Nouveau

Cité du Vatican

Cité du Vatican


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'histoire du Vatican en tant que siège de l'Église catholique a commencé avec la construction d'une basilique sur St. La région s'est développée en un lieu de pèlerinage populaire et un quartier commercial, bien qu'elle ait été abandonnée à la suite du déménagement de la cour papale en France en 1309. Après le L'église est revenue en 1377, des monuments célèbres tels que le palais apostolique, la chapelle Sixtine et la nouvelle basilique Saint-Pierre ont été érigés dans les limites de la ville. La Cité du Vatican a été établie sous sa forme actuelle en tant que nation souveraine avec la signature des pactes du Latran en 1929.

La zone au large de la rive ouest du Tibre qui comprend le Vatican était autrefois une région marécageuse connue sous le nom d'Ager Vaticanus. Durant les premières années de l'Empire romain, elle devint une région administrative peuplée de villas coûteuses, ainsi qu'un cirque construit dans les jardins de la mère de l'empereur Caligula. Après qu'une grande partie de Rome ait été rasée par un incendie en l'an 64 de notre ère, l'empereur Néron a exécuté Saint-Pierre et d'autres boucs émissaires chrétiens au pied de la colline du Vatican, où ils ont été enterrés dans une nécropole.

Après avoir embrassé le christianisme avec l'édit de Milan en 313, l'empereur Constantin Ier a commencé à construire une basilique sur le tombeau de Saint-Pierre en 324. La basilique Saint-Pierre est devenue un centre spirituel pour les pèlerins chrétiens, conduisant au développement de logements pour les ecclésiastiques et à la formation de un marché qui est devenu le quartier commercial prospère de Borgo.

À la suite d'une attaque de pirates sarrasins qui a endommagé Saint-Pierre en 846, le pape Léon IV a ordonné la construction d'un mur pour protéger la basilique sainte et ses enceintes associées. Achevé en 852, le mur de 39 pieds de haut enfermait ce qui a été inauguré la Cité Léonine, une zone couvrant le territoire actuel du Vatican et le quartier de Borgo. Les murs ont été continuellement agrandis et modifiés jusqu'au règne du pape Urbain VIII dans les années 1640.

Bien que le pontife ait traditionnellement vécu au palais du Latran à proximité, le pape Symmaque a construit une résidence adjacente à Saint-Pierre au début du 6ème siècle. Il a été agrandi des centaines d'années plus tard par Eugène III et Innocent III, et en 1277, un passage couvert d'un demi-mile de long a été assemblé pour relier la structure au Castel Sant'Angelo. Cependant, les bâtiments ont tous été abandonnés avec le déplacement de la cour papale à Avignon, en France, en 1309, et au cours du demi-siècle suivant, la ville est tombée en ruine.

Après le retour de l'Église catholique en 1377, le clergé chercha à redonner de l'éclat à la ville fortifiée.
Nicolas V vers 1450 a commencé la construction du Palais apostolique, finalement la résidence permanente de ses successeurs, et sa collection de livres est devenue la fondation de la Bibliothèque du Vatican. Dans les années 1470, Sixte IV a commencé à travailler sur la célèbre chapelle Sixtine, avec des fresques créées par des artistes de la Renaissance tels que Botticelli et Perugino.

Des changements importants dans la ville ont eu lieu après que Jules II est devenu pape en 1503. Julius a chargé Michel-Ange de peindre le plafond de la chapelle Sixtine en 1508 et a fait appel à l'architecte Donato Bramante pour concevoir la cour du Belvédère. Le pontife a également choisi de démolir la basilique Saint-Pierre vieille de 1 200 ans et de demander à Bramante d'en construire une nouvelle à sa place.

La mort de Julius en 1513 et de Bramante l'année suivante a conduit à un différend de plusieurs décennies sur la façon de poursuivre le projet, jusqu'à ce que Michel-Ange mette fin à l'impasse en 1547 avec son choix de suivre la conception originale de Bramante. Giacomo della Porta a achevé le célèbre dôme de Saint-Pierre en 1590 et les travaux sur la grande structure se sont finalement terminés en 1626. Mesurant 452 pieds de haut et couvrant 5,7 acres, le nouveau Saint-Pierre était la plus grande église du monde jusqu'à l'achèvement de la Côte d'Ivoire Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro en 1989.

Les musées du Vatican sont issus de la collection de sculptures de Jules II, sa première galerie ouverte au public par le pape Clément XIV en 1773 et agrandie par le pape Pie VI. Les papes suivants ont continué à renforcer les collections renommées au fil des ans, avec le musée égyptien grégorien, le musée ethnologique et la collection d'art religieux moderne et contemporain parmi les ajouts.

Les papes détenaient traditionnellement le pouvoir sur les territoires régionaux connus sous le nom d'États pontificaux jusqu'en 1870, lorsque le gouvernement italien unifié a revendiqué la quasi-totalité des terres à l'extérieur des murs de la ville. Une impasse entre l'église et le gouvernement séculier s'est ensuivie pendant les 60 années suivantes, jusqu'à ce qu'un accord soit conclu avec les pactes du Latran en février 1929. Signés par Benito Mussolini au nom du roi Victor Emmanuel III, les pactes ont établi la Cité du Vatican comme une entité souveraine distincte de le Saint-Siège, et a accordé à l'église 92 millions de dollars en compensation de la perte des États pontificaux.

Le Vatican reste la maison du pape et de la Curie romaine, et le centre spirituel de quelque 1,2 milliard de fidèles de l'Église catholique. Le plus petit État-nation indépendant du monde, il couvre 109 acres dans une frontière de 2 milles et possède 160 acres supplémentaires de propriétés dans des endroits éloignés. En plus des bâtiments et des jardins centenaires, le Vatican possède ses propres systèmes bancaires et téléphoniques, un bureau de poste, une pharmacie, des journaux et des stations de radio et de télévision. Ses 600 citoyens comprennent les membres de la Garde suisse, un élément de sécurité chargé de protéger le pape depuis 1506.


Cité du Vatican

La Cité du Vatican est une étendue de terre à peu près triangulaire à l'intérieur de Rome, sur la rive ouest du Tibre et à l'ouest du Castel Sant'Angelo. Dans son coin sud-est se trouve la place de l'église Saint-Pierre l'église Saint-Pierre,
Cité du Vatican, principale et l'une des plus grandes églises du monde chrétien. La structure actuelle a été construite principalement entre 1506 et 1626 sur le site d'origine du cimetière du Vatican et un ancien sanctuaire dédié à Saint-Pierre. Au 4ème siècle.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. , entouré de la splendide colonnade. Au nord de la place se trouve une zone quadrangulaire contenant des bâtiments administratifs et le parc du Belvédère. À l'ouest du parc du Belvédère se trouvent les palais pontificaux, et au-delà des palais se trouvent les jardins du Vatican, qui représentent la moitié de la superficie du petit État. Le mur Léonine forme les limites ouest et sud.

Dans la ville de Rome se trouvent certaines basiliques, églises et autres bâtiments importants auxquels le gouvernement italien étend les droits d'extraterritorialité et d'exonération fiscale, mais pas la souveraineté papale. Les basiliques comprennent San Giovanni in Laterno (Saint-Jean de Latran Latran
, nom appliqué à un groupe de bâtiments du sud-est de Rome face à la Piazza San Giovanni. Ils se trouvent sur des terres appartenant autrefois au Latran, il a été présenté à l'Église par Constantin.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. ), Santa Maria Maggiore (Sainte Marie Majeure) et San Paolo fuori le Mura (Saint Paul hors les murs). Le palais de San Callisto au pied du Janicule partage également l'immunité du Vatican, tout comme la résidence d'été papale à Castel Gandolfo, dans les collines d'Alban à l'extérieur de Rome.

La Cité du Vatican a sa propre citoyenneté, émet sa propre monnaie et ses propres timbres-poste, possède son propre drapeau et un grand corps diplomatique. Il est ouvert aux visiteurs toute l'année, et le pape reçoit des visiteurs en audiences publiques et privées. Il a son propre journal (Osservatore Romano), gare ferroviaire et installation de radiodiffusion (créée pour la première fois par Marconi sous Pie XI). Les sept universités du Vatican, dont l'Université pontificale grégorienne, sont situées à Rome. La liberté politique du Vatican est garantie et protégée par l'Italie.

Gouvernement civil et ecclésiastique

Le gouvernement civil de la Cité du Vatican est dirigé par le cardinal président de la Commission pontificale pour la Cité du Vatican, qui est l'organe législatif de l'État. L'État est régi par la Loi fondamentale de 2000. Le système juridique est basé sur le droit canon. droit canon,
dans l'Église catholique romaine, l'ensemble du droit basé sur la législation des conciles (tant œcuméniques que locaux) et des papes, ainsi que des évêques (pour les affaires diocésaines).
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. , et les tribunaux font partie du système judiciaire de l'église. Le seul tribunal spécial de la Cité du Vatican est un tribunal de première instance pour les affaires civiles et pénales survenant dans la ville.

Le Vatican est avant tout le siège du gouvernement central de l'Église catholique romaine Une église catholique romaine,
Église chrétienne dirigée par le pape, l'évêque de Rome (voir papauté et Pierre, saint). Son titre le plus courant en usage officiel est la Sainte Église catholique et apostolique.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. . A cause de la papauté papauté
, office du pape, chef de l'Église catholique romaine. Il est pape du fait qu'il est évêque de Rome et donc, selon la croyance catholique romaine, successeur sur le siège de Rome (le Saint-Siège) de son premier évêque, saint Pierre.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. Le vaste intérêt de s pour les affaires temporelles aussi bien que spirituelles, une bureaucratie élaborée s'est développée au cours des siècles. Le pape gouverne l'église avec le collège des cardinaux cardinal
[Lat.,=attaché à et donc "appartenant" à la charnière], dans l'Église catholique romaine, membre du plus haut corps de l'Église. Le sacré collège des cardinaux de la Sainte Église romaine est le collège électoral de la papauté. Ses membres sont nommés par le pape.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. . Il peut agir comme il l'entend sans leur consentement, mais en pratique, il s'en remet aux cardinaux pour les conseils ainsi que pour l'administration du gouvernement de l'église. L'ensemble du corps administratif entourant le pape et responsable devant lui s'appelle la Curia Romana.

La cour papale a longtemps eu toutes les caractéristiques d'une cour royale, telles que des rituels et des uniformes élaborés, et des règles de préséance complexes cependant, depuis le règne du pape Jean XXIII (1958–821163) et le Concile Vatican II, de nombreuses cérémonies du Vatican ont été grandement simplifiés. Le garde du corps du pape est le corps des gardes suisses Gardes suisses,
Mercenaires suisses qui ont combattu dans diverses armées européennes à partir du XVe siècle. jusqu'au 19ème siècle. Ces mercenaires, qui n'étaient pas volontaires, étaient mis à la disposition des puissances étrangères par des traités (appelés capitulations) entre la Diète suisse, les cantons séparés,
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. , fondée au XVIe siècle. et composé d'un petit groupe de Suisses catholiques romains. Ses membres portent les splendides uniformes Renaissance conçus par Michel-Ange.

Les palais et les trésors du Vatican

Les palais du Vatican sont une masse irrégulière de bâtiments de trois et quatre étages, construits sur de longues lignes simples et interrompus par des ajouts et des modifications. La résidence papale et les bureaux occupent la partie près de la colonnade, et le reste est consacré aux musées et à la bibliothèque du Vatican. Les musées du Vatican sont parmi les plus importants au monde, il s'agit du Museo Pio-Clementino, fondé au XVIIIe siècle. et contenant l'une des plus grandes collections d'antiquités du monde, le musée Chiaramonti, fondé au début du XIXe siècle. et détenant une collection de sculptures grecques et d'imitations de la Renaissance le Braccio Nuovo, considéré par beaucoup comme le plus beau de tous les musées le Musée égyptien et le Musée étrusque, en face du Braccio Nuovo et de la Pinacoteca Vaticana (ouvert en 1932), qui contient peintures de Giotto, Guercino, Caravage, Poussin et autres.

Les musées, cependant, n'abritent qu'une partie du trésor du Vatican, car de nombreuses peintures de la Renaissance et modernes se trouvent dans les galeries entourant les différentes cours, telles que le Cortile del Belvedere et le Cortile San Damasco. Attenant au Cortile San Damasco se trouve le bâtiment contenant les appartements Borgia au premier étage et les chambres Raphaël au deuxième. Les œuvres de Raphaël et de ses disciples dans le bâtiment en font l'un des monuments artistiques les plus célèbres au monde. La Bibliothèque du Vatican se trouve tout le long du côté ouest du Giardino della Pigna et du Cortile del Belvedere. C'est l'un des dépôts les plus riches au monde de manuscrits anciens et médiévaux dans de nombreuses langues. La chapelle principale du Vatican est la chapelle Sixtine Chapelle Sixtine
[pour Sixte IV], chapelle privée des papes à Rome, l'une des principales gloires du Vatican. Construite (1473) sous le pape Sixte IV, elle est célèbre pour ses décorations. Les réalisations de loin les plus connues de la chapelle sont l'œuvre de Michel-Ange.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. , dont le plafond a été peint (1508󈝸) par Michel-Ange.

Histoire

L'histoire du Vatican en tant que résidence papale remonte au Ve siècle, lorsque, après que l'empereur Constantin Ier eut construit la basilique Saint-Pierre, le pape Symmaque fit construire un palais à proximité. Le pape résidait habituellement au palais du Latran jusqu'à la « captivité babylonienne » (XIVe siècle) à Avignon, en France. Après le retour de la papauté à Rome (1377), le Vatican devint la résidence habituelle. Les papes de la Renaissance, principalement Sixte IV Sixte IV
, 1414󈟀, pape (1471󈟀), un Italien nommé Francesco della Rovere (né près de Savone) successeur de Paul II. Il est nommé général de son ordre, les Franciscains, en 1464 et devient (1467) cardinal.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. , Innocent VIII Innocent VIII,
1432󈟈, pape (1484󈟈), un Génois nommé Giovanni Battista Cibo, successeur de Sixte IV. Il fut fait cardinal en 1473. Son ami proche, le cardinal Giuliano della Rovere (futur pape Jules II), dirigea en grande partie les affaires papales.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. , Alexandre VI Alexandre VI,
1431?�, pape (1492�), un Espagnol (né Játiva) nommé Rodrigo de Borja ou, en italien, Rodrigo Borgia successeur d'Innocent VIII. Il a pris Borja comme nom de famille du frère de sa mère Alfonso, qui était le pape Calixte III.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. , Jules II Jules II,
1443�, pape (1503󈝹), un Italien nommé Giuliano della Rovere, b. Savone successeur de Pie III. Son oncle Sixte IV lui confia de nombreuses charges et le créa cardinal.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. , Lion X Léon X,
1475�, pape (1513󈞁), un Florentin nommé Giovanni de' Medici successeur de Jules II. Il était le fils de Laurent de Médicis, a été fait cardinal dans son enfance et a été chef de sa famille avant l'âge de 30 ans (voir Médicis).
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. , et Clément VII Clément VII,
c.1475�, pape (1523󈞎), un florentin nommé Giulio de' Medici successeur d'Adrian VI. Il était le neveu de Laurent de Médicis et était donc le cousin germain du pape Léon X.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. , étaient de grands mécènes des arts, et ce sont eux qui ont commencé à rassembler les grandes collections et à construire les galeries merveilleuses. Grégoire XIII Grégoire XIII,
1502󈟁, pape (1572󈟁), un Italien nommé Ugo Buoncompagni, né. Bologne successeur de saint Pie V. Il est surtout connu pour son travail sur le calendrier, et le calendrier réformé, le grégorien, porte son nom.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. et Sixte V Sixte V,
1521󈟆, pape (1585󈟆), un Italien (né près de Montalto) nommé Felice Peretti, successeur de Grégoire XIII. Il est entré dans l'ordre franciscain dans sa jeunesse.
. Cliquez sur le lien pour plus d'informations. a dépensé des sommes énormes pour le Vatican et a également commencé le Quirinal, un palais qui a servi de résidence papale du 17e au 19e siècle, était le palais royal italien de 1870 à 1946, et est maintenant la maison du président de l'Italie.

Bibliographie

Voir M.T. Bonney, Le Vatican (photographies avec explications, 1940) K. Isper, Art du Vatican (1953) R. Neville, Le monde du Vatican (1962) P.M. Letarouilly, Vatican (2 vol., 1954–821164) A. Lipinsky, Le Vatican (tr. 1968) N. Lo Bello, La richesse vaticane (1971).


Contenu

Période romaine Modifier

Il y a peu d'exemples d'architecture romaine dans la Cité du Vatican. Au 4ème siècle après JC, l'empereur Constantin Ier a construit une basilique sur un petit sanctuaire censé marquer le lieu de sépulture de Saint-Pierre. [1] La basilique de Constantin est le prédécesseur de la basilique Saint-Pierre. [2] Les fenêtres étaient petites et plus hautes du sol, ce qui laissait la basilique être un endroit sombre avec une lumière terne, rendant l'environnement mystérieux. [3] En termes d'aspect esthétique de l'architecture romaine, la basilique de Constantin reflète les caractéristiques de l'architecture romaine est immense et complexe, soulignant le contraste entre la lumière et l'obscurité (permettant à la lumière de briller par le petit trou de l'étoile du matin), mais la décoration du bâtiment est simple et brute. [4] En termes de traitement technique, la basilique de Constantine reflète la conception et la construction des bâtiments romans sont basés sur des voûtes, couvrant l'espace avec une structure courbe de pierres. La basilique de Constantin reflète également la forme d'art de l'architecture romaine a une relation primaire et secondaire dont le bâtiment est dominant, tandis que d'autres activités artistiques, telles que la peinture, la sculpture sont dans une position subsidiaire. [5] [6]

Renaissance (14e-16e siècle) Modifier

La première Renaissance (14-15e siècle) a eu lieu à Florence, suivie d'une Renaissance romaine du milieu du 15e au milieu du 16e siècle. La Bibliothèque du Vatican et la Chapelle Sixtine ont été construites au XVe siècle. [7] Le pape Nicolas V commença en 1447 la construction du palais apostolique, fonda la bibliothèque du Vatican et commanda à l'architecte Bernardo Rossellino la conception de la nouvelle basilique Saint-Pierre et au peintre Fra Angelico la décoration de la chapelle Nicoline. [2] [8]

En 1471, le pape Sixte IV a commandé la construction d'une nouvelle chapelle, la chapelle Sixtine, qui est l'une des principales attractions à l'intérieur des musées du Vatican, avec la décoration picturale d'artistes comme Sandro Botticelli et Pietro Perugino, qui plus tard en 1508 Michelangelo Buonarroti repeint sur ordre du pape Jules II. [7] Ces architectures reflètent les caractéristiques du XVe siècle selon lesquelles la plupart des bâtiments ressemblent à des cours, trois étages, construits sur rue, le plan a tendance à être compact et bien rangé, et une seule façade est mise en évidence dans la forme. [9] Sous le patronage du pape, l'apogée de la Renaissance (première moitié du XVIe siècle) a eu lieu dans le centre historique de Rome, qui fait maintenant partie de la Cité du Vatican.

A la Renaissance, l'impact de la culture laïque sur la féodalité et la théologie religieuse a progressivement réveillé l'humanité. [10] La grande déclaration de libération humaine nie complètement le dogme théologique. Luttez contre le pouvoir de l'église féodale et recherchez le soutien et les conseils de la culture classique. Ceux-ci influencent la structure de l'architecture telle que l'église Saint-Pierre. [11] L'architecture tournée vers un style majestueux, masculin, monumental, un axe et une composition centralisée est souvent utilisée pour créer une image architecturale solennelle, et le niveau de conception architecturale est grandement amélioré. La "base de tambour" est utilisée sous le dôme de la plupart des architectures de la Cité du Vatican pendant la Renaissance et résiste à la poussée du côté du dôme en utilisant le contour sagitta pointu du dôme et de la structure du squelette, qui reflètent le symbole de la rupture de l'autocratie spirituelle en architecture.

La structure de l'architecture s'inspire de la technique des petites églises d'Europe de l'Est, utilise la base du tambour pour construire le dôme et devient le centre du contour de la ville. C'est le symbole de l'esprit originel de la Renaissance. [12] Indépendamment de sa structure ou de sa construction, la structure du dôme qui marque le progrès général de la science et de la technologie à la Renaissance.

Sous la Renaissance, la culture de l'humanisme et la nouvelle architecture renouent avec la culture classique. Il y a une autre caractéristique qui est la combinaison de la ville et de la place. La reconstruction de la ville pendant la Renaissance a poursuivi la symétrie solennelle, et de nombreuses solutions urbaines idéales ont émergé. Les architectes ont obtenu un grand succès de place pendant la Renaissance. [13] La place a généralement un thème, entouré de bâtiments annexes. Par exemple, la place Saint-Pierre est une religion et la basilique Saint-Pierre entourait la place Saint-Pierre. En termes de bâtiment unique, la méthode de conception est innovante, et il y a beaucoup de nouvelles créations, conception graphique rigoureuse, symétrie, équilibre, développement selon l'axe, et la façade est également régulière, comme la basilique Saint-Pierre utilisant la colonne classique au lieu d'utiliser le style gothique qui symbolise les dieux. [13] Cette méthode innovante devient une modélisation architecturale importante au cours du XVIe siècle. Tout le Casino de Pie IV, [14] le Cortile del Belvedere et les palais du Vatican qui se composent de la chapelle Sixtine, des salles Raphaël, des appartements Borgia et de la salle clémentine et le Cortile del Belvedere ont été construits avant la fin du XVIe siècle, sous la direction de suivant le génie des mêmes architectes qui avaient construit Saint Pierre et les mêmes papes. [15]

Période baroque (17e-18e siècle) Modifier

Au XVIe siècle, l'aristocratie féodale augmente son pouvoir, et le pouvoir démocratique des citoyens s'affaiblit. L'organisation sous la direction du pape a tenté d'éliminer les nouvelles idées et concepts depuis la Renaissance, de restaurer le prestige et le statut de l'église et de déclencher un mouvement de réforme anti-religieuse. Par conséquent, l'art baroque a été utilisé par le pape. Au XVIIe siècle, il y avait quelques conflits et luttes existant entre le vieux catholicisme et le protestantisme. Les forces de l'ancien catholicisme ont utilisé la violence pour réprimer les croyants, puis ont activement utilisé l'art du baroque pour brouiller l'esprit des croyants et convaincre ces croyants. Le style architectural baroque ne rejette pas le sentiment de joie de l'hérésie, mais était également fidèle à la vision du monde chrétienne dite « Renaissance christianisée », qui reflétait la pensée laïque de rechercher la liberté. [16]

L'église de style baroque est magnifique, ce qui conduit à un environnement très mystique. Cela était conforme à l'esprit du pape de montrer sa richesse et de poursuivre le mystère. La décoration du style architectural baroque tente toujours de conduire les idéaux de l'homme au culte du catholicisme. En outre, le style architectural baroque a été utilisé par la cour et la noblesse. [17] L'hédonisme y occupe la plus grande partie, et les sujets du catholicisme sont également pleins d'esprit laïc. La basilique Saint-Pierre, achevée au XVIIe siècle, était comme une coquille de l'église. La décoration intérieure et extérieure de la basilique Saint-Pierre a commencé par le Bernin au XVIIIe siècle. Des peintures murales de plafond à grande échelle, des effets illusoires ressemblant à de la peinture, un mélange de peinture qui combinait sculpture, peinture et architecture pour créer un effet d'illusion sur la scène.

Les couloirs du Vatican et de la basilique Saint-Pierre (1663-1666) pour exagérer l'effet de perspective en se rétrécissant progressivement, en même temps, avec l'éclairage, conduisant à l'effet de distance visuel dramatique qui reflète l'architecture de style baroque en mettant l'accent sur le sens de l'espace et de la tridimensionnalité des bâtiments. [16] Bien que la construction de la Casina Pio IV ait commencé au XVIe siècle, sa décoration est influencée par le style baroque.

Sous le pape Pie VI (1775-1799), des modifications considérables ont été apportées à la partie de la fontaine contre le mur et un jardin a été construit dans la Casina. L'architecture baroque met également l'accent sur la lumière qui conçoit et adopte la lumière artificielle au lieu de la lumière naturelle, créant une atmosphère dramatique. Les architectes et les artistes disposant de fonds suffisants utilisaient une grande quantité d'or, d'argent et de cuivre pour broder, décorés de divers pilastres. [18]

19ème siècle Modifier

Au 19ème siècle, il n'y avait pas de méthode et de style d'architecture innovants. Les architectes ont continué à utiliser des méthodes d'architecture au 18ème siècle pour construire certains bâtiments tels que le Braccio Nuovo.

20e siècle Modifier

Afin de s'adapter à la mondialisation et au développement de la religion et de l'administration de la Cité du Vatican, [19] certaines architectures modernes ont été construites au cours du XXe siècle, comme le palais du gouvernement.

Au cours du 20ème siècle, la Cité du Vatican a commencé à restaurer quelques décennies de bâtiments sous le parrainage des riches. La rénovation de la basilique Saint-Pierre a eu lieu en 1981-1999, ce qui comprend le nettoyage des couches de crasse grisâtre, l'apport de couleurs à la basilique Saint-Pierre et la réparation de certaines parties de la basilique Saint-Pierre. [20] Le principal contributeur du fonds de restauration est les Chevaliers de Colomb. [21] La restauration de la chapelle Sixtine au musée du Vatican a commencé en 1964 mais s'est arrêtée en 1974 et a commencé à poursuivre les travaux de restauration en 1980. [22]

21e siècle Modifier

La Cité du Vatican a fermé la bibliothèque du Vatican en 2007 et a rouvert en 2010. Les travaux de restauration de la bibliothèque du Vatican ont duré trois ans et 11,5 millions de dollars. [23]

Le plan global de la Cité du Vatican est un quadrilatère irrégulier. Le bâtiment principal, l'église Saint-Pierre et la place occupent la majeure partie de la partie sud de la moitié orientale de la Cité du Vatican. [24] La chapelle Sixtine au nord-ouest de l'église Saint-Pierre est en face de la salle d'aperçu du pape à l'ouest. La cour du palais du Belvédère, les musées du Vatican et la poste centrale sont les principaux bâtiments de la moitié est de la ville. Les jardins du Vatican occupent la majeure partie du nord-est de la Cité du Vatican. [24] Du tracé d'ensemble de la Cité du Vatican, il est différent du tracé urbain « centralisé » traditionnel, qui est représenté à Florence sous la Renaissance et différent également du tracé équilibré des villes modernes. Les caractéristiques évidentes de la Cité du Vatican sont la division et l'opposition de l'est et de l'ouest qui sont représentées par la moitié orientale de la ville centrée sur la basilique Saint-Pierre et la chapelle Sixtine et la moitié ouest de la ville dominée par les jardins du Vatican. [24] Cela signifie que le domaine des affaires et religieux et le domaine de la vie des gens ont été séparés. La séparation de l'espace religieux et de l'espace de vie reflète qu'aucun citoyen ne compte uniquement sur Dieu pour la pénitence et la superstition, ni simplement se livrer au monde et renoncer à l'utilisation de conseils religieux et de persuasion. [24] La séparation du religieux et de l'espace de vie représente aussi que la vie religieuse de Dieu et la vie réelle des êtres humains coexistent dans la Cité du Vatican, mais elle est distincte dans l'espace.

Selon le territoire du Vatican, il y a peu d'architectures construites dans la période antique. La plupart de l'architecture a commencé la construction dans la période antique, qui est le prédécesseur de l'architecture existant au 16ème-18ème siècle. Les architectures du Moyen Âge sont principalement situées dans la partie sud-est du Vatican comme la basilique Saint-Pierre. Les architectures du XVIe siècle se trouvent au milieu de l'église Saint-Pierre et au nord de la cour du palais du Belvédère. Les architectures telles que la place Saint-Pierre au XVIIe siècle se trouvent principalement au sud-est de la Cité du Vatican. Les bâtiments du XVIIIe-XIXe siècle étaient des constructions entourées par l'église, comprenant des camps de gardes et des bureaux qui se répartissaient éparpillés. Les nouveaux bâtiments tels que les bureaux de poste, les banques et l'accueil du pape au 20ème siècle principalement au nord-est et au sud-ouest de la Cité du Vatican.


Le Vatican au Moyen Âge

Après la chute de l'Empire romain en 476, la colline devint la résidence des papes. Le pape Symmaque a construit un palais à la fin du 5ème siècle où les dirigeants politiques et religieux pouvaient séjourner.

Le Vatican détenait plus de terres que la Cité du Vatican. (Source : lena1)

A l'époque de Constantin et du royaume des Lombards, les papes ont reçu de nombreuses donations, notamment foncières, au cours des siècles, faisant du pape l'un des plus grands propriétaires terriens d'Europe. Cela a contribué à légitimer le pouvoir de l'Église catholique romaine et du Vatican. Empereur Constantin, j'ai donné au pape Sylvestre la souveraineté sur l'Église d'Orient et le pouvoir impérial sur l'Occident. Sylvestre, en théorie, était heureux de posséder toutes ces provinces de l'Empire romain d'Occident. En 1440, cela s'est avéré être une fabrication.

Au VIIIe siècle, les dons de Pépin le Bref en 754 et de Charlemagne en 774 contribuèrent à la création des États pontificaux, qui furent sous l'autorité du pape de 752 à 1870. Les dons se traduisirent par la remise de terres autrefois occupées par les Lombards. le pape et légitimer leur pouvoir. Le faux document de la Donation de Constantin a contribué à légitimer les États pontificaux et a servi les intérêts des Carolingiens.

Suite au traité de Venise en 1177, les États pontificaux devinrent indépendants du Saint Empire romain germanique. Les États pontificaux au XIVe siècle régnaient sur l'Italie centrale : Rome, Ostie, Sabine, Ancône, et des enclaves dans le royaume de Naples et d'Avignon.


Histoire de la Cité du Vatican

Cité du Vatican.

La Cité du Vatican relève du continent européen et est un petit pays d'une superficie de seulement 44 hectares.

Si nous parlons de la population de ce pays, alors vous serez surpris de savoir que seulement environ 1000 personnes vivent dans le pays.

Malgré une si petite population, ce pays est reconnu internationalement et non seulement ce pays a également ses propres pièces de monnaie, son service postal et sa propre radio, etc. Et il a également sa propre monnaie qui est également valable en Italie. Histoire de la Cité du Vatican

La célèbre église catholique romaine et gourou religieux de la communauté chrétienne de ce pays est également le pape, ce qui lui confère une très grande popularité. La Cité du Vatican est un pays indépendant situé dans la ville de Rome, en Italie. La langue maternelle de la Cité du Vatican est le latin. Le président de la Cité du Vatican est généralement le cardinal de l'Église catholique. Histoire de la Cité du Vatican.

Si nous parlons de la gouvernance de la Cité du Vatican, alors la règle ici est la monarchie. Les papas sont les rois ici et ils ont le pouvoir et l'autorité du judiciaire, de l'exécutif et du législatif. Le pape nomme le président de ce pays pour cinq ans. Histoire de la Cité du Vatican.

Accord de la Cité du Vatican

Université Whatsup

En 1929, l'Italie, en accord avec l'Église catholique romaine, a donné à la zone environ 108 acres de terrain autour du Grand Temple de Saint-Pierre, et l'a considérée comme complètement indépendante. Le Vatican est internationalement reconnu. Elle a son propre drapeau, sa citoyenneté, sa propre monnaie, son propre service postal. Il possède son propre journal, sa gare et ses installations de radiodiffusion. L'indépendance de la Cité du Vatican est protégée par Rome. La monnaie ici fonctionne également en Italie.

La Cité du Vatican opère dans toute la communauté chrétienne du monde

Depuis la Cité du Vatican, le Pape dirige l'Église catholique romaine répandue dans le monde entier. Le gouvernement public de la Cité du Vatican est dirigé par un cordial. La loi et l'ordre sont fondés sur la théologie et la cour fait partie de l'église. Le Pape contrôle l'Église par l'intermédiaire du Collège des Cordinaux. Le pape est libre de prendre toutes sortes de décisions, mais il fait confiance au cordinal dans tous les domaines et lui demande conseil. Les gardes du corps du Pape sont un contingent de gardes suisses qui ont été créés au XVIe siècle. Ses membres portent une robe dessinée par Michael Angelo. En savoir plus sur l'histoire d'Ayodhya

Après le 5ème siècle, le Vatican s'est développé en tant que résidence du Pape. Lorsque l'empereur Constantin Ier a construit le Grand Temple de Saint-Pierre, le pape Cymakus a construit un palais près de lui. Le pape résidait habituellement au palais de Latron en France. Le Vatican est devenu sa résidence officielle lorsque le pape est arrivé à Rome en 1377. Tous les papes étaient des amateurs d'art, ont collectionné de nombreux artefacts et construit d'immenses galeries. À propos de Jérusalem Israël. Histoire de la Cité du Vatican.


Vie politique

Gouvernement. The basic law is the Code of Canon Law. Church councils meet approximately once per century. Bishops' synods meet periodically and offer advice, but the day-to-day running of the Vatican

Dirigeants et responsables politiques. There are no political parties, but the positions held by the clergy and the laity cover a wide spectrum of opinion, although those positions are not always equally represented. There is an elaborate code of etiquette for approaching officials. Generally, go-betweens are used to arrange meetings. Much is done informally. There is a feeling that consensus should be reached before decisions are published. Therefore, things are discussed at length before the pope speaks officially.

Problèmes sociaux et contrôle. There is little crime, and the typical problems are disputes over religious doctrine and governance. Strict statements and actions regarding conformity to doctrine, including censorship and the silencing of dissidents, have alternated with attempts at persuasion and expressions of conciliation.

Activité militaire. The Vatican is officially neutral in world affairs but can mediate disputes if invited to do so. Swiss guards in medieval uniforms protect the pope and the city.


Vatican City — History and Culture


Despite the 16th century construction of St Peter’s Basilica, it wasn’t until the late 1920s that the Vatican became an independent state and the residence of the Pope. Yet much of the architecture and art within Vatican City is the result of centuries of construction and collection, making the city-state an immensely important repository of culture.

Histoire

Since the decline of the Roman Empire and the diminishing of Byzantine power in Italy, Popes have been the de facto rulers of Rome as well as many other parts of Italy. These Papal States were largely seized in the mid-19th century when the Kingdom of Italy was formed, with Rome itself annexed in 1870. Disputes between the Popes and Italy were resolved with the 1929 Lateran Treaties, which created Vatican City. Before this point, Popes largely resided in Avignon or at the palaces of Lateran or Quirinal.

The site of Vatican City was used by Roman Emperor Nero for the Circus of Nero in the 1st century AD. The obelisk in St Peter’s Square originally marked the center of the circus, with the circus having been the location of St Peter’s as well as many other Christian martyrs’ deaths by crucifixion during Roman persecution. The tomb of St Peter later became the location of St Peter’s Basilica under the order of Constantine. However, Papal palaces did not appear near the site until the 5th century.

With Vatican City declared as an independent state in 1929, it became the global heart of Roman Catholicism. Because of its special status, it was not occupied during WWII like the rest of Rome. It is governed by an absolute elective monarchy, with the Pope the principal executive, legislative, and judicial power, and the only absolute monarch in Europe. He is elected for life by and assisted by cardinals who are appointed for five-year terms, with the current Pope, Benedict XVI, having been elected in 2005. The state is not a member of the UN, but the Holy See is a permanent observer. The Vatican has no army but it employs Swiss Guards to protect the Pope, a tradition which begun in the early 16th century.

St Peter’s Basilica was constructed on the site of St Peter’s tomb over 300 years after his death (69 AD) under the order of Emperor Constantine. Rebuilding of the church began in the late 15th century, marking the start of a period of construction that spanned more than a century and ended with the present building. In 1950, Pope Pius XII announced the discovery of St Peter’s tomb after more than a decade of archeological research. The present Baroque style St Peter’s Square came later, between 1656 and 1667, and incorporated the obelisk and a fountain by Bernini.

Around the same time that St Peter’s Basilica reached completion, the Vatican Museums were established by Pope Julius II. Today, the museums span the Sistine Chapel where works by Michelangelo can be appreciated and the Stanze della Segnatura, which features decoration by Raphael. Together, these museums attract more than five million people annually.

Culture

With its museums and basilica housing items of immense cultural importance, it is no wonder Vatican City has been declared a UNESCO World Heritage site. Indeed, it contains some of the globe’s most prized artworks, from Michelangelo’s frescos in the Sistine Chapel to Raphael’s decorations in the Stanze della Segnatura. Additionally, the Vatican Library protects hundreds of works of historical, cultural, and scientific importance.

This tiny Papal state requires its visitors to show reverence and respect toward the Roman Catholic Church. This means sleeveless or navel- or bust-revealing shirts as well as those which feature profanities shorts, above-knee length skirts, and excessive jewelry are not permitted to be worn within Vatican territory. Hats should be removed before entering St Peter’s Basilica. Smoking is banned, as is the use of cell phones.

One of the most visually stunning experiences visitors can have in Vatican City is attending one of the Pope’s Sunday or Wednesday appearances, or his Easter or Christmas blessings. Such open-air masses in St Peter’s Square attract huge crowds.


Vatican City History and Facts

The Vatican as a location and name – Vaticanus – has been in use since the 1st century AD at least.

Originally not thought to be a nice area, the Romans began to gentrify and drain the area. Ici, Emperors built spectacular Vatican gardens, circuses and villas. In the Circus of Nero, the Egyptian Obelisk that stands proudly in St Peter’s Square was erected. Nearby, pagan gods were honoured with statues and monuments.

In 326 AD, a basilica was erected on the site. It is believed to be the resting place of St Peter. At this point, the Vaticanus began to transform into the state we know and love today. As Christianity took hold in Italy, the power of the “Papal States” began to grow. However, it was only after 1377 and the return to Rome from Avignon that the pope’s formal residence became the Vatican.


History of the Vatican

Vatican City is the spiritual and physical centre of Catholicism and the residence of the religion’s head, the Pope. With a tiny population of 800 people, and guarded by the world’s smallest army, the city nonetheless welcomes some 5 million visitors a year, including devout pilgrims and curious tourists from around the globe.

Since its construction began in the 5th century the city has survived destructive wars as well as several radical re-designs. The city we see today is a mere fraction of the size of the many territories previously controlled by the Catholic Church, the governing body of which is the Holy See. Historically, these Papal States made up a large portion of the central Italian Peninsula, before the unification of Italy in 1871 reduced them to essentially the confines of the Vatican walls. In its modern form the Vatican City State has existed since 1929, when the Kingdom of Italy granted its independence. In this treaty, the Holy See and the Vatican City State were defined as two distinct entities – the former is a legally recognised sovereign entity, the religious organisation, while the latter is the country itself with physical borders and a government.

The head of both the Vatican City and the Holy See is the Pope. Officially he is also known as the Bishop of Rome Vicar of Jesus Christ Successor of the Prince of the Apostles Supreme Pontiff of the Universal Church Sovereign of the State of Vatican City and more. In their role as the head of the Catholic Church, popes have used the Vatican as their residency since the 5th century. Built upon the supposed burial site of Saint Peter (one of Jesus’ disciples), it holds great religious significance for Christians, and the modern building is a wonder of Renaissance architecture, filled with artistic masterpieces.

However, during more turbulent times the papacy faced grave opposition, and, during the 14th century in particular, rival factions challenged its legitimacy. Rival popes, also known as ‘antipopes’, were set up as challengers to the Pope in Rome, with one such reigning in Avignon (which today is in France) from 1378. During this period the papacy was heavily involved in European politics, authorising and even taking part in wars on neighbouring states.

In the 15th century Pope Julius II fortified the city with thick walls and commissioned a unit of Swiss Guard for his personal protection, a tradition that continues to this day. Religion and faith often did not stand in the way of Europe’s kings declaring war against the Pope, and in 1527 the city came under attack and was conquered by a mutinous army of Charles V, Holy Roman Emperor. In 1808 the city was again under threat after Napoleon occupied Rome.

Having annexed the rest of the Papal States, the French army even kidnapped Pope Pius VII, who remained captive until 1814. The centuries since have witnessed the final decline of the Church’s territories, and since the 20th century the Vatican City remains the only state belonging to the papacy – nonetheless, its long history and traditions remain a global fascination to millions.


Vatican

The Vatican, or Holy See, is contained within the sovereign city-state of Vatican City. It is important to understand the difference between Vatican City and the Holy See, which is technically the seat of the Bishop of Rome, more commonly referred to as the Pope. The history of the Vatican as a sovereign city-state dates back to the year 1929, while the Vatican as the main seat of the Catholic Church goes back to the fourteenth century. Rome, however, has been important as a center for the faith since early Christianity, long before it was the official seat and the primary Episcopal see over one billion Catholics around the world.

There are many things you have the option of seeing when you visit the Vatican. St. Peter's Basilica is a top destination in Vatican City for most people who make the trip. You can visit the chapel and attend mass, both free of charge. If you want to visit the Dome, climb to the top, and enjoy the panoramic view of Vatican City, it will cost you something in the neighborhood of 10 Euro. It goes without saying that the Vatican Museums are treasures where visitors will find some of the most important works of Renaissance and Classical art, as well as art and artifacts that date back to Roman antiquity.

The Papal Tombs and Vatican Grottoes are another popular stop for people taking guided tours of Vatican City. For a modest fee you can explore the Vatican Necropolises and St. Peter's Tomb. Another alluring activity for people visiting the Vatican is taking part in the Papal Audience in St. Peter's Square, where you actually get to hear an address from the Pontiff himself.

Rome Map

Vatican City and its various buildings and churches including St. Peter&rsquos Basilica, the Apostolic Palace, and the Sistine Chapel are not only religious and spiritually significant centers for the Catholic Church, but also some of the most popular tourist attractions in Europe. In recent years, Rome has ranked in the top five of the most visited cities in the entire European Union. The Vatican, designated by UNESCO as a World Heritage Site, is officially referred to as &ldquothe Properties of the Holy See in that City Enjoying Extraterritorial Rights and San Paulo Fuori le Mura.&rdquo Among other internationally known attractions including the Colosseum, Circus Maximus, and Pantheon, it is one of the destinations that draws millions of eager visitors to the city each and every year.

The history of the Vatican as a papal residence dates all the way back to the fourth century when Constantine built St. Peter&rsquos Basilica. In turn, Pope Symmacchus built a palace nearby in the fifth century. Popes had habitually resided in the Lateran Palace, and in later years, the Quirinal Palace. From 1309 to 1377 the residence of the Pope was in Avignon, France.

The history of the Vatican, however, centers around Rome from the year 1377 forward, and pursuant Popes would take painstaking, and extremely expensive measures to develop what would ultimately become modern-day Vatican City. Particularly, the Popes during the Renaissance who took a great interest in the arts developed the grounds and buildings of Vatican City and began to commission the gathering of vast collections of books and art and the construction of the magnificent galleries that now pepper the grounds. Sixtus IV, Innocent VIII, Julius II, and Gregory the XIII are all examples of papal leaders who led the push to embellish and develop the Vatican.

The Vatican, as a sovereign city-state, has not only its own administrative factions, but also its own governmental representatives that can hold diplomatic and other talks with other international representatives. It was granted sovereignty from the Empire of Italy, made official in the Lateran Treaty of 1929. If you are planning a visit to Rome, it is possible to take part in a whole variety of tours of the Vatican that take you inside the interesting history and development of the seat of the Church. Besides seeing all of the magnificent attractions like St. Peter&rsquos Basilica, you also get explanations and information from the well-trained guides that explain the history of the Vatican and its various treasures.


The Papal States are the territories on the East Coast of the former United States under the sovereign direct rule of the pope, from the fall of the United States around the turn of the twentieth century to the present. The Papal States are one of the regional powers of the Chesapeake Bay, controlling the city of Washington, as well as much of the surrounding area. Several towns, baronies, and other holdings outside Washington are also held by the pope, creating an intricate network of holdings which pay tribute directly to the pope.

The Papal States were born out of the former United States, viewed by the modern world as an ancient empire and continent spawning government. Following a violent coup in Washington, the Papal States were established by Chester Hale Fitzgerald, built on the beliefs of a new religion, which would later become Unionism. The Pope claims however that his power originates from the American Empire, which supposedly granted the first pope complete power over the empire via the Donation of Lincoln, a forged American imperial decree. The document has since been used in support of claims of political authority by the papacy. Know your history…read more here:


Voir la vidéo: Vatican, puissance mondiale (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Mariano

    It is interesting to read in theoretical terms.

  2. Bajinn

    Merci pour le soutien, comment puis-je vous remercier?

  3. Alvy

    Je vous demande pardon de vous interrompre, mais je vous propose d'aller par un autre chemin.

  4. Hart

    Je préfère ne rien dire



Écrire un message

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos