Nouveau

USS Louisiana BB-19 - Histoire

USS Louisiana BB-19 - Histoire



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

USS Louisiane BB-19

Louisiane III
(BB-19 : dp. 16 000, 1. 456'4", b 76'10", dr. 24'6", s 18 k.; cpl. 827; a. 4 12", 8 8", 12 7 ", 20 3", 12 3-pdrs., 21-pdrs., 4 .30 cal. Gg, 4 21" tt.; cl. Connecticut)

Le troisième Louisiana (BB-19) a été construit le 7 février 1903 par la Newport News Shipbuilding & Dry Dock Co., Newport News, Virginie ; lancé le 27 août 1901; parrainé par Mlle Juanita LaLande ! et commandé le 2 juin 1906, sous le commandement du capitaine Albert R. Couden.

Après son shakedown au large de la côte de la Nouvelle-Angleterre
La Louisiane a navigué le 15 septembre pour La Havane en réponse à un appel du président cubain Estrado Palma à l'aide américaine pour réprimer une insurrection. Le nouveau cuirassé transportait une commission de paix composée du secrétaire à la Guerre William H. Taft et du secrétaire d'État adjoint Robert Bacon, qui a organisé un gouvernement provisoire de l'île. La Louisiane est restée inactive pendant que ce gouvernement était mis en place, puis a renvoyé la commission à la forteresse Monroe, en Virginie.

La Louisiane a embarqué le président Theodore Roosevelt à Piney Point, dans le Maryland, le 8 novembre pour une croisière au Panama afin d'inspecter les travaux de construction du canal de Panama. En revenant, elle a brièvement visité Porto Rico, où le président a étudié la structure administrative du gouvernement du Commonwealth, avant de le débarquer à Piney Point le 26 novembre.

En 1906 et 1907, la Louisiane visita la Nouvelle-Orléans, La Havane et Norfolk ; manœuvré hors de Guantanamo Bay; et engagé dans la pratique de combat le long de la côte de la Nouvelle-Angleterre. Le 16 décembre 1907, il quitta Hampton Roads comme l'un des 16 cuirassés que le président Theodore Roosevelt envoya en voyage autour du monde. La croisière de la « Grande flotte blanche » a dissuadé les actions hostiles envers les États-Unis par d'autres pays, principalement le Japon, a renforcé le prestige américain en tant que puissance navale mondiale et a fait comprendre au Congrès l'importance d'une marine forte et d'une flotte marchande florissante. Pendant la circumnavigation, la Louisiane a visité Port-of Spain; Rio de Janeiro ; Junta Arenas et Valparaiso, Chili ; Callao, Pérou ;
San Diego et San Francisco ; Honolulu; Auckland ; Sydney, Tokyo, Manille, Amey, Chine ; Hong-Rong ; Manille; Columbo, Suez et Port-Saïd, Smyrne et Gibraltar avant de rentrer chez eux le 22 février 1909.

Après révision et manœuvres, la Louisiane a rejoint la 2e division de la flotte de l'Atlantique le 1er novembre 1910 et a navigué vers les eaux européennes pour visiter les ports anglais et français avant de retourner aux États-Unis au printemps 1911. Au cours de l'été, elle a effectué des visites officielles au les ports nord-européens de Copenhague ; Tralhafuet, Suède, Rronstadt, Finlande, et Riel, Allemagne, et a été inspecté par les rois de Danemark et de Suède, le Kaiser et le Tsar.

Entre le 6 juillet 1913 et le 24 septembre 1915, la Louisiane a effectué trois voyages depuis les ports de la côte est vers les eaux mexicaines. Le premier (du 6 juillet au 23 décembre 1913), elle se tenait prête à protéger les vies et les biens américains et à aider à faire respecter à la fois la doctrine Monroe et l'embargo sur les armes qui avait été établi pour décourager de nouveaux troubles révolutionnaires au Mexique. Son deuxième voyage (du 14 avril au 8 août 1914) intervient à un moment où la tension entre le Mexique et les États-Unis est à son paroxysme lors du bombardement et de l'occupation de Vera Cruz. La Louisiane a navigué une troisième fois vers les eaux mexicaines pour protéger à nouveau les intérêts américains du 17 août au 24 septembre 1915.

De retour du golfe du Mexique, la Louisiane est placée en réserve à Norfolk et, jusqu'à ce que les États-Unis entrent dans la Première Guerre mondiale, elle sert de navire-école pour les aspirants et les miliciens de la marine lors des croisières estivales.

Pendant la Première Guerre mondiale, le Louisiana a été affecté comme navire-école d'artillerie et d'ingénierie, croisant au large de la côte atlantique centrale jusqu'au 25 septembre 1918. À cette époque, il est devenu l'une des escortes d'un convoi vers Halifax. À partir du 24 décembre, elle a vu le service comme un transport de troupes, effectuant quatre voyages à Brest, en France, pour ramener des troupes aux États-Unis

Après son dernier voyage de retour de Brest, la Louisiane s'est présentée au Philadelphia Navy Yard, où elle a été désarmée le 20 octobre 1920 et a été vendue à la ferraille le 1er novembre 1923.


Contenu

Louisiane a principalement opéré le long de la côte est des États-Unis et dans les Caraïbes au cours de sa carrière. En 1908, il participe à la croisière mondiale de la Grande Flotte Blanche. Deux voyages dans les eaux européennes ont eu lieu en 1910 et 1911. À partir de 1913, elle a commencé à s'impliquer dans la révolution mexicaine, alors que la marine américaine commençait à envoyer des navires pour protéger les intérêts américains dans le pays. Cette activité a culminé avec l'occupation américaine de Veracruz en avril 1914. Au cours de la Première Guerre mondiale, Louisiane a été employé comme navire-école avant de servir d'escorte de convoi à la fin de 1918. Après la fin de la guerre cette année-là, il a été utilisé pour transporter des soldats américains de France. Une fois ces travaux terminés, il est désarmé en octobre 1920 et mis à la ferraille au Philadelphia Navy Yard en 1923.


L'histoire militaire vit sur le cuirassé Louisiana

L'USS Kidd a été nommé en l'honneur du récipiendaire de la médaille d'honneur Isaac C. Kidd Sr., qui a été tué à bord de son navire amiral USS Arizona lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941.

Les USS KIDD Le Veterans Memorial & Museum est amarré en permanence sur le fleuve Mississippi à Baton Rouge.

L'USS Kidd a été nommé en l'honneur du récipiendaire de la médaille d'honneur Isaac C. Kidd Sr., qui a été tué à bord de son navire amiral USS Arizona lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Il est l'un des quatre destroyers de classe Fletcher encore existant qui sont conservés en tant que musées et le seul destroyer connu au monde conservé dans sa configuration de la Seconde Guerre mondiale. Il est reconnu comme l'un des navires les plus authentiquement restaurés au monde par l'Historic Naval Ships Association, une organisation dont la flotte s'étend sur plusieurs nations dispersées sur les cinq continents.

Les USS KiddLe berceau d'amarrage unique de lui permet d'être à flot six mois de l'année et de s'asseoir haut et sec le reste de l'année. Cela permet la montée et la chute saisonnières du fleuve Mississippi causées par les précipitations et la fonte des neiges dans le haut Mississippi, l'Ohio, le Missouri et le Tennessee et d'autres affluents à la fin de l'hiver et au printemps.

Les Kidd servi pendant la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée et tout au long des années de tension de la guerre froide. Chaque quatre juillet, ses armes reprennent vie dans une bataille dramatique reconstituée avec des avions de la Seconde Guerre mondiale. Le reste de l'année, elle sert à honorer les anciens combattants, à éduquer les enfants et les adultes et à accueillir des groupes de jeunes dans le cadre d'un programme de camping de nuit.

Les USS KIDD Le mémorial et le musée des anciens combattants comprennent la pièce maîtresse, un mémorial des anciens combattants dédié à tous les anciens combattants de toutes les branches du service et de toutes les époques, et un musée qui abrite de nombreuses expositions uniques et artefacts militaires. Dans sa collection se trouve une réplique d'un avion de chasse P-40E Warhawk utilisé dans le tournage de "Tora, Tora, Tora" et de la comédie "1941" de Steven Spielberg. Un avion d'attaque à réaction A-7E Corsair II restauré est le mémorial officiel de l'État de Louisiane à ses anciens combattants de l'ère vietnamienne.

Le musée abrite également la plus grande collection de maquettes de navires du Sud, une réplique grandeur nature du pont à canon de Vieux Ironsides et le Veterans Hall of Honor qui récompense les natifs de la Louisiane qui ont eu une carrière militaire exceptionnelle ou unique. Le Louisiana Memorial Plaza avec sa flamme éternelle rend hommage à plus de 7 000 indigènes de la Louisiane perdus au combat de la Révolution américaine aux attentats terroristes de 2001.


USS Louisiana BB-19 - Histoire

Le SNLE 743 est le 18e et dernier navire de la classe Ohio de la marine américaine de sous-marins lance-missiles à propulsion nucléaire.

Le contrat de construction du Louisiana a été attribué le 19 décembre 1990, et sa quille a été posée à la division Electric Boat de General Dynamics à Groton, Connecticut, le 23 octobre 1992.

27 juillet 1996 PCU Louisiana, le 10e sous-marin Trident II (D5), a été baptisé lors d'une cérémonie à la division des bateaux électriques de General Dynamics, Groton, Connecticut. La marraine du navire était Mme Patricia O'Keefe.

Le 14 août 1997, le SSBN 743 a été livré à la Marine lors d'une cérémonie à la division des bateaux électriques de General Dynamics à Groton.

6 septembre, l'USS Louisiana a été mis en service lors d'une cérémonie à la base navale de Trident à Kings Bay, en Géorgie.

Le 18 décembre, le Louisiana Blue Crew a lancé avec succès un missile Trident II lors de la démonstration et de l'opération Shakedown du navire.

Le 15 octobre 1998, le SSBN 743 a terminé son chargement stratégique à Strategic Weapons Facility, Atlantic, Kings Bay, Géorgie, et déployé.

Mai ?, 1999 L'USS Louisiana (Gold) est rentré chez lui après avoir terminé sa 3e patrouille de dissuasion stratégique de deux mois.

Août ?, Cmdr. Davig G. Ruff soulagé le Cmdr. William R. Borger comme commandant du Gold Crew.

12 décembre, le sous-marin lance-missiles de classe Ohio s'est arrêté dans la baie de Souda, en Grèce, pour une escale de quatre jours.

janvier ?, 2000 L'USS Louisiana (Gold) est retourné à Kings Bay après avoir terminé sa 5e patrouille de dissuasion stratégique de trois mois.

17 mars, Le Louisiana arrive à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pour une escale prévue au port.

28 avril, l'USS Louisiana (Bleu) est retourné à Kings Bay après avoir terminé sa 6e patrouille de dissuasion stratégique de deux mois et demi.

26 mai, Cmdr. Michael W. Byman soulagé le Cmdr. John E. Bruns en tant que CO du SNLE 743 (bleu).

23 août, l'USS Louisiana (Gold) est retourné à son port d'attache après avoir terminé sa 7e patrouille de dissuasion stratégique.

6 décembre, l'USS Louisiana (Bleu) est revenu à NSB Kings Bay après plus de deux mois de patrouille stratégique de dissuasion.

Mars ?, 2001 L'USS Louisiana (Gold) est rentré chez lui après avoir terminé sa 9e patrouille de dissuasion stratégique.

Le 25 juin, le SSBN 743 (bleu) a lancé avec succès trois missiles Trident II lors d'un test d'évaluation de suivi CINC.

Novembre ?, l'USS Louisiana (Gold) est revenu à Kings Bay après avoir terminé sa 11e patrouille de dissuasion stratégique.

24-25 avril 2002 Les sous-marins lance-missiles balistiques de la 18e classe Ohio ont lancé avec succès trois missiles D5 au cours de deux essais d'évaluation de suivi CINC.

Juin ?, l'USS Louisiana (Gold) est revenu à Kings Bay, en Géorgie, après plus de deux mois de patrouille stratégique de dissuasion.

20 janvier 2003 L'USS Louisiana (Gold) est retourné à la Naval Submarine Base Kings Bay après avoir terminé sa 15e patrouille de dissuasion stratégique.

28 juillet, SNLE 743 (Or) a quitté le port d'attache pour sa 17e patrouille de dissuasion stratégique.

15 avril 2004 L'USS Louisiana (Gold) est revenu à Kings Bay après avoir terminé sa 19e patrouille de dissuasion stratégique de 10 semaines.

7 mai, Cmdr. Peter H. Hanlon soulagé le Cmdr. William A. Ebbs en tant que commandant du Gold Crew.

20 décembre, l'USS Louisiana (Gold) est retourné à son port d'attache après plus de trois mois de patrouille stratégique de dissuasion.

12 octobre 2005 L'USS Louisiana est arrivé à son nouveau port d'attache de la base navale de Kitsap-Bangor, dans l'état de Washington.

10 février 2006 Cmdr. Blake L. Converse soulagé le Cmdr. John K. McDowell en tant que commandant du Louisiana (Bleu) lors d'une cérémonie de passation de commandement au Naval Undersea Museum de Keyport, Wash.

25 février 2011 L'USS Louisiana (Gold) est revenu à Bangor après une patrouille de dissuasion stratégique de 85 jours.

6 septembre, Cmdr. Paul L. Varnadore soulagé le Cmdr. Eric P. Woelper en tant que commandant de la Louisiane (bleu) lors d'une cérémonie de passation de commandement à la base navale de Kitsap-Bangor's Deterrent Park. Woelper, qui a pris le commandement du Blue Crew en février 2009, a effectué quatre patrouilles de dissuasion stratégique pendant son séjour à bord de la Louisiane.

23 février 2012 L'USS Louisiana (Gold) est retourné à son port d'attache après avoir effectué une patrouille de dissuasion stratégique.

16 mars, Cmdr. Robert E. Peters soulagé le Cmdr. Joseph M. Turk en tant que commandant du SSBN 743 (Or) lors d'une cérémonie de passation de commandement au Naval Undersea Museum de Keyport, Wash.

Le 6 mai, l'USS Louisiana (bleu) est retourné à la base navale de Kitsap-Bangor après une patrouille de dissuasion stratégique de 55 jours.

20 août, l'USS Louisiana (Gold) est retourné à Bangor, Washington, après une patrouille de dissuasion stratégique de 73 jours.

5 avril 2013 Le SNLE 743 (Gold) est retourné à Bangor après une patrouille de dissuasion stratégique de trois mois.

26 juillet, l'USS Louisiana (Bleu) est rentré au port d'attache après une patrouille stratégique de dissuasion.

13 décembre, l'USS Louisiana (Gold) est retourné à la base navale de Kitsap-Bangor après une patrouille de dissuasion stratégique.

22 avril 2014 L'USS Louisiana (Bleu) est retourné à Bangor après avoir effectué une patrouille de dissuasion stratégique.

15 août, Cmdr. Melvyn N. Naidas a soulagé le Cmdr. Robert E. Peters en tant que commandant du Louisiana (Gold) lors d'une cérémonie de passation de commandement au Naval Undersea Museum.

18 décembre, SNLE 743 (bleu) est retourné au port d'attache après avoir terminé une patrouille de dissuasion stratégique.

4 mars 2016 L'USS Louisiana (Gold) est retourné à Bangor à la suite d'une patrouille stratégique de dissuasion.

9 juin, l'USS Louisiana (Bleu) est retourné à la base navale de Kitsap-Bangor à la suite d'une patrouille de dissuasion stratégique.

18 août, l'USS Louisiana (Gold) est entré en collision vers 18 heures. avec le navire de soutien offshore USNS Eagleview (T-AGSE 3), alors qu'il traversait le détroit de Juan de Fuca. Le sous-marin est retourné sain et sauf à Bangor pour une évaluation des dommages.

9 décembre, Cmdr. Chimi I. Zacot soulagé le Cmdr. Michael J. Daigle, Jr., en tant que commandant de l'USS Louisiana (bleu) lors d'une cérémonie de passation de commandement à la chapelle de la base navale de Kitsap-Bangor.

22 mai 2017 L'USS Louisiana (Gold) est retourné à la base navale de Kitsap-Bangor à la suite d'une patrouille stratégique de dissuasion.

9 juin, Cmdr. Martin E. Sprague, II a soulagé le Cmdr. Melvyn N. Naidas en tant que commandant du Louisiana (Gold) lors d'une cérémonie de passation de commandement au Naval Undersea Museum.

15 octobre, l'USS Louisiana (Bleu) est retourné à Bangor après avoir terminé une patrouille de dissuasion stratégique.

2 mars 2018 USS Louisiana (Gold) amarré à Delta Pier South sur la base navale de Kitsap-Bangor à la suite d'une patrouille de dissuasion stratégique.

3 mai, USS Louisiana (Bleu) amarré à Delta Pier South sur la base navale de Kitsap-Bangor à la suite d'une patrouille de dissuasion stratégique.

27 juin 2019 Cmdr. Martin E. Sprague, II a soulagé le Cmdr. Chimi I. Zacot en tant que commandant du Louisiana (vert) lors d'une cérémonie de combinaison d'équipage au Naval Undersea Museum.

Le 11 septembre, le SNLE 743 est entré dans la cale sèche n ° 4 du chantier naval de Puget Sound à Bremerton pour une révision de ravitaillement technique (ERO) de deux ans.

6 mars 2020 Cmdr. Lester O. Patterson, Jr., soulagé le Cmdr. Martin E. Sprague, II en tant que commandant de la Louisiane (vert) lors d'une cérémonie de passation de commandement à la chapelle de la base navale de Kitsap-Bangor.


USS Louisiana BB-19 - Histoire

20 000 verges à 15 degrés (11,3 milles)
Coque AP de 870 lb
Cadence de tir 2-3 RPM

22 500 yards @ 20,1° (12,7 miles)
Coque AP de 260 lb
Cadence de tir 1-2 RPM

16 500 verges à 15 degrés (9,3 milles)
Coque AP de 165 lb
Cadence de tir 4 tr/min

14 600 yards @ 43° (8,2 miles)
Plafond AA 30 400'
Coque HE de 13 lb
Cadence de tir 15-20 RPM

Le troisième Louisiana (BB-19) a été mis en place le 7 février 1903 par la Newport News Shipbuilding & Dry Dock Co., Newport News, Va. lancé le 27 août 1904 parrainé par Mlle Juanita LaLande et commandé le 2 juin 1906, le capitaine Albert R. Couden aux commandes.

Après son débâcle au large des côtes de la Nouvelle-Angleterre, la Louisiane a navigué le 15 septembre 1906 pour La Havane en réponse à un appel du président cubain Estrado Palma à l'aide américaine pour réprimer une insurrection. Le nouveau cuirassé portait une commission de paix, composée du secrétaire à la Guerre William H. Taft et du secrétaire d'État adjoint Robert Bacon, qui a organisé un gouvernement provisoire de l'île. La Louisiane est restée inactive pendant que ce gouvernement était mis en place, puis a renvoyé la commission à la forteresse Monroe, en Virginie.

La Louisiane a embarqué le président Theodore Roosevelt à Piney Point, Maryland, le 8 novembre 1906 pour une croisière au Panama afin d'inspecter les travaux de construction du canal de Panama. De retour, elle visite brièvement Porto Rico, où le président étudie la structure administrative du gouvernement du Commonwealth, avant de le débarquer à Piney Point le 26 novembre 1906.

En 1906 et 1907, la Louisiane a visité la Nouvelle-Orléans, La Havane et Norfolk a manoeuvré hors de Guantanamo Bay et s'est engagé dans des exercices de combat le long de la côte de la Nouvelle-Angleterre. Le 16 décembre 1907, il quitta Hampton Roads comme l'un des 16 cuirassés que le président Theodore Roosevelt envoya en voyage autour du monde. La croisière de la « Grande flotte blanche » a dissuadé les actions hostiles envers les États-Unis par d'autres pays, principalement le Japon a augmenté le prestige américain en tant que puissance navale mondiale et a fait comprendre au Congrès l'importance d'une marine forte et d'une flotte marchande florissante. Au cours de la circumnavigation, la Louisiane a visité Port of Spain Rio de Janeiro Junta Arenas et Valparaiso, Chili Callao, Pérou San Diego et San Francisco Honolulu Auckland Sydney Tokyo Manille Amey, Chine Hong Kong Manille Colombo Suez et Port Saïd Smyrne et Gibraltar avant de rentrer chez elle le 22 février 1909.

Après révision et manœuvres, la Louisiane a rejoint la 2e division de la flotte de l'Atlantique le 1er novembre 1910 et a navigué vers les eaux européennes pour visiter les ports anglais et français avant de retourner aux États-Unis au printemps 1911. Au cours de l'été, elle a effectué des visites officielles au ports nord-européens de Copenhague Tralhafuet, Suède Kronstadt, Finlande et Kiel, Allemagne, et a été inspecté par les rois de Danemark et de Suède, le Kaiser et le tsar.

Entre le 6 juillet 1913 et le 24 septembre 1915, la Louisiane a effectué trois voyages depuis les ports de la côte est vers les eaux mexicaines. Le premier (du 6 juillet au 29 décembre 1913), elle se tenait prête à protéger les vies et les biens américains et à aider à faire respecter à la fois la doctrine Monroe et l'embargo sur les armes qui avait été établi pour décourager de nouveaux troubles révolutionnaires au Mexique. Son deuxième voyage (du 14 avril au 8 août 1914) intervient à un moment où la tension entre le Mexique et les États-Unis est à son paroxysme lors du bombardement et de l'occupation de Vera Cruz. La Louisiane a navigué une troisième fois vers les eaux mexicaines pour protéger à nouveau les intérêts américains du 17 août au 24 septembre 1915.

De retour du golfe du Mexique, la Louisiane est placée en réserve à Norfolk et, jusqu'à ce que les États-Unis entrent dans la Première Guerre mondiale, elle sert de navire-école pour les aspirants et les miliciens de la marine lors de croisières estivales.

Pendant la Première Guerre mondiale, le Louisiana a été affecté comme navire-école d'artillerie et d'ingénierie, croisant au large de la côte atlantique centrale jusqu'au 25 septembre 1918. À cette époque, il est devenu l'une des escortes d'un convoi vers Halifax. À partir du 24 décembre 1918, elle a vu le devoir comme un transport de troupes, faisant quatre voyages à Brest, France, pour ramener des troupes aux États-Unis.

Après son dernier voyage de retour de Brest, la Louisiane s'est présentée au Philadelphia Navy Yard, où elle a été désarmée le 20 octobre 1920 et a été vendue à la ferraille le 1er novembre 1923.


Contenu

Forrestal'la quille a été posée à Newport News Shipbuilding le 14 juillet 1952. États Unis, a été remplacé par une structure insulaire conventionnelle, et son pont d'envol a été modifié pour inclure un pont d'atterrissage incliné et des catapultes à vapeur, en s'inspirant des innovations britanniques. [5] Elle a été lancée le 11 décembre 1954 et mise en service le 1er octobre 1955. [6]

Forrestal était le premier porte-avions américain à être construit avec un pont d'envol incliné, une catapulte à vapeur et un système d'atterrissage optique, au lieu de les avoir installés après le lancement. [7]

La conception originale-USS États Unis-prévoyait que l'îlot se rétracte au ras du pont lors des opérations de vol, mais cela s'est avéré trop compliqué. Une autre solution a été envisagée où les deux mâts devaient se replier, en lieu et place de l'îlot rétractable, pour permettre au transporteur de passer sous le pont de Brooklyn. Le plus grand mât central devait se replier sur le côté et reposer sur le pont d'envol, et le plus petit mât devait se replier vers la poupe. [8]

De son port d'attache, Naval Station Norfolk, Norfolk, Virginie, Forrestal a passé la première année de service dans des opérations d'entraînement intensif au large des caps Virginia et dans les Caraïbes. Une mission importante consistait à former des aviateurs à l'utilisation de ses installations avancées. Pendant ce temps, elle a souvent opéré à partir de la base navale de Mayport, en Floride. Le 7 novembre 1956, il prend la mer depuis Mayport pour opérer dans l'Atlantique Est pendant la crise de Suez, prêt à entrer en Méditerranée en cas de besoin. Elle est revenue à Norfolk le 12 décembre pour préparer son premier déploiement avec la 6ème flotte en Méditerranée, pour laquelle elle a navigué le 15 janvier 1957. [ citation requise ]

Sur ce point, comme lors de ses missions successives en Méditerranée, Forrestal visité de nombreux ports pour « montrer le drapeau » et embarquer des dignitaires et le grand public. Pour les observateurs militaires, elle a organisé des démonstrations en cours pour illustrer sa capacité à apporter la puissance aérienne vers et depuis la mer dans des opérations militaires à toute échelle. Elle est revenue à Norfolk le 22 juillet 1957 pour des exercices au large de la côte de Caroline du Nord en préparation de sa première opération de l'OTAN, l'opération Strikeback en mer du Nord. Ce déploiement, entre le 3 septembre et le 22 octobre, l'a amenée à visiter Southampton, au Royaume-Uni, ainsi qu'à s'entraîner dans la tâche très importante de coordonner la puissance navale des États-Unis avec celle des autres pays de l'OTAN.

L'année suivante trouvé Forrestal participer à une série d'exercices importants de la flotte ainsi qu'à des opérations de vol expérimentales. Lors de la crise libanaise de l'été 1958, le porte-avions est à nouveau appelé à opérer dans l'Atlantique Est pour soutenir les opérations navales en Méditerranée. Elle a navigué de Norfolk le 11 juillet pour embarquer un groupe aérien à Mayport deux jours plus tard, a patrouillé ensuite l'Atlantique jusqu'au retour à Norfolk le 17 juillet.

Lors de son deuxième tour de service en Méditerranée, du 2 septembre 1958 au 12 mars 1959, Forrestal à nouveau combiné un programme d'entraînement, de patrouille et de participation à des exercices majeurs avec des cérémonies, l'hospitalité et des visites publiques. Sa liste d'invités au cours de cette croisière était dirigée par le secrétaire américain à la Défense N. H. McElroy. De retour à Norfolk, elle a poursuivi la tâche sans fin de former de nouveaux aviateurs, se maintenant constamment prête à réagir instantanément à toute demande de ses services provoquée par des événements internationaux. Les visiteurs au cours de l'année comprenaient le roi Hussein de Jordanie.

Forrestal se rend à nouveau à la 6e flotte entre le 28 janvier 1960 et le 31 août, visitant les ports typiques d'un déploiement méditerranéen ainsi que Split, Croatie (alors partie de la Yougoslavie). Encore une fois, il était ouvert aux visiteurs dans de nombreux ports, ainsi qu'à la patrouille et au programme d'entraînement de la 6e flotte. Elle a terminé un autre déploiement à la 6e flotte de janvier 1961 à août 1961, après quoi elle est entrée dans une période de chantier au chantier naval de Norfolk où les six câbles d'arrêt ont été remplacés par quatre, les espaces de niveau 03 libérés ont été convertis en zones d'amarrage et le pont d'envol du côté droit Le système d'atterrissage à miroir a été remplacé par une lentille de Fresnel permanente dans la passerelle bâbord, entre autres mises à jour. Il a effectué une croisière d'essai à Guantanamo Bay en janvier 1962 avec des escales à Port-au-Prince, en Haïti, et à Port of Spain, à Trinidad. Elle a ensuite agi en tant que porte-avions de défense dans un exercice de débarquement de force amphibie sur l'île de Vieques, c'était la plus grande force navale assemblée depuis la guerre de Corée. Forrestal avec le vice-président Lyndon B. Johnson à bord, et Entreprise avec le président John F. Kennedy à bord a accueilli de nombreux ambassadeurs étrangers, attachés militaires et autres diplomates pour une démonstration de la puissance aéronavale au large des caps de Virginie en juin 1962.

Forrestal déployé à nouveau en Méditerranée du 3 août 1962 au 2 mars 1963 en tant que navire amiral du commandant de la division aéronavale quatre (ComCarDiv 4) participant aux exercices de l'OTAN dans l'Atlantique et la Méditerranée occidentale avec Entreprise, les transporteurs britanniques et français. Les opérations de cross deck ont ​​été menées avec le HMS Arche Royale. Alors qu'un USMC Phantom était à bord du HMS Ark Royal, il a développé des problèmes et n'a pas pu décoller pour retourner au Forrestal avant d'accoster à Malte. Le personnel américain n'était pas autorisé à se rendre à Malte à l'époque, le Phantom a donc été peint avec des marques de queue de la Royal Navy pour que le jet se fonde dans les Phantoms de la Royal Navy.

Forrestal est entré dans l'histoire en novembre 1963 lorsque, les 8, 21 et 22, le lieutenant James H. Flatley III et ses membres d'équipage, le LCDR Walter "Smokey" Stovall et l'Aviation Machinist's Mate (Jet). V 1re classe Ed Brennan, a effectué 21 atterrissages et décollages avec arrêt complet dans un C-130 Hercules à bord du navire. Les tests ont été effectués à 500 milles marins (930 km) dans l'Atlantique Nord au large des côtes du Massachusetts. En faisant ainsi, Forrestal et le C-130 a établi un record pour l'atterrissage d'un avion le plus gros et le plus lourd sur un porte-avions de la Marine. La Marine tentait de déterminer si le gros Hercules pouvait servir d'avion « Super-COD » ou « Carrier Onboard Delivery ». Le problème était qu'il n'y avait pas d'avion capable de ravitailler un porte-avions au milieu de l'océan. Le Hercules était stable et fiable, et avait une longue autonomie de croisière et une charge utile élevée.

Les tests ont été plus que concluants. À 85 000 livres (39 000 kg), le KC-130F s'est complètement immobilisé à moins de 267 pieds (81 m) et à la charge maximale, l'avion n'a utilisé que 745 pieds (227 m) pour le décollage. La Marine a conclu qu'avec le C-130 Hercules, il serait possible de soulever 25 000 livres (11 000 kg) de cargaison 2 500 milles (4 000 km) et de la faire atterrir sur un porte-avions. Cependant, l'idée a été considérée comme trop risquée pour les opérations COD de routine. L'avion était également trop gros pour tenir dans les ascenseurs du transporteur ou dans ses hangars, ce qui entravait gravement les opérations. Le programme C-2 Greyhound a été développé et le premier de ces avions est devenu opérationnel en 1965. Pour ses efforts, la Marine a décerné au LT Flatley la Distinguished Flying Cross. L'Hercules utilisé, BuNo 149798, a été retiré au National Naval Aviation Museum de la Naval Air Station Pensacola, en Floride, en mai 2003.

En 1964, dans ce qui était connu sous le nom d'Opération Frère Sam, le président américain Lyndon B. Johnson a envoyé Forrestal soutenir un coup d'État militaire contre le président brésilien João Goulart. Le coup d'État a réussi et a conduit à une dictature militaire de 20 ans au Brésil. [note 1]

Le 15 mars 1966, Forrestal était à nouveau un témoin de l'histoire lorsqu'elle et diverses autres unités de la sixième flotte ont fait une brève escale à Palomares, en Espagne, (site d'un nettoyage en cours d'une catastrophe nucléaire et d'un effort de récupération d'une bombe H) apparemment pour livrer personnel, soutien matériel, ou les deux. Le porte-avions a jeté l'ancre à 9 h 03, est parti à 12 h 19 et a repris ses opérations de vol. [9]

En juin 1967, Forrestal a quitté Norfolk pour le service dans les eaux au large du Vietnam. Dans le golfe du Tonkin le 29 juillet, Forrestal avait lancé des avions depuis son poste de pilotage. Pendant quatre jours, les avions de l'Attaque Carrier Air Wing 17 ont effectué environ 150 missions contre des cibles au Nord-Vietnam depuis le navire. Le 29 juillet 1967, lors de la préparation d'une autre frappe, une fusée Zuni installée sur un F-4 Phantom (#110), a des ratés, impactant un A-4 Skyhawk armé # 405, garé à bâbord. [10] L'impact de la fusée a délogé et rompu le réservoir de carburant externe de 400 gallons du Skyhawk. Le carburant du réservoir qui fuyait a pris feu, créant une grave conflagration qui a brûlé pendant des heures, tuant 134 personnes, en blessant 161, détruisant 21 avions et coûtant 72 millions de dollars à la Marine. Sur le pont d'envol se trouvait le capitaine de corvette (plus tard sénateur) John McCain. [11]

Forrestal a été déployé dans les eaux méditerranéennes à quatre reprises entre 1968 et 1973. Il s'est également rendu en Tunisie pour des opérations de sauvetage dans la vallée inondée de la rivière Medjerda, près de Tunis. Le navire a enregistré trois autres déploiements en Méditerranée entre 1973 et 1975. Le 22 juillet 1974, à la suite de l'invasion turque de Chypre, l'ambassadeur des États-Unis à Chypre, Roger Davies, a demandé l'évacuation des citoyens américains de cette nation insulaire. Dans un effort conjoint du Navy-Marine Corps, le HMM-162 du navire d'assaut amphibie de la 6e flotte USS Inchon évacué 466 personnes, dont 384 citoyens américains, en seulement cinq heures. Forrestal fourni une couverture d'air pour cette opération.

En octobre 1968, un lancement de nuit de routine d'un E-2A de VAW-123 a ouvert la voie à tous les lancements à bord Forrestal. Les membres d'équipage étaient le CAPC Paul Martin Wright (officier des opérations), le CAPC James Leo Delaney (officier de maintenance), le LTJG Howard Booth Rutledge (officier du personnel), le LTJG Frank J. Frederick (officier de maintenance adjoint) et l'AT1 David E. Carpenter ( service avionique). Le vol était routinier et tous les avions ont récupéré comme d'habitude jusqu'au VAW-123 E-2A, qui a été le dernier avion à récupérer. L'avion a boulonné et est sorti du pont incliné et dans l'eau, le nez en premier. Lorsqu'il a heurté l'eau, l'avion s'est renversé sur le dos, brisant son dôme radar et a coulé en quelques minutes. Le dôme a flotté et a été récupéré. Immédiatement, des hélicoptères se sont déplacés dans la zone pour des opérations de recherche et de sauvetage. L'AT1 David E. Carpenter et le LTJG Frank J. Frederick ont ​​été secourus sans blessure grave. Le LCDR Wright, le LCDR Delaney et le LTJG Rutledge ont perdu en mer.

Le 10 juillet 1972, alors qu'il était amarré au quai 12, Norfolk, Forrestal a de nouveau été le théâtre d'un incendie catastrophique. Ce feu, qui a été allumé par un membre d'équipage, était dans une salle informatique de niveau O-3 (juste sous le pont d'envol). Un trou a été percé dans le pont d'envol pour atteindre le feu d'en haut et des centaines de gallons d'eau ont été pompés dans l'espace. Cela a ruiné tout l'équipement informatique et le navire a pris une gîte exagérée, faisant craindre qu'il ne chavire. Le navire est retourné aux chantiers de Portsmouth et trois mois plus tard, il a enfin pu relever l'USS John F. Kennedy, qui devait servir un déploiement prolongé en Méditerranée tandis que le Forrestal était en réparation. L'électricien Robert Horan, qui était à bord à l'époque, se souvient dans un mémoire "[L'incendie a causé] plus de sept millions de dollars de dégâts. Les vidéos d'actualités montraient le pont d'envol rougeoyant. Nous sommes retournés à Portsmouth pour des réparations. et je crois que nous avons obtenu la plupart du CIC et de l'équipement électronique qui était censé aller à bord de l'USS Nimitz, alors en construction." [12]

En juin 1974, Forrestal a envoyé un contingent de 34 marins et deux officiers pour représenter la marine américaine lors du 30e anniversaire du jour J en Normandie, en France. Le groupe a défilé dans divers défilés sur les plages de Normandie le 6 juin 1974 ainsi qu'à Cherbourg, en France, et a été bien accueilli par la population locale. Le groupe a été passé en revue par le général à la retraite de l'armée Omar Bradley. Ce contingent de marins s'est envolé de Forrestal par SH-3 Sea Kings de HELANTISUBRON 3 (HS-3) sur le pont de l'USS Milwaukee (AOR-2), puis emmené à la base navale de Rota, en Espagne. Après quelques jours de "marching" de remise à niveau, ils ont été transportés à Cherbourg, en France, à bord d'un C-130. Après les célébrations, le groupe s'est réuni avec Forrestal sur l'île de Crète à la mi-juin.

Le 30 juin 1975, Forrestal a été reclassé « Porte-avions polyvalent », CV-59. Aussi en 1975 Forrestal a été sélectionné pour être le navire hôte de l'International Naval Review à New York à l'occasion du bicentenaire du pays. Le 4 juillet 1976, le Forrestal Sur le pont d'envol, le président Gerald Ford a sonné à l'occasion du bicentenaire et a passé en revue plus de 40 grands voiliers de pays du monde entier. [13]

Peu de temps après l'examen, Forrestal participé à un test de choc spécial. Il impliquait la détonation d'explosifs puissants près de la coque pour déterminer si un navire capital pouvait résister à la tension du combat rapproché tout en restant opérationnel. [13]

En septembre 1977, après une révision de neuf mois, Forrestal a quitté Norfolk et a déplacé son port d'attache à Mayport. Le porte-avions a quitté Mayport le vendredi 13 janvier 1978 pour une période de trois semaines en mer dans le centre d'entraînement aux armes de la flotte de l'Atlantique (AFWTF) de la zone d'exploitation de Roosevelt Roads pour terminer la troisième phase de la formation du commandant de type (TYT-3), et se soumettre à l'évaluation de l'état de préparation opérationnelle (ORE). La tragédie a frappé Forrestal le soir du 15 janvier 1978, un A-7 Corsair II du VA-81 s'écrasa sur le pont d'envol, tuant deux membres d'équipage de pont et en blessant 10 autres. [13] The pilot was operating without communication gear due to an onboard malfunction, and as he was making his approach, he saw that the "ball" was lit (signalling that it was permissible to land). The pilot ejected safely after seeing that the deck was covered with parked and moving aircraft, by which time it was impossible to pull up. [ citation requise ] He was recovered, suffering only minor injuries, but his Corsair struck another A-7 and an EA-6B before careening across the deck in a ball of flames. A small fire on the aft portion of the deck, caused by fuel spilled during the crash, was extinguished within seconds. At the time of the accident, Forrestal was operating about 49 miles (79 km) off St. Augustine, Florida. A memorial service for the dead was held on board on 19 January. The ship returned to Mayport on 3 February. [13]

Forrestal left Mayport for the Mediterranean on 4 April 1978. At 22:00 on 8 April, just minutes after the ship had finished a general quarters drill, the crew was called to G.Q. again, but this time it was not a drill a fire had broken out in the Number Three Main Machinery Room. Freshly painted thermal insulation in Three Main engine room had been set smoldering by hot steam lines. Watch-standers within the space activated an extinguishing system and had the fire out within seconds. [13]

Three days later, the crew again was called to respond to another emergency G.Q. At midnight on 11 April, a fire was discovered in a catapult steam trunk in the forward part of the ship at about the 01 level, and another fire was found in an adjoining storeroom minutes later. The at-sea fire brigade, working with area repair lockers, had the fires out within the hour. [13]

On 10 May 1978 while in Guantanamo Bay, Cuba, flooding, which began in a pump room in the aft portion of the ship, rose to a height of 20 feet (6.1 m) before it was controlled. The flood spread into food storage rooms, destroying most of the ship's stocks of fresh milk and produce. Divers from the ship's Explosive Ordnance Disposal (EOD) team dropped into the pump room to plug the leak. Total damage from the flooding was estimated at $30,000. [13]

From 19 to 29 May 1978, Forrestal participated in Operation Dawn Patrol, the first of three NATO exercises the ship would be involved in during the deployment. Dawn Patrol involved air and ground forces and over 80 ships from six NATO countries. Forrestal ' s role during the exercise included protecting a Turkish amphibious task group and working with USS Nimitz and the French aircraft carrier Foch to defend against simulated "enemy" ships and aircraft. [13]

During this sea period, two separate air crashes on successive days left one pilot dead and another injured. On 24 June 1978, LCDR T. P. Anderson, Operations Officer for Carrier Air Wing Seventeen, was killed when his A-7E Corsair II crashed into the sea during a practice bombing mission. Before the crash, the pilot ejected while the plane was inverted in less than ideal weather conditions. On 25 June, a pilot from VA-83, also flying an A-7E, ejected shortly after takeoff due to a catapult malfunction, suffering minor injuries. He could be seen swimming away from the side of the ship as it passed near him. A rescue crew aboard an SH-3D Sea King helicopter from HS-3 recovered the pilot and returned to the ship within eight minutes after the crash. Both accidents occurred as the ship was operating in the Ionian Sea, east of Sicily. [13]

From 4 to 19 September 1978, Forrestal participated in the massive NATO exercise Northern Wedding, which included over 40,000 men, 22 submarines, and 800 rotary and fixed-wing aircraft from nine NATO countries. Northern Wedding, which took place every four years, practiced NATO's ability to reinforce and resupply Europe in times of tension or war. During the exercise Forrestal and the British aircraft carrier HMS Arche Royale headed separate task groups, steaming in a two-carrier formation to gain sea control and deploying their aircraft in support of mock amphibious landings in the Shetland Islands and Jutland, Denmark. [13]

From 28 September to 10 October, Forrestal participated in Display Determination, the third and final NATO exercise of the deployment. The operation, involving ships, aircraft, and personnel from eight NATO countries, was designed to practice rapid reinforcement and resupply of the southern European region in times of tension or war. Forrestal arrived in Rota, Spain, on 11 October for the last overseas port stop of the deployment. [13]

On 13 October 1978, the ship put to sea to conduct a one-day exercise with a task group of deploying U.S. ships headed by the aircraft carrier USS Saratoga. Air Wing Seventeen's planes conducted mock attacks on the task group to allow the ships to practice anti-air warfare. Forrestal returned to Rota late in the evening on the 13th. [13]

Before dawn on 15 October, Forrestal departed Rota and outchopped from the Sixth Fleet, having been relieved by Saratoga. On the homeward transit, Forrestal took an extreme northerly course as part of a special operation code-named Windbreak. Commander Second Fleet, Vice Adm. Wesley L. McDonald, embarked in Forrestal for the exercise. Windbreak was designed to introduce U.S. sailors and equipment to relatively unfamiliar waters and conditions, and to gauge Soviet interest in U.S. ships in transit to and from the Mediterranean. During the exercise, Forrestal traveled as far north as 62 degrees latitude, 150 miles (240 km) south of Iceland, encountering seas to 34 feet (10 m), winds in excess of 70 knots (130 km/h), and a wind chill factor that drove the temperature as far down as 0 °F (−18 °C). The waves were high enough to crash over the flight deck as the ship drove west. Also participating in Windbreak were the guided missile cruiser USS Harry E. Yarnell and the destroyer USS Arthur W. Radford. [13]

Forrestal returned to Mayport on 26 October 1978. On 13 November, Forrestal commenced a four-month period of upkeep and repair known as an Extended Selected Restricted Availability (ESRA), to be conducted as the ship was moored alongside the carrier pier in Mayport. Forrestal ended 1978 as she had started it, moored to the carrier pier in Mayport. [13]

On 27 August 1979 Forrestal had to make an emergency deployment due to Hurricane David. It was feared the ship could be damaged and in turn damage the carrier pier as the storm surge from the hurricane thrust inland. Forrestal traveled through the main part of the storm and emerged in the eye briefly before coming out of the opposite side as the storm moved northwest along the east coast. The ship was manned with a skeleton crew and no aircraft. [ citation requise ]

After completing her 15th Mediterranean cruise from November 1979 to May 1980 (https://www.navysite.de/cruisebooks/cv59-80/index.html) she celebrated her silver anniversary in October 1980. Forrestal got underway on her 16th Mediterranean deployment in March 1981 and return to the carrier pier in Mayport on September 15, 1981 (https://www.navysite.de/cruisebooks/cv59-81/index.html). [13]

On 2 March 1981, Forrestal began her 17th Mediterranean deployment and second quarter century of naval service. During the Syria/Israel missile crisis, Forrestal maintained a high state of readiness for 53 consecutive days at sea. In a Gulf of Sidra exercise, two Libyan aircraft were shot down after firing on F-14s from Nimitz over international waters. Forrestal aircraft made more than 60% of all the intercepts of Libyan planes. After departing the Mediterranean she operated above the Arctic Circle as part of NATO Ocean Venture '81.

After a repair period, Forrestal deployed for her 18th Mediterranean cruise on 8 June 1982, and operated in the eastern Mediterranean in support of the Lebanon Contingency Force of 800 U.S. Marines in Beirut. On 12 September 1982, after transiting the Suez Canal for the first time in her 28-year history, she entered the Indian Ocean. This marked the first time that Forrestal had operated with 7th Fleet since the 1967 Vietnam cruise.

Forrestal completed the five and one-half-month deployment with a nighttime arrival at Mayport on 16 November 1982 and immediately began preparing for the Service Life Extension Program (SLEP). The ship shifted homeport to Philadelphia Naval Shipyard, Philadelphia on 18 January 1983, and embarked on the 28-month, $550 million SLEP, designed to extend the life of U.S. aircraft carriers another 15 to 20 years.

Pendant Forrestal ' s SLEP, the ship was completely emptied and most major equipment was removed for rework or replacement. Forrestal ' s successful SLEP period was completed on time when the ship left Philadelphia on 20 May 1985. After completing a four-day transit to her homeport of Mayport, Forrestal immediately began a workup cycle in preparation for her first deployment in over four years.

Forrestal departed Mayport on 2 June 1986, on her 19th deployment. During this cruise, Forrestal aircraft frequently operated in the international airspace of the Tripoli Flight region, the international air traffic control sector of Libya. Forrestal also participated in Operation Sea Wind a joint U.S.-Egyptian training exercise and Display Determination, which featured low-level coordinated strikes and air combat maneuvering training over Turkey.

In 1987, Forrestal went through yet another period of pre-deployment workups. This included refresher training, carrier qualifications, and a six-week deployment to the North Atlantic to participate in Ocean Safari '87. In this exercise, Forrestal operated with NATO forces in the fjords of Norway.

Forrestal in New Orleans Edit

The ship and crew performed so well in Ocean Safari '87 that Forrestal ' s commanding officer, CAPT John A. Pieno Jr., recommended that the ship be granted a special liberty call in the United States as a reward. Special liberty calls serve to reward Navy personnel with a trip to other parts of the U.S. and provides Americans who would normally never see warships and planes an up close look at life in the United States Navy. CAPT Pieno being a native of New Orleans, Louisiana, decided that New Orleans, during her Mardi Gras celebration, would be the perfect location to show off his pride and joy. During her trip to New Orleans Forrestal broke another record by becoming the largest naval warship ever to come up the Mississippi River. [14] Also during her four days in New Orleans she accommodated tours for over 40,000 visitors. The tour included viewings and descriptions of all her aircraft, damage control demonstrations, and the crowd's favorite, a ride on one of her four aircraft elevators.

Forrestal departed on her 20th major deployment on 25 April 1988. She steamed directly to the North Arabian Sea via the Suez Canal in support of America's Earnest Will operations in the region. She spent 108 consecutive days at sea before her first liberty port. During the five and one-half month deployment, Forrestal operated in three ocean areas and spent only 15 days in port. She returned on 7 October 1988, and received the Meritorious Unit Commendation for her superior operational performance during the deployment.

After a brief stand down period followed by local operations, Forrestal participated in New York City's Fleet Week in May 1989, and then commenced preparations for her next deployment. Also in 1989, she won the Marjorie Sterrett Battleship Fund Award for the Atlantic Fleet.

Forrestal ' s departure for her 21st major deployment was delayed when a fire caused major damage to a primary command and control trunk space. Through the efforts of the ship's crew and civilian contractors, Forrestal was able to depart for her deployment on 6 November 1989, completing the necessary repairs well ahead of projections. The 9 October 1989 fire caused around $2.5 million in damage and injured 11 sailors. [15]

The final two months of 1989 proved exciting. Beyond the "routine" exercises and training initiatives, Forrestal ' s crew became part of history, as they provided support to President George H. W. Bush during his Malta Summit. The support included a three-hour Presidential visit to the ship. Forrestal participated in numerous exercises during this deployment including Harmonie Sud, Tunisian Amphibious and National Week. She returned to Mayport on 12 April 1990, ending a deployment which had included nine port visits in seven different countries. After a post deployment stand down, Forrestal completed a drydocking selected restricted availability at Mayport from 14 May 1990 – 27 August 1990. [16]

From September to November 1990, Forrestal underwent repairs at Norfolk Naval Shipyard. Repairs included work on the catapult system, hull and other changes to accommodate the F/A-18 Hornet. [17] Forrestal returned to Mayport 21 November 1990. [16]

In 1989, during work up cruises to prepare for the upcoming deployment, Forrestal was diverted from an 11-day carrier task force training exercise in the Atlantic. The order came in just after midnight and the Forrestal was directed to leave the task force, and proceed West at flank speed. After 20 hours, she slowed to 2 knots and took up station keeping off the North West coast of Puerto Rico. At around 12:30 the second evening, 2 helicopters arrived, delivering SEAL Team Six to the Forrestal's deck. The crew and its visitors cruised for 3 days to the South West Caribbean sea off the Panama and Colombian coasts, where Seal Team Six departed. It is unclear if the operation was an attempt to capture Manuel Noriega, or if it was in support of Operation Pokeweed to apprehend Colombian drug lord Pablo Escobar. [18]

The year of 1991 was one of anticipation and change for Forrestal and her crew, as she spent the first five months maintaining combat readiness as the east coast ready carrier. Maintaining a hectic and challenging period of at-sea operations, Forrestal ' s anticipated deployment in support of Operation Desert Storm was not to be, and orders to deploy were canceled twice during the conflict. The call to deploy finally came and Forrestal commenced the 22nd and final operational deployment on 30 May 1991.

No less challenging than the months of maintaining readiness for combat, Forrestal ' s deployment was repeatedly referred to as "transitional." During the ensuing six months, Forrestal was called upon to provide air power presence and airborne intelligence support for Operation Provide Comfort, and to initiate, test and evaluate a wide range of innovative Sixth Fleet battle group tactics and new carrier roles.

The year ended with Forrestal making advanced preparations for a change of homeport to Naval Air Station Pensacola, Florida, and the transition into a new role as the Navy's training carrier, replacing USS Lexington. Forrestal was redesignated AVT-59 and arrived in Pensacola on 4 February. [19] The ship and crew returned to New Orleans for a visit in May, 1992. Forrestal arrived in Philadelphia on 14 September 1992 to begin a 14-month, $157 million complex overhaul prior to assuming duties as a training carrier. In early 1994, however, the Navy decided to decommission Forrestal and leave the Navy without a dedicated training carrier.

The following officers commanded the Forrestal from 1955 through 1993. [20]

Période Nom
October 1, 1955 - May 1956 Captain Roy L. Johnson, USN
May 1956 - July 1957 Captain William E. Ellis, USN
July 1957 - July 1958 Captain Richard E. Kibbe, USN
July 1958 - May 1959 Captain Allen M. Shinn, USN
May 1959 - April 1960 Captain Samuel R. Brown, Jr., USN
April 1960 - June 1961 Captain Robert Riera, USN
June 1961 - June 1962 Captain Donald M. White, USN
June 1962 - May 1963 Captain Lawrence R. Geis, USN
May 1963 - March 1964 Captain Dick H. Guinn, USN
March 1964 - March 1965 Captain Michael J. Hanley, USN
March 1965 - May 1966 Captain Howard Moore, USN
May 1966 - September 1967 Captain John K. Beling, USN
September 1967 - December 1968 Captain Robert B. Baldwin, USN
December 1968 - November 1969 Captain James W. Nance, USN
November 1969 - November 1970 Captain Charles F. Demmier, USN
November 1970 - June 1971 Captain Leonard A. Snead, USN
June 1971 - November 1972 Captain R. F. Schoultz, USN
November 1972 - May 1974 Captain James B. Linder, USN
May 1974 - August 1975 Captain James H. Scott, USN
August 1975 - August 1977 Captain Joseph J. Barth, Jr., USN
August 1977 - March 1979 Captain Peter B. Booth, USN
March 1979 - August 1980 Captain Edwin R. Kohn, Jr., USN
August 1980 - February 1982 Captain C. E. Armstrong, Jr., USN
February 1982 - April 1984 Captain Bobby C. Lee, USN
April 1984 - December 1985 Captain Daniel R. March, USN
December 1985 - July 1987 Captain Timothy W. Wright, USN
July 1987 - February 1989 Captain John A. Pieno, Jr., USN
February 1989 - August 1990 Captain L. E. Thomassy, Jr., USN
August 1990 - January 1992 Captain Robert S. Cole, USN
January 1992 - September 11, 1993 Captain R. L. Johnson, Jr., USN

After more than 37 years of service, Forrestal was decommissioned on 11 September 1993 at Pier 6E in Philadelphia, and was stricken from the Naval Vessel Register the same day. After being stricken, ex-Forrestal was heavily stripped to support the rest of the carrier fleet. Two 30 ton anchors were transferred to John C. Stennis, while the ship's four nearly new bronze propellers were installed on Harry S. Truman, then under construction. On 16 June 1999, the Navy announced that the ship would be available for donation to an eligible organization for use as a museum or memorial. L'USS Forrestal Museum Inc. began a campaign to obtain the ship from the Navy via donation, for use as a museum, to be located in Baltimore, but this plan was not successful. No other viable applications were received and the vessel was removed from donation hold in December 2003 and redesignated for disposal. [21] According to the NVR, efforts were made to determine her viability to be "donated for use as fishing reef." In 2007, the ship was environmentally prepared for sinking as an artificial reef as was USS Oriskany. [22] Due to elements of the Forrestal design having led directly to current aircraft carrier design, it was intended that the ship be donated to a state and sunk to become a deep water reef, for fishery propagation and not be accessible to divers. [23] That plan never materialized.

On 15 June 2010, ex-Forrestal departed Naval Station Newport in Newport, Rhode Island, where she had been stored since 1998, under tow for the inactive ship storage facility in Philadelphia and tied up at Pier 4, next to ex-USS John F. Kennedy (CV-67) . [24] [25]

On 26 January 2012, the Navy's Naval Sea Systems Command posted a notice of solicitation for the towing and complete dismantlement of multiple CV-59/CV-63 Class aircraft carriers in the United States, to include ex-Forrestal (CV-59), ex-USS Indépendance (CV-62) , ex-USS Saratoga (CV-60) , and ex-USS Constellation (CV-64) . [21] [26] These solicitations were posted in May 2012 and subsequently awarded to three successful offerors, pending their receipt of the facility security clearance required as part of the contract award. After the initial award of one carrier to each successful offeror, this contract provides the Navy with the capability to scrap other decommissioned conventionally-powered aircraft carriers over a five-year period. [21]

In October 2013, it was announced ex-Forrestal would be scrapped by All Star Metals in Brownsville, Texas, at a cost of 1 cent. [21] [27] She left the Philadelphia Naval Yard via a team of tugboats at 5:00AM on 4 February 2014. [28] She arrived at All Star Metals in Brownsville on 18 February 2014 for final scrapping. [29] According to the Naval Vessel Register, scrapping was completed 15 December 2015. [30] Her stern plate was saved and restored and now is in the hands of the National Naval Aviation Museum in Pensacola, Florida.


USS Louisiana BB-19 - History

USS Louisiana , a 16,000-ton Connecticut class battleship built at Newport News, Virginia, was commissioned in June 1906. During that year and the next, she was active in the Gulf of Mexico and Caribbean areas, including making a diplomatic visit to Havana, Cuba, in September 1906 and carrying President Theodore Roosevelt to Panama later in that year. From December 1907 until February 1909, Louisiana steamed around the World with the other battleships of the "Great White Fleet". During this cruise, she called on ports in Trinidad, South America, Mexico, the U.S. west coast, Hawaii, Australia, the Philippines, Japan, China, Ceylon, and the Mediterranean.

Overhauled following her return to the United States, Louisiana was fitted with the then-new "cage" masts. For the next six years, she primarily operated off the U.S. east coast and in the Caribbean area, participating in Atlantic Fleet battleship exercises. She also made two cruises to European waters in late 1910 and in mid-1911. In April-August 1914, Louisiana was one of many U.S. warships that took part in the occupation of Vera Cruz, Mexico. From late 1915 until the the spring of 1917, she was employed on training duties when not in reserve.

Louisiana 's World War I service, from April 1917 until the Armistice of 11 November 1918, mainly consisted of gunnery and engineering training operations along the U.S. Atlantic coast and undertook convoy escort missions during the conflict's last two months. From December 1918 until mid-1919 she served as a troop transport, bringing servicemen back to the United States from Europe. USS Louisiana was reclassified BB-20 in July 1920 and decommissioned in the following October. After three years of inactivity, she was sold for scrapping in November 1923.

This page features, and provides links to, selected views concerning USS Louisiana (Battleship # 19, later BB-19).

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

USS Louisiana (Battleship # 19)

Photographed in 1906 by Enrique Muller.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Online Image: 98KB 740 x 535 pixels

USS Louisiana (Battleship # 19)

Off Coronado, California, on 14 April 1908, during the "Great White Fleet's" visit to the west coast.
Note lighted ship's name displayed on the bridge.

Courtesy of the Historical Collection, Union Title Insurance Company, San Diego, California.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Online Image: 106KB 740 x 585 pixels

USS Louisiana (Battleship # 19)

At anchor during the last half of 1909, after she had been fitted with "cage" masts.
USS Rhode Island (Battleship # 17) is in the left distance, beyond Louisiana 's forward gun turret.
Photographed by Brown & Shaffer.

Collection of Chief Quartermaster John Harold.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Online Image: 52KB 740 x 455 pixels

USS Louisiana (Battleship # 19)

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Online Image: 92KB 740 x 585 pixels

USS Louisiana (Battleship # 19)

Off New York City during the Fleet Review, 3 October 1911.
Photographed by the New York Navy Yard.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Online Image: 70KB 740 x 595 pixels

USS Louisiana (Battleship # 19)

Photographed in harbor, shortly before World War I.
Note blast deflector fitted to her foremast top.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Online Image: 91KB 740 x 580 pixels

Battleships of the 4th Division, Atlantic Fleet

Maneuvering in line abreast off the Atlantic coast, 1917, as seen from the masthead of USS Minnesota (Battleship # 22), the Division flagship.
Ships seen are (from front to rear):
USS Louisiana (Battleship # 19)
USS Kansas (Battleship # 21) and
USS New Hampshire (Battleship # 25).

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Online Image: 129KB 740 x 570 pixels

USS Louisiana (Battleship # 19)

Arrives at New York City with a load of troops from France, 1919. The tug Excelsior (closest to camera) is among those assisting her into her berth.
Photo printed on a stereograph card, published by the Keystone View Company.
See Photo # NH 82654 (extended caption) for the text printed on the original stereograph card's reverse side, concerning World War I trans-Atlantic logistics accomplishments.

Courtesy of Commander Donald J. Robinson, USN(MSC), 1975

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Online Image: 95KB 625 x 675 pixels

A stereo pair version of this image is available as Photo # NH 82654-A

Online Image of stereo pair: 62KB 675 x 360 pixels

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Page made 6 June 2001
New images added and page divided 31 May 2008


Seeking information on USS Louisiana during WWI

Does anyone have information on USS Louisiana (battleship No. 19) during WWI? Did she ever see confrontation during her tours? What was her primary "objective"? Also, would anyone know of information on Barry Chenault who served on the USS Louisiana 1917-1918?

Re: Seeking information on USS Louisiana during WWI
Jason Atkinson 07.04.2020 7:42 (в ответ на Sandra Albritton)

Merci d'avoir posté votre demande sur History Hub !

For information about how to request records about the USS Louisiana and Barry Chenault please see our reply to your previous question at https://historyhub.history.gov/message/16742 .

Please be aware that since our previous reply to you, the National Archives and Records Administration has suspended reproduction and digitization services until further notice due to COVID-19. Orders will not be serviced until operations can resume safely. We apologize for any inconvenience. Once operations resume, document reproduction requests will be filled in the order in which they were received.

We also searched the website of the  Naval History and Heritage Command and located an article in the Dictionary of American Naval Fighting Ships as well as other photographs and sources .


BB-19 Louisiana

The third Louisiana (BB-19) was laid down 7 February 1903 by the Newport News Shipbuilding & Dry Dock Co., Newport News, Va. launched 27 August 1904 sponsored by Miss Juanita LaLande, and commissioned 2 June 1906, Capt. Albert R. Couden in command.

Following her shakedown off the New England coast, Louisiana sailed 15 September for Havana in response to an appeal by Cuban President Estrado Palma for American help in suppressing an insurrection. The new battleship carried a peace commission, comprised of Secretary of War William H. Taft and Assistant Secretary of State Robert Bacon, which arranged for a provisional government of the island. Louisiana stood by while this government was set up and then returned the commission to Fortress Monroe, Va.

Louisiana embarked President Theodore Roosevelt at Piney Point, Md., 5 November for a cruise to Panama to inspect work on the construction of the Panama Canal. Returning she briefly visited Puerto Rico, where the President studied the administrative structure of the Commonwealth's government, before debarking him at Piney Point 26 November.

During 1906 and 1907, Louisiana visited New Orleans, Havana, and Norfolk maneuvered out of Guantanamo Bay and engaged in battle practice along the New England coast. On 16 December 1907 she departed Hampton Roads as one of the 16 battleships President Theodore Roosevelt sent on a voyage around the world. The cruise of the "Great White Fleet" deterred hostile actions toward the United States by other countries, primarily Japan raised American prestige as a global naval power and impressed upon Congress the importance of a strong Navy and a thriving merchant fleet. During the circumnavigation, Louisiana visited Port-of- Spain Rio de Janeiro Junta Arenas and Valparalso, Chile Callao, Peru San Diego and San Francisco Honolulu Auckland Sydney Tokyo Manila Amey, China Hong Kong Manila Columbo Suez and Port Said Smyrna and Gibraltar before returning home 22 February 1909.

After overhaul and maneuvers, Louisiana joined the 2d Division of the Atlantic Fleet 1 November 1910 and sailed for European waters to visit English and French ports before returning to the United States in the spring of 1911. During the summer, she paid formal visits to the north European ports of Copenhagen Tralhafuet, Sweden Kronstadt, Finland and Kiel, Germany, and was inspected by the Kings of Denmark and Sweden, the Kaiser, and the Czar.

Between 6 July 1913 and 24 September 1915 Louisiana made three voyages from east coast ports to Mexican waters. On the first (6 July to 29 December 1913), she stood by to protect American lives and property and to help enforce both the Monroe Doctrine and the arms embargo which had been established to discourage further revolutionary disturbances in Mexico. Her second voyage (14 April to 8 August 1914) came at a time when tension between Mexico and the United States was at its peak during the shelling and occupation of Vera Cruz. Louisiana sailed a third time for Mexican waters to protect American interests again from 17 August to 24 September 1915.

Returning from the Gulf of Mexico, Louisiana was placed in reserve at Norfolk and, until the United States entered World War I, she served as a training ship for midshipmen and naval militiamen on summer cruises.

During World War I, Louisiana was assigned as a gunnery and engineering training ship, cruising off the middle Atlantic coast until 25 September 1918. At that time she became one of the escorts for a convoy to Halifax. Beginning 24 December, she saw duty as a troop transport, making four voyages to Brest, France, to carry troops back to the United States.

Following her final trip back from Brest, Louisiana reported to the Philadelphia Navy Yard, where she decommissioned 20 October 1920 and was sold for scrap 1 November 1923.


Voir la vidéo: Montana Class Battleship (Août 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos