.

5 janvier: La première mission de l'opération Cornflakes commence lorsqu'un train postal à destination de Linz a été bombardé. De faux sacs postaux contenant de la propagande antinazie ont ensuite été jetés sur l'épave dans l'espoir que les lettres seraient livrées à leur insu par le Reichspost. L'OSS a perdu deux millions Das Neue Allemagne (Allemand: La nouvelle Allemagne) les journaux de propagande lors de cette opération de guerre psychologique qui s'est terminée en février. [30] : 104

3 février: L'USAAF mène son plus grand raid de la guerre contre Berlin. L'attaque est dirigée par le major Robert Rosenthal du 100th Bombardment Group (Heavy). [41] Le juge-président du Tribunal populaire Roland Freisler est tué dans l'attentat à la bombe.

8-19 février: Les Alliés lancent des attaques sur 200 cibles avec 20 000 bombardiers et chasseurs d'escorte pour participer aux opérations Veritable, Grenade et Clarion. [28] : 2059

13-15 février: Le bombardement allié de Dresde provoque une tempête de feu qui tue jusqu'à 25 000 personnes dans la ville. [42]

12 mars: La RAF largue 4 851 tonnes de bombes sur Dortmund à l'aide de 1108 avions (748 Lancaster, 292 Halifax, 68 Mosquitos). Jusqu'à 98% des bâtiments du centre-ville sont détruits. Ce serait le raid le plus lourd sur une seule cible de la Seconde Guerre mondiale. [43]

14 mars: Un viaduc ferroviaire à Bielefeld est détruit par la première bombe du Grand Chelem larguée au combat par un Avro Lancaster. L'attaque du 617e Escadron de la RAF réussit après l'échec de 54 attaques utilisant des bombes plus petites. [44]

17 mars: Adolf Hitler ordonne aux SS de tirer des roquettes V-2 sur le pont Ludendorff pendant la bataille de Remagen. Les 11 missiles ne ratent aucun atterrissage à moins de 500 m (1 600 pi) du pont. [45]

18 mars: Le plus grand nombre de Me 262 à ce jour lancent leurs attaques les plus concentrées contre la formation de bombardiers alliés. La mission 894 attaquant Berlin (1 329 bombardiers et 733 chasseurs) perd 13 bombardiers et 6 chasseurs. L'AAF revendique 25 appareils de la Luftwaffe. [46]

22 mars: Deux cents avions d'observation L-4 Grasshopper transportant chacun un fantassin armé (au lieu d'un observateur) traversent le Rhin pour former une tête de pont pour la 3e armée américaine près d'Oppenheim. [28] : 2068 (l'aviation légère est devenue une partie importante du centre de détection des incendies de l'artillerie de campagne de l'armée américaine le 4 juin 1942). [26] : 104

29 mars: À 9 heures du matin, la dernière bombe volante V-1 à frapper la Grande-Bretagne a frappé un champ près de Datchworth, un village du Hertfordshire, en Angleterre. [47]

10 avril: Un Arado Ar 234, basé au Danemark occupé par les nazis, effectue une mission de reconnaissance sans encombre au-dessus du nord de l'Écosse. C'est la dernière opération de la Luftwaffe sur les îles britanniques. [48]

19 avril: La dernière opération aérienne de la RAF utilisant des bombes du Grand Chelem en Europe se déroule au-dessus de Helgoland. Vingt avions du 617e Escadron, six avec du Grand Chelem et le reste avec des bombes Tallboy plus petites, ainsi que 16 avions du 9e Escadron attaquent les batteries de canon côtières de l'île. Aucun avion n'a été perdu. Au total, 42 tournois du Grand Chelem ont été largués lors d'opérations aériennes au-dessus de l'Allemagne. [49]

25 avril: La dernière mission à grande échelle de la Huitième Air Force dans l'ETO a frappé les usines Škoda à Pilsen en Tchécoslovaquie (B-17), tandis que les B-24 ont bombardé les complexes ferroviaires entourant le Berchtesgaden d'Hitler.

2 mai: Un moustique de la RAF de l'escadron 608 à Norfolk mène le dernier bombardement britannique de la guerre contre l'Allemagne nazie. Il a largué une bombe de 4 000 livres sur le port naval de Kiel. [50]

3 mai: Les typhons du 83 Group de la 2nd Tactical Air Force attaquent les paquebots Cap Arcona, Thielbek, Athènes, et Allemagne amarré dans la baie de Lübeck (mer Baltique). Des centaines de prisonniers des camps de concentration sont tués sur les navires en perdition parce que les renseignements à bord ne sont pas transmis aux équipages de conduite. [51]

7 mai: Le dernier combat aérien européen de la Seconde Guerre mondiale, entre un petit avion de liaison américain L-4 Grasshopper utilisant des pistolets personnels de calibre .45 et un petit avion de liaison allemand, un Fieseler Fi 156 Storch, a forcé l'équipage allemand à atterrir et à se rendre.

  1. ^ unebIrving, David (1964). Le nid de la jument. Londres : William Kimber and Co. p. 223. ISBN0-586-06368-4. REMARQUE: Les opérations aériennes de fusée V-2 ont été menées par diverses unités de l'armée allemande, mais des ordres opérationnels ont été émis par un Services communs (OKW) commande.
  2. ^ unebc Journal de campagne du Bomber Command
  3. ^ uneb
  4. McKillop, Jack. "Chronologie de combat de l'USAAF". Archivé de l' original le 10 juin 2007 . Récupéré le 25 mai 2007 .
    1942: janvierArchivé 2009-02-04 à la Wayback Machine, févrierArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, marsArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, avrilArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, maiArchivé 2009-02- 11 à la Wayback Machine, juinArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, juilletArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, aoûtArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, septembreArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, OctobreArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, novembreArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, décembreArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine
    1943: janvierArchivé 2012-05-31 à la Wayback Machine, févrierArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, marsArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, avrilArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, maiArchivé 2009-02- 28 à la Wayback Machine, juinArchivé 2009-02-28 à la Wayback Machine, juilletArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, aoûtArchivé 2009-02-12 à la Wayback Machine, septembreArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, OctobreArchivé 2012-05-31 à la Wayback Machine, novembreArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, décembreArchivé 2006-10-07 à la Wayback Machine
    1944: janvierArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, févrierArchivé 2014-12-27 à la Wayback Machine, marsArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, avrilArchivé 2009-02-16 à la Wayback Machine, maiArchivé 2012-06- 06 à la Wayback Machine, juinArchivé 2009-02-16 à la Wayback Machine, juilletArchivé 2013-05-27 à la Wayback Machine, aoûtArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, septembreArchivé 2009-02-13 à la Wayback Machine, OctobreArchivé 2010-03-07 à la Wayback Machine, novembreArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, décembreArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine
    1945: janvierArchivé 2009-02-16 à la Wayback Machine, févrierArchivé 2013-09-29 à la Wayback Machine, marsArchivé 2013-06-02 à la Wayback Machine, avrilArchivé 2010-03-07 à la Wayback Machine, maiArchivé 2010-03- 07 à la Wayback Machine, juinArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, juilletArchivé 2010-03-07 à la Wayback Machine, aoûtArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine, septembreArchivé 2009-02-11 à la Wayback Machine
    REMARQUE : Les Chroniques du 13 août 1944 mentionnent à tort la mission BATTY comme une mission Aphrodite
  5. ^
  6. Falconer, Jonathon (1998). Le manuel du Bomber Command 1939-1945. Stroud : Sutton Publishing Limited. p. 47. ISBN978-0-7509-1819-0.
  7. ^
  8. "Sgt. (Pilote) Albert Stanley Prince - Le premier des dix mille". bombercommandmuseum.ca. Archivé de l'original le 3 juillet 2015 . Consulté le 22 mai 2015.
  9. ^
  10. Haarr, Geirr H. (2013). The Gathering Storm : La guerre navale en Europe du Nord Septembre 1939 - Avril 1940. Éditions Seaforth. p. 227-230. ISBN9781473832732 .
  11. ^
  12. Northway, B.S. (éd) (1963). Une histoire du 107e Escadron. Tuddenham, Royaume-Uni : n° 107 Squadron RAF. p. 22. CS1 maint : texte supplémentaire : liste des auteurs (lien)
  13. ^Historique du 88e EscadronArchivé le 24 octobre 2008 à la Wayback Machine, ministère de la Défense
  14. ^ Brindley, John F. (1971). Combattants français de la Seconde Guerre mondiale, p. 52. Hylton Lacy, Londres.
  15. ^
  16. "Bombardement de Varsovie". Université de Richmond. Archivé de l'original le 20 juillet 2011 . Récupéré le 2 juillet 2015.
  17. ^ unebceF
  18. Galland, Adolf (1968) [1954]. Le premier et le dernier : l'ascension et la chute des forces de chasse allemandes, 1938-1945 . (traduit par Mervyn Savill). New York : Ballantine Books. ISBN0-553-11709-2.
  19. ^
  20. "Forces aériennes allemandes et alliées". bc.edu . Consulté le 22 mai 2015.
  21. ^ uneb
  22. Miller, Donald L. (2006). Masters of the Air : les bombardiers américains qui ont mené la guerre aérienne contre l'Allemagne nazie . New York : Simon & Schuster. p. 118. ISBN978-0-7432-3544-0.
  23. ^
  24. Overy, Richard (1997). Pourquoi les Alliés ont gagné. p. 108. ISBN978-0-393-31619-3.
  25. ^
  26. Jablonski, Edouard (1971). Volume 1 (Victoires tragiques), Livre II (La Grande Ligue). Puissance aérienne. p. 71.
  27. ^ uneb
  28. Forrester, Larry (1973) [1956]. Volez pour votre vie : l'histoire de R. R. Stanford Tuck, D.S.O, D.F.C. et deux barres. Sir Max Aitken (Avant-propos). Garden City, New York : Nelson Doubleday. ISBN0-553-11642-8.
  29. ^ uneb
  30. Jones, Réginald Victor (1978). Guerre la plus secrète. Hamish Hamilton Ltd. ISBN0-2418-9746-7.
  31. ^
  32. Michael Omer-Man (9 septembre 2011). "Cette semaine dans l'histoire : l'Italie bombarde Tel-Aviv". Le poste de Jérusalem . Récupéré le 6 septembre 2011 .
  33. ^ unebRaid aérien! A SequelArchivé le 29 septembre 2012 à la Wayback MachineMagazine Aramco Monde, Volume 27, Numéro 4, juillet/août 1976.
  34. ^ uneb
  35. Seversky, Alexander P. de (1942). Victoire grâce à la puissance aérienne. New York : Simon et Schuster. p. 145. "La destruction du moral de l'ennemi par les airs ne peut être accomplie que par des bombardements de précision."
  36. ^ McBride, Gisela R. : À travers mes yeux : les mémoires du Berlin d'Hitler. Hamilton Books, 2006, page 209. 0-7618-3394-3
  37. ^
  38. "Histoire de la RAF - 60e anniversaire du Bomber Command". 28 mars 2006. Archivé de l'original le 28 mars 2006 . Récupéré le 5 janvier 2019 .
  39. ^
  40. « Tourbillon : bombardement de l'Allemagne (septembre 1939 – avril 1944) », Le monde en guerre, 1974
  41. ^
  42. "Avril 1942 : Bombenhagel auf Rostock". www.ndr.de.
  43. ^
  44. "Commandement central des forces aériennes américaines". www.afcent.af.mil.
  45. ^ unebceF
  46. Lang, Walter (1998) [199]. Almanach militaire des États-Unis : un recueil chronologique de plus de 200 ans d'histoire américaine. Avenel NJ : Maison aléatoire. p. 102 106-7. ISBN1-84065-001-X .
  47. ^ Hammel, Éric. Air War Europa : la guerre aérienne américaine contre l'Allemagne en Europe et en Afrique du Nord 1942-1945. Pacifica Press, 1994, p. 56.
  48. ^ unebc
  49. Bauer, Eddy (texte original) (1966) [1972]. Encyclopédie illustrée de la Seconde Guerre mondiale . H. S. Stuttman Inc. p. 1478 (Vol 11), 1999 (Vol 15), 2059, 2068. ISBN0-87475-520-4.
  50. ^
  51. Cunliffe, Peter W. (2011). A Shaky Do: The Skoda Works Raid 16/17 avril 1943. ISBN978-0955795725.
  52. ^ unebc
  53. Russell, Francis et al. (1981). La guerre secrète . La Seconde Guerre mondiale. Chicago : Time-Life Books Inc. p. 104, 145,149. ISBN0-16-049376-5.
  54. ^
  55. Middlebrook, Martin (1982). Le raid de Peenemünde : la nuit du 17 au 18 août 1943. New York : Bobs-Merrill. ISBN0-672-52759-6.
  56. ^
  57. Zaloga, Steven J. (2008) [2007]. Sites d'armes V allemandes 1943-45. Forteresse (72). illustré par Johnson, Hugh & amp Taylor, Chris. New York : Osprey Publishing Ltd. ISBN978-1-84603-247-9.
  58. ^ Journal du Bomber Command, février 1944
  59. ^
  60. Hill, Roderic (19 octobre 1948). Opérations aériennes de la défense aérienne de la Grande-Bretagne et du Fighter Command dans le cadre des offensives allemandes à la bombe volante et aux roquettes, 1944-1945.
  61. ^
  62. Collier, Basil (1976) [1964]. La bataille des armes en V, 1944-1945. Yorkshire : La Presse Emfield. p. 174. ISBN0-7057-0070-4.
  63. ^
  64. Levine, Alan J (1992). Le bombardement stratégique de l'Allemagne, 1940-1945. p. 140. ISBN978-0-275-94319-6. Récupéré le 30 juin 2006 .
  65. ^
  66. Radinger, Will et Walter Schick. (1996). moi 262 (en allemand). Berlin : Avantic Verlag GmbH. p. 51.
  67. ^
  68. de Bie, Rob. "Me 163B Komet - Me 163B Aérodromes" . Consulté le 22 janvier 2013 .
  69. ^
  70. Levine, Alan J (1992). Le bombardement stratégique de l'Allemagne, 1940-1945. p. 140. ISBN978-0-275-94319-6. Récupéré le 30 juin 2006 .
  71. ^Les aérodromes privés de Staline La diplomatie entourant la mission de l'AAF pour aider les Polonais et la mission elle-même est largement couverte dans The Strange Allies de Richard C. Lukas : The United States and Poland, 1941-1945, pp. 61-85. Musée de l'Insurrection de Varsovie
  72. ^
  73. "LT-COL Robert ROSENTHAL". 100thbg.com. Consulté le 3 juillet 2015.
  74. ^Dresde était une ville civile sans importance militaire. Pourquoi avons-nous brûlé ses habitants ? Archivé le 21 avril 2016 à la Wayback Machine Par Dominic Selwood. Le télégraphe, 13 février 2015
  75. ^
  76. "Les raids aériens de 1944". Centre historique de Hagen. historisches-centrum.de . Consulté le 24 juin 2009 . 1944, 1945
  77. ^
  78. "Ten Tonner - vidéo d'un Grand Chelem largué sur le viaduc de Bielefeld". Movietone News/youtube.com . Récupéré le 21 mars 2010 .
  79. ^
  80. "V-2 sur les attaques de Remagen sur le pont Ludendorff". V2Rocket.com. Archivé de l'original le 14 novembre 2014 . Consulté le 14 novembre 2014.
  81. ^
  82. "Mission 894". www.8thafhs.com . Récupéré le 7 juillet 2019 .
  83. ^
  84. Roi, Benjamin Timothy Kutta (2003). Impact : l'histoire des armes V allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale. Presse Da Capo. p. 309. ISBN0-306-81292-4.
  85. ^
  86. Smith, J. Richard et Eddie J. Creek (1997). Blitz ! : Le bombardier allemand Arado Ar 234. Merriam Press. p. 23. ISBN9781576380079.
  87. ^
  88. Fleur, Stephen (2004). Les bombes de Barnes Wallis. Recherche à partir des enregistrements originaux et des entretiens avec les personnes impliquées dans le développement et l'utilisation des bombes. Stroud : Tempus. p. 362–64. ISBN0-7524-2987-6.
  89. ^
  90. « Se souvenir du dernier raid sur l'Allemagne nazie ». nouvelles de la BBC. 9 juin 2015.
  91. ^
  92. Till, le major Noel O (septembre 1945). Rapport d'enquête, WO 309/1592. Équipe d'enquête n° 2 sur les crimes de guerre. Extrait du rapport Till de juin 1945 : « L'officier du renseignement du 83 Groupe RAF a admis à deux reprises d'abord au Lt HF Ansell de cette équipe (lorsque cela a été confirmé par un commandant d'escadre présent), et une deuxième fois à l'officier enquêteur lorsqu'il était accompagné du lieutenant HF Ansell, qu'un message fut reçu le 2 mai 1945 que ces navires étaient chargés de prisonniers KZ mais que, bien qu'il y ait eu amplement le temps d'avertir les pilotes des avions qui ont attaqué ces navires le jour suivant , par quelque oubli, le message n'a jamais été transmis. D'après les faits et la déclaration volontaire de l'officier du renseignement de la RAF, il apparaît que la responsabilité principale de cette grande perte de vie doit incomber au personnel de la RAF britannique qui n'a pas réussi à passer au pilotes le message qu'ils ont reçu concernant la présence de prisonniers KZ à bord de ces navires." Voir : Jacobs et Pool, 2004 et Till, 1945
  • "Journal de campagne". 60e anniversaire du Bomber Command de la Royal Air Force. Couronne britannique. Archivé de l' original le 6 juillet 2007 . Récupéré le 22 mars 2009 .
    • Mai-Juin 1940 (Bataille de France), archivé à partir de l'original le 7 décembre 2008
    • juillet-décembre 1940
    • Juin-Octobre 1940 (Bataille d'Angleterre), archivé à partir de l'original le 6 juillet 2007
    • janvier-avril 1941, archivé de l'original le 11 octobre 2012
    • Mai-août 1941, archivé de l'original le 3 mars 2009
    • septembre-décembre 1941, archivé de l'original le 14 octobre 2012
    • janvier 1942, archivé à partir de l'original le 7 décembre 2008
    • Février 1942, archivé à partir de l'original le 7 juin 2007
    • mars 1942, archivé à partir de l'original le 11 juin 2007
    • avril 1942, archivé à partir de l'original le 11 juin 2007
    • Mai 1942, archivé de l'original le 29 septembre 2012
    • juin 1942, archivé à partir de l'original le 6 juillet 2007
    • juillet 1942, archivé à partir de l'original le 11 juin 2007
    • Août 1942, archivé à partir de l'original le 11 juin 2007
    • Septembre 1942, archivé à partir de l'original le 10 juin 2007 ,
    • Octobre 1942, archivé à partir de l'original le 6 juillet 2007 ,
    • novembre 1942, archivé à partir de l'original le 6 juillet 2007 ,
    • décembre 1942, archivé à partir de l'original le 6 juillet 2007
    • janvier 1943, archivé à partir de l'original le 21 février 2006 ,
    • Février 1943, archivé à partir de l'original le 21 février 2006 ,
    • Mars 1943, archivé à partir de l'original le 15 mai 2007 ,
    • avril 1943, archivé à partir de l'original le 7 juin 2007 ,
    • Mai 1943, archivé de l'original le 15 mars 2012 ,
    • juin 1943, archivé à partir de l'original le 21 février 2006 ,
    • juillet 19431943, archivé de l'original le 4 mai 2009 ,
    • Août 1943, archivé de l'original le 11 octobre 2012 ,
    • Septembre 1943, archivé à partir de l'original le 29 septembre 2004 ,
    • Octobre 1943, archivé à partir de l'original le 3 mars 2009 ,
    • novembre 1943, archivé de l'original le 26 septembre 2012 ,
    • décembre 1943, archivé de l'original le 3 mars 2009
    • janvier 1944, archivé à partir de l'original le 11 juin 2007 ,
    • Février 1944, archivé à partir de l'original le 12 novembre 2007
    • Mars 1944, archivé à partir de l'original le 11 juin 2007 ,
    • avril 1944, archivé à partir de l'original le 21 février 2006 ,
    • Mai 1944, archivé de l'original le 9 avril 2013 ,
    • juin 1944, archivé à partir de l'original le 11 juin 2007
    • Jour J, archivé de l'original le 12 octobre 2012 ,
    • juillet 1944, archivé à partir de l'original le 6 juillet 2007
    • Août 1944, archivé à partir de l'original le 7 juin 2007 ,
    • Septembre 1944, archivé à partir de l'original le 14 mars 2008 ,
    • Octobre 1944, archivé à partir de l'original le 11 juin 2007 ,
    • novembre 1944, archivé de l'original le 6 juin 2011
    • décembre 1944, archivé de l'original le 6 juin 2011
    • janvier 1945, archivé à partir de l'original le 11 juin 2007 ,
    • février 1945], archivé à partir de l'original le 7 juin 2007 ,
    • mars 1945, archivé à partir de l'original le 6 juillet 2007 ,
    • avril 1945, archivé de l'original le 28 juillet 2012

    1939 · 1940 · 1941 · 1942 · 1943 · 1944 · 1945


    Bataille de Koursk

    Le récit occidental traditionnel de la bataille de Koursk est celui de chars allemands largement supérieurs détruisant des dizaines de chars soviétiques à des distances de deux à trois kilomètres avant d'être submergés et percutés à mort par les masses soviétiques. Cette version de la bataille a été écrite avant que les auteurs occidentaux n'aient accès aux archives soviétiques et s'appuyait uniquement sur les archives allemandes. S'ils sont utilisés sans aucune réserve, il est clair que ces enregistrements donneraient l'impression que les chars allemands étaient supérieurs à ceux des soviétiques.

    Revendications d'unités allemandes sélectionnées pendant la bataille de Koursk.
    Unité Véhicule Rendez-vous Victimes réclamées Pertes Ratio réclamé
    Schwere Panzer-Abteilung 503 45 Tigres 5 juillet au 17 août 385 7 55:1
    13. Kompanie/SS-Panzer-Regiment 1 13 Tigres 5 juillet au 14 juillet 150 2 75:1
    Schwere Panzerjäger-Regiment 656 89 Ferdinand 5 juillet au 27 juillet 502 39 12.9:1
    Panzer-Regiment 39 200 Panthères 5 juillet au 17 juillet 263 58 4.5:1
    Le total 1300 106 12.3:1
    Revendications de toutes les unités allemandes du front oriental, du 5 juillet au 31 août.
    Total des réclamations
    Rapporté par les unités 16 251
    Après 50 pour cent de réduction 8 125
    pertes totales allemandes 1 150
    Ratio revendiqué 14.1:1
    Ratio réclamé après réduction 7.1:1

    Il n'est pas surprenant que de tels ratios de morts revendiqués donnent l'impression que la bataille de Koursk a été un désastre pour les forces de chars soviétiques, et que l'Allemagne a failli gagner la bataille. Alors que ces derniers chiffres incluent des unités en dehors de la région de Koursk, relativement peu de combats de chars auraient eu lieu sur les autres sections du front. Même après la réduction de 50 pour cent par le haut commandement allemand, cependant, les réclamations dépassent les pertes soviétiques enregistrées.

    Force et pertes de chars et de canons automoteurs soviétiques pendant la bataille de Koursk, y compris les réserves, du 5 juillet au 31 août.
    Opération Force du réservoir Pertes de réservoir
    Zitadelle (offensive allemande) 5128 1614
    Kutuzov (offensive soviétique du nord) 3324 2586
    Rumiantsev (offensive soviétique du sud) 2439 1864
    Le total 7360 6064

    L'effectif total est ajusté pour tenir compte du double comptage entre les opérations défensives et offensives. Les pertes incluent les chars qui ont été réparés après la bataille. Bien que la réduction de 50 pour cent du haut commandement allemand était censée tenir compte des chars réparés après la bataille, les réclamations réduites du haut commandement allemand sont toujours de 34 pour cent supérieures aux pertes réelles avant que les chars soviétiques réparés ne soient soustraits.

    Pour déterminer un ratio, il est également important de noter que les pertes allemandes ne comprennent que les pertes totales, et non les chars qui pourraient être réparés. Bien qu'aucune donnée ne soit disponible spécifiquement pour la région de Koursk du 5 juillet au 31 août, les chiffres pour l'ensemble du front oriental peuvent être utilisés en supposant que la majorité de l'action a eu lieu dans cette région.

    Chars allemands prêts au combat sur le front de l'Est du 5 juillet au 31 août.
    Date réservoirs Armes d'assaut Le total
    5 juillet 1870 860 2730
    10 juillet 1081 628 1709
    20 juillet 910 575 1485
    31 juillet 734 621 1355
    10 août 745 542 1287
    20 août 621 487 1108
    31 août 494 524 1018
    Différence entre le 5 juillet et le 31 août 1376 336 1712

    Ces chiffres ne montrent pas combien de chars de renfort ont été reçus. Il n'inclut pas non plus les réservoirs réparés par les ateliers sur le terrain. La diminution de 1712 chars est donc une estimation très prudente des pertes de chars allemands et de canons d'assaut comparables aux pertes soviétiques. Le rapport réel entre les 6064 pertes soviétiques et les 1712 pertes allemandes estimées ne pouvait donc pas être supérieur à 3,5:1, et était probablement nettement inférieur. Cela doit être comparé aux revendications traditionnelles de 14,1:1 si vous utilisez les revendications de troupes et de 7,1:1 lors de l'utilisation de revendications réduites du haut commandement allemand. En d'autres termes, les réclamations globales des unités allemandes étaient au moins quatre fois plus élevées que les pertes réelles.


    Opération Speedwell, à partir du 7 septembre 1943 - Historique

    JOURNAUX DE GUERRE DE L'AMIRALITÉ DE LA GUERRE MONDIALE 2 - ADM 199/632

    HOME FLEET DESTROYER COMMAND - Juillet à décembre 1943

    Transcrit par Don Kindell

    (pour plus d'informations sur le navire, accédez à la page d'accueil de l'histoire navale et saisissez le nom dans la recherche sur site)

    JOURNAL DE GUERRE DU COMMANDEMENT DU DESTROYER DE LA FLOTTE

    JUILLET 1943

    TALYBONT a quitté Scapa à 10 heures à la fin des exercices de préparation et est arrivé à Portsmouth dans la matinée du 4.

    ICARUS est arrivé à Scapa à 17h00 pour travailler sur les pratiques à la fin du radoub.

    SCORPION ayant terminé ses entraînements, rejoint le Home Fleet Destroyer Command, étant temporairement attaché à la troisième flottille de destroyers

    Le Capitaine (D) Dix-septième Flottille de Destroyers à ONSLOW avec OBDURATE et ORWELL en compagnie a quitté Scapa à 06h00 pour Skaalfiord pour l'Opération S F qui a pour objet la destruction des U-boot sur le passage par la route du Nord. Ils arrivèrent à Skaalfiord dans la soirée.

    ULSTER est arrivé à Scapa à 06h00 pour travailler sur les pratiques de la première mise en service.

    WOODCOCK est arrivé à Scapa à 19h00 pour des exercices de préparation.

    SCORPION a quitté Scapa à 22h00 pour Hvalfiord où il est arrivé le 5 dans la matinée.

    CUMBERLAND et METEOR ont quitté Hvalfiord dans la soirée pour Scapa où ils sont arrivés le 5 au matin.

    NARBADA a quitté Scapa à midi pour Greenock à la fin des pratiques de préparation, où elle est arrivée l'après-midi suivant.

    Le MIDDLETON quitta Scapa à 16h00 pour Hull pour le radoub où il arriva le matin suivant.

    SAUMAREZ est arrivé à Scapa à 08h00 pour la mise au point des pratiques de première mise en service.

    NORFOLK, BERWICK et SCORPION ont quitté Hvalfiord après-midi. pour l'opération CAMERA.

    OPPORTUNE et OBEDIENT ont quitté Scapa à 07h00 avec la Force R pour l'opération CAMERA.

    ONSLAUGHT a quitté Scapa à 09h00 avec le contre-amiral commandant le 10e escadron de croiseurs à BELFAST, KENT et LONDRES, formant la Force “Q” pour l'opération CAMERA. Ils ont été rejoints par OBDURATE à 23h00, qui a été temporairement détaché de l'opération S F.

    MUSKETEER, METEOR et MAHRATTA ont quitté Scapa à 16h00, projetant FURIOUS pour l'opération CAMERA.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE avec les destroyers américains ELLYSON, EMMONS, MACOMB, FITCH et RODMAN a quitté Scapa à 17h00 avec le commandant en chef de la Home Fleet à bord du HMS DUKE OF YORK pour l'opération CAMERA.

    L'ORIBI est arrivé à Plymouth dans la matinée après son retour des États-Unis à la fin des réparations de l'étrave endommagée subie lors de l'éperonnage d'un sous-marin le 6 mai.

    OBDURATE s'étant détaché de l'opération CAMERA est arrivé à Skaalfiord dans la matinée pour poursuivre l'opération S F.

    RAMILLIES escorté par ROEBUCK et BRILLIANT a quitté Scapa à 03h00 pour Rosyth où ils sont arrivés dans l'après-midi. Les destroyers retournèrent à Scapa où ils arrivèrent à 23h00.

    Le commandant en chef de la Home Fleet et des unités de la flotte sont retournés à Scapa dans la matinée à la fin de l'opération CAMERA escorté par le destroyer : MILNE (Captain (D) Third Destroyer Flotilla), MUSKETEER, MAHRATTA, ONSLAUGHT, METEOR, ELLYSON, FITCH, RODMAN , EMMONS et MACOMB.

    ORIBI a quitté Plymouth à midi pour Scapa où il est arrivé à 08h00 le 11.

    OPPORTUNE et OBEDIENT sont arrivés à Scapa à 07h00 de l'opération CAMERA.

    GRENVILLE a quitté Scapa à 11 heures pour le Clyde au nettoyage des chaudières, où il est arrivé le lendemain matin.

    Le vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON, avec l'USS ALABAMA escorté par les destroyers américains ELLYSON, MACOMB, FITCH, RODMAN et EMMONS ont quitté Scapa à 2000 pour Hvalfiord. Ils sont arrivés le lundi 12.

    SCORPION est retourné à Hvalfiord à la fin de l'opération CAMERA.

    ONSLAUGHT a quitté Scapa à 04h00 pour Hvalfiord où elle est arrivée le lendemain.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE a quitté Scapa à 16h00 pour Plymouth où il est arrivé le 13 au matin.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW est arrivé à Scapa à 18 h 00, détaché de l'opération S F.

    OPPORTUNE a quitté Scapa à 22h00 pour rejoindre l'opération S F.

    BERWICK, NORFOLK et SCORPION ont quitté Hvalfiord après-midi. pour l'exercice X C K.

    ONSLOW a accosté au quai flottant de Scapa pour des réparations de coque.

    WOODCOCK et BEAGLE ont quitté Scapa à la fin des exercices de préparation.

    ONSLAUGHT a quitté Hvalfiord à 23h00 pour Scapa où il est arrivé à 7h00 le 14.

    Aucun événement ou mouvement d'importance.

    MAHRATTA a quitté Scapa à 2000 pour Rosyth où elle est arrivée tôt le lendemain pour le nettoyage de la chaudière.

    SCORPION a quitté Hvalfiord à 23h00 pour Scapa où il est arrivé le 16 au matin.

    FURIOUS, escorté par ONSLAUGHT, OBEDIENT et ORIBI ont quitté Scapa à 04h00 pour Liverpool où ils sont arrivés le lendemain matin. Pendant le passage ORIBI a été détaché pour rechercher un avion manquant de FURIOUS. L'avion manquant n'a pas été localisé et ORIBI s'est rendu au Clyde où il est arrivé le matin du 16. ASLAUGHT et OBEDIENT ayant quitté Liverpool à leur arrivée se sont rendus à la Clyde où ils sont arrivés dans l'après-midi du 16.

    Aucun événement ou mouvement d'importance.

    ROEBUCK a quitté Scapa à 04h00 pour Sheerness, après avoir terminé ses entraînements.

    Le capitaine (D) de la troisième flottille de destroyers du MHS MILNE a quitté Plymouth à 12 h 00 pour Scapa et est arrivé le 19 au matin.

    GODAVARI est arrivé à Scapa à 13h00 pour travailler les pratiques.

    OPPORTUNE, OBDURATE et ORWELL ont quitté Skaalfiord à 19h00 de l'opération S F qui a été temporairement abandonnée, escortant le RFA BLACK RANGER jusqu'à Scapa où ils sont arrivés à 14h00 le lendemain.

    GRENVILLE quitte le Clyde dans la soirée, après nettoyage de la chaudière et pose d'un nouveau support de canon Bofors, pour Scapa où il arrive le matin suivant. GRENVILLE rejoint le Home Fleet Destroyer Command, temporairement, après avoir terminé les exercices de préparation.

    ONSLAUGHT, ORIBI et OBEDIENT ont quitté la Clyde après-midi. escortant ILLUSTRIOUS à Scapa où ils arrivèrent le lendemain matin.

    L'ATHABASKAN a terminé les réparations à Plymouth et a rejoint temporairement le commandement de Plymouth.

    SAVAGE a terminé ses entraînements et rejoint le Home Fleet Destroyer Command, étant temporairement attaché à la troisième flottille de destroyers.

    ONSLAUGHT a quitté Scapa à 15h00 pour Immingham pour le réaménagement où elle est arrivée le lendemain.

    Aucun événement ou mouvement d'importance.

    Aucun événement ou mouvement d'importance.

    REDPOLE est arrivé à Scapa à 08h00 pour une courte période de préparation des pratiques.

    SCOURGE est arrivé chez Scapa pour travailler les pratiques de la première mise en service.

    MAHRATTA a quitté Rosyth dans la soirée, une fois le nettoyage de la chaudière terminé, et est arrivé à Scapa le lendemain matin.

    OBEDIENT, ORWELL et ORIBI ont quitté Scapa à 23h30 pour la Clyde pour rejoindre la MALAISE et UNICORN à 18h00 le lendemain et les escorter jusqu'à Scapa où ils sont arrivés à 18h00 le 23.

    L'IMPULSIVE a quitté le Humber à 18h00 après avoir terminé les réparations et est arrivé à Scapa l'après-midi suivant.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE avec MUSKETEER, METEOR et MAHRATTA a quitté Scapa à 08h00 avec ILLUSTRIOUS pour des exercices, puis s'est rendu à Hvalfiord où ils sont arrivés à 14h00 le 25.

    BRILLIANT a quitté Scapa dans l'après-midi pour la Clyde où il est arrivé à 13h00 le lendemain après avoir terminé les essais de préparation.

    OPPORTUNE a quitté Scapa à 21h00 pour Rosyth où elle est arrivée le lendemain matin pour le nettoyage de la chaudière.

    Le GLEANER est arrivé à Scapa à 09h00 pour une courte période d'entraînement à la fin du radoub.

    MALAYA , escorté par SCORPION, SAUMAREZ, et IMPULSIVE ont quitté Scapa à 08h00 pour Port HHZ où ils sont arrivés dans la matinée. Les destroyers retournèrent à Scapa où ils arrivèrent à 16h00.

    SAVAGE et RIPLEY escortant des chalutiers et des ML’ ont quitté Scapa à 3100 pour Sullom Voe où ils sont arrivés le lendemain à 1400 pour participer à l'opération GOVERNOR.

    MATCHLESS, après avoir terminé le radoub, a quitté le Humber à 23h00 pour Scapa où il est arrivé à 19h00 le lendemain.

    L'ORWELL et l'ORIBI escortant le pétrolier BLUE RANGER quittèrent Scapa à 14h00 pour Skaalefiord où ils arrivèrent à 14h00 le lendemain, les destroyers y restant prêts à participer à l'opération S F.

    Le vice-amiral commandant en second de la Home Fleet à ANSON avec ILLUSTRIOUS et USS ALABAMA escorté par le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE, MAHRATTA, MUSKETEER et METEOR avec les destroyers américains RODMAN, FITCH, MACOMB et EMMONS a quitté Hvalfiord à midi pour l'opération GOUVERNEUR.

    ICARUS a quitté Scapa à 18h00 pour Londonderry, après avoir terminé les exercices de préparation.

    L'ORP ORKAN a quitté Plymouth à 10h00 pour le réaménagement du Humber où il est arrivé à 15h00 le 28.

    Le commandant en chef, Home Fleet, à bord du HMS DUKE OF YORK avec le USS SOUTH DAKOTA, BERMUDA et UNICORN, escorté par le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW, OBDURATE, OBEDIENT, GRENVILLE, ULSTER, MATCHLESS, SAUMAREZ, SCORPION, et IMPULSIVE a quitté Scapa à 16h00 pour l'opération GOVERNOR.

    Le NCSM IROQUOIS a quitté Plymouth à midi pour Scapa. Vers 5 h 45 le lendemain matin, par temps de brouillard, il est entré en collision avec le chalutier KINGSTON BERYL et a subi des dommages à l'étrave et au bordé avant. L'IROQUOIS fut dérouté vers Greenock pour réparation où il arriva à 17h00 le même jour.

    GLEANER a quitté Scapa à 13h00 pour Londonderry .

    Commandant en chef, Home Fleet à bord du HMS DUKE OF YORK avec des unités de la flotte et des USS SOUTH DAKOTA et ALABAMA et des destroyers MILNE (D 3), ONSLOW (D 17), OBDURATE, OBEDIENT, MUSKETEER, MATCHLESS, MAHRATTA, METEOR, GRENVILLE, ULSTER, Les SAUMAREZ, SCORPION et les destroyers américains EMMONS, MACOMB, RODMAN et FITCH sont arrivés à Scapa dans la journée pour l'opération GOVERNOR.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW a quitté Scapa à 20 h pour Rosyth où ils sont arrivés tôt le lendemain matin pour le nettoyage de la chaudière.

    SAVAGE est arrivé à Scapa dans la matinée après l'opération GOVERNOR.

    OPPORTUNE a quitté Rosyth dans la soirée et est arrivé à Scapa à 07h00 le lendemain.

    UNICORN, escorté par SCORPION et GRENVILLE, a quitté Scapa à 10h30 pour la Clyde où ils sont arrivés le lendemain matin. SCORPION est revenu à Scapa où il est arrivé à 2000 le 31. Le GRENVILLE s'est rendu à Plymouth où il est arrivé dans la soirée du 1er pour rejoindre temporairement le Plymouth Command.

    Le Capitaine (D) Troisième flottille de destroyers à MILNE avec MUSKETEER et MAHRATTA a quitté Scapa à 11h00 pour Skaalefiord afin de participer avec ORWELL et ORIBI à l'opération S F sous les ordres du Commandant en chef, Rosyth.

    L'IMPULSIVE quitte Scapa à 17h00 pour Hvalfiord où il arrive le 1er août.

    Le NCSM HURON est arrivé à Scapa à 6 h 00 pour mettre au point les pratiques de la première mise en service.

    Le REDPOLE a quitté Scapa à 13h00 à la fin des exercices de préparation pour rejoindre le Western Approaches Command.

    Le destroyer américain ELLYSON est arrivé à Scapa à 14h00 en provenance de Hvalfiord.

    JOURNAL DE GUERRE DU COMMANDEMENT DU DESTROYER DE LA FLOTTE

    Le TG 92.4 composé des navires américains SOUTH DAKOTA, ALABAMA et des destroyers ELLYSON, MACOMB, RODMAN, FITCH et EMMONS a quitté Scapa à 17h00 après avoir terminé sa période d'opérations avec la Home Fleet.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE avec MUSKETEER, MAHRATTA, ORWELL et ORIBI engagés dans l'opération S F reçut l'ordre de cesser la patrouille à 18 h et de retourner à Skaalefiord où ils arrivèrent le lendemain matin.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE a quitté Skaalefiord pour Scapa où il est arrivé à 10 heures le lendemain.

    G.S. THEMISTOCLES est arrivé à Scapa à 14h00 pour mettre au point les pratiques de remise en service.

    MUSKETEER, MAHRATTA, ORWELL et ORIBI ont reçu l'ordre de quitter Skaalefiord afin d'être en position pour la patrouille S F avant 10 heures le lendemain.

    SAUMAREZ et SCOURGE ont quitté Scapa à 01h00 pour Londonderry où ils sont arrivés à 16h00 le même jour.

    METEOR a quitté Scapa à 05h00 en escortant le pétrolier MOSLI jusqu'à Skaalefiord et pour participer à l'opération S F. Ils sont arrivés à 10h00 le lendemain.

    ILLUSTRIOUS escorté par OPPORTUNE, OBEDIENT et OBDURATE est parti à 21h00 pour l'opération QUADRANT.

    CASTLETON, WELLS et ST MARY'S en route vers Hvalfiord où le commandant en chef de la Home Fleet a été dérouté pour se joindre à l'opération S F en position approximative 62N, 14W et pour rechercher un sous-marin aperçu et connu pour traverser la région.

    Mercredi 4 août 1943

    MATCHLESS et SCORPION ont quitté Scapa à 07h00 pour Londonderry où ils sont arrivés à 22h00 le même jour.

    SCOURGE et SAUMAREZ ont quitté Londonderry à 09h00 pour l'opération QUADRANT.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE a quitté Scapa à 16h00 pour le réaménagement du Humber, où il est arrivé le lendemain matin.

    METEOR a quitté Skaalefiord à 19 h 00 pour l'opération S F.

    Le MIDDLETON a quitté le Humber à 21 h 00, une fois le radoub terminé, et est arrivé à Scapa l'après-midi suivant.

    L'ULSTER a quitté Scapa à 23h00 pour escorter un transport vers les îles Féroé où il est arrivé le lendemain.

    À 9 h 33, CASTLETON a aperçu un sous-marin à la surface. A 9 h 36, le sous-marin a disparu suite à une grosse explosion à l'étrave suite à une attaque d'un avion Sunderland. Il a été établi plus tard que le sous-marin s'était sabordé après avoir été endommagé par l'attaque aérienne. Le Sunderland a été abattu par le sous-marin et six survivants ont été secourus par CASTLETON qui a également récupéré 23 survivants du sous-marin.

    ORWELL a récupéré 33 survivants du sous-marin dont l'équipage d'un BV 138 que le sous-marin avait secouru après avoir été abattu par nos combattants lors de l'opération GOVERNOR. Le U-boot était un ravitailleur U 489. CASTLETON s'est rendu à Hvalfiord où il est arrivé à 04h00 le lendemain. ORWELL s'est rendu à Scapa où il est arrivé à 09h00, après avoir débarqué les prisonniers sous-marins à Scrabster à 07h00.

    SAVAGE a quitté Scapa à 05h30 et s'est rendu au Loch Eriball où le Premier Lord de l'Amirauté et M. Bevin Ministre du Travail ont embarqué. SAVAGE retourna à Scapa où elle arriva à midi.

    Le Premier Lord de l'Amirauté et le Ministre du Travail ont visité le HMS TYNE au cours de l'après-midi.

    MATCHLESS et SCORPION ont quitté Londonderry à midi pour l'opération QUADRANT.

    ULSTER a quitté les Féroé à 2000 pour Invergordon, escortant un transport. Elle est arrivée à midi le lendemain et s'est ensuite rendue à Scapa où elle est arrivée dans l'après-midi.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW a quitté Rosyth à 21 h à la fin du nettoyage de la chaudière et est arrivé à Scapa tôt le lendemain matin.

    ORWELL a embarqué le Fist Lord de l'Amirauté et ministre du Travail et s'est rendu à Scrabster où ils ont débarqué à 11 heures. ORWELL est retourné à Scapa.

    MUSKETEER, METEOR, MAHRATTA et ORWELL ont reçu l'ordre de quitter la patrouille S F à 14h00 et sont retournés à Skaalefiord où ils sont arrivés tôt le lendemain.

    Aucun événement ou mouvement d'importance.

    ILLUSTRIOUS, escorté par OPPORTUNE, OBEDIENT et OBDURATE est arrivé à la Clyde à 09h00 de l'opération QUADRANT.

    L'IMPULSIVE a quitté Hvalfiord à 10 heures pour une opération sous les ordres du contre-amiral (M) et est retourné à Hvalfiord le matin du 10.

    Officier supérieur, Flottille de déminage de 15h À FRASERBURGH avec LLANDUDNO, WORTHING, BOOTLE et DUNBAR ont quitté Seidisfiord à 14h00 pour participer à l'opération S F.

    SCORPION est arrivé à Greenock à 2000 de l'opération QUADRANT.

    SAVAGE et MIDDLETON ont quitté Scapa à 06h00 pour rejoindre la MALAISIE au large de Port HHZ et l'escorter jusqu'à Scapa où ils sont arrivés à 19h00.

    MATCHLESS est arrivé à Scapa à 07h00 de l'opération QUADRANT.

    MUSKETEER, METEOR, MAHRATTA et ORIBI ont quitté Skaalefiord à 09h00 afin d'être sur le S F à 18h00 en patrouille le même jour.

    SCOURGE et SAUMAREZ sont arrivés à St John’s, Terre-Neuve pendant la matinée de l'opération QUADRANT.

    L'ULSTER ayant terminé ses exercices de préparation, a rejoint temporairement le Home Fleet Destroyer Command.

    SAVAGE a quitté Scapa à 17h00 pour Greenock où il est arrivé l'après-midi suivant.

    Le MIDDLETON a quitté Scapa à 18 h 30 pour Skaalefiord où il est arrivé à 6 h 00, a débarqué des courriers et s'est rendu à Hvalfiord où il est arrivé à 11 h 00 le 12.

    Mercredi 11 août 1943

    SAUMAREZ et SCOURGE ont quitté St John’s, Terre-Neuve à 10h00 pour se rendre à Scapa où ils sont arrivés à 16h00 le 15.

    SHIKARI et SABRE sont arrivés à Scapa à 10 heures en provenance de Londonderry .

    Jeudi 12 août 1943

    ROCKET est arrivé à Scapa à 07h00 pour travailler sur les pratiques de la première mise en service.

    SHIKARI et SABRE ont quitté Scapa à 15h00 pour Skaalefiord afin de rejoindre l'opération S F. Ils sont arrivés tôt le lendemain matin.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW se dirigea vers Scrabster où Sa Majesté le Roi s'embarqua à 14 h 45. ONSLOW se rendit à Scapa, escorté par MATCHLESS, ULSTER et HERON où ils arrivèrent à 16 h 00. Sa Majesté débarqua à bord du HMS DUKE OF YORK.

    Sa Majesté le Roi a visité le HMS TYNE et est arrivé à bord à 17 h 50. Tous les destroyers présents étaient à quai. Sa Majesté inspecta la compagnie navale du HMS TYNE et un corps représentatif de tous les destroyers présents, partant vers 1830 pour retourner au navire amiral.

    ILLUSTRIOUS et UNICORN, escortés par SAVAGE, SCORPION, OPPORTUNE, OBDURATE, et OBEDIENT ont quitté la Clyde à 06h00 pour Gibraltar où ils sont arrivés le 17 août.

    Les groupes de destroyers et de dragueurs de mines de l'opération S F ont quitté la patrouille à 10 heures et sont retournés au port, MUSKETEER, METEOR, ORIBI et MAHRATTA arrivant à Skaalefiord à 23 heures le même jour.

    ORWELL a quitté Rosyth à 14h00 pour Scapa où elle est arrivée à 23h00.

    SABRE a quitté Skaalefiord à 2000 pour rejoindre Com (M) pour l'opération SN 74.

    Samedi 14 août 1943

    Aucun événement ou mouvement d'importance.

    MUSKETEER et MAHRATTA ont quitté Skaalefiord pour l'opération S F afin de rechercher deux sous-marins signalés aperçus dans la zone par avion à 02h36. SHIKARI est parti à 12h00 et METEOR à 13h00 pour rejoindre la recherche.

    IMPULSIVE et MIDDLETON ont quitté Hvalfiord à 07h00 pour rejoindre Com (M) pour l'opération SN 74.

    MATCHLESS, ORWELL et ULSTER escortant H.M. Le roi de PHOEBE quitta Scapa à 1200 pour Scrabster. S.M. débarqué à 13h30 et PHOEBE et les destroyers retournèrent à Scapa.

    ORIBI est arrivé à Scapa à 12h30 de l'opération S F et est parti dans la soirée pour Rosyth pour nettoyer la chaudière où il est arrivé tôt le lendemain.

    Le contre-amiral commandant le dixième escadron de croiseurs à bord du HMS BELFAST avec le capitaine (D) 17e flottille de destroyers à ONSLOW et ORWELL quittèrent Scapa à 16h00 pour l'opération F N.

    MATCHLESS et ULSTER ont quitté Scapa à 07h00 pour Skaalefiord afin de participer à l'opération S F. Ils sont arrivés le soir même.

    A 18h03, METEOR a obtenu un contact avec un écho classé “sous-marin ” Après avoir effectué deux attaques, le contact a été perdu. SHIKARI, à proximité, a obtenu un contact 40 minutes plus tard et a effectué cinq autres attaques après lesquelles le contact s'est estompé et perdu.

    Le contre-amiral, dixième escadron de croiseurs, à BELFAST avec ONSLOW (capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers) et ORWELL sont arrivés à Skaalefiord à 05h00 de l'opération F N. Les destroyers sont restés à Skaalefiord pour l'opération S F.

    SHIKARI a été détaché de l'opération S F à 9 h 30 avec un défaut sur son arbre d'hélice tribord. Elle s'est rendue à Skaalefiord où elle est arrivée le lendemain matin.

    IMPULSIVE a quitté Hvalfiord à 15h00 pour Scapa où il est arrivé à midi le 19.

    HUSSAR est arrivé à Scapa à 16h00 pour une courte période de travaux pratiques après avoir terminé le radoub.

    HURON amarré dans le quai flottant de Scapa.

    MUSKETEER, METEOR et MAHRATTA ont quitté la zone de mouillage à 23 h 59 pour Scapa où ils sont arrivés à 06 h 00 le 19.

    Mercredi 18 août 1943

    BRISSENDEN est arrivé à Liverpool pour les réparations des dommages subis pendant les opérations.

    SHIKARI a quitté Skaalefiord à 15h00 pour Scapa où il est arrivé à 09h00 le lendemain.

    SAVAGE, SCORPION et OBEDIENT ont quitté Gibraltar dans l'après-midi pour le Royaume-Uni.

    Jeudi 19 août 1943

    SABRE est arrivé à Skaalefiord à 08h00 après une patrouille de l'opération S F.

    Le groupe de travail américain 112.1 composé du RANGER, du TUSCALOOSA, de l'AUGUSTA et des destroyers FORREST (S.O.), HOBSON, BELL, ISHERWOOD et CORRY est arrivé à Scapa à midi pour rejoindre temporairement la Home Fleet.

    HURON désamarré du quai flottant de Scapa.

    L'INDOMITABLE a quitté Gibraltar, escorté par OPPORTUNE, OBDURATE, et USS BUCK pour les États-Unis où ils sont arrivés le 29 août à Norfolk, Virginie.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à bord du HMS ONSLOW avec ORWELL, MATCHLESS et ULSTER a quitté Skaalefiord pour la patrouille S F.

    Samedi 21 août 1943

    ZETLAND est arrivé à Scapa à 09h00 pour une courte période d'entraînement.

    SABRE a quitté Skaalefiord à 23h00 en patrouille S F. Des conditions météorologiques défavorables ont été rencontrées et il a reçu l'ordre de retourner à Skaalefiord où il est arrivé à 18h00 le lendemain.

    SCORPION est arrivé à Greenock à 08h00.

    SAVAGE et OBEDIENT arrivèrent à Scapa à 17h00.

    SARDONYX arrive à Scapa à 12h00 pour l'opération S F.

    SHIKARI a quitté Scapa à 2000 pour Londonderry pour des réparations où il est arrivé le matin suivant.

    SAUMAREZ a quitté Scapa à 12h00 pour Hull pour l'essayage du Type 272 où il est arrivé le lendemain matin.

    Le capitaine (D), dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec ULSTER, a reçu l'ordre de quitter la patrouille S F à midi en raison du temps et est retourné à Skaalefiord où il est arrivé le lendemain matin.

    Le contre-amiral, dixième escadron de croiseurs à BELFAST avec IMPULSIVE a quitté Scapa à 21 h pour Hvalfiord où ils sont arrivés à 10 h le 24.

    HARDY est arrivé à 11 h pour travailler sur les pratiques de la première mise en service.

    MATCHLESS et ORWELL ont été détachés de l'opération S F à 04h30 et sont retournés à Scapa où ils sont arrivés à 22h00 le même jour.

    MIDDLETON a quitté Hvalfiord à 19h00 pour Scapa où il est arrivé à 09h00 le 24.

    ORIBI a quitté Rosyth à 20h00 pour Scapa où il est arrivé à 6h00 le lendemain matin.

    SARDONYX a quitté Scapa à 15h00 pour Skaalefiord pour l'opération S F où elle est arrivée à 8h00 du matin du nid.

    GODAVARI a quitté Scapa à 18h00 pour Greenock où il est arrivé le lendemain soir, après avoir terminé ses entraînements.

    BICESTER est arrivé à Scapa à 19h00 pour une courte période de préparation des pratiques.

    MATCHLESS et ORWELL ont quitté Scapa à 00h15 pour St Johns, Terre-Neuve pour participer à l'opération QUADRANT. Ils sont arrivés le 30 août.

    ORIBI a quitté Scapa pour Skaalefiord à 08h00 et est arrivé le soir même pour l'opération S F.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec SABRE, SARDONYX et ULSTER a quitté Skaalefiord à 11 h pour l'opération S F afin de rechercher un sous-marin signalé par un aéronef.

    Le MAHRATTA a quitté Scapa à 21h00 pour Rosyth où il est arrivé le lendemain matin pour embarquer des provisions pour l'opération LORRY.

    CORRY amarré au quai flottant de Scapa.

    Mercredi 25 août 1943

    L'ORIBI a quitté Skaalefiord à 06h00 pour rejoindre le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers en patrouille S F.

    JANUS est arrivé à Scapa à 08h00 pour une courte période d'essais du Type 293, suivie d'une remise en service.

    MAHRATTA a quitté Rosyth à 19 h 00 et est arrivé à Scapa tôt le lendemain matin.

    L'ULSTER a été détaché de S F à 16h00 et s'est rendu à Scapa où il est arrivé le lendemain matin.

    L'IROQUOIS a quitté la Clyde une fois les réparations terminées et est arrivé à Scapa l'après-midi suivant.

    Jeudi 26 août 1943

    Le HUSSAR quitta Scapa à 15h00 pour Londonderry où il arriva l'après-midi suivant.

    ULSTER a quitté Scapa à 21h00 pour Rosyth, pour nettoyer la chaudière où il est arrivé le lendemain matin.

    SABRE est arrivé à Skaalefiord à 21h00 après avoir été détaché de S F avec une hélice endommagée.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec ORIBI et SARDONYX reçut l'ordre de quitter la patrouille à 20 h et de retourner à Skaalefiord où ils arrivèrent le lendemain.

    MUSKETEER et MAHRATTA quittèrent Scapa à 21h00 pour l'opération LORRY qui avait pour objet le transport de provisions et de personnel vers la Russie du Nord. Ils sont arrivés à Skaalefiord à 09h00 le lendemain matin et ont continué dans l'après-midi après avoir fait le plein.

    FLÉAU ayant terminé de travailler temporairement attaché à la troisième flottille de destroyers.

    Le NCSM ATHABASKAN et le HMAS GRENVILLE, opérant avec le premier groupe d'escorte EGRET (S.O.), ROTHER et JED, au large du cap Villano ont été attaqués à 13 h 14 par 19 bombardiers Junkers 88 utilisant des bombes planeur-roquettes. À 13 h 17, ATHABASKAN a été touché vers l'avant et à 13 h 20, EGRET a été touché et a explosé. Six officiers et trente matelots ont été sauvés d'EGRET. ATHABASKAN a fait deux morts et 15 blessés. Sa chaufferie n°1, son magasin “B” et sa salle de ravitaillement ont été inondés de deux réservoirs de fioul ouverts sur la mer. ATHABASKAN a pu faire route à 15 nœuds jusqu'à Plymouth où il est arrivé à 21 h 30 le 30 au soir.

    BICESTER amarré au quai flottant de Scapa.

    Samedi 28 août 1943

    SABRE a quitté Skaalefiord à 10h30 pour Scapa où elle est arrivée le lendemain matin.

    Le contre-amiral Tenth Cruiser Squadron à BELFAST avec NORFOLK et IMPULSIVE a quitté Hvalfiord à 04h00 pour couvrir les opérations de l'opération LORRY.

    HURON a quitté Scapa à 22h00 pour la Clyde .

    MIDDLETON amarré dans le quai flottant de Scapa.

    CHIDDINGFOLD est arrivé à Scapa pour une courte période de préparation des pratiques.

    L'ORKAN a quitté le Humber à 17h00 pour Scapa, à la fin du radoub, où il est arrivé à midi le lendemain.

    Le SCORPION quitta Greenock à 17h00 et rencontra le QUEEN ELIZABETH et le HURON à l'entrée de la Clyde à 19h00. Les destroyers formèrent un écran pour le QUEEN ELIZABETH jusqu'à Scapa où ils arrivèrent à 14h00 le lendemain.

    A 0352 GRENVILLE opérant avec JED et ROTHER comme First Escort Group. A ce moment JED a obtenu un contact radar suivi d'un contact asdic sur un U-boot. Une première attaque de grenades sous-marines a été menée à 04h20. Au cours de la journée, dix-huit attaques au total ont été menées par le Groupe jusqu'en 2014, lorsque le contact s'est finalement estompé et n'a pas pu être rétabli. Toute la zone de la mer est couverte de gasoil. L'épave et deux balles de caoutchouc en feuille ont été récupérées.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec ORIBI et SARDONYX a quitté Skaalefiord à 23 h 47 pour l'opération S F afin de rechercher un sous-marin aperçu par avion.

    OPPORTUNE et OBDURATE ont quitté Norfolk , Virginie pour Halifax .

    MUSKETEER et MAHRATTA sont arrivés à Kola Inlet à 02h00. Après avoir débarqué les magasins et les passagers, ils ont navigué pour le retour à 13h00.

    SAVAGE et MIDDLETON ont quitté Scapa à 21h00 pour Skaalefiord pour l'opération S F où ils sont arrivés le lendemain.

    JOURNAL DE GUERRE DU COMMANDEMENT DU DESTROYER DE LA FLOTTE

    Mercredi 1er septembre 1943

    MATCHLESS étant entré en cale sèche à St John’s le 31 août, avait des rivets défectueux et qui fuyaient dans les réparations du réservoir de carburant n ° 4 et s'est désamarré au cours de l'après-midi.

    SARDONYX a été détaché de la patrouille S F à 1000 à Port ZA pour rejoindre R.A. (M) pour les tâches de sélection.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec rappel du groupe a quitté la patrouille S F à 20 h et est retourné à Skaalefiord où ils sont arrivés à 10 h le lendemain.

    SABRE amarré dans le quai flottant de Scapa.

    La MALAYA escortée par SCOURGE a quitté Scapa à 16h00 pour Clyde où elle est arrivée l'après-midi suivant. SCOURGE est revenu à Scapa et est arrivé le 3 à 07h00.

    Jeudi 2 septembre 1943

    METEOR a quitté Scapa à 06h00 et est arrivé à Port ZA à 14h00 pour opérer avec R.A. (M) pour l'opération SN 222B.

    THEMISTOCLES a quitté Scapa à 1400 pour Greenock où il est arrivé le lendemain après avoir terminé ses entraînements.

    ULSTER a quitté Rosyth à 18h00 à la fin du nettoyage de la chaudière pour Plymouth pour rejoindre temporairement le Plymouth Command.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille a quitté Skaalefiord à 16 heures et est arrivé à Scapa le lendemain matin.

    OBEDIENT a quitté Scapa à 21h00 pour Rosyth où elle est arrivée le lendemain matin pour le nettoyage de la chaudière.

    Vendredi 3 septembre 1943

    R.A. (M) avec un escadron de mouillage de mines escorté par LANCASTER, SCIMITAR, METEOR et SARDONYX a quitté Port ZA à 06h00 pour effectuer l'opération SN 222B.

    L'officier supérieur de la 1ère flottille de déminage à HARRIER avec GLEANER, HUSSAR et SALAMANDRE a quitté Lough Foyle à 10 heures pour Scapa où ils sont arrivés le lendemain soir.

    Le contre-amiral commandant le 10e escadron de croiseurs à BELFAST avec NORFOLK et IMPULSIVE est arrivé à Hvalfiord à 11 h après avoir couvert les opérations de l'opération LORRY. MUSKETEER et MAHRATTA prenant part à cette opération sont arrivés à Skaalefiord à 14h30, ont fait le plein et se sont rendus à Scapa où ils sont arrivés le lendemain matin.

    KISTNA est arrivé à Scapa à 07h00 pour travailler sur les pratiques de la première mise en service.

    OPPORTUNE et OBDURATE sont arrivés à Halifax , en Nouvelle - Écosse .

    Samedi 4 septembre 1943

    VENUS est arrivé à Scapa à 09h00 pour travailler sur les pratiques de la première mise en service.

    Le SABRE se désamarre et quitte Scapa à 20 h pour Skaalefiord pour l'opération S F. Il arrive le matin suivant.

    MUSKETEER a quitté Scapa pour Rosyth où elle est arrivée le lendemain pour le nettoyage de la chaudière.

    dimanche 5 septembre 1943

    SHIKARI a quitté Lough Foyle à 2000 pour Scapa où elle est arrivée le lendemain soir.

    Lundi 6 septembre 1943

    METEOR est arrivé à Scapa à 15h00 au retour de l'opération SN 222B.

    Le HURON a terminé ses exercices de préparation et a été temporairement attaché à la troisième flottille de destroyers.

    Mardi 7 septembre 1943

    SHIKARI a quitté Scapa à 06h00 pour Skaalefiord où elle est arrivée à 18h00 pour l'opération S F.

    ZETLAND a quitté Scapa à 13h00 pour Greenock après avoir terminé un court programme d'entraînements.

    SARDONYX est arrivé à Skaalefiord à 17h00 pour l'opération S F de l'opération SN 222B.

    MIDDLETON a quitté Skaalefiord à 20h00 pour Scapa où elle est arrivée le lendemain à 10h00.

    METEOR a quitté Scapa à 20h00 pour Skaalefiord pour l'opération S F et est arrivé le lendemain à 09h00.

    Mercredi 8 septembre 1943

    Commandant en chef, Home Fleet à DUKE OF YORK avec le vice-amiral, commandant en second, Home Fleet à ANSON, contre-amiral commandant le premier escadron de croiseurs à LONDRES, CTG 112.1 à RANGER, TUSCALOOSA, AUGUSTA, escorté par le capitaine (D) dix-sept flottille de destroyers à ONSLOW et les destroyers HURON, ROCKET, ORKAN, IROQUOIS, MAHRATTA, les destroyers américains BELL, ISHERWOOD, HOBSON, FORREST et CORRY quittèrent Scapa à 17h00 pour les opérations. Ils retournèrent à Scapa dans l'après-midi du 10.

    Le contre-amiral commandant le 10e escadron de croiseurs à BELFAST avec IMPULSIVE a quitté Hvalfiord à 17 h pour rejoindre le commandant en chef de la Home Fleet.

    La SALAMANDRE a quitté Scapa à 18h00 pour Seidisfiord où elle est arrivée à 22h00 le 10.

    Jeudi 9 septembre 1943

    H Nor MS STORD est arrivé à Scapa à 09h00 pour travailler sur les pratiques de la première mise en service.

    OBEDIENT a quitté Rosyth à 19h00 à la fin du nettoyage de la chaudière et est arrivé à Scapa à 07h00 le lendemain.

    SABRE a quitté Skaalefiord à 22h00 pour effectuer l'exercice C P. Il est arrivé à Scapa à 20h00 le lendemain.

    Vendredi 10 septembre 1943

    MIDDLETON a quitté Scapa à 11 heures pour Hvalfiord où il est arrivé tôt le matin du 12.

    Le contre-amiral commandant le dixième escadron de croiseurs à BELFAST avec NORFOLK et IMPULSIVE est arrivé à Hvalfiord à 15 h après les opérations.

    IMPULSIVE a quitté Reykjavik à 23h00 pour Scapa où il est arrivé à 11h00 le 12.

    samedi 11 septembre 1943

    SABRE a quitté Scapa à 06h00 pour Londonderry pour nettoyer la chaudière où elle est arrivée le lendemain.

    MUSKETEER a quitté Rosyth dans la soirée après avoir terminé le nettoyage de la chaudière (section manquante : entrée terminée du journal de guerre Home Fleet, q.v.) et est arrivé à Scapa le lendemain.

    dimanche 12 septembre 1943

    BICESTER, CHIDDINGFOLD et MALCOLM quittèrent Scapa à 14h00 pour Greenock à l'issue d'un court programme de préparation. Ils sont arrivés le lendemain matin.

    Officier supérieur de première flottille de déminage à HARRIER avec GLEANER et HUSSAR quittait Scapa à 16h00 pour Seidisfiord afin de participer à l'opération S F. Ils arrivèrent à 20h00 le 14.

    SAVAGE quitte Skaalefiord à 19h00 pour Scapa où elle arrive le lendemain.

    OBEDIENT a quitté Scapa à 21h00 pour Skaalefiord où elle est arrivée à 09h00 le lendemain matin pour l'opération S F.

    Lundi 13 septembre 1943

    SCORPION et SCOURGE ont quitté Scapa à 13h00 pour Londonderry où ils sont arrivés le lendemain matin.

    A 15h00, le GLEANER reçut l'ordre de retourner à Scapa pour récupérer les courriers importants. Elle est arrivée le lendemain matin.

    ORIBI a quitté Skaalefiord à 23h00 pour Scapa où elle est arrivée le lendemain matin.

    mardi 14 septembre 1943

    VIGILANT est arrivé à Scapa pour la mise au point des pratiques lors de la première mise en service.

    Le GLEANER a quitté Scapa à 13h00 pour Hvalfiord où il est arrivé le 17 au soir.

    SCORPION et SCOURGE ont quitté Moville à 19 h 00 pour l'opération QUADRANT. Ils ont rencontré RENOWN à 0300 le 18 et ont formé un écran jusqu'à la Clyde où ils sont arrivés à 0900 le 19.

    OPPORTUNE et OBDURATE ont quitté Halifax pour former l'écran de RENOWN dans le cadre de l'opération QUADRANT.

    Les destroyers américains BELL et ISHERWOOD ont quitté Scapa à 20 h pour Londonderry où ils sont arrivés l'après-midi suivant. Ils ne sont plus rattachés à la Home Fleet.

    Mercredi 15 septembre 1943

    AMAZON est arrivé à Scapa à 08h00 pour une courte période d'entraînement avant de poursuivre l'opération S F.

    MATCHLESS et ORWELL ont quitté St John’s à 11h00 pour l'opération QUADRANT. Ils entrent en contact avec RENOWN à 16h00 le lendemain et forment un écran jusqu'à 10h30 le 18, date à laquelle ils sont détachés à Moville pour faire le plein. Ils sont arrivés à Moville à 08h00 le 19 et après avoir fait le plein, se sont rendus à Scapa où ils sont arrivés le 20.

    Jeudi 16 septembre 1943

    Les navires HM SHIKARI, OBEDIENT et SARDONYX ont quitté Skaalefiord à 07h00 pour la patrouille S F. Ils retournent à Skaalefiord le 18 septembre 1943 .

    Le CTG 112.1 à bord de l'USS RANGER escorté par FOREST, CORRY et HOBSON a quitté Scapa à 9 h 30 pour l'opération QUADRANT.

    METEOR a quitté Skaalefiord à 16h00 pour Scapa. Au passage, il a rencontré le chalutier STAR OF EAST qui avait un arbre d'hélice cassé et l'a pris en remorque. Le remorqueur FREEBOOTER est dépêché de Scapa et prend le relais dans la matinée suivante. METEOR est arrivé le 17 à 16 heures à Scapa.

    SAVAGE a quitté Scapa à 19h00 pour Rosyth où elle est arrivée le lendemain matin pour le nettoyage de la chaudière.

    OPPORTUNE et OBDURATE ont quitté l'écran du HMS RENOWN dans l'après-midi après avoir été relevés par MATCHLESS et ORWELL. Ils arrivèrent à St Johns le lendemain après-midi.

    Vendredi 17 septembre 1943

    MAHRATTA a quitté Scapa à 09h00 pour Skaalefiord où elle est arrivée le soir même pour l'opération S F.

    Les destroyers américains CAPPS et FITCH sont arrivés à Scapa à midi pour rejoindre le groupe opérationnel 112.1 opérant temporairement avec la Home Fleet.

    TEAZER est arrivé à Scapa à 14h00 pour préparer les entraînements.

    Samedi 18 septembre 1943

    OPPORTUNE et OBDURATE ont quitté St Johns à 19 h 00 pour Argentia où ils sont arrivés le lendemain matin.

    dimanche 19 septembre 1943

    SHIKARI, OBEDIENT, SARDONYX et MAHRATTA ont quitté Skaalefiord à 06h00 pour la patrouille S F.

    HAIDA est arrivé à Scapa à 07h00 pour travailler sur les pratiques de la première mise en service.

    Le CTG 112.1 à bord de RANGER avec FORREST, CORRY et HOBSON est arrivé à Scapa à 09h00 de l'opération QUADRANT.

    ONSLAUGHT a quitté Humber à 10 heures, une fois le radoub terminé, et est arrivé à Scapa tôt le lendemain matin.

    ROCKET et HARDY ont quitté Scapa à 19h00 pour Port ZA où ils sont arrivés à 07h00 le lendemain pour rejoindre R.A. (M) pour l'opération SN 222C.

    Lundi 20 septembre 1943

    Le destroyer américain FITCH a quitté Scapa au cours de la matinée pour Scrabster où le colonel Knox, secrétaire de l'USN et l'amiral Stark, amiral commandant les forces navales américaines en Europe, et parti, ont embarqué à 13h00. Ils se sont rendus à Scapa où ils ont débarqué dans l'après-midi et se sont embarqués dans LE DUKE DE YORK .

    Le VICTORIOUS escorté par OPPORTUNE, OBDURATE et CALDER a quitté Argentia à midi pour le Royaume-Uni où ils sont arrivés le 26 septembre. OBDURATE fut détaché à Scapa où elle le 27 au matin. OPPORTUNE s'est rendu à Londonderry où elle est arrivée le même jour.

    Mardi 21 septembre 1943

    R.A. (M) et l'escadron de pose de mines escortés par FLEETWOOD, ROCKET, HARDY et SALADIN ont quitté Port ZA pour l'opération SN 222C à 6 h.

    Le colonel Knox, secrétaire de l'U.S.N. visité des destroyers américains à Scapa au cours de la matinée. Il embarque à ORIBI à 12h00 pour le passage à Scrabster.

    METEOR a quitté Scapa à 13h00 pour se reposer au Tyne où il est arrivé le lendemain matin.

    Le RENOWN escorté par SCORPION et SCOURGE a quitté Greenock à 14h00 pour Scapa où ils sont arrivés à 11h00 le lendemain.

    MUSKETEER, ORWELL, ORIBI et ORP ORKAN ont quitté Scapa à 20 h pour Londonderry où ils sont arrivés à 13 h le lendemain. Ils sont temporairement détachés et forment le 10e groupe de soutien opérant dans les approches occidentales.

    Mercredi 22 septembre 1943

    OBEDIENT et MAHRATTA ont été détachés de la patrouille S F et ont reçu l'ordre de rejoindre R.A. (M)’s écran pour agir comme escorte supplémentaire. En raison du mauvais temps, le rendez-vous n'a pas eu lieu et ils se sont rendus à Skaalefiord où ils sont arrivés le lendemain matin.

    Jeudi 23 septembre 1943

    SCORPION, SCOURGE et IMPULSIVE quittèrent Scapa à 19h00 pour Skaalefiord où ils arrivèrent le lendemain pour l'opération S F.

    SAVAGE a quitté Rosyth à 19 h 00 pour Skaalefiord pour l'opération S F.

    SHIKARI et SARDONYX ont quitté Skaalefiord à 2000 où ils sont arrivés le lendemain à midi.

    OBEDIENT et MAHRATTA ont quitté Skaalefiord à 23h00 pour rejoindre R.A. (M) écran. L'opération SN 222C a encore été reportée en raison du mauvais temps et ils ont continué la patrouille S F.

    Vendredi 24 septembre 1943

    SABRE a quitté Lough Foyle à 16h00 pour Scapa où elle est arrivée le lendemain matin.

    Samedi 25 septembre 1943

    SABRE a quitté Scapa à 17h00 pour Skaalefiord où elle est arrivée le lendemain matin pour l'opération S F.

    SHIKARI a accosté au quai flottant de Scapa pour l'examen des défauts de coque.

    SAVAGE et SCOURGE quittèrent Skaalefiord pour la patrouille S F.

    dimanche 26 septembre 1943

    (ligne manquante. Information de Home Fleet W.D., q.v.) SHIKARI a quitté Scapa pour le radoub et les réparations à Londonderry où il est arrivé le lendemain matin.

    AMAZON a quitté Scapa à 19h00 pour Rosyth pour la réparation de ventilateurs de chaufferie défectueux.

    IMPULSIVE a quitté Skaalefiord à 0300 pour rejoindre R.A. (M) pour l'opération SN 222C.

    SCORPION a quitté Skaalefiord pour la patrouille S F.

    Lundi 27 septembre 1943

    MAHRATTA et OBEDIENT sont arrivés à Scapa après l'opération S F.

    L'OBDURATE quitte Scapa à 19 h 00 pour Hull où il arrive le lendemain pour un carénage.

    Mardi 28 septembre 1943

    OPPORTUNE a quitté Londonderry à 08h00 pour Scapa où elle est arrivée la même nuit.

    ROCKET et HARDY sont arrivés à Scapa à midi détachés de R.A. (M) écran.

    IMPULSIVE est arrivé à Scapa à 1900.

    Mercredi 29 septembre 1943

    SAVAGE, SCORPION et SCOURGE ont quitté S F Patrol et sont arrivés à Skaalefiord à midi.

    MAGPIE est arrivé à Scapa à 08h00 pour travailler sur les pratiques de tir.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec OBEDIENT, VENUS, STORD, MATCHLESS, MAHRATTA et HARDY ont quitté Scapa à 08h00 pour Gibraltar où ils sont arrivés le 4 octobre.

    SARDONYX a quitté Scapa à 19 h 00 pour Skaalefiord pour l'opération S F et est arrivé le lendemain matin.

    L'IMPULSIVE a quitté Scapa à 19h00 pour Hvalfiord où il est arrivé à 13h00 le 1er octobre.

    MILNE (Capitaine (D) Troisième flottille de destroyers) a quitté Hull pour Scapa à 19 h 00 à la fin du radoub. Elle est arrivée le lendemain.

    Le SEAGULL a quitté Humber à 20 h à l'issue du radoub pour Scapa où il est arrivé dans la matinée du 1er.

    Jeudi 30 septembre 1943

    SPEEDWELL a quitté Rosyth à 02h00 pour Scapa où elle est arrivée le même après-midi.

    SABRE a quitté Skaalefiord à 15h00 pour Rosyth où elle est arrivée à 16h00 le lendemain. SABRE a été affecté à VERNON M/S à Port Edgar pour des essais spéciaux dans le cadre de contre-mesures contre les torpilles à tête chercheuse acoustiques.

    JOURNAL DE GUERRE DU COMMANDEMENT DU DESTROYER DE LA FLOTTE

    MIDDLETON a quitté Hvalfiord à 18h00 pour Scapa où il est arrivé à 08h00 le 3.

    ASLAUGHT, IROQUOIS et HURON quittèrent Scapa à 18h00 pour Skaalefiord où ils arrivèrent le lendemain matin. Après avoir fait le plein, ils partirent à 14h00 pour la Russie du Nord pour mener à bien l'opération LOADER qui avait pour objet le passage du personnel et des approvisionnements importants à Kola Inlet. Ils sont arrivés sains et saufs le 6 octobre.

    samedi 2 octobre 1943

    Commandant en chef, Home Fleet à DUKE OF YORK, vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON, commandant du groupe opérationnel 121 à bord de l'USS RANGER, contre-amiral commandant le dixième escadron de croiseurs à BELFAST avec l'USS TUSCALOOSA et le destroyer d'escorte MILNE (capitaine (D) Third Destroyer Flotilla), OPPORTUNE, VIGILANT, TEAZER, United States Ships FORREST, CORRY, HOBSON, FITCH et CAPPS quittèrent Scapa à 12h00 pour l'opération LEADER qui avait pour objet une frappe aérienne contre la navigation des chenaux de Bodo sur la côte norvégienne. Ils sont retournés à Scapa le matin du 6 octobre après la réussite de l'opération.

    Le contre-amiral commandant le premier escadron de croiseurs à LONDRES avec l'USS AUGUSTA et l'IMPULSIVE a quitté Hvalfiord à 11 h 00 et SAVAGE, SCORPION et SCOURGE ayant quitté la patrouille S F à 04 h 00 sont arrivés à Skaalefiord à midi, ont fait le plein et ont navigué à 23 h 00 pour participer à l'opération LEADER.

    ROCKET a terminé son travail et a quitté Scapa à 15h00 pour Greenock où il est arrivé le matin suivant.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec VENUS, OBEDIENT, MAHRATTA, HARDY, MATCHLESS et HNorMS STORD sont arrivés à Gibraltar à 18 h.

    SARDONYX qui avait été engagé dans l'opération S F a quitté Skaalefiord pour Londonderry où il est arrivé le 5 à midi.

    A 01h00, la Force X, opérant dans la Manche sous les ordres du Commandant en Chef, Plymouth, composée de LIMBOURNE (Senior Officer), WENSLEYDALE, TANATSIDE, ULSTER, et GRENVILLE, intercepta cinq destroyers ennemis en position 270 degrés Triagos 10 miles. Dans l'action qui a suivi au cours de laquelle l'ennemi s'est retiré à grande vitesse, GRENVILLE et ULSTER ont tous deux obtenu des coups sur l'ennemi provoquant des incendies. GRENVILLE et ULSTER ont chacun subi des coups et quelques pertes dont un tué dans chaque destroyer.

    SAVAGE, SCORPION et SCOURGE sont arrivés à Skaalefiord à 16h00 de l'opération LEADER.

    Le contre-amiral (A) dans ILLUSTRIOUS avec FORMIDABLE, VALIANT et UNICORN escorté par ONSLOW (Capitaine (D) Seventeenth Destroyer Flotilla), MAHRATTA, OBEDIENT, MATCHLESS, VENUS, HARDY, HNorMS STORD et INGLEFIELD ont quitté Gibraltar après-midi. pour le Royaume-Uni.

    À 18 h 20 le lendemain, ILLUSTRIOUS et FORMIDABLE escortés par INGLEFIELD, OBEDIENT, HNorMS STORD et VENUS reçurent l'ordre de retourner à Gibraltar où ils arrivèrent le lendemain.

    MATCHLESS est tombé en panne le 7 en position 41-15N, 15-55W avec de sérieux problèmes de condensateur. MAHRATTA resta debout. À 0100 le 8, MAHRATTA a signalé que MATCHLESS était complètement rétabli et procédait à 24 heures. Ils ont rejoint VALIANT et l'ont escorté jusqu'à Plymouth où ils sont arrivés le 10 à 15h00. UNICORN escorté par ONSLOW et HARDY est arrivé au Clyde à 11h00 le 10. HARDY a quitté Greenock à 15 h et s'est rendu à Scapa où il est arrivé l'après-midi suivant.

    Mercredi 6 octobre 1943

    Le commandant en chef de la Home Fleet à DUKE OF YORK escorté par OPPORTUNE et TEAZER a quitté Scapa à 20 h pour Rosyth où ils sont arrivés le lendemain matin. OPPORTUNE s'est rendu à Hull pour se reposer où il est arrivé à 16h00 le 7 et TEAZER est retourné à Scapa, arrivant en même temps.

    SAVAGE a quitté Skaalefiord à 16h00 pour Scapa où il est arrivé à 8h00 le lendemain.

    ASSAILLÉS, les NCSM IROQUOIS et HURON engagés dans l'opération LOADER ont quitté la Russie du Nord à 22h00 pour Seidisfiord où ils sont arrivés dans la soirée du 10 octobre.

    Jeudi 7 octobre 1943

    Les destroyers SAVAGE et US FORREST, CAPPS et HOBSON ont quitté Scapa à 2000 pour Gibraltar où ils sont arrivés le 12 octobre.

    A 0606, l'ORP ORKAN opérant avec le 10th Escort Group, a été touché par une torpille et a coulé à environ 56-30N, 26-23W. Un officier et quarante-trois survivants des matelots ont été récupérés par MUSKETEER.

    SAUMAREZ a quitté le Humber à 16h00 et est arrivé à Scapa à midi le lendemain, après avoir terminé l'essayage du Type 272.

    HARRIER (Senior Officer, First Minesweeping Flotilla) est arrivé à Scapa à 08h00. Le GLEANER a quitté Scapa à 16h00 pour se reposer à Tilbury où il est arrivé à 09h00 le 14 octobre.

    Il a été décidé qu'en raison de l'insuffisance croissante de la force des destroyers à l'heure actuelle avec la Home Fleet, l'opération S F ne pouvait plus être entreprise par des destroyers. SCORPION et SCOURGE ont quitté Skaalefiord à 22h00 pour Scapa où ils sont arrivés à 10h00 le lendemain.

    Samedi 9 octobre 1943

    Le NCSM HAIDA amarré dans le quai flottant de Scapa.

    BRISSENDEN a quitté Liverpool à 11h00 pour Scapa à la fin des réparations et est arrivé à Scapa à 14h00 le 11 octobre.

    SPEEDWELL a quitté Scapa à midi pour Hvalfiord où il est arrivé le 12 à midi.

    SCORPION a quitté Scapa à 20h00 pour Rosyth pour nettoyer la chaudière, où il est arrivé à 6h00 le lendemain matin.

    TYNE, escorté par JANUS, SCOURGE et MIDDLETON a quitté Scapa à 08h00 pour Greenock. JANUS se détache de l'écran au large du cap Wrath et retourne à Scapa où elle arrive le soir même. Le TYNE est arrivé dans la Clyde à 17 heures le lendemain et a remonté la rivière le 12 jusqu'à Govan pour un amarrage et un court carénage. SCOURGE a commencé le nettoyage des chaudières à Greenock.

    Le contre-amiral (D) et le personnel opérationnel de la Home Fleet Destroyers sont transférés temporairement en l'absence de TYNE vers l'ancien A.C.O.S. Bloc des officiers à Lyness. Le drapeau du contre-amiral (D) est hissé à DUNLUCE CASTLE .

    ASSAUT, IROQUOIS et HURON ont quitté Skaalefiord à 06h00 et sont arrivés à Scapa à 17h00, étant revenus de Kola Inlet.

    MAHRATTA a quitté Plymouth à 18h00 pour Scapa où il est arrivé à 09h00 le 13.

    Le NCSM HURON a quitté Scapa à 18 h pour se rendre à Rosyth pour nettoyer la chaudière où il est arrivé le lendemain matin.

    mardi 12 octobre 1943

    ORWELL et ORIBI sont arrivés à Scapa à 11 h après leur retour des opérations du groupe de soutien avec le commandement des approches occidentales. ORWELL est entré au quai flottant à Scapa.

    HMIS KISTNA et MAGPIE ont quitté Scapa à 12h00 à la fin des exercices de préparation pour Londonderry où ils sont arrivés le lendemain.

    MIDDLETON a quitté Greenock à 19h00 pour Scapa où il est arrivé le lendemain après-midi.

    Mercredi 13 octobre 1943

    MUSKETEER est arrivé à Scapa à 08h00 après son retour des opérations du groupe de soutien (officier supérieur, 10e groupe de soutien) avec le commandement des approches occidentales.

    Le contre-amiral (A) à bord de ILLUSTRIOUS, FORMIDABLE, KING GEORGE V, et HOWE escorté par SAVAGE, USS FORREST, CAPPS, HOBSON, HNorMS STORD, OBEDIENT et INGLEFIELD ont quitté Gibraltar à midi pour le Royaume-Uni.

    Jeudi 14 octobre 1943

    L'ASHANTI a quitté Sheerness à 07h00 à la fin du radoub pour Scapa où il est arrivé à 13h00 le 15 pour des exercices de préparation.

    ORWELL désamarré du quai flottant de Scapa.

    ONSLAUGHT, ORWELL, ORIBI et l'USS FITCH ont quitté Scapa à 20 h pour Seidisfiord où ils sont arrivés à 11 h le 16 pour participer à l'opération F Q.

    Le vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON avec NORFOLK, HAIDA, VIGILANT, IROQUOIS, HARDY, JANUS et USS CORRY ont quitté Scapa à 22h00 pour Akureyri pour l'opération F Q.

    MIDDLETON a quitté Scapa à 19h00 pour Hvalfiord où il est arrivé à 13h00 le 17.

    Samedi 16 octobre 1943

    URCHIN est arrivé à Scapa à 08h00 pour travailler sur les pratiques de la première mise en service.

    SCORPION a quitté Rosyth à 19h00 à la fin du nettoyage de la chaudière pour Scapa où elle est arrivée le lendemain matin.

    Le vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON avec NORFOLK, VIGILANT, HAIDA, IROQUOIS et USS RANGER (Commander Task Group 121) avec USS CORRY, les HM Ships HARDY et JANUS sont arrivés à Akureyri à 21h00.

    L'USS TUSCALOOSA avec ONSLAUGHT, ORIBI, ORWELL et l'USS FITCH quittèrent Seidisfiord à 02h00 pour l'opération F Q qui avait pour objet le transport de personnel de secours et de provisions pour la force norvégienne au Spitzberg.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW a quitté Greenock à 10 heures pour Scapa où ils sont arrivés le lendemain.

    Le vice-amiral, commandant en second, Home Fleet à ANSON avec USS RANGER et NORFOLK a quitté Akureyri à 15h00 avec l'escorte de destroyers VIGILANT, HAIDA, IROQUOIS, CORRY, HARDY et JANUS pour couvrir les opérations de l'opération F Q.

    HARRIER (Senior Officer, First Minesweeping Flotilla) et SEAGULL quittèrent Scapa à 19h00 pour Seidisfiord où ils arrivèrent à 13h00 le 20.

    SALAMANDRE a quitté Scapa à 10 heures pour le radoub du Tyne.

    HOWE escorté par OBEDIENT, SAVAGE et HNorMS STORD est arrivé à Scapa à 14h00.

    Le contre-amiral (A) dans ILLUSTRIOUS avec FORMIDABLE escorté par VENUS et INGLEFIELD est arrivé dans la Clyde à 17h00.

    SCOURGE a quitté Greenock à 18h00 pour Scapa à la fin du nettoyage de la chaudière et est arrivé le lendemain matin.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE a quitté Scapa à 16h00 pour Seidisfiord où ils sont arrivés le lendemain soir.

    BRISSENDEN a quitté Scapa à 22h00 pour rejoindre STRIKE au large de la bouée 25 le lendemain matin. Ils se sont rencontrés à 07h00 et ont continué. Au large du cap Wrath, le BRISSENDEN a été détaché et est retourné à Scapa où il est arrivé à 22 h le lendemain.

    Le contre-amiral, commandant du premier escadron de croiseurs à LONDRES avec AUGUSTA et MIDDLETON, a quitté Hvalfiord pour Akureyri où ils sont arrivés à 23 h le 19.

    L'USS HOBSON est arrivé à Londonderry pour le nettoyage de la chaudière.

    Mardi 19 octobre 1943

    Le ROI GEORGE V escorté par FORREST et CAPPS est arrivé à Rosyth à 07h00.

    Alors qu'il était engagé dans l'opération F Q, le HMS ONSLAUGHT, remontant Ice Fiord, le Spitzberg a obtenu un contact asdic. Au cours d'une enquête ultérieure, il a été classé comme non sous-marin étant similaire aux échos de glace obtenus plus tôt dans la journée et de la glace a été vue sur le relèvement. À 15 h 54, une bosse a été ressentie sur le dôme d'Asdic, suivie d'une bosse à l'arrière et à 15 h 55, un sous-marin a fait surface à l'arrière. Le feu a été ouvert et des coups de pom pom et d'Oerlikon ont été vus sur la cible et le sous-marin a submergé quelques secondes plus tard. ONSLAUGHT’s asdic étant hors de combat, le contact n'a pas pu être retrouvé et une recherche par ORWELL et FINCH s'est avérée infructueuse.

    DUKE OF YORK escorté par FORREST et CAPPS a quitté Rosyth à 2000 pour Scapa où ils sont arrivés le lendemain.

    Le HURON a quitté Rosyth une fois le nettoyage de la chaudière terminé et est arrivé à Scapa le lendemain matin.

    Mercredi 20 octobre 1943

    L'OBEDIENT a quitté Scapa à 05h00 pour rejoindre RESOLUTION au large de la bouée Eyebroughy et a fourni une escorte jusqu'à proximité de Cape Wrath, puis est retourné à Scapa le 21.

    IMPULSIVE a quitté Hvalfiord à 10h00 pour Skaalefiord où il est arrivé l'après-midi suivant,

    MATCHLESS a quitté Plymouth à 14h00 pour Scapa où il est arrivé à 8h00 le 22.

    Jeudi 21 octobre 1943

    TERMAGANT est arrivé à Scapa à 10h00 pour la mise au point des pratiques de la première mise en service.

    Le BRISSENDEN a été amarré au cours de l'après-midi pour réparer les dommages causés à la coque lors du traînage sur la poupe du ROYALIST lors de l'ancrage dans le Flow.

    Le HURON quitta Scapa à 19 h 00 pour Leith afin de réparer les dommages causés à l'étrave lorsqu'il se déplaça aux côtés du graisseur de service. HURON est arrivé à Leith à 08h00 le lendemain.

    IMPULSIVE a quitté Skaalefiord à 03h00 pour rejoindre le vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON avec NORFOLK, VIGILANT, HAIDA, IROQUOIS, RANGER (Commander Task Group 121), CORRY, JANUS, HARDY et IMPULSIVE sont arrivés à Scapa à 2000.

    USS TUSCALOOSA, ONSLAUGHT, ORIBI, ORWELL et FITCH sont arrivés à Seidisfiord à 10h00. ORIBI et ORWELL ont quitté Seidisfiord à 23h00 et sont arrivés à Scapa le matin du 24.

    Samedi 23 octobre 1943

    JANUS et HARDY ont quitté Scapa à 20 h pour Rosyth où ils sont arrivés à 7 h le lendemain pour nettoyer la chaudière.

    ONSLAUGHT et FITCH ont quitté Seidisfiord à 6h00 pour Scapa où ils sont arrivés le lendemain matin.

    Le capitaine (D), troisième flottille de destroyers à MILNE, a quitté Seidisfiord à 14h00 pour Skaalefiord où ils sont arrivés le lendemain matin.

    SAVAGE, SCORPION, SCOURGE, SAUMAREZ, MUSKETEER, MAHRATTA et MATCHLESS ont quitté Scapa à 20 h pour Skaalefiord où ils sont arrivés le lendemain matin.

    L'USS HOBSON a quitté Londonderry à 18h00 pour Scapa où il est arrivé l'après-midi suivant.

    L'USS RANGER, escorté par FORREST et CORRY, a quitté Scapa à 200 pour Rosyth où ils sont arrivés le lendemain matin.

    OBEDIENT et TEAZER ont quitté Scapa à 20h00 pour Gibraltar où ils sont arrivés à 08h00 le 30. Au passage alors qu'il était en position environ 41 1/2N, le 15W TEAZER a obtenu un contact asdic à 18 h 25 le 26 octobre. Le contact a été classé comme “sous-marin” et cinq attaques ont été menées. L'OBEDIENT a ensuite attaqué deux contacts vers 21 h 00. Les deux destroyers ont signalé que la torpille H.E. a été entendu. À 23 h 30, la chasse fut abandonnée et ils continuèrent jusqu'à Gibraltar.

    Le capitaine (D), la troisième flottille de destroyers à MILNE avec SAVAGE, SCOURGE, SCORPION, SAUMAREZ, MUSKETEER, MAHRATTA et MATCHLESS ont quitté Skaalefiord à 23h00 pour Kola Inlet lors de l'opération F R. Ils sont arrivés à 17h00 le 28 octobre.

    HAIDA et VIGILANT ont quitté Scapa à 05h00 pour rejoindre le FORMIDABLE à 09h00 au large de Cape Wrath et l'escorter jusqu'à Scapa où ils sont arrivés à 13h00.

    HUSSAR est arrivé à Scapa à 08h00.

    ORWELL et ORIBI ont quitté Scapa à midi pour Greenock où ils sont arrivés à 08h00 le lendemain pour nettoyer la chaudière.

    MIDDLETON a quitté Akureyri à 15h00 pour Hvalfiord où il est arrivé à 5h00 le lendemain matin.

    VENUS a quitté Greenock à 16h00 pour Scapa où elle est arrivée le lendemain.

    Mardi 26 octobre 1943

    HUSSAR a quitté Scapa à 07h00 pour Aberdeen pour nettoyer la chaudière.

    Mercredi 27 octobre 1943

    L'IROQUOIS et l'IMPULSIVE ont quitté Scapa à 22 h 00 pour rejoindre TYNE au large du Clyde Light Vessel et les escorter jusqu'à Scapa. Le rendez-vous a été pris à 20 h le 28 et ils sont arrivés à Scapa à 17 h le 30 octobre.

    Jeudi 28 octobre 1943

    BRISSENDEN désamarré du quai flottant de Scapa.

    INGLEFIELD a quitté Greenock pour Gibraltar .

    ONSLAUGHT amarré au quai flottant de Scapa pour changer les hélices et le dôme asdic.

    Vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON avec FORMIDABLE et JAMAICA projeté par ONSLOW (Capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers, VENUS, HAIDA, HNorMS STORD, les navires américains CAPPS et HOBSON ont quitté Scapa à 13h00 pour Akureyri pour couvrir les opérations au cours de l'opération F S.

    FORREST et CORRY ont quitté Rosyth à 17h00 pour Scapa où ils sont arrivés à 8h00 le lendemain matin.

    Le HURON quitta Leith à 19 h 00 pour Scapa, une fois les réparations terminées, et arriva le lendemain matin.

    Samedi 30 octobre 1943

    HMIS CAUVRY est arrivé à Scapa à 08h00 pour la mise au point des pratiques de la première mise en service.

    MIDDLETON a quitté Hvalfiord pour Akureyri où elle est arrivée la même nuit.

    HARDY et JANUS ont quitté Rosyth à 18h00 pour Scapa où ils sont arrivés le lendemain à 08h00.

    VIGILANT a quitté Scapa à 19 h 00 pour Rosyth pour nettoyer la chaudière où elle est arrivée le lendemain matin.

    NELSON et RODNEY escortés par OBEDIENT, TEAZER, ROCKET, OFFA et TARTAR ont quitté Gibraltar pour le Royaume-Uni.

    SPEEDWELL est arrivé à Scapa à 16h00.

    JOURNAL DE GUERRE DU COMMANDEMENT DU DESTROYER DE LA FLOTTE

    Le convoi RA 54 A, composé de treize navires, a quitté l'Archangel au cours de la matinée escorté par WESTCOTT, EGLANTINE, JASON et BRITOMART sous escorte rapprochée et une escorte locale de deux destroyers russes, HARRIER (Senior Officer, First Minesweeping Flotilla) et SEAGULL jusqu'à crépuscule le lendemain.

    mardi 2 novembre 1943

    ORWELL et ORIBI ont quitté Greenock à 13h00 pour Scapa où ils sont arrivés le matin suivant.

    Le vice-amiral, commandant en second, Home Fleet et Force 2 ont quitté Akureyri à 10 heures pour couvrir les opérations liées à l'opération F S.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE avec MUSKETEER, MAHRATTA, MATCHLESS, SAVAGE, SCOURGE, SCORPION et SAUMAREZ a quitté la baie de Vaenga à 16h00 et a rencontré le convoi RA 54 A à 13h00 le lendemain.

    Mercredi 3 novembre 1943

    Aucun événement ou mouvement d'importance.

    Jeudi 4 novembre 1943

    HALCYON a quitté les Tees à la fin du radoub à 09h00 et est arrivé à Scapa l'après-midi suivant.

    L'USS FORREST et le CORRY ont quitté Scapa pour Rosyth où ils ont rencontré l'USS RANGER (commandant du groupe opérationnel 121) à 19 h 00 et l'ont escorté jusqu'à Scapa en arrivant le lendemain.

    IMPULSIVE a quitté Scapa à 2000 pour Rosyth pour nettoyer la chaudière et est arrivé tôt le lendemain matin.

    KEMPENFELT et TUSCAN sont arrivés à Scapa à 09h00 pour travailler les pratiques de la première mise en service.

    BRISSENDEN a quitté Scapa à 09h00 et est arrivé à Hvalfiord à midi le 7 et est parti pour Seidisfiord à 23h00 le même jour.

    SPEEDWELL et HALCYON ont quitté Scapa à 16h00 pour Seidisfiord où ils sont arrivés à 08h00 le 8 novembre.

    HURON et HARDY quittèrent Scapa à 17h00 pour rejoindre NELSON au large de Cape Wrath à 21h00 et l'escorter jusqu'à Rosyth. Ils arrivèrent de May Island à 11 heures le lendemain et les destroyers retournèrent à Scapa où ils arrivèrent à 20 heures le 6 novembre.

    Samedi 6 novembre 1943

    OFFA, TARTAR et OBEDIENT sont arrivés à Scapa à 09h00. TARTAR a quitté Scapa à 21h00 pour Devonport pour se reposer où il est arrivé à 13h00 le 8.

    VIGILANT a quitté Rosyth à 17 heures à la fin du nettoyage de la chaudière et est arrivé à Scapa le lendemain matin.

    VIRAGO a quitté Rosyth à 12h00 et est arrivé à Scapa à 08h00 le lendemain pour travailler sur les pratiques de la première mise en service.

    MUSKETEER et MATCHLESS furent détachés de l'escorte du convoi RA 54 A et se dirigèrent vers Seidisfiord où ils arrivèrent dans la soirée du lendemain.

    MIDDLETON a quitté Akureyri à 18h00 et est arrivé à Seidisfiord l'après-midi suivant.

    TENACIOUS est arrivé à Scapa à 08h00 pour travailler sur les pratiques de la première mise en service.

    HUSSAR a quitté Aberdeen à 08h00 et est arrivé à Scapa le soir même.

    ORIBI et URCHIN escortant RENOWN et QUEEN ELIZABETH ont quitté Scapa à 13h00. URCHIN a été détaché du cap Wrath et est retourné à Scapa en arrivant le même soir. ORIBI a continué à Plymouth où ils sont arrivés à 2000 le 10.

    Vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON avec FORMIDABLE, JAMAICAQUE, ONSLOW (Capitaine (D) Dix-septième flottille de destroyers). HAIDA, VENUS, HNorMS STORD, les navires américains CAPPS et HOBSON sont arrivés à Scapa à 11 h 30 après avoir couvert l'opération F S.

    Le HNorMS STORD a quitté Scapa à 21 h 00 pour Rosyth pour nettoyer la chaudière où il est arrivé le lendemain matin.

    BRISSENDEN est arrivé à Seidisfiord dans la soirée.

    Mardi 9 novembre 1943

    La Force 4, composée de SPEEDWELL, HALCYON, MIDDLETON, BRISSENDEN et WESTCOTT (qui avaient été envoyées en avant du convoi RA 43 A pour faire le plein et signaler leur ETA) a quitté Seidisfiord à 23h00 et a rendez-vous avec le convoi RA 54 A au large de Langanes Point à 06h30. le prochain jour. MILNE (Capitaine (D) Troisième Flottille de destroyers), MAHRATTA, SAVAGE, SCORPION, SCOURGE et SAUMAREZ ayant remis l'escorte à la Force 4 quittèrent le convoi et se dirigèrent vers Seidisfiord où ils arrivèrent dans la matinée du 10 novembre.

    Mercredi 10 novembre 1943

    SAVAGE, MUSKETEER et MATCHLESS quittèrent Seidisfiord à midi et arrivèrent à Scapa à 16h00 le lendemain.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE avec MAHRATTA, SAUMAREZ, SCOURGE et SCORPION a quitté Seidisfiord à 15h00 et est arrivé à Scapa à 18h00 le lendemain.

    Jeudi 11 novembre 1943

    L'USS CAPPS est entré dans le quai flottant de Scapa pour dégager le fil des hélices à la suite de l'encrassement de la porte Switha.

    Vendredi 12 novembre 1943

    SAVAGE a quitté Scapa à 04h00 pour Rosyth pour le nettoyage de la chaudière où elle est arrivée le même après-midi.

    L'OFFA a quitté Scapa à 13h00 pour un carénage à Hull où il est arrivé à 09h00 le lendemain.

    L'IMPULSIVE a quitté Rosyth à 17h00 et est arrivé à Scapa à 8h00 le lendemain.

    VENUS et ASHANTI ont quitté Scapa à 21h00 en escortant le FORMIDABLE jusqu'au cap Wrath et sont revenus à Scapa après avoir été détachés.

    Samedi 13 novembre 1943

    JASON et BRITOMART sont arrivés à Scapa à 02h00 et sont repartis à 17h00 pour se reposer respectivement à Portsmouth et Plymouth. BRITOMART est arrivé à Plymouth le 16 à midi et JASON est arrivé le soir même.

    HALYCON et SPEEDWELL sont arrivés à Scapa à 08h00.

    BRISSENDEN est arrivé au Loch Ewe dans l'après-midi.

    MIDDLETON s'est rendu à Greenock pour nettoyer la chaudière où elle est arrivée à midi le lendemain.

    VIGILANT et HARDY ont quitté Scapa à 14h00 pour rejoindre le KING GEORGE V au large de Rosyth à 00h30 le lendemain. Ils se dirigèrent vers Scapa où ils arrivèrent à 18h00 le 14.

    SPEEDWELL a quitté Scapa à 22h00 pour qu'Aberdeen nettoie la chaudière.

    USS CAPPS désamarré du quai flottant à Scapa.

    MUSKETEER a accosté dans le quai flottant de Scapa pour examen de la coque à la suite de l'encrassement du navire Switha Gate lors de son entrée le 11 novembre.

    dimanche 14 novembre 1943

    Le capitaine (D), dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec TERMAGANT a quitté Scapa à 08h00 pour le Loch Ewe où ils sont arrivés à 16h00 le même jour.

    HALCYON a quitté Scapa à 05h00 pour le Loch Ewe où il est arrivé le même après-midi.

    Le FS RICHELIEU escorté par INGLEFIELD, PIORUN et TUMULT quitte Oran à 10h00 pour Scapa. INGLEFIELD s'est détaché après avoir franchi la longitude 10W.

    ORIBI a quitté Plymouth à 09h00 pour rejoindre RICHELIEU à la latitude 43N lorsque TUMULT a été détaché pour retourner en Méditerranée.

    L'ORP PIORUN et le HMS ORIBI ont été détachés par la suite à Plymouth, après avoir passé la latitude 51N et sont arrivés à Plymouth le 19 novembre.

    Lundi 15 novembre 1943

    ATTAQUE avec HAIDA, IROQUOIS, HURON, ORWELL, OBEDIENT, et IMPULSIVE quittant Scapa à 18h00 pour Seidisfiord où ils arrivèrent à 10h00 le 17 novembre.

    Le HNorMS STORD a quitté Rosyth à 17 heures pour Scapa et est arrivé à 9 heures le 16.

    L'OBDURATE a quitté le Humber à 14h00 une fois le radoub terminé et est arrivé à Scapa l'après-midi suivant.

    Mardi 16 novembre 1943

    JANUS quitta Scapa à 17h00 pour Plymouth, après avoir terminé les exercices de préparation et les essais spéciaux du Type 293.

    Le vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet, à ANSON escorté par FORREST, CORRY, HOBSON et FITCH, a quitté Scapa dans la soirée pour Akureyri où ils sont arrivés le 18 au soir.

    Mercredi 17 novembre 1943

    URCHIN a quitté Scapa à 15h00 pour Greenock, après avoir terminé ses entraînements.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW est arrivé à Seidisfiord à 10 heures du Loch Ewe.

    ONSALUGHT a quitté Seidisfiord à 18 h avec cinq M.L. russes en compagnie pour rejoindre le convoi JS 54 A.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec le reste des destroyers d'escorte OBEDIENT, ORWELL, IMPULSIVE, IROQUOIS, HAIDA et HURON ont quitté Seidisfiord à 23 h 00 pour rejoindre le convoi JW 54 A qui avait quitté le Loch Ewe dans l'après-midi du 15. Le rendez-vous a été pris à 10 heures le lendemain matin et l'escorte de destroyers locaux a été détachée. ORP BURZA à Loch Ewe, TERMAGANT à Scapa où elle est arrivée à 08h00 le 20 et BRISSENDEN à Seidisfiord, où elle est arrivée après-midi. le 18.

    Jeudi 18 novembre 1943

    VIGILANT amarré au quai flottant de Scapa.

    En 2015, OBEDIENT a signalé au capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers que son appareil à gouverner était défectueux et au-delà de la capacité de réparation du personnel du navire. OBEDIENT a reçu l'ordre de quitter l'escorte et de retourner à Seidisfiord où elle est arrivée à 19 h 00 le journée.

    Vendredi 19 novembre 1943

    SAVAGE a quitté Rosyth à 7 h 30 pour Scapa où elle est arrivée le lendemain matin.

    BRISSENDEN a quitté Seidisfiord à 15 h pour Hvalfiord.

    Le vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON avec les USS TUSCALOOSA, FORREST, CORRY, HOBSON et FITCH a quitté Akureyri à 17h00 pour couvrir l'opération F T.

    MUSKETEER et SCOURGE ont quitté Scapa à 21h00 pour rejoindre le FS RICHELIEU au large de Butt of Lewis à 03h00 le lendemain et l'ont escorté à Scapa où ils sont arrivés à 09h00 le 20.

    Samedi 20 novembre 1943

    BEAGLE et MIDDLETON ont quitté Greenock à 16h00 pour le Loch Ewe où ils sont arrivés à 11h00 le matin suivant.

    dimanche 21 novembre 1943

    SAUMAREZ et HALCYON ont quitté Scapa dans la matinée pour le Loch Ewe où ils sont arrivés à 16h00 le même jour.

    Le MAHRATTA a quitté Scapa à 17h00 pour Hull pour le radoub où il est arrivé à midi le lendemain.

    Lundi 22 novembre 1943

    L'OBEDIENT a quitté Seidisfiord à 11 heures, des réparations temporaires ayant été effectuées sur son appareil à gouverner et est arrivé à Scapa à midi le lendemain.

    SAUMAREZ a quitté le Loch Ewe dans la soirée pour Seidisfiord où il est arrivé dans l'après-midi du 24.

    VENUS, HARDY, SCOURGE, VIGILANT, SAVAGE, SCORPION et STORD ont quitté Scapa à 16h00 pour Seidisfiord où ils sont arrivés après-midi. le 24.

    SPEEDWELL, MIDDLETON et HALCYON quittèrent le Loch Ewe dans l'après-midi, escortant le convoi JW 54 B.

    Commandant, Task Group 121 dans RANGER avec AUGUSTA escorté par MUSKETEER, MATCHLESS, ASHANTI, OBDURATE, et CAPPS quittèrent Scapa à 15h00 pour Hvalfiord.

    MUSKETEER, MATCHLESS, ASHANTI et OBDURATE furent détachés et se dirigèrent vers Akureyri où ils arrivèrent à 13h00 le 25.

    Mardi 23 novembre 1943

    BRISSENDEN a quitté Hvalfiord à 15h00 pour Scapa où il est arrivé à 16h00 le 24.

    Mercredi 24 novembre 1943

    S.R.H. Le régent d'Irak a visité le HMS TYNE de 10 h 30 à 11 h 30 et a inspecté le navire. Il s'embarqua à VIRAGO à 11 h 30 pour se rendre à Scapa Bay d'où il se dirigea vers le R.N.A.S. Hatston.

    Les USS FORREST, CORRY, HOBSON et FITCH ont été détachés du vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON au large d'Akureyri au retour des opérations de couverture et se sont rendus à Hvalfiord où ils sont arrivés à midi le lendemain.

    OPPORTUNE a quitté le Humber à 17h00 une fois le radoub terminé et est arrivé à Scapa à 23h00 le 25.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers de l'ONSLOW et le destroyer d'escorte du JW 54 A sont arrivés à Kola Inlet à 19 h 00.

    Jeudi 25 novembre 1943

    L'ORP PIORUN a quitté Plymouth à 14h00 pour le carénage du Clyde.

    SAUMAREZ (officier supérieur) avec SAVAGE, SCORPION, SCOURGE, STORD, VENUS, VIGILANT et HARDY ont quitté Seidisfiord à 07h00 pour rejoindre le convoi JW 54 B. Le convoi a été rencontré à 07h00 le lendemain et l'escorte locale de SALADIN, SKATE et MIDDLETON détaché à Seidisfiord où ils sont arrivés à 2100. SPEEDWELL a été détaché à Scapa. Après avoir fait le plein le 26, MIDDLETON s'est rendu à Akureyri où il est arrivé à 10 heures le 27.

    Vendredi 26 novembre 1943

    METEOR a quitté la Tyne à 10h00 une fois le radoub terminé et arrive à Scapa à 7h00 le lendemain matin.

    Samedi 27 novembre 1943

    A 02h46, ORIBI opérant avec le Plymouth Command se déplaçait avec ATHABASKAN et JANUS en compagnie lorsqu'ils sont entrés en collision avec le LCT (L) 178 en position 49-36N 7-40W. L'ORIBI est resté debout près du LCR endommagé qui a été remorqué à Plymouth après avoir fait escale à Falmouth à 16h00 le même jour. L'OBIRI a subi des dommages à la coque.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec IROQUOIS, HAIDA, HURON, ONSLAUGHT, ORWELL et IMPULSIVE a quitté Kola Inlet à 13h00 pour rejoindre le convoi RA 54 B en position 70-25N, 42-50E à 10h00 le jour suivant.

    dimanche 28 novembre 1943

    MIDDLETON a quitté Akureyri pour Scapa où il est arrivé à 01h00 le 30.

    Le vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON avec BELFAST, MUSKETEER, ASHANTI, OBDURATE et MATCHLESS a quitté Akureyri à 18h00 pour couvrir les opérations liées à l'opération F T.

    Lundi 29 novembre 1943

    À 0600, MATCHLESS a été détaché à Seidisfiord avec des problèmes de condensateur. Au cours de la matinée, un fort coup de vent du nord-est s'est levé et à 15 h, le vice-amiral, le commandant en second de la Home Fleet a glissé son écran et a avancé en ANSON avec BELFAST vers la position de couverture de la flotte de combat. MUSKETEER , ASHANTI et OBDURATE ont de nouveau rattrapé leur retard à 1100 le 1er décembre.

    SPEEDWELL est arrivé à Scapa.

    mardi 30 novembre 1943

    CAUVERY a quitté Scapa à midi pour rejoindre AMSTERDAM et PRAGUE au large d'Aberdeen à 17h00 et escorter jusqu'à Lerwick.

    JOURNAL DE GUERRE DU COMMANDEMENT DU DESTROYER DE LA FLOTTE

    Mercredi 1er décembre 1943

    A 05h00 INCONSTANT, le convoi d'escorte RA 54 B a aperçu et attaqué un U-boot en position approximativement 74N, 18 1/2E . Le convoi n'a pas été attaqué.

    La section de la mer Blanche du convoi JW 54 B de dix navires a été détachée à midi escortée par BEAGLE, HALCYON, RHODODENDRON, POPPY et DIANELLA.

    OPPORTUNE et METEOR ont quitté Scapa pour rejoindre RENOWN à Pentland Firth et escorter jusqu'à Rosyth où ils sont arrivés à midi le lendemain. Les destroyers sont revenus à Scapa en escortant NELSON où ils sont arrivés le 3 à 08h00.

    Jeudi 2 décembre 1943

    SAUMAREZ (officier supérieur) avec SCOURGE, SCORPION, SAVAGE, STORD, HARY, VENUS et VIGILANT sont arrivés à Kola Inlet avec le convoi JW 54 B et sont entrés à 13h00.

    OBEDIENT a quitté Scapa à 17h00 pour le Tyne pour les réparations et le radoub. Elle est arrivée le lendemain matin.

    CAUVERY est arrivé à Scapa dans l'après-midi.

    ORIBI a commencé le radoub à Falmouth .

    SAUMAREZ, SCOURGE, SCORPION, STORD, SAVAGE, HARDY, VENUS et VIGILANT ont quitté Kola Inlet à 14h00 pour Scapa où ils sont arrivés à 10h00 le 8.

    MIDDLETON et BRISSENDEN ont quitté Scapa à 17 heures pour Seidisfiord où ils sont arrivés le 5 à midi.

    L'IROQUOIS fut détaché de l'escorte du convoi RA 54 B et envoyé en tête vers Seidisfiord où il arriva à 15 h le lendemain.

    Samedi 4 décembre 1943

    Le vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON avec MUSKETEER, ASHANTI et OBDURATE est arrivé à Scapa à 09h00 après les opérations de couverture.

    MATCHLESS est arrivé à Scapa à 13h00.

    ASHANTI a quitté Scapa à 2000 pour Rosyth pour nettoyer la chaudière où elle est arrivée le lendemain matin.

    SALADIN et SKATE ont quitté Seidisfiord à 02h00 et MIDDLETON et BISSENDEN sont partis à 15h00 pour prendre en charge l'escorte du convoi RA 54 B. À leur arrivée, les escortes Home Fleet Destroyer ont été détachées et se sont rendues à Seidisfiord pour faire le plein, où elles sont arrivées le même jour.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec ONSLAUGHT, ORWELL, HAIDA, IROQUOIS, HURON et IMPULSIVE ont quitté Seidisfiord dans la matinée et se sont rendus à Scapa où ils sont arrivés à 11 heures le lendemain matin.

    CAUVARY a quitté Scapa à la fin des exercices de préparation.

    TERMAGANT et KEMPENFELT ont terminé les entraînements de travail.

    Mardi 7 décembre 1943

    Le ROI GEORGE V escorté par OBDURATE, TERMAGANT et KEMPENFELT a quitté Scapa à 07h00 pour Gibraltar. Les écrans des destroyers ont été revécus à environ 43 N, 20 W à 09h00 et se sont dirigés vers Horta Açores, où ils sont arrivés le 11 décembre à 14h00.

    Le vice-amiral commandant en second de la Home Fleet à ANSON avec OPPORTUNE et TENACIOUS a quitté Scapa à 22h00 pour Rosyth où ils sont arrivés le lendemain matin. Les destroyers retournèrent à Scapa.

    Mercredi 8 décembre 1943

    Le MIDDLETON et le BRISSENDEN sont arrivés à Scapa à 21h00 du devoir d'escorte de convoi.

    Jeudi 9 décembre 1943

    L'officier supérieur de la première flottille de déminage à HARRIER est arrivé à Scapa.

    HURON et SCOURGE ont quitté Scapa à 14h00 pour la Clyde pour le nettoyage de la chaudière où ils sont arrivés le lendemain.

    BRISSENDEN a quitté Scapa à 17h00 pour rejoindre le commandement de Plymouth.

    Vendredi 10 décembre 1943

    MIDDLETON transféré au commandement des Orcades et des Shetlands.

    ATHABASKAN est arrivé à Scapa après avoir rejoint le commandement de Plymouth et à la fin des réparations des dommages causés par l'action.

    FURIOUS escorté par IROQUOIS, ORWELL, et IMPULSIVE quittèrent Scapa à 12h00 pour effectuer l'exercice C P. Ils revinrent à 18h00 le lendemain.

    samedi 11 décembre 1943

    Le capitaine (D) de la troisième flottille de destroyers à MILNE et l'officier supérieur de la première flottille de déminage à HARRIER avec SPEEDWELL ont quitté Scapa dans la matinée pour le Loch Ewe où ils sont arrivés dans l'après-midi.

    ASHANTI a quitté Rosyth dans la soirée à la fin du nettoyage de la chaudière et est arrivé à Scapa le lendemain matin.

    VIRAGO a terminé les pratiques de travail.

    dimanche 12 décembre 1943

    SWIFT est arrivé à Scapa à 9h00 pour mettre au point les pratiques lors de la première mise en service.

    Le commandant en chef de la Home Fleet à DUKE OF YORK avec JAMAICA, SAVAGE, SAUMAREZ, SCORPION et STORD, tous formant la Force 2, a quitté Scapa à 13h00 pour couvrir les opérations de l'opération F V. Ils sont arrivés à Kola Inlet le 16 décembre.

    MUSKETEER, METEOR, MATCHLESS, OPPORTUNE, ATHABASKAN, ASHANTI et VIRAGO quittèrent Scapa à 17h00 pour Skaalfiord.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE a quitté le Loch Ewe à 17h00 pour Skaalefiord.

    Le capitaine JW 55 A a quitté le Loch Ewe au cours de l'après-midi, escorté par l'officier supérieur de la première flottille de déminage à HARRIER, SPEEDWELL et d'autres escortes.

    Lundi 13 décembre 1943

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE avec MUSKETEER, METEOR, MATCHLESS, ASHANTI, OPPORTUNE, VIRAGO et ATHABASKAN sont arrivés à Skaalefiord à 09h00.

    mardi 14 décembre 1943

    VERULAM est arrivé à Scapa à 09h00 pour la mise au point des pratiques de première mise en service.

    HARDY a quitté Scapa à 06h00 pour Rosyth où elle est arrivée le soir même.

    Le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE avec MUSKETEER, METEOR, MATCHLESS, ASHANTI, OPPORTUNE, VIRAGO et ATHABASKAN a quitté Skaalefiord à 00h15 pour rejoindre le convoi JW 55 A. Rendez-vous a été pris avec le convoi à 14h00 le 15 décembre et le l'escorte locale a ensuite été détachée.

    Mercredi 15 décembre 1943

    Aucun événement ou mouvement d'importance.

    Jeudi 16 décembre 1943

    Le capitaine (D) vingt-sixième flottille de destroyers à HARDY a quitté Rosyth à 17 heures pour Scapa et est arrivé le lendemain matin.

    IROQUOIS est entré dans le quai flottant de Scapa.

    Vendredi 17 décembre 1943

    TUSCAN et TENACIOUS ont quitté Scapa à la fin des exercices de préparation du Clyde où ils sont arrivés le lendemain.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW a quitté Scapa dans la soirée pour le Loch Ewe et est arrivé à 10 heures le jour suivant.

    GLEANER a quitté Scapa pour 22h00 pour le Loch Ewe et est arrivé le lendemain matin.

    VIGILANT a quitté Scapa à 15h00 pour Skaalefiord avec des courriers pour la Force 2 pour le transit par l'officier supérieur, la première flottille de déminage à HARRIER et un navire de la dix-huitième flottille de déminage à Akureyri. VIGILANT arrive à Skaalefiord à 10 heures le lendemain, puis revient à Scapa en arrivant à midi le 19.

    ONSLAUGHT a quitté Rosyth dans la soirée et est arrivé à Scapa tôt le lendemain matin.

    HURON et SCOURGE quittèrent la Clyde une fois le nettoyage de la chaudière terminé et arrivèrent à Scapa le matin suivant.

    Samedi 18 décembre 1943

    AMETHYST est arrivé à Scapa à 11h00 pour les exercices de préparation au tir.

    OBDURATE, TERMAGANT et KEMPENFELT ont quitté Horta, Açores à 14h00 pour rejoindre KING GEORGE V et LONDON en position approximative 40N, 21W à midi le lendemain et se diriger vers le Royaume-Uni.

    Le commandant en chef de la Home Fleet à DUKE OF YORK avec JAMAICA, SAVAGE, SAUMAREZ, SCORPION et STORD a quitté Kola Inlet à 08h30 pour couvrir les opérations de l'opération F V et est arrivé à Akureyri à 13h00 le 21.

    dimanche 19 décembre 1943

    Le convoi JW 54 B qui devait partir du Loch Ewe aujourd'hui a été reporté de 24 heures en raison d'un fort coup de vent.

    Lundi 20 décembre 1943

    Le NCSM CHAUDIERE est arrivé à Scapa à 10 heures pour des exercices de préparation.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW a quitté le Loch Ewe dans l'après-midi pour Skaalefiord où il est arrivé le lendemain.

    ASLAUGHT, ORWELL, IMPULSIVE, SCOURGE, HAIDA, IROQUOIS et HURON ont quitté Scapa à 17 heures pour Skaalefiord et sont arrivés le lendemain matin.

    Le capitaine (D) de la troisième flottille de destroyers à MILNE avec WESTCOTT est arrivé à Kola Inlet à 16 h 00 après s'être détaché tôt du convoi JW 55 A afin d'assister à la conférence du convoi RA 55 A.

    Mardi 21 décembre 1943

    Le convoi JW 55 A et le reste des escortes sont arrivés à Kola Inlet à 0200. La partie de la mer Blanche s'étant déroulée la veille.

    Mercredi 22 décembre 1943

    À 00h15, le capitaine (D) Seventeen Destroyer Flotilla à ONSLOW avec ONSLAUGHT, ORWELL, IMPULSIVE, SCOURGE, IROQUOIS, HAIDA et HURON ont quitté Skaalefiord pour rejoindre le convoi JW 55 B dans l'après-midi et l'escorte locale a été détachée à Skaalefiord.

    Convoi RA 55 A composé de 23 navires escortés par le capitaine (D) troisième flottille de destroyers à MILNE avec MATCHLESS, MUSKETEER, METEOR, ASHANTI, ATHABASKAN, OPPORTUNE, VIRAGO, WESTCOTT, WRESTLER, BEAGLE, ACANTHUS, SEAGULL, DIANELLA et POPPY ont quitté Ko Entrée à 1100.

    OBDURATE a été détaché de l'écran KING GEORGE V à 09h00 et s'est rendu à Moville pour faire le plein, où il est arrivé à 15h00 et a ensuite navigué vers Clyde où il est arrivé le lendemain matin.

    Le ROI GEORGE V avec LONDON , TERMAGANT et KEMPENFELT sont arrivés à Clyde à 1800.

    VENUS amarré dans le quai flottant de Scapa.

    Jeudi 23 décembre 1943

    Le ROI GEORGE V escorté par OBDURATE a quitté Greenock à midi pour Scapa où ils sont arrivés à 09h00 le lendemain.

    A midi, le Capitaine (D) Dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW, l'officier supérieur de l'escorte JW 55 B a signalé la position, le cap et la vitesse du convoi et qu'il était suivi par deux Dornier 217 . À 23 h 15, le capitaine (D) de la dix-septième flottille a signalé qu'un avion d'observation avait été en contact jusqu'à 23 h 30 et se dirigeait vers lui.

    Le commandant en chef de la Home Fleet à DUKE OF YORK AVEC JAMAICA, SAVAGE, SAUMAREZ, SCORPION et STORD, en tant que Force 2, a quitté Akureyri à 23h00 pour couvrir le passage des convois JW 55 B et RA 55 A d'une attaque de surface.

    Vendredi 24 décembre 1943

    À 2000 le contre-amiral (D) a ordonné au convoi RA 55 A après avoir franchi 19 degrés est de changer de cap vers le nord-ouest et a également ordonné au capitaine (D) troisième flottille de destroyers (officier supérieur d'escorte) de détacher quatre destroyers de la flotte pour rejoindre l'escorte du convoi. JW 55 A. MUSKETEER, MATCHLESS, OPPORTUNE et VIRAGO ont été détachés à 0200 le 25.

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers a signalé que le convoi avait été suivi de midi à 16h00.

    Samedi 25 décembre 1943

    MUSKETEER, MATCHLESS, OPPORTUNE et VIRAGO ont rejoint l'escorte du JW 55 B à midi.

    dimanche 26 décembre 1943

    À 3 h 19, l'Amirauté signale que le croiseur de bataille allemand SCHARNHORST est probablement en mer. À 4 h 01, le commandant en chef de la Home Fleet a dérouté le convoi JW 55 B vers le nord.

    À 08h00, le Vice-amiral Tenth Cruiser Squadron à BELFAST avec NORFOLK et SHEFFIELD en compagnie de la Force 1 a établi un contact radar avec l'ennemi à une distance de 35 000 yards. Le SCHARNHORST a été engagé et chassé et la Force 1 est revenue sur le convoi et a été rejointe à 10 h 24 par la 36e division comprenant MUSKETEER, MATCHLESS, OPPORTUNE et VIRAGO. À 12 h 04, la Force 1 a repris contact avec l'ennemi qui s'approchait du convoi par le nord-est, une courte action au canon s'est ensuivie et le SCHARNHORST s'est retiré vers le sud-est avec le vice-amiral commandant le dixième escadron de croiseurs, la force 1 et la 36e division de destroyers faisant de l'ombre depuis l'arrière et transmettre des rapports au commandant en chef de la Home Fleet qui suivait une trajectoire d'interception.

    Le SCHARNHORST a été détecté pour la première fois à 16 h 17 par le radar DUKE OF YORK à une distance de 45 500 mètres, avec un cap de 020 degrés. Le feu fut ouvert à 1650 et l'ennemi se détourna aussitôt vers l'est et une poursuite générale s'ensuivit. Les destroyers ont reçu l'ordre de prendre la position la plus avantageuse pour le tir de torpilles. Tout au long de la poursuite, la gamme s'est progressivement ouverte en raison de la vitesse de SCHARNHORST. À 17 h 13, les quatre destroyers de classe “S” reçurent l'ordre d'attaquer avec des torpilles. En 1820, ils s'étaient rapprochés de 12 000 yards et à 1840 à une distance de 10 000 yards, ils étaient soumis au premier armement complet de l'ennemi, mais les attaques ont été repoussées et les deux sous-divisions se sont tournées vers attaque des côtés opposés peu avant 1900, fermant la portée à environ 2000 et obtenant environ cinq coups. Le SAUMAREZ a subi des avaries et quelques blessés et sa vitesse a été réduite à 10 nœuds sur le moteur bâbord uniquement. Pendant les attaques de destroyers, la Force 2 se referma rapidement et se réengagea pour être rejointe sous peu par la Force 1 et la 36ème Division qui attaquèrent avec des torpilles vers 1930. Le SCHARNHORST coula à 1940. SCORPION ramassa 30 survivants et MATCHLESS six.

    Les forces 1 et 2 et la 36e division se sont rendues à Kola Inlet où elles sont arrivées tout au long du 27 décembre.

    ATHABASKAN et BEAGLE ont été détachés de l'escorte du RA 55 A à midi pour procéder au ravitaillement aux îles Féroé où ils sont arrivés à 22 h le 29.

    L'officier supérieur de la première flottille de déminage est arrivé à Scapa à 2000.

    L'ORP BLYSKAWICA est arrivé à Scapa pour travailler les pratiques.

    Lundi 27 décembre 1943

    VERULAM a quitté Scapa à 07h00 pour rejoindre RENOWN au large de la bouée Eyebroughy à 17h00 et l'a escorté jusqu'à Scapa où ils sont arrivés le lendemain matin.

    L'officier supérieur de la première flottille de déminage à HARRIER a quitté Scapa à 9h00 pour Grimsby où il est arrivé à 15h00 le 29 pour se reposer.

    Le TUSCAN a quitté Greenock à 13h00 pour Scapa où il est arrivé le lendemain matin.

    Mardi 28 décembre 1943

    L'ASHANTI a été détaché du convoi RA 55 A à midi et s'est rendu à Skaalefiord pour faire le plein, de là à Scapa où il est arrivé le 31 à 10 heures.

    Le commandement en chef de la Home Fleet à DUKE OF YORK avec JAMAICA , MUSKETEER, SAVAGE, STORD, SCORPION, MATCHLESS, OPPORTUNE et VIRAGO ont quitté Kola Inlet à 18h00 pour Scapa où ils sont arrivés à 10h00 le 1er janvier.

    HAIDA, HURON et IROQUOIS sont arrivés à Kola Inlet dans la soirée après avoir été détachés tôt de l'escorte du JW 55 B.

    Mercredi 29 décembre 1943

    Le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec ONSLAUGHT, ORWELL, IMPULSIVE et SCOURGE et les navires du convoi JW 55 B sont arrivés à Kola Inlet.

    L'escorte locale du convoi RA 55 A quitte Skaalefiord à 20 h pour relever les destroyers de l'escorte directe.

    Jeudi 30 destroyer 1943

    SERAPIS est arrivé à Scapa à 15h00 pour la mise au point des pratiques de la première mise en service.

    Vendredi 31 décembre 1943

    L'OFFA a quitté le Humber à 6 h une fois le radoub terminé et est arrivé au large de la bouée Eyebroughy à 18 h où le rendez-vous avec le vice-amiral, commandant en second de la Home Fleet à ANSON a été pris, et une escorte a été fournie à Scapa où ils sont arrivés le lendemain matin.

    Le capitaine (D) de la troisième flottille de destroyers à MILNE et l'ASHANTI sont arrivés à Scapa à 10 heures.

    METEOR et ATHABASKAN sont arrivés dans l'après-midi.

    L'ASHANTI a accosté au quai flottant de Scapa.

    Le convoi RA 55 B a quitté Kola Inlet à 19 h 00 escorté par le capitaine (D) dix-septième flottille de destroyers à ONSLOW avec ORWELL, ONSLAUGHT, HAIDA, IMPULSIVE, IROQUOIS et HURON.


    Reggiane Re.2002 Ariete (Ram)

    Rédigé par : Rédacteur en chef | Dernière édition : 31/05/2017 | Contenu &copiewww.MilitaryFactory.com | Le texte suivant est exclusif à ce site.

    Le Reggiane Re.2000 "Falco" original a été rejeté par l'armée de l'air italienne (Regia Aeronautica) en faveur du Macchi C.200 concurrent. Il était encore, cependant, commandé par la Hongrie et la Suède et finalement repris par la marine italienne sous une forme modifiée. Le rejet a poussé les ingénieurs Reggiane Roberto Longhi et Antonia Alessio à poursuivre une forme révisée et cela est devenu le Reggiane Re.2001 "Falco II" - son existence est en grande partie due à la disponibilité du moteur en ligne allemand Diamler-Benz DB 601. Pour leur révision ultérieure de 1940, il a été décidé de se concentrer sur un groupe motopropulseur local car la DB 601 était désormais rare - elle devenait le moteur à pistons radiaux Piaggio P.XIX RC45 "Turbine" de 1 175 chevaux.

    Le nouveau groupe motopropulseur a été installé dans un fuselage modifié du Re.2001. La structure de l'avion principal et l'empennage ont tous deux été conservés de l'original. L'armement proposé serait de 2 mitrailleuses lourdes de 12,7 mm dans la partie supérieure du fuselage avant - synchronisées pour tirer à travers les pales de l'hélice en rotation. 2 mitrailleuses de 7,7 mm ont été montées sur les bords d'attaque des ailes (une par aile). L'avion a également été conçu comme un chasseur-bombardier dès le départ et des dispositions ont été prises pour le transport de jusqu'à 1 100 livres de munitions externes sous l'axe du fuselage et les zones sous les ailes ont également été autorisées à transporter des munitions de largage conventionnelles.

    Désigné sous le nom de Re.2002, le nouvel avion a pris son envol sous forme de prototype en octobre 1940. Il était d'une forme propre et contenue avec le grand moteur radial à l'avant, bien enveloppé sous le capot. Il entraînait une unité d'hélice à trois pales qui comportait un grand cône au centre. Le cockpit était assis à l'arrière de la section de nez relativement courte tout en avant du milieu du navire. La charpente de la verrière et une colonne vertébrale surélevée du fuselage obstruaient une certaine vision du siège du pilote. Les appendices de l'aile principale ont également été fixés à l'avant du milieu du navire - montés bas le long des côtés du fuselage avec des extrémités d'ailes incurvées. La queue arborait une seule nageoire caudale verticale avec des plans horizontaux bas. Le train d'atterrissage se composait de deux jambes principales à une seule roue qui étaient rétractables sous les ailes. La roue de queue était fixée à l'extérieur.

    Les tests ont montré un avion tout-moderne avec une bonne tenue de route et des performances comparables au Re.2001 à moteur DB 601. L'armement était égal à celui du produit précédent tout en étant capable d'engager et d'abattre des bombardiers et des chasseurs. Les performances du moteur Piaggio ont atteint une vitesse maximale de 330 milles à l'heure, une autonomie de 680 milles et un plafond de service de 34 450 pieds - bien que ces chiffres n'étaient pas entièrement supérieurs à ceux du Re.2001, c'était néanmoins un support de combat viable. .

    Les autorités italiennes ont tardé à adopter cette demande de Reggiane pour la production en série qui n'a été commandée qu'en septembre 1941 par le biais d'un premier lot de 200 sous le surnom de "Ariete" ("Ram"). Les premières livraisons ont ensuite eu lieu en mars 1942, bien que des retards (principalement centrés sur le moteur) aient forcé les chiffres de niveau opérationnel à ne pas être atteints avant mars 1943 - quelques mois seulement avant la capitulation italienne de septembre dans la Seconde Guerre mondiale.

    À peu près à cette époque, les Allemands étaient suffisamment impressionnés par le design italien qu'ils élaborèrent des plans pour une version équipée de leur moteur à pistons radiaux BMW de 1 600 chevaux à utiliser comme chasseur-bombardier dans le rôle d'attaque au sol. Quelque 300 ont été envisagés pour l'achat. Cependant, les installations de Reggiane n'ont pas été en mesure de répondre à la demande allemande et aucun de ce type n'a été réellement construit. Au lieu de cela, la Luftwaffe allemande a continué à utiliser le formulaire italien standard Re.2002 pendant le reste de la guerre - comptant environ 60 avions dans leur inventaire avec les couleurs et les insignes allemands.

    Les premières actions notables impliquant des Re.2002 ont eu lieu au-dessus de la Sicile pour contrer les débarquements alliés dans la campagne. L'avion, utilisé dans le rôle de chasseur-bombardier, s'est mal comporté dans les combats - certains détruits au sol et d'autres perdus dans des combats air-air contre des combattants alliés plus agiles et chevronnés mis en avant comme protection aérienne pour les navires de débarquement entrants. . Cela a marqué l'utilisation à plus grande échelle des Re.2002 gérés par la Regia Aeronautica contre les Alliés pendant la guerre. En septembre 1943, l'Italie signa officiellement l'armistice pour mettre fin à sa participation à l'Axe.

    À partir de septembre 1943, il y avait environ quarante Re.2002 en service et ceux-ci ont stocké la force cobelligérante créée après la capitulation de l'Italie. Là aussi fait ses preuves, un gouvernement fantoche (Repubblica Sociale Italiana) avec son propre service aérien de combat toujours aligné avec l'Axe. Cependant, c'est la Luftwaffe allemande qui a continué le service Re.2002 pour les puissances de l'Axe et celles-ci ont été principalement utilisées contre les forces partisanes françaises dans la dernière année de la guerre.

    Le travail de développement en cours par les ingénieurs de Reggiane a finalement produit le Re.2003 - une plate-forme à deux places, à propulsion radiale et axée sur la reconnaissance basée en grande partie sur le Re.2002. Cependant, un seul prototype n'a jamais été achevé avec un premier vol le 29 juin 1941. La ligne Reggiane a culminé avec l'excellente - bien que la production limitée - Re.2005 "Sagittario" de 1943. Seulement quarante-huit de ce type ont été produits .


    Le début du massacre

    Le 22 juin 1941, les troupes allemandes lancent l'opération Barbarossa, l'attaque de l'Allemagne contre l'Union soviétique. Du point de vue des nazis, ce n'était pas un conflit militaire ordinaire, mais une bataille contre le principal ennemi idéologique et racial de la nation allemande. Depuis les années 1920, les nazis avaient déclaré que le bolchevisme était la plus grande menace pour la société européenne et affirmé que le régime soviétique était une façade pour une conspiration juive visant à gouverner les autres nations. Au fur et à mesure que les nazis pénétraient à l'intérieur de l'Union soviétique, ils prirent le contrôle des nombreuses communautés juives qui étaient dispersées dans une large bande s'étendant des Baltes, à travers la Biélorussie et l'Ukraine jusqu'à la mer Noire.

    À l'arrière de l'armée allemande se trouvaient quatre Einsatzgruppen (lien en tchèque) - des unités spéciales dont la tâche était de lutter contre les opposants idéologiques. Ils étaient tenus de tuer tous les fonctionnaires communistes, les Juifs exerçant des fonctions au sein du parti et de l'État, et d'autres éléments radicaux. En réalité, cependant, le rôle principal de ces unités était de massacrer les communautés juives. Au début, seuls des hommes juifs ont été assassinés, mais bientôt des femmes et des enfants ont également été tués. Le plus grand massacre a été l' exécution de plus de 30 000 Juifs de Kiev à Babi Yar à la fin de septembre 1941 . On estime que ces unités, aidées par les milices locales et en coordination avec l'armée, ont massacré environ 1,25 million de Juifs au total, ainsi que des centaines de milliers d'autres citoyens soviétiques.

    Einsatzgruppen exécutant des Juifs en Ukraine, 1942. (Photo : Bibliothèque du Congrès, avec l'aimable autorisation des archives photographiques de l'USHMM.)

    À partir de l'invasion de l'Union soviétique, cependant, la politique génocidaire mise en œuvre dans les territoires soviétiques occupés devait être étendue à tous les Juifs dans la sphère de pouvoir nazie. La décision de tuer les Juifs européens fut sans aucun doute prise au printemps 1941 au plus tard. Les SS de Himmler étaient confrontés à un double problème, mais d'une part, trouver une méthode de mise à mort appropriée et efficace et, d'autre part, transporter les victimes jusqu'au lieu de leur mort.

    Les nazis ont expérimenté dans leur recherche de la méthode de mise à mort la plus efficace, une méthode qui n'aurait pas un impact aussi lourd sur la psyché des tueurs que les fusillades de masse perpétrées par les Einsatzgruppen dans les territoires conquis. En effet, ce sont les Einsatzgruppen qui, en novembre 1941, ont commencé à utiliser une nouvelle méthode d'extermination - les chambres à gaz mobiles, dans lesquelles les victimes étaient tuées par les gaz d'échappement. À partir de décembre 1941, ces véhicules meurtriers ont été utilisés à Chelmno. Au total, 20 chambres à gaz mobiles ont été produites.

    En 1942, les camps de concentration et de travail déjà existants dans le gouvernement général ont été transformés en camps d'extermination, dont la tâche était d'assassiner le plus grand nombre de victimes de la manière la plus efficace possible. L'assassinat au gaz, qui avait déjà été utilisé dans le programme d'euthanasie (lien en tchèque), était désormais considéré par les planificateurs nazis comme le moyen le plus approprié pour assassiner des millions de personnes. Dès le début de 1942, des centres d'extermination sont progressivement créés, équipés de chambres à gaz permanentes. Une partie du personnel qui avait acquis de l'expérience dans le programme d'euthanasie a maintenant été transférée dans les camps désignés pour le meurtre de masse des Juifs, où ils ont installé les chambres à gaz. En février ils ont été installés à Bełżec, en mai à Sobibor, en juillet à Treblinka et à Majdanek ils étaient opérationnels à partir de septembre 1942 . Ces chambres à gaz étaient généralement déguisées en douches et utilisaient les gaz d'échappement pour tuer. L'ensemble de l'opération a été nommé Opération Reinhard, d'après Reinhard Heydrich, qui avait été assassiné par des parachutistes tchécoslovaques à Prague le 27 mai 1942. Elle n'a pris fin qu'à la fin de 1943, lorsque les camps d'extermination de Bełżec, Sobibor et Treblinka ont été fermés. . Au total, plus de 1,7 million de Juifs y ont été assassinés alors qu'ils étaient en activité.

    Le principal pilier du processus d'extermination était le camp d'Auschwitz, où entre mars et juin 1943, quatre nouvelles chambres à gaz ont été construites. Ceux-ci ont utilisé le gaz toxique Zyklon B pour tuer. Les nouvelles chambres à gaz ont été installées dans le camp d'Auschwitz-Birkenau, fondé à proximité du camp d'origine. Auschwitz a reçu des transports de toute l'Europe occupée par les nazis. Après leur arrivée dans le camp, la plupart des transports sont passés par une sélection, dans laquelle les SS sélectionnent quelques prisonniers pour les travaux forcés, les autres étant envoyés à la mort immédiate dans les chambres à gaz. Ceux qui n'étaient pas assassinés immédiatement à leur arrivée ne devaient pas être épargnés, mais devaient être exterminés selon un processus connu sous le nom de Vernichtung durch Arbeit - la destruction par le travail. Ces prisonniers, dispersés dans les camps auxiliaires d'Auschwitz et d'autres qui formaient le vaste système des camps de concentration nazis, ont été contraints de s'engager dans un travail d'esclave dans des conditions inhumaines, conduisant à un épuisement total qui se terminait généralement par la mort.


    Description de l'opération stratégique [ modifier | modifier la source]

    Attaque initiale[modifier | modifier la source]

    Malgré une grande supériorité numérique, l'offensive n'a pas été facile. L'opposition allemande était féroce et les combats faisaient rage pour chaque ville et ville. Les Wehrmacht fait un usage intensif des arrière-gardes, laissant quelques troupes dans chaque ville et sur chaque colline, ralentissant l'offensive soviétique.

    Progrès de l'offensive [ modifier | modifier la source]

    Trois semaines après le début de l'offensive, et malgré de lourdes pertes du côté soviétique, il est devenu clair que les Allemands ne pouvaient espérer contenir l'offensive soviétique dans le terrain plat et ouvert des steppes, où prévaudrait la force numérique de l'Armée rouge. . Manstein a demandé jusqu'à 12 nouvelles divisions dans l'espoir de contenir l'offensive soviétique, mais les réserves allemandes étaient dangereusement minces. Des années plus tard, Manstein écrivit dans ses mémoires :

    Après avoir analysé cette situation, j'ai conclu que nous ne pouvons pas garder le Donbass avec les forces que nous possédons déjà, et qu'un danger encore plus grand pour l'ensemble du front oriental est en train de se créer sur le flanc nord du groupe. Les 8e et 4e armées ne pourront pas contenir très longtemps l'offensive soviétique.

    Action décisive[modifier | modifier la source]

    En conséquence, le 15 septembre 1943, Hitler ordonna au groupe d'armées Sud de se replier sur la ligne de défense du Dniepr.

    La bataille pour Poltava fut particulièrement amère. La ville était fortement fortifiée et sa garnison bien préparée. Après quelques jours peu concluants qui ont fortement ralenti l'offensive soviétique, le maréchal Konev décide de contourner la ville et de foncer vers le Dniepr. Après deux jours de violente guerre urbaine, la garnison de Poltava est vaincue.

    Vers la fin septembre 1943, les forces soviétiques atteignirent la partie inférieure du Dniepr. Mais le plus dur restait à venir.

    Engagement définitif[modifier | modifier la source]

    Opération aéroportée du Dniepr[modifier | modifier la source]

    (Ce qui suit est, en grande partie, un résumé d'un compte de Glantz ΐ] avec le soutien d'un compte de Staskov. Α])

    STAVKA (le haut commandement soviétique), a détaché la 3e armée de chars du front central au front de Voronej pour précipiter les Allemands affaiblis vers le Dniepr, pour sauver la récolte de blé de la politique allemande de la terre brûlée et pour réaliser des têtes de pont stratégiques ou opérationnelles avant un La défense allemande pourrait s'y stabiliser. La 3e armée de chars, plongeant tête baissée, atteignit la rivière dans la nuit du 21 au 22 septembre et, le 23, les forces d'infanterie soviétiques traversèrent à la nage et en utilisant des radeaux de fortune pour sécuriser de petites têtes de pont fragiles, auxquelles s'opposèrent seulement 120 flak allemands de Tcherkassy. les candidats sous-officiers de l'académie et le bataillon de reconnaissance de la 19e Panzer Division aux abois. Ces forces étaient les seules Allemandes à moins de 60 & 160 km de la boucle du Dniepr. Seules une lourde attaque aérienne allemande et un manque d'équipement de pont ont empêché les armes lourdes soviétiques de traverser et d'étendre la tête de pont.

    STAVKA, sentant un moment critique, a ordonné un assaut de corps aéroporté hâtif pour augmenter la taille de la tête de pont avant que les Allemands puissent contre-attaquer. Le 21, les 1re, 3e et 5e brigades aéroportées de la garde du front de Voronej reçoivent l'appel urgent pour sécuriser, le 23, un périmètre de tête de pont de 15 à 20 km de large et 30 km de profondeur sur la boucle du Dniepr entre Kaniv et Rzhishchev, tandis que Les éléments du front forcèrent la rivière.

    L'arrivée du personnel sur les aérodromes a été lente, nécessitant, le 23, un retard d'un jour et l'omission de la 1ère brigade du plan, les changements de mission conséquents ont provoqué un chaos proche dans les canaux de commandement. Les ordres de changement de mission sont finalement parvenus aux commandants de compagnie, le 24, à peine 15 minutes avant leurs unités, pas encore approvisionnées en pelles, mines antichars ou ponchos pour les gelées nocturnes d'automne, rassemblées sur les aérodromes pour charger pour une prise de 1830. désactivé. En raison des conditions météorologiques, tous les aéronefs affectés n'étaient pas arrivés aux aérodromes à temps (voire pas du tout). De plus, la plupart des agents de sécurité des vols ont interdit le chargement maximal de leur aéronef. Compte tenu de moins d'avions (et de capacités inférieures aux prévisions), le plan directeur de chargement, ruiné, a été abandonné. De nombreuses radios et fournitures ont été laissées pour compte. Dans le meilleur des cas, il faudrait trois ascenseurs pour livrer les deux brigades. Les unités (toujours arrivant par le système ferroviaire surtaxé) ont été chargées au coup par coup sur des avions de retour, qui ont mis du temps à se ravitailler en raison des capacités inférieures aux prévisions des camions-citernes. Pendant ce temps, les troupes déjà arrivées ont changé d'avion, cherchant des vols plus tôt. L'urgence et la pénurie de carburant ont empêché l'assemblage aérien en l'air. La plupart des aéronefs, dès qu'ils ont été chargés et ravitaillés, ont volé en file indienne, plutôt qu'en ligne de front, vers les points de largage. Les vagues d'assaut sont devenues aussi mélangées que les unités qu'elles transportaient.

    Alors que les éléments du corps effectuaient leurs vols de 170 à 220 km à partir de quatre des cinq champs (dont l'un d'eux n'a reçu aucun carburant), les troupes (dont la moitié n'avaient jamais sauté, à l'exception des tours d'entraînement) ont été informées des zones de largage, des zones de rassemblement et des objectifs. seulement mal compris par les commandants de peloton qui étudient encore de nouveaux ordres. Pendant ce temps, la photographie aérienne soviétique, suspendue plusieurs jours par le mauvais temps, avait raté le fort renforcement de la zone, en début d'après-midi. Les pilotes de fret non-combat transportant la 3e brigade à travers la bruine ne s'attendaient à aucune résistance au-delà des piquets de la rivière mais, au lieu de cela, ont été accueillis par des tirs anti-aériens et des obus de la 19e division Panzer (ne transitant que par coïncidence la zone de largage, et juste l'une des six divisions et autres formations ordonnées, le 21, de combler le vide devant la 3e armée de chars). L'avion de tête, dégorgeant des parachutistes au-dessus de Dubari à 1930, a subi des tirs d'armes légères, de mitrailleuses et de quad-20 antiaériens du bataillon de transport de troupes blindé (Pioneers) du 73e Panzer Grenadier Regiment et d'éléments de l'état-major de la division 19e Panzer Division. Certains parachutistes ont commencé à riposter et à lancer des grenades avant même d'atterrir. Pendant la nuit, certains pilotes ont complètement évité les points de largage éclairés par des étoiles, et 13 avions sont retournés aux aérodromes sans avoir largué du tout. Dans l'intention d'effectuer un largage de 10 sur 14 km sur un terrain en grande partie non défendu, les Soviétiques ont plutôt réalisé une chute de 30 sur 90 km sur les éléments mobiles les plus rapides de deux corps allemands.

    Au sol, les Allemands utilisaient des parachutes blancs comme balises pour traquer et tuer des groupes désorganisés et pour rassembler et détruire les approvisionnements largués. Des feux de joie, des braises incandescentes et des coquilles d'étoiles multicolores ont illuminé le champ de bataille bizarre et macabre. Les documents capturés donnèrent aux Allemands une connaissance suffisante des objectifs soviétiques pour arriver à la plupart d'entre eux avant les parachutistes désorganisés.

    De retour sur les aérodromes soviétiques, la pénurie de carburant n'a permis que 298 des 500 sorties prévues, laissant des canons antichars de 45 mm et 2 017 parachutistes non livrés. Sur les 4 575 hommes largués (70 % du nombre prévu, et seulement 1 525 de la 5e brigade), quelque 2 300 se sont finalement rassemblés en 43 groupes ad-hoc, avec des missions abandonnées comme désespérées, et ont passé la plupart de leur temps à chercher des fournitures pas encore détruites par le Allemands. D'autres se sont joints aux neuf groupes partisans opérant dans la région. Environ 230 ont dépassé (ou ont quitté) les unités Dniepr to Front (ou y ont été initialement abandonnées). La plupart des autres ont été presque accidentellement capturés cette première nuit ou tués le lendemain (bien que, cette première nuit, le 3rd Co, 73rd Panzer Grenadier Regiment, ait subi de lourdes pertes tout en annihilant environ 150 parachutistes près de Grushevo, à quelque 3 & 160 km à l'ouest de Dubari).

    Les Allemands ont sous-estimé que 1 500 à 2 000 avaient chuté, ils ont enregistré 901 parachutistes capturés et tués dans les 24 premières heures. Par la suite, ils ont largement ignoré les parachutistes soviétiques, pour contre-attaquer et tronquer les têtes de pont du Dniepr. Les Allemands considéraient que leurs opérations anti-parachutistes étaient terminées vers 2100 le 26, bien qu'un minimum d'actions opportunistes contre les garnisons, les lignes de chemin de fer et les colonnes aient été menées par les restes jusqu'au début novembre. Faute de main-d'œuvre pour défricher toutes les zones, les forêts de la région resteraient une menace mineure.

    Les Allemands ont qualifié l'opération d'idée fondamentalement saine ruinée par le dilettantisme des planificateurs manquant de connaissances spécialisées (mais ont félicité les parachutistes individuels pour leur ténacité, leurs compétences à la baïonnette et leur utilisation habile du terrain accidenté dans la région nord peu boisée). STAVKA a estimé que ce deuxième (et, finalement, dernier) largage de corps d'armée était un échec complet, les leçons qu'ils savaient qu'ils avaient déjà apprises de leur largage de corps offensif d'hiver à Viazma n'avaient pas été conservées. Ils ne se feraient jamais confiance pour l'essayer à nouveau.

    Le commandant de la 5e brigade aéroportée de la Garde soviétique, Sidorchuk, se retirant dans les forêts au sud, a finalement amassé un commandement de la taille d'une brigade, moitié parachutistes, moitié partisans, il a obtenu un ravitaillement aérien et a aidé le 2e front ukrainien au-dessus du Dniepr près de Tcherkassy pour finalement se lier avec les forces du front le 15 novembre. Après 13 jours de combat supplémentaires, l'élément aéroporté a été évacué, mettant fin à deux mois pénibles. Plus de soixante pour cent ne sont jamais revenus.

    Traversée d'assaut du Dniepr[modifier | modifier la source]

    Considérations d'exécution [ modifier | modifier la source]

    Soldats soviétiques préparant des radeaux pour traverser le Dniepr (le panneau indique "En avant pour Kiev !")


    Le Dniepr est le troisième plus grand fleuve d'Europe, juste derrière la Volga et le Danube. Dans sa partie inférieure, sa largeur peut facilement atteindre trois kilomètres, et le fait d'être endiguée à plusieurs endroits l'a rendue encore plus grande. De plus, sa rive ouest, celle qui restait à reprendre, était beaucoup plus haute et plus raide que la rive est, compliquant encore plus l'offensive. De plus, la rive opposée a été transformée en un vaste complexe de défenses et de fortifications tenu par le Wehrmacht.

    Face à une telle situation, les commandants soviétiques avaient deux options. La première serait de se donner le temps de regrouper ses forces, de trouver un ou deux points faibles à exploiter (pas forcément dans la partie basse du Dniepr), d'opérer une percée et d'encercler les défenseurs allemands, rendant la ligne de défense quasi inutile ( un peu comme les Panzers allemands ont contourné la ligne Maginot en 1940). Cependant, cela leur donnerait le temps d'obtenir plus de réserves et, en outre, exposerait les troupes soviétiques à des attaques mécanisées de flanc - le cauchemar de tout commandant soviétique depuis 1941.

    La deuxième option serait de lancer un assaut massif sans attendre et de forcer le Dniepr sur un large front. Cette option ne laissait pas de temps supplémentaire aux défenseurs allemands, mais entraînerait des pertes beaucoup plus importantes. Pour des raisons politiques (Staline voulait que Kiev soit reprise le 7 novembre), la deuxième option a été retenue.

    L'assaut a été organisé sur un front de 300 kilomètres presque simultanément. Tous les moyens de transport disponibles devaient être utilisés pour transporter les assaillants vers la rive opposée, y compris de petits bateaux de pêche et des radeaux improvisés de barils et d'arbres (comme celui sur la photo). La préparation du matériel de traversée a été encore compliquée par la stratégie allemande de la terre brûlée avec la destruction totale de tous les bateaux et matériaux de construction de radeaux dans la région. La question cruciale serait évidemment l'équipement lourd. Sans elle, les têtes de pont ne tiendraient pas longtemps.

    Les passages d'assaut [ modifier | modifier la source]

    La première tête de pont sur la rive ouest du Dniepr a été établie le 22 septembre 1943 au confluent des fleuves Dniepr et Pripyat, dans la partie nord du front. Le 24 septembre, une autre tête de pont a été créée près de Dniprodzerzhynsk, une autre le 25 septembre près de Dnipropetrovsk et encore une autre le 28 septembre près de Krementchouk.À la fin du mois, 23 têtes de pont ont été créées du côté ouest, certaines d'entre elles de 10 kilomètres de large et de 1 à 2 kilomètres de profondeur.

    La traversée du Dniepr était extrêmement difficile. Les soldats ont utilisé tous les engins flottants disponibles pour traverser la rivière, sous le feu allemand et en subissant de lourdes pertes. Une fois traversés, les troupes soviétiques durent s'enfoncer dans les ravins d'argile composant la rive ouest du Dniepr.

    Sécuriser les têtes de pont [ modifier | modifier la source]

    Soldats soviétiques attaquant une tête de pont en octobre 1943

    Les troupes allemandes ont rapidement lancé de lourdes contre-attaques sur presque toutes les têtes de pont, dans l'espoir de les anéantir avant que l'équipement lourd ne puisse être transporté de l'autre côté de la rivière.

    Par exemple, la tête de pont de Borodaevsk, mentionnée par le maréchal Konev dans ses mémoires, a fait l'objet d'attaques blindées lourdes et d'assauts aériens. Les bombardiers attaquent à la fois la tête de pont et les renforts traversant la rivière. Konev se plaignit aussitôt du manque d'organisation de l'appui aérien soviétique, mit en place des patrouilles aériennes pour empêcher les bombardiers d'approcher les têtes de pont et ordonna d'avancer davantage d'artillerie pour contrer les attaques de chars de la rive opposée. Lorsque l'aviation soviétique est devenue plus organisée et que des centaines d'armes à feu et de lance-roquettes Katyusha ont commencé à tirer, la situation a commencé à s'améliorer et la tête de pont a finalement été préservée.

    De telles batailles étaient monnaie courante sur toutes les têtes de pont. Bien que toutes les têtes de pont soient tenues, les pertes sont terribles début octobre, la plupart des divisions n'étant qu'à 25 à 50 % de leur effectif nominal.


    Y a-t-il eu des résistants allemands pendant la Seconde Guerre mondiale ?

    La plupart, sinon la totalité, des unités japonaises qui ont continué à se battre ont été coupées de leur chaîne de commandement habituelle et ont refusé de croire les annonces des Alliés selon lesquelles la guerre était terminée. Je pense que l'exemple le plus extrême est celui d'un soldat japonais aux Philippines qui ne s'est rendu que dans les années 1970. J'ai aussi entendu parler d'un soldat japonais qui s'est rendu à Guadalcanal en 1947 environ.

    Les derniers Allemands à se rendre étaient la garnison de Svalbard, une île norvégienne près de la mer Arctique. Ils se sont rendus en septembre 1945.

    Fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe — Wikipédia

    Loup-garou - Wikipédia

    LeMilitaireHistoireAddict

    La plupart, sinon la totalité, des unités japonaises qui ont continué à se battre ont été coupées de leur chaîne de commandement habituelle et ont refusé de croire les annonces des Alliés selon lesquelles la guerre était terminée. Je pense que l'exemple le plus extrême est celui d'un soldat japonais aux Philippines qui ne s'est rendu que dans les années 1970. J'ai aussi entendu parler d'un soldat japonais qui s'est rendu à Guadalcanal en 1947 environ.

    Les derniers Allemands à se rendre étaient la garnison de Svalbard, une île norvégienne près de la mer Arctique. Ils se sont rendus en septembre 1945.

    Fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe — Wikipédia

    Loup-garou - Wikipédia

    Chasseur de gauche

    Michèle A

    Fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe — Wikipédia

    Kurt Knispel

    La vidéo "Stalingrad Holdouts" du Dr Mark Felton a été publiée par lui sur You Tube le 2 octobre 2020. C'est une excellente vidéo pour ceux qui n'ont pas été instruits sur la bataille de Stalingrad, mais Felton, qui compte 1,27 million d'abonnés, fait une fausse déclaration au 1: 05 marque de la vidéo lorsqu'il prétend que "cette partie de la bataille de Stalingrad a été complètement ignorée par les historiens"

    Il y a eu tellement de livres écrits sur la bataille de Stalingrad (beaucoup par des auteurs historiques bien connus) et oui, je suis sûr que la majorité d'entre eux ne mentionnent pas les 11 000 résistants allemands après la capitulation de la 6e Armée le 2 février 1943.

    Cependant, à mon humble avis, la meilleure histoire de la bataille de Stalingrad a été écrite entre avril 2009 et juin 2014 en 4 volumes distincts et un 5e "volume compagnon" de David M Glantz. La série est souvent appelée Glantz "Stalingrad Trilogy" mais les recherches de Glantz étaient si approfondies que la période de la bataille de novembre 1942 à février 1943 a dû être divisée en 2 volumes d'environ 800 pages chacun. Les 2 livres sont intitulés "Endgame à Stalingrad" volume 3 livre 1 novembre 1942 et "Endgame à Stalingrad" volume 3 volume 2 décembre 1942 - février 1943. Je possède et ai lu les 4 volumes de la "trilogie" plus le "Companion to Endgame".

    Dans "Endgame" le livre 2, Glantz fournit une couverture complète et détaillée des 11 000 résistants de la 6e armée. Cela a été publié 6 ans avant que le Dr Felton ne publie sa vidéo sur YouTube.

    Taikuri

    La vidéo "Stalingrad Holdouts" du Dr Mark Felton a été publiée par lui sur You Tube le 2 octobre 2020. C'est une excellente vidéo pour ceux qui n'ont pas été instruits sur la bataille de Stalingrad, mais Felton, qui compte 1,27 million d'abonnés, fait une fausse déclaration au 1: 05 marque de la vidéo lorsqu'il prétend que "cette partie de la bataille de Stalingrad a été complètement ignorée par les historiens"

    Il y a eu tellement de livres écrits sur la bataille de Stalingrad (beaucoup par des auteurs historiques bien connus) et oui, je suis sûr que la majorité d'entre eux ne mentionnent pas les 11 000 résistants allemands après la capitulation de la 6e Armée le 2 février 1943.

    Cependant, à mon humble avis, la meilleure histoire de la bataille de Stalingrad a été écrite entre avril 2009 et juin 2014 en 4 volumes distincts et un 5e "volume compagnon" de David M Glantz. La série est souvent appelée Glantz "Stalingrad Trilogy" mais les recherches de Glantz étaient si approfondies que la période de la bataille de novembre 1942 à février 1943 a dû être divisée en 2 volumes d'environ 800 pages chacun. Les 2 livres sont intitulés "Endgame à Stalingrad" volume 3 livre 1 novembre 1942 et "Endgame à Stalingrad" volume 3 volume 2 décembre 1942 - février 1943. Je possède et ai lu les 4 volumes de la "trilogie" plus le "Companion to Endgame".

    Dans "Endgame" le livre 2, Glantz fournit une couverture complète et détaillée des 11 000 résistants de la 6e armée. Cela a été publié 6 ans avant que le Dr Felton ne publie sa vidéo sur YouTube.


    Exécutif des opérations spéciales[modifier | modifier la source]

    Comprend certaines opérations des forces régulières en soutien aux partisans.

    • Anthropoïde (1942) — assassinat de Reinhard Heydrich à Prague.
    • Burza ("Tempest") (1944) — une série de soulèvements locaux par l'armée de l'intérieur polonaise
      • Ostra Brama (1944) — bataille pour Wilno (Vilnius)
        (1943) — assassinat de Franz Bürkl (1944) — assassinat de Ludwig Fischer (1944) — assassinat de Franz Kutschera
      • Cadillac (1944) — opération de ravitaillement aéroporté aux FFI dans le massif du Vercors
      • Eucalyptus (1944) — parachutage dans le massif du Vercors des équipes de liaison
      • Zèbre (1944) — opération de ravitaillement aéroporté aux FFI dans le massif du Vercors


      Voir la vidéo: Operation Koltso Stalingrad. Tournant de la Seconde Guerre mondiale (Février 2023).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos