Nouveau

HMS Cerf (1899)

HMS Cerf (1899)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

HMS Cerf (1899)

HMS Cerf (1899) était un destroyer de classe D qui a servi avec la huitième flottille de destroyers sur le Firth of Forth, la septième flottille de destroyers sur le Humber et la flottille de chasse de la mer d'Irlande pendant la Première Guerre mondiale,

Les Cerf était un développement de la gamme de destroyers de 30 nœuds qui a commencé avec le HMS Désespéré (1894-5) et ses deux navires jumeaux. Ils étaient suivis de trois destroyers de type Coquette, plus longs de 5 pieds. Les Cerf conservé la longueur supplémentaire et la disposition globale, mais avec des lignes modifiées.

Les Cerf était l'un des six destroyers commandés dans le programme 1897-8, et le seul commandé à Thornycroft.

Les destroyers Thornycroft 30 nœuds avaient trois chaudières dans deux pièces, avec une seule chaudière dans la pièce avant et deux dans la pièce arrière. Les consommations des chaudières n°1 et n°2 ont été acheminées dans un seul entonnoir. C'était le même arrangement que dans leurs destroyers à 27 nœuds (« Classe A »), mais en utilisant des chaudières plus puissantes et plus grandes.

Les bateaux Thornycroft suivaient la disposition de base standard avec un pont avant à dos de tortue, menant à la tourelle de commandement, qui avait le pont et la plate-forme de canon de 12 livres sur le dessus. Le mât était entre la cheminée avant et le pont. Deux canons de 6 livres étaient montés de chaque côté du pont, pour permettre à trois canons de tirer vers l'avant. Un de 6 livres se trouvait à bâbord près de la cheminée avant et un autre à tribord près de la cheminée arrière. Les deux tubes lance-torpilles étaient transportés entre l'entonnoir arrière et le dernier 6 livres, près de la poupe. Ils avaient deux tables à cartes - une sur le pont et une entre les entonnoirs, et au moins trois roues - sur le pont, dans la tourelle et juste à l'arrière.

Avant la guerre

Les Cerf a été lancé le samedi 18 novembre 1899.

Le Naval Annual de Brassey de 1901 a publié les résultats de ses essais en 1900, donnant des vitesses de 13,081 nœuds dans les essais à basse vitesse et de 30,156 nœuds et 30,345 nœuds dans les essais à grande vitesse.

Les Cerf avait terminé ses essais de machines le 6 juin 1900 et a commencé à se préparer pour ses essais d'artillerie.

Le 19 juin 1900, il a effectué avec succès un essai à pleine vitesse de trois heures atteignant une vitesse moyenne de 30,335 nœuds.

En septembre 1900, le Cerf a été chargé de remplacer le Saumon dans la flottille de destroyers Chatham.

Jusqu'en 1902, le Cerf faisait partie de la flottille Nore, l'une des trois qui contenaient tous les destroyers locaux.

Le 14 janvier 1902, le Cerf a effectué un essai à la vapeur en mer du Nord, pour se préparer à rejoindre la Medway Fleet Reserve prêt pour le service actif.

De 1902 à 1911, elle a servi avec la flottille de destroyers méditerranéens. C'est là que de nombreuses tactiques de destroyers utilisées pendant la Première Guerre mondiale ont été développées, car les destroyers méditerranéens ont dû apprendre à opérer avec la flotte et loin de leurs bases d'attache pendant de longues périodes.

En avril 1903, la presse rapporta que le Cerf a été presque coupé en deux en entrant dans le port de Syracuse lorsque sa direction s'est coincée et qu'elle a traversé directement le chemin du croiseur Gladiateur. La catastrophe n'a été évitée que parce que le Gladiateur a pris des mesures d'évitement.

Les articles de presse n'étaient pas toujours exacts. En juin 1904, la presse rapporte un télégramme d'Ajaccio en Corse annonçant que le Cerf et Chauve souris était entré en collision en naviguant vers Ajaccio, et le Chauve souris avait coulé en eau profonde. Cependant, le Chauve souris survécu jusqu'en 1919, date à laquelle elle fut vendue pour être démantelée.

Le mercredi 23 mars 1910, le Cerf est entré en collision avec le Colvert lors d'un exercice nocturne sans éclairage. Les deux navires ont subi des dommages à leur proue et ont dû appeler à l'aide en utilisant leurs radios. Les croiseurs Bacchante et Aboukir sont bientôt arrivés pour offrir de l'aide, et ils ont réussi à remorquer les deux destroyers à Syracuse.

À partir de 1911, il faisait partie de la 5e flottille de destroyers à Devonport, qui faisait partie de la 3e division de la Home Fleet. Cela contenait les cuirassés plus anciens et ses destroyers n'étaient que partiellement équipés.

La Navy List de janvier 1914 rapporta qu'il était commandé par son ingénieur en chef William M. Park, mais qu'il avait reçu l'ordre d'être commissionné à Portsmouth pour rejoindre la sixième flottille de destroyers.

À partir de 1913, il faisait partie de la 8e flottille de destroyers à Chatham, l'une des flottilles de patrouille.

En juillet 1914, le Cerf était l'un des treize destroyers de la huitième flottille à Chatham.

Première Guerre mondiale

En août 1914, il était l'un des deux destroyers de la huitième flottille basés à Queensferry sur le Firth of Forth.

L'après-midi du 25 septembre, le Cerf a rapporté que deux torpilles avaient été tirées sur elle depuis l'arrière alors qu'elle se trouvait à sept milles au sud-est de l'île de May, mais elles avaient été tirées à une distance de 2 000 mètres et ont été facilement évitées. Les torpilles auraient pu être tirées par U.22, qui se trouvait dans la région juste avant cela, mais aurait pu l'avoir quitté au moment de l'incident.

En novembre 1914, il faisait partie de la 1st Division Outer Patrol of the Eighth, avec pour mission de patrouiller la zone entre St. Abb's Head et Gregness.

En janvier 1915, il faisait partie de la huitième flottille de destroyers, une flottille de patrouille

En juin 1915, il était l'un des sept destroyers de la huitième flottille de destroyers à Rosyth sur le Firth of Forth

En janvier 1916, elle ne figurait pas sur la liste des membres de la flottille.

En octobre 1916, il était l'un des sept destroyers de la huitième flottille de destroyers dans le Firth of Forth.

En janvier 1917, il était l'un des sept destroyers de la huitième flottille de destroyers.

En juin 1917, il était le seul destroyer répertorié dans le cadre de la Forth Local Defence Flotilla, qui était par ailleurs composée de torpilleurs, mais il était également répertorié comme étant à Chatham en train de subir un long carénage.

En janvier 1918, il était l'un des vingt-sept destroyers de la septième flottille de destroyers, basée sur le Humber.

En juin 1918, il était l'un des six destroyers de la flottille de chasse irlandaise basée à Holyhead.

En novembre 1918, il était l'un des six destroyers de la flottille de chasse de la mer irlandaise basée à Holyhead.

En janvier 1920, elle fut inscrite comme à vendre.

Le commandant
Lt & Commandant Frederic B. Coppin : 11 février 1911-mars 1913
Lt & Commandant George F.A. Mulock : 11 mars-avril 1913-
Chef Artif. Guillaume M. Parcs : - Janvier 1914-
Lt Cecil R. Treweek : 14 juillet 1917-décembre 1918-

Déplacement (standard)

320t

Déplacement (chargé)

365t

Vitesse de pointe

30 nœuds (en théorie)

Moteur

Moteurs composés à quatre cylindres
5,800ihp

Varier

Longueur

215 pieds oa
208 pieds par personne

Largeur

19,75 pieds

Armement

Un canon de 12 livres
Cinq canons de 6 livres
Deux tubes lance-torpilles de 18 pouces

Complément d'équipage

63

Posé

16 avril 1898

Lancé

18 novembre 1899

Complété

Septembre 1900

Brisé

1921

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale


Voir la vidéo: HMS Prince of Wales (Novembre 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos