Nouveau

7 personnages historiques dont vous ne saviez pas qu'ils étaient des inventeurs

7 personnages historiques dont vous ne saviez pas qu'ils étaient des inventeurs


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

1. Abraham Lincoln

Thomas Jefferson est généralement crédité comme l'inventeur en chef américain, mais Abraham Lincoln est le seul président à détenir un brevet américain. En 1849, peu de temps après la fin de son seul mandat en tant que membre du Congrès américain, le grand émancipateur a reçu le brevet américain n° 6 469 pour un dispositif de « balisage des navires au-dessus des hauts-fonds ». Lincoln avait eu l'idée un an plus tôt après avoir vu des membres d'équipage essayer de libérer un bateau à vapeur qui s'était échoué sur la rivière Détroit. De retour chez lui dans l'Illinois, il a élaboré des plans pour une paire de chambres à air flottantes qui pourraient être fixées sur les côtés d'un bateau et utilisées pour soulever le navire sur des sections peu profondes de la rivière. Lincoln a passé plusieurs semaines à rédiger une description de l'appareil et a même construit un modèle en bois à l'échelle, mais bien qu'il ait reçu son brevet, l'invention n'a jamais été utilisée.

LIRE LA SUITE: Le procès pour meurtre grisant qui a aidé à rehausser le profil national d'Abraham Lincoln

2. Albert Einstein

Il est difficile d'imaginer le génie derrière la théorie de la relativité bricoler avec quelque chose d'aussi banal qu'un appareil de cuisine, mais c'est exactement ce qu'a fait Albert Einstein en 1926, lorsqu'il a commencé à collaborer à la conception d'un réfrigérateur. Einstein a été inspiré pour fabriquer l'appareil après avoir lu un reportage sur une famille berlinoise qui avait été tuée par des vapeurs toxiques s'échappant de leur réfrigérateur. Avec son collègue physicien Leo Szilard, il a développé un réfrigérateur à absorption plus sûr qui n'utilisait aucune pièce mobile ni électricité. Au lieu de cela, il a utilisé une petite source de chaleur et un cocktail d'ammoniac, de butane et d'eau pour créer une réaction chimique de refroidissement. Einstein et Szilard ont reçu un brevet pour leur réfrigérateur en 1930. Bien qu'il ait été largement ignoré au cours de leur vie, des recherches récentes suggèrent que des glacières similaires pourraient être une alternative écologique aux réfrigérateurs modernes qui utilisent du fréon.

LIRE LA SUITE: 9 choses que vous ne savez peut-être pas sur Albert Einstein

3. Thomas Paine

À la fin des années 1780, quelques années après avoir contribué à alimenter la Révolution américaine avec des brochures telles que « Common Sense », l'écrivain et philosophe politique Thomas Paine a finalement trouvé le temps de poursuivre sa passion pour l'innovation scientifique. Il a expérimenté une bougie sans fumée, les premières machines à vapeur et une roue concentrique, et a mené une enquête sur les causes de la fièvre jaune. Pourtant, il était très excité par la perspective de construire des ponts de fer. "La méthode européenne d'architecture des ponts, par piliers et arches, n'est pas adaptée à de nombreuses rivières d'Amérique à cause de la glace en hiver", a-t-il soutenu dans une lettre de 1786 à Benjamin Franklin. Dans cet esprit, Paine a élaboré les plans d'un pont en fer à arche unique qui utilisait une structure de support en treillis inspirée d'une toile d'araignée. Il a breveté le design et l'a promu sans relâche des deux côtés de l'Atlantique, mais les ponts proposés sur la rivière Schuylkill de Philadelphie, la Tamise à Londres et la Seine à Paris n'ont tous pas abouti. Le moment le plus proche de Paine pour en faire construire un a eu lieu en 1797, lorsque des éléments de l'un de ses prototypes ont été incorporés dans un pont sur la River Wear en Angleterre.

4. Roald Dahl

Bien que mieux connu comme l'auteur de livres pour enfants tels que Charlie et la chocolaterie et James et la pêche géante, Roald Dahl a vécu une vie variée qui comprenait également des passages en tant qu'as de combat de la Seconde Guerre mondiale, un agent de renseignement britannique et, au début des années 1960, un pionnier de la nouvelle technologie neurochirurgicale. L'intérêt de Dahl pour la médecine est venu après qu'un accident de voiture a laissé son fils de quatre mois atteint d'hydrocéphalie, ou « de l'eau sur le cerveau ». Déterminé à soulager les souffrances de son enfant, l'écrivain s'est associé au neurochirurgien pédiatrique Kenneth Till et au fabricant de jouets et ingénieur hydraulique Stanley Wade pour développer un dispositif permettant de drainer plus efficacement les fluides du cerveau. Le résultat a été la valve Wade-Dahl-Till, un type de shunt cérébral moins cher, plus facile à stériliser et moins sujet aux blocages que les unités précédentes. L'état du fils de Dahl s'était amélioré au moment où l'appareil a été mis en production en 1962, mais les valves ont ensuite été utilisées pour traiter quelque 3 000 enfants dans le monde.

LIRE LA SUITE : Quand Roald Dahl a espionné les États-Unis

5. Hedy Lamarr

Hedwig Eva Maria Kiesler, mieux connue sous son nom de scène Hedy Lamarr, est devenue une légende du grand écran dans les années 30 et 40 pour avoir joué dans des films hollywoodiens tels que Alger, Camarade X et Samson et Dalila. Mais alors que l'actrice née à Vienne était souvent surnommée la «plus belle femme du monde», elle possédait également un esprit vif qu'elle mettait à profit en tant qu'inventeur. Dans les années 1940, elle s'est associée au compositeur d'avant-garde George Antheil pour mettre au point une nouvelle méthode de « saut de fréquence », une technique permettant de déguiser les transmissions radio en faisant sauter le signal entre différents canaux selon un schéma préétabli. Lamarr a conçu son « système de communication secret » comme un outil de guidage potentiel pour les torpilles alliées pendant la Seconde Guerre mondiale, mais la marine américaine a ignoré la technologie après avoir remis son brevet en 1942. D'autres inventeurs ont ensuite développé ses idées révolutionnaires, et similaires. Les systèmes à « spectre étalé » sont maintenant utilisés dans tout, des satellites de communication aux téléphones cellulaires.

REGARDER : L'actrice hollywoodienne qui a inventé le WiFi

6. Harry Houdini

Le maître magicien derrière le « lait peut s'échapper » et la « cellule chinoise de torture à l'eau » a fait carrière en s'extirpant des endroits exigus. En 1917, il met à profit ses connaissances uniques en faisant breveter un nouveau type de combinaison de plongée sous-marine qui pourrait être facilement retirée si un dysfonctionnement sous-marin obligeait le porteur à revenir à la surface. Le secret de la combinaison était qu'elle était composée de deux sections imbriquées au lieu d'une seule pièce. En plus de permettre au porteur d'entrer dans la plate-forme sans l'aide d'une deuxième personne, la conception lui a permis de tirer un levier près de sa taille, de se retirer de la combinaison et de faire une escapade à la Houdini en cas de danger. Houdini a été partiellement inspiré pour fabriquer la combinaison après qu'un ami proche s'est noyé dans un accident de plongée en Australie, mais il a également été motivé par son soutien à l'armée américaine pendant la Première Guerre mondiale. Après avoir terminé l'invention, il l'aurait fait don à l'US Navy .

LIRE LA SUITE : Qu'est-ce qui a tué Harry Houdini ?

7. Charles Lindbergh

L'homme connu sous le nom de "Lone Eagle" est devenu une icône de l'aviation pour son vol solo de 1927 entre New York et Paris, mais il a également apporté une contribution improbable à la biomécanique. Après que sa belle-sœur eut lutté contre une maladie cardiaque au début des années 1930, Lindbergh – qui a toujours été fasciné par la science – a réfléchi à l'idée d'une machine qui maintiendrait les organes en fonctionnement assez longtemps pour qu'ils soient réparés à l'extérieur du corps. « Pourquoi une partie du corps ne pourrait-elle pas être maintenue en vie indéfiniment si un cœur mécanique y était attaché ? » songea-t-il. L'obsession de Lindbergh pour l'idée l'a amené à conclure un partenariat avec le chirurgien lauréat du prix Nobel Alexis Carrel. Ensemble, les deux hommes ont passé plusieurs années à perfectionner une pompe à perfusion en verre capable de faire circuler un fluide stérile et riche en nutriments à travers les organes pour les maintenir en vie à l'extérieur du corps. L'appareil a aidé à ouvrir la voie à la création des premiers cœurs artificiels, et bien qu'en grande partie oublié aujourd'hui, il a remporté les éloges de Lindbergh, timide de la part de ses contemporains. Carrel aurait même déclaré que l'héritage médical du pilote serait "aussi illustre que celui de l'aviation".

REGARDER: Assembly Required avec Tim Allen et Richard Karn premières le mardi 23 février à 10/9c sur HISTORY. Regardez un aperçu maintenant.


Des politiciens historiques que vous ne saviez pas étaient également des inventeurs

Il est tout à fait logique que certaines des plus grandes personnalités politiques de l'histoire américaine aient également été excellentes dans de nombreux autres domaines. Les présidents George Washington et Andrew Jackson, par exemple, étaient des chefs militaires accomplis. Le gouverneur et plus tard le président Ronald Reagan, pour sa part, était un acteur de cinéma remarquable.

Alors peut-être qu'il ne devrait pas être trop surprenant que certains des politiciens les plus célèbres aient le don d'inventer. Par exemple, vous avez le bâton de marche bien intentionné mais étrange du président James Madison avec un microscope intégré. George Washington, quant à lui, s'est également essayé à l'invention d'une charrue de forage et a même élaboré des plans pour une grange à 15 côtés alors qu'il était agriculteur. Voici quelques autres.


Dix Christophe CockerellL'aéroglisseur

Christopher Cockerell s'est intéressé à l'idée de l'aéroglisseur après que les scientifiques ont découvert qu'un prototype de base pouvait flotter avec un coussin d'air à l'intérieur. Le problème était que l'air s'échappait rapidement par les côtés.

Cockerell a démontré qu'un &ldquowall&rdquo d'air pouvait résoudre ce problème en emprisonnant tout l'air. Il a mené une expérience dans laquelle il a placé une boîte de nourriture pour chat dans une boîte à café, puis a pompé l'air d'un aspirateur entre eux. [1]

En 1955, il fait breveter son idée. Quatre ans plus tard, son test d'aéroglisseur a réussi après avoir voyagé le long de la côte sud de l'Angleterre. Son invention est particulièrement utile dans les pays où les routes et les voies ferrées sont usées. Cela donne aux gens la chance de voyager à travers différents paysages comme les rivières et les déserts.


Biographies des inventeurs célèbres et faits sur les inventions célèbres

Scientifiques et inventeurs noirs : découvrez les scientifiques et les inventeurs qui ont apporté une contribution significative à la vie américaine.

Apprentissage enchanté - Inventeurs et inventions afro-américains : répertorie toutes les inventions que chaque inventeur a contribué à la société

Célèbres inventeurs noirs : une introduction à quelques-uns des nombreux inventeurs afro-américains modernes, ainsi que des biographies de leurs prédécesseurs à travers l'histoire américaine.

Chronologie des inventions célèbres

Chronologie des inventions célèbres : liste alphabétique des inventions, l'inventeur et la date de l'invention

Biographies de femmes inventeurs célèbres

Inventeurs de A à Z : découvrez les femmes inventeurs célèbres du passé et du présent Nom de l'invention inclus

Faits importants sur les brevets

Un brevet - par wikipedia : Description complète de ce qu'est un brevet ainsi que des informations sur l'historique des brevets, les coûts des brevets et PLUS

Brevets gratuits en ligne : offre un accès rapide et gratuit à tous les brevets américains et demandes de brevet, données européennes partielles, téléchargement gratuit de PDF, fonctionnalités de compte gratuites

US Patent and Trademark Kids' Pages : Site d'information sur les brevets, les marques et les inventeurs

Biographies de Inventeurs célèbres Faits sur les inventions célèbres

Inventeurs célèbres de A à Z : trouvez n'importe quel inventeur ! Une histoire des inventeurs célèbres passés et présents avec une description complète de leur invention

FamousInventors.org : biographies détaillées de centaines d'inventeurs célèbres

Inventeurs oubliés : de PBS - Faits et informations sur les inventions auxquelles les gens ne pensent pas

History.com : Inventions et inventeurs : le nom de l'inventeur ainsi que ce qu'il a inventé ET des liens pour décrire plus en détail l'inventeur VIDÉOS incluses

Inventor Hall of Fame : base de données de recherche par l'inventeur, l'invention ou la décennie : une brève biographie de l'inventeur de chacun et une description de l'impact que l'invention de l'inventeur a eu sur la société

Faits sur les inventions célèbres

Apprentissage enchanté : inventions et inventeurs invention classée par ordre alphabétique

Vidéo : 0:36 / 27:55 Inventions et inventeurs célèbres : une liste de l'invention, l'inventeur, le lieu et la date de l'invention

Vidéo : Histoire des jouets et des jeux : comment certains jouets ont été inventés, comment d'autres ont obtenu leur nom et des faits amusants à apprécier.

How Stuff Works: Inventions: Inventions et liens vers plus d'informations sur les inventions

Catégories d'invention : Inventions répertoriées par catégorie (c.

Mythes des inventions : la vérité sur 10 inventions célèbres

Faits intéressants sur l'histoire des inventeurs et des inventions célèbres

* Les Afro-Américains, dont certains figurent parmi les dix premiers inventeurs afro-américains de tous les temps, ont inventé des appareils importants.

*Biography.com répertorie ce qu'ils pensent être la liste des dix meilleurs inventeurs de tous les temps.

* L'Encyclopedia Britannica a créé une liste des plus grandes inventions de tous les temps qui comprend le nom et la description de l'invention, l'année de son invention, le pays dans lequel l'inventeur a vécu et le nom de l'inventeur.

*Le magazine Popular Mechanics a créé sa liste des 50 meilleures inventions de tous les temps.


Archives Hulton / Stringer / Getty Images

Herman Hollerith a inventé un système de tabulation à cartes perforées pour le calcul statistique. La grande percée d'Herman Hollerith fut son utilisation de l'électricité pour lire, compter et trier les cartes perforées dont les trous représentaient les données recueillies par les recenseurs. Ses machines ont été utilisées pour le recensement de 1890 et ont accompli en un an ce qui aurait pris près de 10 ans de totalisation manuelle.


7 des scientifiques les plus brillants de l'histoire que les gens oublient étaient catholiques

Domaine public, Wikipédia / Domaine public, Wikipédia / Hugo Iltis, Wikimedia Commons, CC BY 4.0

La prochaine fois que quelqu'un accusera l'Église de décourager l'exploration intellectuelle qui pourrait profiter à l'humanité, on ferait bien de faire participer les penseurs suivants à la discussion :

1) Louis Pasteur – inventeur de la pasteurisation

Louis Pasteur, inventeur du procédé de pasteurisation (l'une des plus grandes percées jamais réalisées pour prévenir les maladies), priait autrefois le chapelet dans un train lorsqu'un jeune homme critiquait son dévouement comme une manifestation d'ignorance scientifique. Pasteur n'avait qu'à se présenter pour dissiper cette fausse accusation de superstition.

Apocryphe ou non, l'anecdote est confirmée par les nombreuses citations de Pasteur en faveur de la vie de foi :

« Un peu de science vous éloigne de Dieu mais beaucoup de science vous ramène à Lui… Remettez souvent en question vos priorités, assurez-vous que Dieu passe toujours en premier… La postérité se moquera un jour de la sublime sottise de la philosophie matérialiste moderne. Plus j'étudie la nature, plus je suis émerveillé par le travail du Créateur.

“Je prie pendant que je suis occupé à mon travail de laboratoire… Béni soit celui qui porte en lui un Dieu, un idéal, et qui lui obéit : idéal de l'art, idéal de la science, idéal des vertus évangéliques, c'est là sources de grandes pensées et de grandes actions, elles reflètent toutes la lumière de l'Infini… Ne vous laissez pas entacher d'un scepticisme stérile… Si je pouvais tout savoir, j'aurais la foi d'une paysanne bretonne.

2) Gregor Mendel – père de la génétique

Le moine augustin et pionnier de la génétique, Gregor Mendel, a calculé les chances d'héritage dans le jardin de son monastère. Dans un sermon allemand, il a prêché l'homélie suivante, mêlant harmonieusement l'interprétation scripturaire à ses recherches scientifiques :

« Jésus est apparu aux disciples après la résurrection sous diverses formes. Il est apparu à Marie-Madeleine pour qu'on le prenne pour un jardinier. Très ingénieusement, ces manifestations de Jésus sont à nos yeux difficiles à pénétrer. Il apparaît comme un jardinier. Le jardinier plante des semis dans un sol préparé. Le sol doit exercer une influence physique et chimique pour que la graine de la plante puisse pousser. Pourtant, ce n'est pas suffisant. La chaleur et la lumière du soleil doivent être ajoutées à la pluie pour que la croissance puisse en résulter.

La semence de la vie surnaturelle, de la grâce sanctifiante, purifie du péché, préparant ainsi l'âme de l'homme, et l'homme doit chercher à préserver cette vie par ses bonnes œuvres. Il a encore besoin de la nourriture surnaturelle, le corps du Seigneur, qui a continuellement reçu, se développe et mène à terme la vie. Ainsi naturel et surnaturel doivent s'unir à la réalisation de la sainteté au peuple. L'homme doit contribuer son travail minimum de labeur, et Dieu donne la croissance.

“Vraiment, la semence, le talent, la grâce de Dieu sont là, et l'homme n'a qu'à travailler, prendre les semences pour les apporter aux banquiers. Pour que nous 'peut avoir la vie, et abondamment.’”

3) St. Giuseppe Moscati – Pionnier dans le traitement du diabète avec de l'insuline

Le docteur Moscati a été l'un des premiers médecins à utiliser l'insuline dans le traitement du diabète, mais ses dons intellectuels profonds ont toujours été au service d'une croyance encore plus profonde dans le pouvoir de guérison du Divin, comme le montre cette citation :

« Une seule science est inébranlable et inébranlable, celle révélée par Dieu, la science de l'au-delà ! Dans toutes vos œuvres, regardez vers le Ciel, vers l'éternité de la vie et de l'âme, et orientez-vous alors bien différemment de ce que pourraient suggérer de simples considérations humaines, et votre activité sera inspirée pour le bien.

4) Louis de Broglie – lauréat du prix Nobel de mécanique quantique

Le fervent catholique Henri de Broglie a remporté le prix Nobel pour sa réalisation historique dans le domaine de la mécanique quantique avec l'équation onde-particule qui porte son nom. Compte tenu de sa piété, il attribuait le voyage de découverte à un désir de connaître et de servir :

« La science elle-même, qu'il s'agisse de la recherche de la vérité ou simplement du besoin de prendre le contrôle du monde extérieur, de soulager la souffrance ou de prolonger la vie, est en fin de compte une affaire de sentiment, ou plutôt de désir – le désir de savoir, ou le désir de réaliser.

5) Fr. Georges Lemaître – Père de la théorie du Big Bang

Fr. Georges Lemaître, prêtre catholique romain et professeur de physique à Louvain, a généré ce qu'on a appelé la théorie du Big Bang. Quant à l'éternelle querelle entre la raison et la religion, il déclare :

« Une fois que vous vous rendez compte que la Bible ne prétend pas être un manuel de science, la vieille controverse entre religion et science disparaît…

« La doctrine de la Trinité est beaucoup plus absconse que tout ce qui concerne la relativité ou la mécanique quantique mais, étant nécessaire au salut, la doctrine est énoncée dans la Bible. Si la théorie de la relativité avait aussi été nécessaire au salut, elle aurait été révélée à saint Paul ou à Moïse.

6) Jérôme Lejeune a découvert la cause du syndrome de Down

Le docteur Jérôme Lejeune a découvert la trisomie 21, l'anomalie génétique à l'origine du syndrome de Down. Alors qu'il travaillait avec l'intention de trouver un remède, il a dénoncé l'utilisation omniprésente de sa découverte dans les tests prénatals pour l'avortement. Sa position pro-vie lui a peut-être coûté un prix Nobel, mais saint Jean-Paul II l'a plutôt nommé premier président de l'Académie pontificale de la vie.

Avec sa cause de canonisation ouverte à Rome, l'éloquence de Lejeune pour la défense de la vie mérite aujourd'hui autant de considération que jamais :

« La génétique humaine peut être résumée dans ce credo de base : au commencement est le message, et le message est dans la vie, et le message est la vie. Et si le message est un message humain, alors la vie est une vie humaine…

Les ennemis de la vie savent que pour détruire la civilisation chrétienne, ils doivent d'abord détruire la famille à son point le plus faible : l'enfant. Et parmi les plus faibles, ils doivent choisir le moins protégé de tous : l'enfant qu'on n'a jamais vu, l'enfant qui n'est pas encore connu ou aimé au sens usuel du mot qui n'a pas encore vu le jour, qui ne peut même pas crier de détresse.

7) Galileo Galilei – père de l'astronomie moderne

Oui, le polymathe de la Renaissance Galileo Galilei a été assigné à résidence pour avoir déclaré ses théories solaires comme un fait incontestable. Mais Saint-Robert Bellarmin était sensible aux découvertes innovantes du génie.

Et, néanmoins, Galilée est resté catholique pratiquant jusqu'au jour de sa mort. Sa propre fille est devenue religieuse. Son témoignage personnel n'entrerait pas en conflit avec cette évaluation :

« La Bible montre le chemin pour aller au ciel, pas le chemin du ciel… Je rends infiniment grâce à Dieu, qui s'est plu à faire de moi le premier observateur des choses merveilleuses… Je ne me sens pas obligé de croire que le même Dieu qui nous a dotés de sens, de raison et d'intelligence a voulu que nous renoncions à leur usage.

Ergo, de la génétique de base à la physique interplanétaire, l'Église a collectivement apporté plus de contributions à la connaissance de notre univers que n'importe quelle entité dans l'histoire. La litanie des savants fidèles continue encore et encore !

Aimez-vous ChurchPOP?

Recevez notre contenu inspirant dans votre boîte de réception - GRATUITEMENT !

Dans le cadre de ce service gratuit, vous pouvez recevoir des offres occasionnelles de notre part sur EWTN News et EWTN. Nous ne louerons ni ne vendrons vos informations, et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.


2 Stephen Foster, le père de la musique américaine

Il y a des airs que vous connaissez juste à la naissance. Si nous vous forcions d'une manière ou d'une autre à fredonner une mélodie maintenant, il y a de fortes chances qu'un grand nombre d'entre vous aillent avec quelque chose comme "Oh! Susanna":

Ou "Camptown Races" (vous savez, celle qui dit "doo-da, doo-da") :

Ou peut-être quelque chose de plus nostalgique, comme "Old Folks at Home":

Mec, pouvez-vous imaginer si toutes ces chansons avaient été écrites par le même gars, et qu'il avait activement essayé d'en tirer de l'argent ? Ce mec aurait été plus riche que Madonna et Bono réunis.

En fait, toutes ces chansons et plus étaient écrit par la même personne, et il fait essayez d'en tirer profit - le mot-clé étant "essayer".

Dans les années 1800, Stephen Foster a écrit des classiques comme "My Old Kentucky Home" et "Beautiful Dreamer" et plus de 200 autres chansons. Foster était un auteur-compositeur professionnel avant que ceux-ci n'existent. Sérieusement : la profession n'existait littéralement pas avant que Foster ne l'ouvre comme un enculé.

Bien sûr, le problème d'être le premier dans sa profession était qu'il n'y avait pas à l'époque de « faire respecter le droit d'auteur » ou de « ne pas se moquer des auteurs-compositeurs ». Aujourd'hui, Foster aurait gagné des sommes obscènes grâce à "Oh! Susanna" seul, mais en 1848, il a obtenu exactement 100 $ pour les droits de publication de la partition, tandis que l'éditeur gagnait 10 000 $ en vendant son travail.

Même lorsque Foster est devenu une célébrité mineure, il a continué à ne recevoir que des centimes pour chaque copie de son travail vendue. Pour ses dizaines de chansons à succès, il a perçu environ 15 000 $ de redevances toute sa vie. Dans les années 1860, il est largué par sa femme, qui en a probablement assez de rester avec ce type qui a écrit comme une rock star, et buvait comme une rock star, mais n'était pas riche comme un. Il est décédé à l'âge de 37 ans après s'être cogné la tête contre un lavabo, avec environ 40 centimes en poche.

Ses contributions ne peuvent pas être surestimées. Non seulement il a créé la plupart des conventions de l'écriture de chansons populaires telles que nous les connaissons aujourd'hui, mais il a également démontré la nécessité des lois sur la propriété intellectuelle en se faisant avoir à plusieurs reprises.

En relation: Réflexions d'une franco-américaine sur "Emily à Paris"


11 génies célèbres de l'histoire qui étaient en fait assez fous

Il y a une ligne très fine qui sépare les génies des fous. Je veux dire que vous devez être un peu perdu dans la tête pour avoir la confiance en vous de poursuivre votre passion même lorsque le monde entier appelle votre invention/découverte totalement fausse. Chaque génie était et est fou à sa manière, certains plus que d'autres. Ceci est une liste sur eux.

1. Charlie Chaplin

Artiste fantastique et animateur par excellence, ses films muets font encore parler d'eux par les cinéphiles du monde entier. Mais il était un peu bizarre. D'accord, très bizarre. Il détestait les enfants, mais ce n'est pas le plus fou - même moi, je déteste les enfants. Voici le fou - il avait l'habitude de lancer des tartes à la crème sur des femmes nues. Certains l'appellent l'inventeur du "casting couch". Il « auditionnerait » des actrices en les faisant se déshabiller. Il les mime et les caresse avant de leur lancer des tartes à la crème. Il n'y a pas de pourquoi à cela.

2. Pythagore

Vous vous souvenez du théorème de Pythagore de l'école ? C'est ce gars. Vénéré en tant que mathématicien et scientifique célèbre, beaucoup ne savent pas qu'il a réellement commencé sa propre religion - le pythagoricisme. Certains des commandements du pythagoricisme, cependant, étaient un peu étranges comme - "Ne mangez en aucun cas des haricots", "Ne marchez pas sur les autoroutes" et "Ne marchez pas sur une barre transversale". Pas étonnant que le pythagoricisme n'ait pas gagné en popularité en cours de route.

3. Nikola Tesla

Tout le monde sait quel génie Tesla était et comment, même s'il était un vrai visionnaire, il n'a jamais obtenu son dû du monde. Mais Tesla était aussi complètement fou. Il avait un grave cas de trouble obsessionnel-compulsif. C'était un germophobe qui refusait de toucher à tout ce qui était un peu sale ou de forme ronde. Il était aussi amoureux du numéro 3. Il faisait 3 fois le tour du pâté de maisons avant d'entrer dans le bâtiment. Il ne resterait que dans une chambre d'hôtel divisible par 3. Il aurait besoin de 18 serviettes pour chaque repas - 3 piles de 6. Curieusement, après avoir construit un oscillateur à haute fréquence, il a invité Mark Twain parce qu'il avait des problèmes avec ses selles. Il a dit à Twain de se tenir sur la machine. Il n'a pas fallu plus de 90 secondes à Twain pour se diriger vers la salle de bain. Nikolai a dit plus tard qu'il avait secoué le caca de Mark Twain.

4. Ben Franklin

L'un des pères fondateurs des États-Unis et un auteur parmi une foule d'autres choses importantes, Ben Franklin était un gars vraiment intelligent, aucun doute là-dessus. Il avait aussi un fétiche assez étrange, si vous pouvez l'appeler ainsi. Il aimait les GILF. Pour ceux qui ne savent pas ce que cela signifie, il aimait avoir des relations sexuelles avec de vieilles (vraiment vieilles) femmes. Parlant de ses goûts étranges, il écrivit un jour : « Dans toutes vos amours, vous devriez préférer les vieilles femmes aux jeunes. Parce qu'il n'y a pas de risque d'enfants. ils sont plus prudents et discrets dans la conduite d'une intrigue pour éviter les soupçons. et enfin ils sont si reconnaissants. (sic.)"

5. Michel-Ange

Michel-Ange est l'artiste le plus connu et sans doute le plus grand de tous les temps. Mais il n'était pas connu pour être très hygiénique. Il allait même se coucher avec ses vêtements et ses bottes. Son assistant a dit qu'il passait parfois si longtemps sans enlever ses bottes que sa peau s'en allait avec ses bottes. Comme une peau de serpent. Excusez-moi pendant que je prends un moment pour vomir ici.

6. James Watson

Youtube/Festival Mondial de la Science

James Watson était l'homme qui a remporté un prix Nobel pour son travail dans la découverte de l'ADN. Pour quelqu'un d'aussi intelligent, il était assez raciste, et c'était ça le problème. Il croit en fait que les Africains sont intrinsèquement moins intelligents que les Blancs. Je me demande quelle est son opinion maintenant qu'un homme blanc intelligent comme Trump est candidat à la présidence.

7. Winston Churchill

Si vous allez au-delà du fait que Winston Churchill était l'un des dirigeants les plus respectés du 20e siècle, vous ne nieriez pas le fait qu'il était un cinglé complet. Il aurait des bizarreries aléatoires, y compris défiler dans son bureau dans son costume d'anniversaire. Franklin D. Roosevelt et son fils Elliot sont connus pour avoir rencontré Churchill glaçant dans toute sa splendeur. Elliot est même entré un jour dans le bureau de Churchill pour le trouver complètement nu en train de fumer un cigare tout en dictant une lettre à sa secrétaire. Un secrétaire masculin.

8. Morarji Desai

Premier Premier ministre à diriger le premier gouvernement indien non-Congrès, Morarji Desai était connu pour être un homme très intelligent. Mais chaque génie doit être un cinglé d'une manière ou d'une autre, non ? Desai avait l'habitude de boire sa propre urine. Chaque jour, sans faute. Beaucoup de gens célèbres le font de nos jours, mais les gens célèbres sont stupides, ce type ne l'était pas.

9. Salvador Dalí

Dali était un grand artiste, pas de doute. Ses peintures surréalistes étaient vraiment un régal visuel. Mais comme le suggérait sa moustache emblématique, il était aussi fou. Il pensait qu'il était possédé. En fait, en 1947, il a même demandé à un gars nommé Gabriele Maria Berardi de lui faire un exorcisme. Les frais de Barardi - une sculpture en crucifix réalisée par Dali lui-même.

10. Seigneur Byron

Lord Byron était un poète britannique très connu qui a dirigé le mouvement romantique du 19ème siècle. Amoureux dans l'âme, Byron avait plusieurs aventures. Ce sont ses nombreuses aventures qui ont alimenté son étrange passe-temps. Lord Byron adorait collectionner les poils pubiens de ses amants. En guise de trophée. Après chaque liaison, Byron prenait une mèche du pubis de son partenaire et la stockait dans un dossier de sa maison d'édition. Ces pubis sont restés plus de 100 ans après sa mort. Imaginez le sort de celui qui les a trouvés. Aller au travail pour tomber sur un tas de pubis.

11. Yoshiro Nakamatsu

Yoshiro Nakamatsu est un inventeur japonais qui est également appelé le roi des brevets grâce à son nombre de brevets (il a environ 3 500 brevets à son actif) dont le CD, le DVD et la montre numérique. Nakamatsu est un gars très pointilleux. Il est si particulier qu'il a dit une fois qu'il voulait vivre jusqu'à 144 ans, pas une seconde de plus. Pour s'assurer que cela se produise, il a même commencé à surveiller de près chaque chose qu'il mangeait. Aujourd'hui âgé de 87 ans et atteint d'un cancer en phase terminale, il pourrait ne pas vivre jusqu'à 144 ans. Mais cela ne l'a pas enlisé. Maintenant, il veut essayer d'inventer un traitement pour son propre cancer.


Oui, les deux sont des inventions hollandaises ! En 1608 (un an avant Galilée, dis quoi ?!) les artisans de la lunetterie Zacharias Janssen et Hans Lipperhey de Middelburg avaient développé le télescope. La première lunette stellaire était constituée d'un simple tube ainsi que d'une lentille biconvexe et biconcave.

En ce qui concerne le microscope, des Hollandais comme Antoni van Leeuwenhoek, Sacharias ou Hans Jansen sont mentionnés comme inventeurs. Van Leeuwenhoek a utilisé une loupe avec un objectif qui pouvait grossir jusqu'à 237 fois !


Pendant que vous sonnez en été, n'oubliez pas de vous rappeler l'importance de ce que nous avons prévu.

La maison des libres à cause des braves.

"Le drapeau américain ne flotte pas parce que le vent le déplace. Il flotte du dernier souffle de chaque soldat mort en le protégeant."

À l'heure actuelle en Amérique, nous avons actuellement plus de 1,4 million d'hommes et de femmes courageux inscrits activement dans les forces armées pour protéger et servir notre pays.

Actuellement, il y a une augmentation du taux de 2,4 millions de retraités de l'armée américaine

Environ, il y a eu plus de 3,4 millions de morts de soldats combattant dans les guerres.

Chaque année, tout le monde attend avec impatience le week-end du Memorial Day, un week-end où les plages deviennent surpeuplées, les gens allument leurs grills pour un barbecue amusant et ensoleillé, simplement une augmentation des activités estivales, comme un "avant-match" avant le début de l'été.

Beaucoup d'Américains ont oublié la vraie définition de pourquoi nous avons le privilège de célébrer le Memorial Day.

En termes simples, le Memorial Day est un jour pour faire une pause, se souvenir, réfléchir et honorer les morts qui sont morts en protégeant et en servant pour tout ce que nous sommes libres de faire aujourd'hui.

Merci d'avoir avancé, alors que la plupart auraient reculé.

Merci pour les moments que vous avez manqués avec vos familles, afin de protéger les miens.

Merci de vous être impliqué, sachant que vous deviez compter sur la foi et les prières des autres pour votre propre protection.

Merci d'être si altruiste et d'avoir mis votre vie en danger pour protéger les autres, même si vous ne les connaissiez pas du tout.

Merci d'avoir persévéré et d'avoir été bénévole pour nous représenter.

Merci pour votre dévouement et votre diligence.

Sans vous, nous n'aurions pas la liberté qui nous est accordée maintenant.

I pray you never get handed that folded flag. The flag is folded to represent the original thirteen colonies of the United States. Each fold carries its own meaning. According to the description, some folds symbolize freedom, life, or pay tribute to mothers, fathers, and children of those who serve in the Armed Forces.

As long as you live, continuously pray for those families who get handed that flag as someone just lost a mother, husband, daughter, son, father, wife, or a friend. Every person means something to someone.

Most Americans have never fought in a war. They've never laced up their boots and went into combat. They didn't have to worry about surviving until the next day as gunfire went off around them. Most Americans don't know what that experience is like.

However, some Americans do as they fight for our country every day. We need to thank and remember these Americans because they fight for our country while the rest of us stay safe back home and away from the war zone.

Never take for granted that you are here because someone fought for you to be here and never forget the people who died because they gave that right to you.

So, as you are out celebrating this weekend, drink to those who aren't with us today and don't forget the true definition of why we celebrate Memorial Day every year.

"…And if words cannot repay the debt we owe these men, surely with our actions we must strive to keep faith with them and with the vision that led them to battle and to final sacrifice."


10 Forgotten And Unrecognized Inventors

Spend some time researching the history of technology and it soon becomes clear why scholars don&rsquot like the term &ldquoinventor.&rdquo For everyone credited with inventing something, you&rsquoll always find someone else who beat them to it.

Sometimes it has simply been a matter of publicity. Thomas Edison claimed he was the inventor of several items&mdashthe motion picture, the incandescent light bulb&mdashall the while knowing that others got there first. The Wright brothers probably weren&rsquot the first to fly a powered air machine&mdashbut at least they had the photos to prove they got airborne.

The people in this list deserve credit for their inventions&mdashbut maybe it would be better if we just dropped the idea of the &ldquolone genius&rdquo altogether, and learned to spread the credit around.

Almost exactly two hundred years before Johannes Gutenberg invented his printing press, Koreans started producing books using moveable metal type. Credit for this is generally given to Choe Yun-ui, a civil servant with the responsibility for printing the Sangjeong Gogeum Yemun , a massive collection of historical documents and legal codes.

So why did Gutenberg get the recognition, and not Choe or his team?

One problem was that the type being used was Chinese script and amounted to thousands of characters. Although moveable type cut down on the work the process was still arduous. It wasn&rsquot until the 1440s and the introduction of the Hangul alphabet that the country had a writing system that would work efficiently with the printing press. But more than that: hemmed in by China on one side and Japan on the other, Korea was isolated from the West. The first Westerners to stay in the country and report on it were Portuguese missionaries at the end of the sixteenth century&mdashbut it wasn&rsquot until the nineteenth that there was anything like regular contact. By then Europeans took it for granted that they ruled the planet, and weren&rsquot too impressed by what an Oriental country had invented six hundred years ago.

Hezârfen Ahmed Çelebi probably flew from Europe to Asia in 1630. In Istanbul, the width of the Bosphorus Strait that separates the Asian from the European side is less than a mile in parts&mdashso no, we are not talking about a flight from Paris to Beijing. Still, this was 1630 and in Western Europe the science of aeronautics, such as it was, had basically started and finished with Leonardo da Vinci a century earlier.

Unfortunately, the flight doesn&rsquot get a very detailed description in the Ottoman records and we can only guess what the glider looked like, but if Çelebi had knowledge of some basic principles, aeronautic engineers see no reason why he couldn&rsquot have done it.

What happened to Çelebi after his flight is a bit of mystery&mdashbut from what we do know, it doesn&rsquot sound good. He was apparently a respected mathematician and scientist in Ottoman Constantinople&mdashbut whether because of the flight or some other matter, he was banished shortly afterwards to Algeria, which in terms of the Ottoman Empire was as far away as possible.

Yes, Ahmed had a brother, Hasan, and if there is any substance to the story of what he achieved then Ahmed&rsquos story is actually a bit of a squib. A year or two after Ahmed made his flight, Hasan took off for the heavens in a rocket.

As part of the celebrations for the birth of the Sultan&rsquos daughter, Hasan built a rocket and took off from the shore below the Topkapi Palace. Before we dismiss this as fanciful, there are a couple of points to consider. Firstly, gunpowder, which was apparently used to launch the rocket, was available and had been used by the Chinese in rocket fireworks for several centuries. While it might have provided enough charge to get the craft skywards, something else would have to kick in to keep it up there.

The other issue is how he got down. Given that both brothers were scientists working from a library of Islamic science, he could have easily figured out that some form of parachute was necessary. Alternatively, the rocket was described as having seven wings, so it is conceivable that he was able to guide the craft down. In other words, the point might not have been to reach the stratosphere and beyond, but show off some development in rocketry.

Like his brother, Hasan fell foul of the Sultan&mdashbut he was merely exiled to the Ukrainian coast, where he may have continued his research into rocket power.

You&rsquod think, wouldn&rsquot you, that these days students would have some idea about the history of computers&mdashbut it&rsquos surprising how many assume everything started with Bill Gates. Watch their expressions of disbelief when you tell them the person who wrote the first computer program was a woman&mdashand that she wrote it in 1843. And by the way, she was Lord Byron&rsquos daughter.

The year before, Ada Lovelace&rsquos friend Charles Babbage had given a lecture on his &ldquoanalytical engine,&rdquo a machine intended to calculate logarithms and trigonometric equations. An Italian engineer, Luigi Menabrea, took notes in French and later published an article. Babbage asked Lovelace to translate that into French. During the process, she wrote up a series of algorithms of her own, including one that calculated Bernoulli numbers, which she realized would give the engine functionality. It was the algorithm using the Bernoulli numbers in particular that would be considered the first computer program.

Here the story becomes tragic. Babbage was a notorious misanthrope who refused to get along with just about everyone else. As the result of an argument with his engineer and the denial by several organizations of necessary funding, the Analytical Engine was never completed. Lovelace meanwhile contracted cancer and died in 1852, aged just 36. It wasn&rsquot until the 1950s that her writings were republished, and many scientists became aware of just how astonishingly advanced her thinking on computers was.

What happened on a Lyons railway platform during the week before Christmas 1874 would have made a steampunk novelist proud of himself. An unnamed clerk had run away from a Paris business with a wad of cash. No doubt thinking he had time on his hands, he disembarked at Lyon and was promptly surrounded by detectives. One of them waved a portrait of him they&rsquod received from Paris, transmitted by telegraph probably while the train was still on the outskirts of the capital.

Giovanni Caselli&rsquos pantelegraph worked like this: Two styli, the sender and the receiver, were regulated by electric clockwork so that when the sender inscribed part of the image the receiver&mdashpotentially located in a different city&mdashwas able to simultaneously trace it on a disc. The pantelegraph was in operation in France until 1870. Why it fell from use might have had something to do with the invasion by Prussia that year and the subsequent siege of Paris. Still, that was sorted within a year and why it was never revived is perhaps the strangest element of the whole story. When you think of all the other technologies that emerged at that time and where they were taken, the fact that nobody saw the real potential of being able to transmit facsimiles electronically is utterly mysterious.

Thirteen years before Orville took off in the Wright Flyer I, Clément Ader pulled off the same feat&mdasha successful flight in a manned, heavier-than-air, powered aircraft&mdashin the Éole .

There were hundreds of inventors working on aircraft at the time, but Ader was one of a handful who were taken seriously. He had already designed and patented devices useful in acoustics and electronics, and in the spirit of the age branching out into aeronautics was logical. On October 9, 1890, he took off in a field and flew approximately 165 feet (50m).

But there were problems: Firstly, it appears there was only one witness. Secondly, the plane reached an altitude of a mere eight inches (20cm) and thirdly, during another attempt a few years later in front of representatives from the Ministry of Defence, Ader&rsquos plane hit a wind gust, reportedly flew about 1000 feet but crashed and the various representatives grumbled and walked away.

Had a photographer been present on that first attempt, history might have been written differently. As for the altitude? Well, eight inches is still technically airborne. It is generally accepted among historians of flight that Ader did fly that day in 1890. He appears to have lost interest in designing his own plane after the debacle with the bureaucrats, but carried on championing the cause. In 1910 he published a book, L&rsquoAviation Militaire , wherein among other things he foresaw a time when aircraft would be housed on ships from which they&rsquod take off on short-range raids.

Regardless of what Thomas Edison claimed, no one invented the cinema. A sequence of innovations introduced around the world paved the way for the final outcome. If one of the many inventors who had a part in the creation of cinema deserves an accolade, it&rsquos Henry Heyl.

The story usually goes something like this: In 1873, Muybridge photographed the racehorse Occident in a sequence of photographs. By 1879 he was exhibiting his sequences of animals in motion through a device he called the zoopraxiscope. The problem was that because the zoopraxiscope projected images from a rotating disc, Muybridge had to distort the images so they&rsquod appear on the screen naturally. For that reason he couldn&rsquot project photographs&mdashand this was the problem others tried to overcome during the next ten years.

Go back three years before Muybridge photographs Occident, and on the night of February 5, 1870, Henry Heyl puts on an exhibition for an estimated 1600 people at the Academy of Music in Philadelphia. The show is brief&mdasha sequence of photographs of a couple dancing for just a few seconds is projected repeatedly on a screen&mdashbut it is enough to enthrall journalists throughout the US, and is reported in several newspapers. Heyl called his device the Phasmatrope. It appears that he only exhibited it once, and then disappeared.

Well, not entirely. A few years later he came up with another invention&mdashthe stapler.

Nathan Stubblefield might just be the best known inventor on this list. Historians of radio and communication will admit the farmer from Kentucky did invent a form of radio a few years before Marconi and Tesla laid claim to it. Their uncertainty has to do with his process, which relied on induction rather than wireless transmission. Induction transmission worked by sending radio signals between metal rods. It worked&mdashbut only over short distances. What we know as wireless transmission, which was already close to being realized at the time, could send a signal over hundreds of miles.

But so what if it wasn&rsquot the breakthrough everyone wanted? The remarkable thing about Stubblefield is that it appears he had no formal background in electronics or physics. He did possess a remarkable ability to think through abstract problems and work out a process.

To Stubblefield belonged the saddest end of anyone on this list. He went into partnership with a group of businessmen who were more interested in publicizing themselves than Stubblefield or his invention&mdashand within a few years, he realized that he was being ripped off from all directions. Bitterly disappointed, he retired to a mountain shack where he lived in isolation. There he starved to death in 1928&mdashthe same year NBC went coast to coast.

The story goes that on the night of Christmas Eve, 1883, German physics student Paul Nipkow was alone at home and began thinking through a problem. How could he improve on the electronic transmission of images? In his mind&rsquos eye he saw something we could think of as a cross between Muybridge&rsquos zoopraxiscope and a vinyl LP a single groove on the disc punctuated by a regular sequence of square holes could capture a whole image as a series of fragments.

If that sounds like pixels, it isn&rsquot far off. It made possible the sending of images from a transmitter with a Nipkow disc to a receiver containing one, a key element being selenium cells that could convert light into electric pulses. Unfortunately the images were small and poorly focused&mdashbut without the Nipkow disc, TV wouldn&rsquot have been possible.

By the 1890s Nipkow was working full-time designing electrical components and no longer interested in the potential of his invention, but he was invited to the first public exhibition of television in Berlin in 1928 and studied the weak images, aware of the role he&rsquod played forty years earlier in getting them there.

You might already know the official history of the invention of photography: In the 1820s, Frenchman Nicéphore Niépce created what is considered the world&rsquos first photograph. The exposure time was ridiculously slow, at more than eight hours, and Niépce handed over his research to his friend Louis Daguerre, who claimed invention of the Daguerreotype in 1839. Meanwhile, across the English Channel, British scientists William Fox Talbot and John Herschel had been working on their own process involving paper negatives that could be reproduced as positive prints.

Unofficially there were several others at the same time that claimed to have invented the medium&mdashand most have some justification. By the late 1830s, all the information needed to create photographs was available. It was a matter of putting it in the right order.

News travelled slowly in the 1830s, particularly if you lived in the small river port of São Carlos in the Brazilian jungle&mdashso it was a while before French expatriate Hercules Florence heard what Daguerre and Fox Talbot had been up to. In 1832 he had begun working on a process to print photographic images using silver-nitrate, and to fix them with urine. The process was reportedly working by 1834 and that year he hit upon a name for his invention photographie. He beat Herschel to that by a few years. Although he published some of his results in a local newspaper in 1839, he was more or less forgotten until the 1970s, one hundred years after his death in 1879.

Only two of Florence&rsquos photographs are known to exist, one of a certificate and the other a self-portrait.

John Toohey is an author, photohistorian and the blogger behind One Man&rsquos Treasure.


Voir la vidéo: 7 PERSONNES MÉCONNUES QUI ONT CHANGÉ LHISTOIRE (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Mushura

    Pour ma part, tu n'as pas raison. je suis assuré. Je peux défendre la position. Ecrivez moi en MP, on discutera.

  2. Stefon

    Il y a quelque chose dans ce domaine et j'aime votre idée. Je propose de le soulever pour une discussion générale.

  3. Seely

    Il semble que si vous essayez pendant longtemps, même l'idée la plus complexe peut être révélée avec autant de détails.

  4. Mazukus

    Dieu! Bien moi!

  5. Taxiarchai

    Je considère que vous vous trompez. Je peux défendre ma position.

  6. Leod

    Oui, la réponse presque même, ainsi que chez moi.

  7. Tuckere

    Ça c'est le bonheur!



Écrire un message

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos