Info

Margaret Beaufort: la fabrique de la dynastie des Tudor

Margaret Beaufort: la fabrique de la dynastie des Tudor


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Margaret Beaufort Biographie:

Voir aussi: faits de base et chronologie de Margaret Beaufort

Enfance de Margaret Beaufort

Margaret Beaufort est née en 1443, la même année où Henri VI devint roi d'Angleterre. Son père, John Beaufort, était le deuxième fils de John Beaufort, le 1st Earl of Somerset, fils de John of Gaunt légitimé plus tard par sa maîtresse, Katherine Swynford. Il avait été capturé et tenu prisonnier par les Français pendant 13 ans et, bien qu’il ait été nommé commandant après sa libération, il n’était pas très bon au travail. Il épousa l'héritière Margaret Beauchamp en 1439, puis de 1440 à 1444, il fut impliqué dans une série d'échecs et de gaffes militaires au cours desquels il était souvent en conflit avec le duc d'York. Il réussit à engendrer sa fille, Margaret Beaufort, et aurait également eu deux enfants illégitimes, avant sa mort en 1444, peut-être par suicide, alors qu'il était sur le point d'être accusé de trahison.

Il avait essayé d'arranger les choses pour que son épouse garde sa fille sous tutelle, mais le roi Henri VI la confia comme pupille à William de la Pole, duc de Suffolk, dont l'influence avait supplanté celle des Beauforts avec les échecs militaires de John.

William de la Pole a marié son pupille à son fils, du même âge, John de la Pole. Le mariage - techniquement, un contrat de mariage qui pourrait être dissous avant que la mariée ait 12 ans - peut avoir eu lieu dès 1444. Une cérémonie formelle semble avoir eu lieu en février 1450, alors que les enfants étaient âgés de sept et huit ans. parce qu'ils étaient des parents, la dispensation du pape était également nécessaire. Ceci a été obtenu en août 1450.

Cependant, Henry VI transféra la tutelle de Margaret à Edmund Tudor et Jasper Tudor, ses deux demi-frères maternels plus jeunes. Leur mère, Catherine de Valois, avait épousé Owen Tudor après le décès de son premier mari, Henry V. Catherine était la fille de Charles VI de France.

Henry a peut-être eu l'idée d'épouser la jeune Margaret Beaufort dans sa famille. Margaret a raconté plus tard avoir eu une vision où Saint-Nicolas avait approuvé son mariage avec Edmund Tudor au lieu de John de la Pole. Le contrat de mariage avec John a été dissous en 1453.

Mariage avec Edmund Tudor

Margaret Beaufort et Edmund Tudor se sont mariés en 1455, probablement en mai. Elle n'avait que douze ans et il avait 13 ans de plus qu'elle. Ils sont allés vivre sur le domaine d'Edmund au Pays de Galles. Il était courant d'attendre de consommer un mariage, même s'il était contracté à un si jeune âge, mais Edmund ne respectait pas cette coutume. Margaret conçut rapidement après le mariage. Une fois conçue, Edmund aurait davantage de droits sur sa fortune si elle mourait.

Puis, subitement et soudainement, Edmund est tombé malade de la peste et est décédé en novembre 1456 alors que Margaret était enceinte de six mois environ. Elle est allée au château de Pembroke pour se protéger de son ancien co-gardien, Jasper Tudor.

Henry Tudor né

Margaret Beaufort a donné naissance le 28 janvier 1457 à un nourrisson malade et petit qu'elle a appelé Henry, probablement du nom de son demi-oncle Henry VI. L’enfant deviendrait lui-même un jour roi, comme Henri VII - mais c’était loin dans l’avenir et on ne pensait certainement pas à sa naissance.

La grossesse et l'accouchement à un si jeune âge étaient dangereux, d'où l'habitude habituelle de retarder la consommation d'un mariage. Margaret n'a jamais eu un autre enfant.

Margaret se consacra, dès ce jour, et ses efforts à la survie de son enfant malade, puis à son succès dans la recherche de la couronne d'Angleterre.

Un autre mariage

En tant que jeune et riche veuve, le destin de Margaret Beaufort fut un remariage rapide - bien qu'il soit probable qu'elle ait joué un rôle dans les projets. Une femme seule ou une mère célibataire avec un enfant devait demander la protection d'un mari. Avec Jasper, elle est partie du pays de Galles pour organiser cette protection.

Elle le trouva chez un fils plus jeune de Humphrey Stafford, duc de Buckingham. Humphrey était un descendant d'Edward III d'Angleterre (par l'intermédiaire de son fils, Thomas de Woodstock). (Son épouse, Anne Neville, était également une descendante d’Edouard III, par son fils, John of Gaunt, et sa fille, Joan Beaufort - la grand-tante de Margaret Beaufort, qui était également la mère de Cecily Neville, mère d’Edward IV et de Richard III. ) Ils avaient donc besoin d’une dispense papale pour se marier.

Margaret Beaufort et Henry Stafford semblent avoir réussi leur match. Le disque survivant semble montrer la vraie affection partagée entre eux.

Victoire de York

Bien que liée aux porte-drapeaux d'York dans les guerres de succession qui s'appellent maintenant les guerres des roses, Margaret était aussi étroitement liée au parti lancastrien et alignée sur lui. Henry VI était son beau-frère par son mariage avec Edmund Tudor. Son fils pourrait être considéré comme un héritier d'Henri VI, après le propre fils d'Henry, Edward, prince de Galles.

Quand Edward VI, chef de la faction d'York après la mort de son père, vainquit les partisans d'Henri VI au combat et prit la couronne d'Henry, Margaret et son fils devinrent de précieux pions.

Edward fit en sorte que l'enfant de Margaret, le jeune Henry Tudor, devienne la paroisse de l'un de ses principaux partisans, William Lord Herbert, qui devint également le nouveau comte de Pembroke, en février 1462, en payant le privilège aux parents de Henry. Henry n'avait que cinq ans lorsqu'il a été séparé de sa mère pour vivre avec son nouveau tuteur légal.

Edward a également épousé l'héritier d'Henry Stafford, un autre Henry Stafford, avec Catherine Woodville, sœur d'Elizabeth Woodville, épouse d'Edward, qui ont noué des liens plus étroits.

Margaret et Stafford ont accepté l’arrangement, sans protester, et ont ainsi pu rester en contact avec le jeune Henry Tudor. Ils ne s'opposèrent pas activement et publiquement au nouveau roi et l'occupèrent même en 1468. En 1470, Stafford rejoignit les forces du roi pour réprimer une rébellion incluant plusieurs des relations de Margaret (par le premier mariage de sa mère).

Le pouvoir change de mains

Quand Henri VI fut rétabli au pouvoir en 1470, Margaret put rendre visite plus librement à son fils. Elle avait un rendez-vous personnel avec Henry VI, restauré, avec le roi Henry, le jeune Henry Tudor et son oncle, Jasper Tudor, afin de préciser son alliance avec Lancaster. Quand Edward IV est revenu au pouvoir l'année suivante, cela signifiait un danger.

Henry Stafford a été persuadé de rejoindre le camp d'York dans les combats, en aidant à gagner la bataille de Barnet pour la faction d'York. Prince Edward, le fils de Henry VI, était mort lors de la bataille qui donna la victoire à Edward IV, la bataille de Tewkesbury, puis Henri VI fut assassiné peu de temps après la bataille. Cela laissa le jeune Henry Tudor, âgé de 14 ou 15 ans, héritier logique des prétentions lancastriennes, le mettant considérablement en danger.

Margaret Beaufort conseilla à son fils Henry de s'enfuir en France en septembre 1471. Jasper prit des dispositions pour que Henry Tudor s'embarque pour la France, mais le bateau de Henry fut dérouté. Il a fini par se réfugier à la place en Bretagne. Là, il resta encore 12 ans avant que sa mère et lui se retrouvent en personne.

Henry Stafford est décédé en octobre 1471, probablement à la suite de blessures causées par la bataille de Barnet, ce qui a aggravé sa santé précaire - il souffrait depuis longtemps d'une maladie de la peau. Margaret a perdu un puissant protecteur - et un ami et partenaire affectueux - avec sa mort. Margaret a rapidement pris des mesures juridiques pour s'assurer que ses domaines hérités de son père appartiendraient à son fils lors de son prochain retour en Angleterre, en les mettant en fiducie.

Protéger les intérêts de Henry Tudor sous le règne d'Édouard IV

Avec Henri en Bretagne, Margaret a décidé de le protéger davantage en épousant Thomas Stanley, qu'Edward IV avait nommé son intendant. Stanley gagna ainsi un revenu important des domaines de Margaret; il lui a également fourni des revenus provenant de ses propres terres. Margaret semble être devenue proche d'Elizabeth Woodville, la reine d'Edward, et de ses filles, à cette époque.

En 1482, la mère de Margaret est décédée. Edward IV accepta de confirmer le titre de Henry Tudor sur les terres que Margaret avait placées en fiducie une décennie plus tôt, ainsi que sur le droit de Henry à une part du revenu provenant des biens de sa grand-mère maternelle - mais seulement à son retour en Angleterre.

Richard III

En 1483, Edward mourut subitement et son frère s'empara du trône sous le nom de Richard III, déclarant invalide le mariage d'Edward avec Elizabeth Woodville et leurs enfants. Il a emprisonné les deux fils d'Edward dans la tour de Londres.

Certains historiens pensent que Margaret a peut-être participé à un complot infructueux visant à sauver les princes peu de temps après leur emprisonnement.

Margaret semble avoir fait des ouvertures auprès de Richard III, peut-être pour épouser Henry Tudor avec un membre de la famille royale. Peut-être à cause des soupçons grandissants que Richard II a fait assassiner ses neveux dans la Tour - on ne les a jamais revus après quelques premières observations après leur emprisonnement - Margaret a rejoint la faction qui se révoltait contre Richard.

Margaret était en communication avec Elizabeth Woodville et avait organisé le mariage de Henry Tudor avec la fille aînée d'Elizabeth Woodville et d'Edward IV, Elizabeth of York. Woodville, qui a été mal traitée par Richard III, notamment en perdant tous ses droits de dot quand son mariage a été déclaré invalide, a soutenu le projet de placer Henry Tudor sur le trône avec sa fille Elizabeth.

Rébellion: 1483

Margaret Beaufort était très occupée à recruter pour la rébellion. Parmi les personnes qu'elle a convaincues de se joindre, il y avait le duc de Buckingham, neveu de son défunt mari et héritier (également nommé Henry Stafford), qui avait été l'un des premiers partisans de la royauté de Richard III et qui avait accompagné Richard lors de la garde du fils d'Edouard IV, Edward V. Buckingham commença à promouvoir l'idée qu'Henry Tudor deviendrait roi et que Elizabeth of York serait sa reine.

Henry Tudor a organisé son retour militaire en Angleterre à la fin de 1483 et Buckingham s'est organisé pour soutenir la rébellion. En raison du mauvais temps, le voyage d'Henry Tudor était retardé et l'armée de Richard battit celle de Buckingham. Buckingham fut capturé et décapité pour trahison le 2 novembre. Sa veuve épousa Jasper Tudor, le beau-frère de Margaret Beaufort.

Malgré l'échec de la rébellion, Henry Tudor promit en décembre de prendre la couronne de Richard et d'épouser Elizabeth of York.

Avec l'échec de la rébellion et l'exécution de son alliée Buckingham, le mariage de Margaret Beaufort avec Stanley la sauva. Le Parlement, à la demande de Richard III, a pris le contrôle de sa propriété et l'a confiée à son mari. Elle a également annulé tous les arrangements et toutes les fiducies qui avaient protégé l'héritage de son fils. Margaret a été placée sous la garde de Stanley, sans aucun domestique. Mais Stanley a imposé cet édit à la légère et elle a pu rester en communication avec son fils.

Victoire en 1485

Henry a continué à s'organiser - peut-être avec le soutien discret de Margaret, même dans son soi-disant isolement. Finalement, en 1485, Henry repartit et débarqua au pays de Galles. Il a immédiatement envoyé un message à sa mère lors de son atterrissage.

Le mari de Margaret, Lord Stanley, abandonna le camp de Richard III et rejoignit Henry Tudor, ce qui contribua à faire basculer les chances de la bataille contre Henry. Les forces de Henry Tudor ont vaincu celles de Richard III à la bataille de Bosworth, et Richard III a été tué sur le champ de bataille. Henry s'est déclaré roi de droit de bataille; il ne s'appuyait pas sur la revendication plutôt mince de son héritage lancastrien.

Henry Tudor fut couronné Henry VII le 30 octobre 1485 et déclara son règne rétroactif à la veille de la bataille de Bosworth, lui permettant ainsi de poursuivre en justice toute personne ayant combattu avec Richard III et de s'emparer de leurs biens et de leurs titres.

Plus:

  • Margaret Beaufort, la mère du roi - le reste de la vie et les contributions de Margaret Beaufort
  • Margaret Beaufort: faits de base et chronologie
  • Chronologie des femmes Tudor
  • Margaret Tudor, nommée pour Margaret Beaufort
  • Personnages dans la reine blanche


Voir la vidéo: Margaret Beaufort (Novembre 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos